Luth : définition de luth


Luth : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

LUTH, subst. masc.

A. − MUS. Instrument à nombreuses cordes pincées, à caisse de résonance en forme de demi-poire et à manche long et large, qui occupe une place très importante dans la musique européenne des xvieet xviiesiècles. Tablature du luth; chanter en s'accompagnant du luth. Celle qui sur un luth aux sept cordes de soie Lui joue un chant propice à l'induire au sommeil (Régnier,Sites,1887, p. 131).La fraîcheur d'un air ancien écouté au clavecin ou au luth (Brasillach,Corneille,1938, p. 175):
1. ... Béatrix (...) l'autorisa par un signe à chanter la romance; alors il prit un luth et accompagna les couplets suivans: Oui, le bonheur, jeune Délie, N'est fait que pour les tendres coeurs. L'amour seul embellit la vie... Genlis,Chev. Cygne,t. 3, 1795, p. 33.
B. − Au fig., littér. Inspiration, talent poétique. Synon. lyre.Heureux le poète insensible! Son luth n'est point baigné de pleurs, Son enthousiasme paisible N'a point ces tragiques fureurs (Lamart.,Médit.,1820, p. 123).Poète, prends ton luth, et me donne un baiser; La fleur de l'églantier sent ses bourgeons éclore (Musset,Nuit mai,1835, p. 59):
2. Pour couronner ta tête, je voudrais Des fleurs que personne ne nomma jamais. Lavande, marjolaine, hélianthème, Et la rose que le luth vanta, Et le lis sans tache que Perdita Souhaitait pour le prince de Bohême... Moréas,Pèlerin pass.,1891, p. 53.
C. − ZOOL. [P. anal. de forme] Luth ou tortue-luth. Tortue marine géante dont la carapace à peau molle est dépourvue d'écailles. De tous les reptiles, la Tortue-luth est celui qui a la plus vaste distribution géographique. Elle vit normalement dans toutes les mers tropicales et tempérées et se rencontre occasionnellement jusqu'à des latitudes élevées (Zool.,t. 4, 1974, p. 182 [Encyclop. de la Pléiade]).
Prononc. et Orth.: [lyt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Homon. lut, lutte, formes du verbe lutter. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1275 le'z mus. (Jean de Meung, Rose, éd. F. Lecoy, 21001); ca 1380 luth (Jean Lefevre, trad. La Vieille, éd. H. Cocheris, p. 20); b) 1549 luc fig. «l'inspiration poétique» (J. du Bellay, Deffence et illustration de la lang. fr. II, IV, éd. H. Chamard, p. 113); 2. 1784 luth zool. (Daubenton,Encyclop. méthod. Hist. nat. des animaux, t. 2, p. 648). Empr. à l'ar. al-ūd (ūd «bois; luth», précédé de l'art. al-) soit directement, soit par l'intermédiaire de l'a. prov. lautz (fin xiiies. ds Rayn.) ou de l'a. esp. alod (1254 ds FEW t. 19, p. 195b), alaut (ca 1330 ds Cor., s.v. laud), laud (1343, ibid.). Fréq. abs. littér.: 161.
DÉR.
Luthiste, subst.Joueuse, joueur de luth. Sous l'influence des luthistes et des organistes du xviesiècle, la musique pure s'est (...) abstraite de la musique chantée (Combarieu,Rapp. mus. et poés.,1894, p. 158).Dès les dernières années du xviesiècle, les luthistes français avaient déjà adopté la dénomination de Suite pour désigner plusieurs danses susceptibles d'être jouées et dansées sans interruption (D'Indy,Compos. mus.,t. 2, 1,1897-1900, p. 121). [lytist]. 1reattest. 1885 (Gevaert, Harm., p. 35); de luth, suff. -iste*.

Luth : définition du Wiktionnaire

Nom commun

luth \lyt\ masculin

  1. (Musique) Cordophone portable d’origine arabe, de corps généralement piriforme prolongé par un manche recouvert d'une touche sur laquelle le musicien appuie avec les doigts d'une main les cordes tendues attachées au cordier à une extrémité, et à la table d'harmonie à l'autre, ceci afin de modifier les notes obtenues, tandis que de l'autre main il excite les cordes à vibrer au-dessus de la caisse de résonance, soit en les tirant et les relâchant vivement, ou les frappant, soit en les frottant avec un outil tel un archet.
    • Le luth était très en vogue pendant la période baroque.
    • Il était dans cette heureuse disposition, quand ses yeux tombèrent sur un luth posé sur une chaise, […]; alors il pensa qu’un peu de musique ne gâterait rien à l’excellent repas qu’il venait de faire. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. une famille d'instruments à cordes comportant un corps et un manche
    • La guitare, la mandoline, et les violons sont des luths modernes.
  3. (Par métonymie) (Figuré) Comme « lyre », il s’emploie pour désigner l’inspiration, le talent poétique.
    • Prendre son luth. - Chanter sur son luth.
  4. (Héraldique) (Rare) Meuble représentant l’instrument de musique stylisé du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté en pal, manche vers le chef. Il est assez présent en héraldique slave. À rapprocher de claricorde, guitare, harpe, lyre, vièle et violon.
    • Parti : au I, de gueules au senestrochère de carnation habillé d’azur, tenant un cimeterre d’argent garni d’or par la lame au-dessus de la garde ; au II, d’azur, au luth d’argent, qui est de Sebestyén Tinódi Lantos → voir illustration « armoiries avec un luth »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Luth : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LUTH. (TH se prononce T.) n. m.
Instrument de musique à cordes, du même genre que la lyre et qui n'est plus en usage. Accorder un luth. Jouer du luth. La guitare a remplacé le luth.

LUTH, de même que le mot Lyre, s'emploie dans certaines phrases figurées, où il désigne l'Inspiration, le talent poétique. Prendre son luth. Chanter sur son luth. Il a vieilli.

Luth : définition du Littré (1872-1877)

LUTH (lut') s. m.
  • 1Instrument de musique à touches comme la guitare, mais avec quelques cordes en dehors du manche, qui ne sonnent qu'à vide ; on en joue en pinçant les cordes. Prends ton luth, cher Orphée, et montre à la déesse Combien ce doux espoir charme notre tristesse, Corneille, Toison d'or, I, 5. Elle donnait souvent chez elle des concerts, on y venait admirer son luth, son clavecin et sa beauté, Voltaire, Mél. litt. sur Mlle de l'Enclos. Il [Néron] chantait sur un luth l'embrasement de Troie, Legouvé, Épich. et Nér. I, 1.

    Luth théorbe, sorte d'instrument. 14 novembre 1684 : Au souper du roi il y eut un petit concert de trois luths théorbes, qui sont des instruments fort ressemblants aux archiluths d'Italie, Dangeau, I, 70.

    Fig. Marier le luth avec la voix, à la voix, faire aller ensemble deux choses. Nous lisons Abbadie et l'Histoire de l'Église ; c'est marier le luth à la voix, Sévigné, 21 déc. 1689. Elle [Mme de Marans] mariait le luth avec la voix, et le spirituel avec les grossièretés qui font horreur, Sévigné, 4 mai 1672.

  • 2 Fig. L'inspiration, le talent poétique, en des genres moins élevés que ceux que l'on désigne, figurément aussi, par la lyre. Accorder son luth. Un luth harmonieux. Sur le luth de David on chantera leurs vers, Régnier, Sat. IX. Poëte, prends ton luth, et me donne un baiser, Musset, Poés. nouv. Nuit de mai.
  • 3Un des noms d'une sorte de tortue, la mercuriale (chéloniens).

HISTORIQUE

XIIIe s. Harpes et gigues et rubebes ; Si r'a guiternes et leüs, la Rose, 21287.

XVe s. Au quel esbatement icellui de Beaumont avoit joué de l'instrument du lou, duquel il se scet aucunement entremettre, Du Cange, lautus. Le varlet d'icelui aveugle, qui en sa main portoit un instrument nommé luz, Du Cange, ib.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Luth : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

LUTH, s. m. (Luth.) instrument de musique à cordes ; comme il differe peu du théorbe, qui n’est à proprement parler qu’un luth à deux manches, nous renvoyons ce que nous avons à dire du luth à l’article Théorbe.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « luth »

Étymologie de luth - Littré

Provenç, laut, lahut ; anc. cat. llahut ; espagn. laud ; portug. laude et alaud ; ital. leuto, liuto ; allem. Laute ; de l'arabe al ûd, le luth. La forme portugaise alaud indique l'origine arabe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de luth - Wiktionnaire

Emprunté au XIIIe siècle à l’espagnol laúd, issu de l’arabe العود (al-aoûd), « le bois », et dans un sens particulier « l’oud » (luth oriental). Le l initial vient donc de l’article arabe al tronqué et entendu comme soudé au mot suivant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « luth »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
luth lyt play_arrow

Citations contenant le mot « luth »

  • Deux programmes baroques 18° avec l’Orchestre symphonique de la radio de Franckfort dirigé par le flûtiste Maurice Steger, puis un beau récital flûte et luth de Lucie Horsch et Thomas Dunford. C’est donc la flûte à bec baroque qui sera notre fil rouge ce soir ! France Musique, Baroque 18° : OSR de Franckfort et Maurice Steger / Récital flûte et luth avec Lucie Horsch et Thomas Dunford
  • Le luthiste Thomas Dunford et le claveciniste Jean Rondeau ont uni leurs forces pour un album détonnant qui fait dialoguer leurs instruments. Le Figaro.fr, Rondeau et Dunford, compagnons de luth
  • Les airs avec accompagnement de luth ou de clavecin, voire de harpe, alternent le ''chant'' (soliste) et le ''rechant'' (de l'ensemble des voix prévues, à 2 ou 4, ou plus). Ainsi de ''La bel' aronde'' qui voit se succéder rechant-chant-rechant-chant-rechant. ''Le chant du Rossignol'', composition due à Lejeune et Clément Jannequin, en six parties, s'inspire de la polyphonie de Lejeune, à laquelle est ajoutée une 5ème voix, ce qui en renforce la richesse polyphonique. Les diverses parties se distinguent les unes des autres par leur rythmique souvent légèrement scandée (2 & 3) ou au contraire d'un doux lyrisme (4) ou encore faisant intervenir une voix soliste de soprano (5). La dernière le fait de l'ensemble des 5 solistes. L'air strophique à 4 voix ''Quiconq' l'amour noma l'amour'' est une chanson populaire. La dernière pièce du disque ''Amour, quand fus-tu né ?'', parodie d'un madrigal d'Adrien Willaert, est un hommage à la musique italienne de l'époque : une adaptation osée d'un dialogue madrigalesque à 7 voix d'une étonnante opulence polyphonique. , CD : Le Printemps de Claude Lejeune - ON mag
  • Sur le fond, la cour administrative d’appel de Nantes juge que rien n’imposait aux porteurs du projet d’étendre leur étude d’impact aux mammifères marins comme le marsouin commun, le dauphin commun ou encore la tortue luth. Le Conseil national de protection de la nature (CNPS) avait pourtant relevé que « l’exposition aux bruits de forage dure des heures », comme l’avaient souligné les opposants aux éoliennes off-shore vendéennes. , Éoliennes entre Yeu et Noirmoutier : les opposants à nouveau déboutés | Le Courrier Vendéen
  • Labirinto d'amore : concert donné par Anna Reinhold, mezzo-soprano et Thomas Dunford, luth, au Festival Radio France Occitanie Montpellier, le 14 juillet 2015. Oeuvres de Barbara Strozzi, Kapsberger, Caccini, Monteverdi, Frescobaldi, Merula, Lambert. France Musique, Anna Reinhold & Thomas Dunford au Festival Radio France Occitanie Montpellier
  • Festival de luth, guitare et piano : Les Noces de Figaro 2020-08-08 20:00:00 – 2020-08-08 Crozon-sur-Vauvre Indre Crozon-sur-Vauvre Unidivers, Festival de luth, guitare et piano : Les Noces de Figaro Crozon-sur-Vauvre samedi 8 août 2020
  • Plusieurs espèces de tortues marines, comme la tortue verte, la tortue imbriquée ou la tortue luth, font des nids sur les côtes malaisiennes où les touristes peuvent observer les oeufs éclore et les petites tortues se précipiter vers la mer. L'Obs, Un pilleur de nids devenu protecteur des tortues en Malaisie
  • Mieux faire connaître le luth, la musique orientale dans son ensemble est désormais son objectif. Donner des cours est dans ses intentions, se produire en concerts aussi et Khalid note que Marmande compte de jolis squares pour des concerts intimistes sur un large répertoire qui s’étendrait du Maghreb au Moyen Orient. , Marmande. Il souhaite mieux faire connaître la culture orientale  | Le Républicain Lot-et-Garonne
  • On ne met pas ceux qui tressent les nattes avec ceux qui tissent les soieries, on ne place pas le tambour à côté du joueur de luth ! De Abolabbas de Rajendjan / Les premiers poètes persans
  • Instruire les sots, c'est jouer du luth pour un sourd ou tenir un miroir devant un aveugle. De Zahiri de Samarcande / Le Livre des sept vizirs
  • Il ne faut pas poète plus haut que son luth. De Willy
  • Poète, prends ton luth, et me donne un baiser. Alfred de Musset, Poésies, la Nuit de mai

Images d'illustration du mot « luth »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « luth »

Langue Traduction
Corse lute
Basque lute
Japonais リュート
Russe лютня
Portugais alaúde
Arabe عود
Chinois 琵琶
Allemand laute
Italien liuto
Espagnol laúd
Anglais lute
Source : Google Translate API

Synonymes de « luth »

Source : synonymes de luth sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires