La langue française

Locution

Sommaire

  • Définitions du mot locution
  • Étymologie de « locution »
  • Phonétique de « locution »
  • Citations contenant le mot « locution »
  • Images d'illustration du mot « locution »
  • Vidéos relatives au mot « locution »
  • Traductions du mot « locution »
  • Synonymes de « locution »

Définitions du mot locution

Trésor de la Langue Française informatisé

LOCUTION, subst. fém.

A. − Vx. Façon de s'exprimer; élocution. Une nouvelle locution. Une locution élégante (Ac.1835-1935).
B. − LINGUISTIQUE
1. Acte de parole du locuteur. La locution est à certains égards proche d'une simple actualisation des possibilités de la langue (...) indépendamment des actions qu'accomplit la parole (D.D.L.1976).
2. Groupe de mots constituant un syntagme figé.
a) Groupe de mots pris souvent dans une acception figurée que l'usage a réunis pour former une sorte d'unité dont le sens ,,se définit comme sa capacité d'intégrer une unité de niveau supérieur`` (E. Benveniste, Problèmes de ling. gén., Paris, Gallimard, 1966, p. 127). Je vous reproche, comme langage, deux ou trois locutions toutes faites, telles que « rompre la glace » (Flaub., Corresp.,1868, p. 392):
Le lendemain, Robert venait présenter ses hommages à maman, et, quelques jours après, il revenait pour lui demander ma main. (Comme cette locution me paraît stupide!)... Gide, École femmes,1929, p. 1261.
SYNT. Locution banale, consacrée, familière, impropre, populaire, proverbiale, savoureuse, sentencieuse, triviale, usuelle, vulgaire.
b) Groupe de mots ayant dans la phrase la valeur grammaticale d'un mot unique. Locution adjective*, adverbiale*, conjonctive*, prépositionnelle*, verbale*.
Prononc. et Orth. : [lɔkysjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1342 « élocution, parole » (Renart contrefait, éd. G. Raynaud et H. Lemaître, I, p. 234, § 11); 2. 1680 « forme de langage particulière et formée de plusieurs termes » (Rich.). Empr. au lat.locutio « action de parler, manière de parler, expression », de loqui « parler ». Fréq. abs. littér. : 187. Bbg. Militz (H.M.). Zur gegenwärtigen Problematik der Phraseologie. Beitr. rom. Philol. 1972, t. 11, no1, pp. 100-101. - Rohrer (C.). Definition of locutions verbales. Fr. R. 1967/68, t. 41, pp. 357-367.

Wiktionnaire

Nom commun

locution \lɔ.ky.sjɔ̃\ féminin

  1. (Linguistique) Unité fonctionnelle du langage, composée de plusieurs mots graphiques, appartenant à la langue et devant être apprise en tant que forme globale non divisible.
    • La morale des surveillants se bornait à menacer de leurs cannes, tantôt tirant le revolver pour donner plus de force aux locutions d’arsouille dont ils avaient l'habitude de se servir. Voilà la vie du bagne. — (Alexis Trinquet, Dans l'enfer du bagne : Mémoires d'un transporté de la Commune, présenté par Bruno Fuligni, éd. Les Arènes, 2014)
  2. (Par extension) Expression ; proverbe.
    • Pour les locutions, il était insatiable de renseignements, car, leur supposant parfois un sens plus précis qu’elles n’ont, il eût désiré savoir ce qu’on voulait dire exactement par celles qu’il entendait le plus souvent employer : la beauté du diable, du sang bleu, une vie de bâtons de chaise, le quart d’heure de Rabelais, être le prince des élégances, donner carte blanche, être réduit à quia, etc., et dans quels cas déterminés il pouvait à son tour les faire figurer dans ses propos. À leur défaut il plaçait des jeux de mots qu’il avait appris. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 21)
    • Les paysans du Nivernais ont accoutumé de dire de leurs voisins du Berry que « quatre-vingt-dix-neuf moutons et un Berriat (ou Berrichon) font cent bêtes », locution que les Berrichons ou Berriats ne manquent pas de transformer à l’usage des Limousins […] — (Franc-Nohain [Maurice Étienne Legrand], Guide du bon sens, Éditions des Portiques, 1932)
  3. (Vieilli) Manière de dire.
    • Les adverbes « soudain » ou « brusquement » ne sont jamais utilisés par les Morvandiaux qui leur préfèrent, de loin, la locution « tout par un coup » […] — (Henri Micaux, On m’a dit… dans le Morvan : histoires presque vraies, 2004, page 87)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LOCUTION. n. f.
Il se disait anciennement de la Façon de s'exprimer. Une nouvelle locution. Une locution élégante. Il ne s'emploie plus guère qu'en termes de Grammaire. Locution proverbiale, Phrase toute faite qui exprime un proverbe. Locution adverbiale, prépositive, conjonctive, Groupe de mots qui joue le rôle d'un adverbe, d'une préposition, d'une conjonction. À peu près est une locution adverbiale. Au-dessus de est une locution prépositive. Parce que, afin que sont des locutions conjonctives.

Littré (1872-1877)

LOCUTION (lo-ku-sion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Façon de parler particulière. Une locution élégante. Une mauvaise locution. Locutions vicieuses. Il en est des mots et des locutions comme des fruits : il y en a qui ne viennent jamais à maturité, mais tombent presque aussitôt qu'ils sont formés, ou sèchent sur l'arbre ; d'autres mûrissent malgré les vents, les pluies et tous les autres obstacles d'une saison peu favorable, Vaugelas, Nouv. rem. Observ. de M***, p. 190, dans POUGENS.

    Terme de grammaire. Locution adverbiale, prépositive, réunion de deux ou de plusieurs mots qui équivaut à un adverbe, à une préposition.

  • 2Il s'est dit pour élocution. Il ira, cet ignorant dans l'art de bien dire, avec cette locution rude, avec cette phrase qui sent l'étranger, il ira en cette Grèce polie, la mère des philosophes et des orateurs, Bossuet, Panég. de saint Paul, 1.

HISTORIQUE

XVe s. Quant l'en me fait quelqu'assignation, à moi payer est tout le monde lent ; L'en ne me sert que de locucion, Deschamps, Poés. mss. f° 367.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « locution »

Provenç. loqucio ; espagn. locucion ; ital. locuzione ; du lat. locutionem, de loqui, parler (voy. LOQUACE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIVe siècle) Du latin locutio (« manière de dire ») qui est dérivé de loquere (« parler »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « locution »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
locution lokysjɔ̃

Citations contenant le mot « locution »

  • Faisons donc un sort à ce "du coup" qui agace tant de monde. Le dernier à m’avoir suppliée de lutter contre l’invasion de "du coup" est Joseph, sur Twitter, il y a quelques jours. Enfin, non, pas le dernier, car dans la foulée, j’ai reçu un courriel d’Anne, furax, qui m’envoie même un article affirmant que cette locution est si omniprésente dans la bouche des jeunes Français que, au Québec, on s’est mis à se moquer d’eux en les appelant "les du-coup" ! Et auparavant j’avais reçu les messages excédés de Dominique, de Daniel, de combien d’autres ? RTL.fr, Faut-il tordre le cou à "du coup" ?
  • L’après-guerre est une locution utilisée par les politiques et les économistes qui ont peur de la paix. De Philippe Bouvard
  • Quand il présidait des audiences en correctionnelle, il avait coutume de ponctuer les propos des prévenus par la locution : « Dont acte ! » Mais au tribunal, il faisait bien plus qu’acte de présence : « Il était toujours volontaire pour donner un coup de main en cas de difficultés dans les services », ponctue Véronique Marmorat. Le Telegramme, Le juge Benoît Blanchy quitte Vannes, direction Lille - Vannes - Le Télégramme
  • «Hic sunt dracones». La locution latine, qui signifie «ici sont des dragons», figurait – paraît-il – sur les cartes médiévales à l’endroit des espaces non encore explorés. Aujourd’hui, aucun espace terrestre n’échappe tout à fait à la connaissance humaine. Mais par bien des aspects, la Capitol Hill Autonomous Zone (CHAZ) était un espace hors carte, peuplé de dragons aux yeux de certains. , Géographies en mouvement - Les dragons de Seattle - Libération.fr
  • Il parle de l'hémistiche de son quinquennat. L'hémistiche, en poésie, c'est l'exact milieu d'un vers quand on y marque une césure. Il veut donc simplement dire par là, mais à la manière élégante et soutenue d'un lettré, qu'il se trouve désormais plus près de la fin que du début de son mandat.   Une autre expression, la locution d'origine italienne "in petto" qui signifie "en son for intérieur", a aussi beaucoup été commentée.   France Culture, La mue d'Emmanuel Macron
  • Le hasard veut que cette locution tire son origine des pratiques catholiques, alors que l’Italie pays traditionnellement très catholique, siège du Vatican, enregistre le plus grand nombre de morts durant la pandémie actuelle du coronavirus. Connectionivoirienne.net, Origine de la locution "En quarantaine", à l'isolement forcé - Connectionivoirienne.net
  • La locution «en fait» est employée à tout bout de champ. Mais quand est-il correct d’employer cette formule? Le Figaro revient sur son bon usage. Le Figaro.fr, «En fait»: un tic de langage discret mais envahissant
  • 2- Les partis sont nez à nez ou au coude-à-coude ? Être nez à nez signifie vraiment se trouver face à face. L’expression est beaucoup employée au Québec. Mais il est quand même préférable de dire que les partis sont au coude-à-coude ou à égalité. Et face à face ? Retenons d’abord qu’utilisée comme nom, la locution commande la présence de traits d’union. Ce substantif est invariable. Ex. : Les adversaires ont participé à deux face-à-face. L’expression employée comme locution adverbiale s’écrit sans traits d’union. Ex. : Ils se sont trouvés face à face. Cela permettrait d’écrire : les adversaires se sont trouvés face à face durant ce face-à-face. Le Journal de Montréal, Les mots dits du samedi | Le Journal de Montréal
  • Vous avez peut-être entendu ces derniers jours cette locution latine répétée ad nauseam dans les auditions en destitution visant Donald Trump au Congrès américain et fleurir sur les réseaux sociaux : « Quid pro quo », littéralement « une chose pour une autre » en français. L'Obs, Attention, le « quid pro quo » dont parle Trump n’a rien à voir avec le « quiproquo » des vaudevilles

Images d'illustration du mot « locution »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « locution »

Traductions du mot « locution »

Langue Traduction
Anglais phrase
Espagnol frase
Italien frase
Allemand phrase
Chinois 短语
Arabe العبارة
Portugais frase
Russe фраза
Japonais
Basque esaldi
Corse frasa
Source : Google Translate API

Synonymes de « locution »

Source : synonymes de locution sur lebonsynonyme.fr
Partager