La langue française

Linguiste

Définitions du mot « linguiste »

Trésor de la Langue Française informatisé

LINGUISTE, subst.

A. − Spécialiste de linguistique. L'étude de la méthode des linguistes et des caractères naturels qui leur servent à former les familles et les groupes, d'après la dégradation insensible des procédés grammaticaux (Renan, Avenir sc.,1890, p. 240).Il n'existe pas de bonne grammaire française, le linguiste qui consacrerait quelques années à cette tâche ferait plus que n'importe qui pour la purification de notre idiome (Du Bos, Journal,1923, p. 279).Le sens commun, en matière de langage, dispose d'un instinct qui ne le trompe guère; (...) il perçoit exactement, bien avant grammairiens et linguistes, les plus menues variations d'un sens (Paulhan, Fleurs Tarbes,1941, p. 78).
B. − Personne versée dans la connaissance des langues (vieilli); spécialiste d'une ou plusieurs langues étrangères. C'était, je vous l'ai dit, une forte linguiste, Et le grec et l'hébreu manquaient seuls à sa liste (Pommier, Vers pour elle,1877, p. 47).
Prononc. et Orth. : [lε ̃gɥist] et, marginalement, [-gwist], [-gist] (respectivement 3 et 2 sujets ds Martinet-Walter 1973). Veikko Väänänen, Sommes-nous [lε ̃gɥist] ou [lε ̃gist]? ds Neuphilol. Mitt., 1979, t. 80, no4, pp. 399-400 réfute une hypothèse selon laquelle seul [-gist] serait ,,français``. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1632 d'apr. Bl.-W.1-5; 1668 (J. Chapelain, Lettres, éd. Ph. Tamizey de Larroque, t. 2, p. 547); à nouv. av. 1723 (Boiste, Add. et corr. qui cite Aignan). Dér. sav. du lat. lingua « langue »; suff. -iste*. L'angl. linguist « celui qui étudie le langage » est attesté dès 1641 ds NED et au sens de « celui qui connaît plusieurs langues » dès 1591, ibid. Fréq. abs. littér. : 28.

Wiktionnaire

Nom commun

linguiste \lɛ̃.ɡwist\ ou \lɛ̃.ɡɥist\ masculin et féminin identiques

  1. (Linguistique) Spécialiste de la linguistique.
    • Ces divers travaux mettant en rapport des linguistes, des phonéticiens et des informaticiens a permis la synthétisation de la parole qui conduit des machines à « dialoguer » entres elles sans intervention humaine. — (Béatrice Pothier, Contribution de la linguistique à l'enseignement du français, PUQ, 2011, page 13)
  2. (Vieilli) Spécialiste des langues.
    • Son ami, Thévenot, le célèbre voyageur et publicateur de voyages, réunissait chez lui, à Issy, diverses classes de savants, linguistes, orientalistes, et surtout, comme on disait alors, les curieux de la nature. — (Jules Michelet, L'insecte, 1857, page 101)
    • Si l’on met à part les simples témoignages d’argotiers proprement dits ou de personnes les fréquentant professionnellement (policiers, magistrats), ce qui frappe c’est le caractère relativement tardif des études consacrées aux argots. On sera étonné aussi d’apprendre que les premières études sont œuvres non de linguistes, mais d’hommes de lettres : Charles Nodier, Victor Hugo, Marcel Schwob. — (Jacques Dargaud, Les argots, réunion du 22 janvier 2011, La Lettre de la DLF Champagne-Ardenne, Reims, lettre no 84 de février 2011)
    • Et comme ces parlers indigènes appartiennent à la famille austroasiatique, certains linguistes ont pensé que le cam et les langues apparentées avaient été influencés par ce contact et qu'on devait les classer dans cette même famille […]. — (Gérard Moussay, Grammaire de la langue Cam, Éditions des Indes Savantes, 2006, p. 5)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LINGUISTE. n. m.
(U se prononce dans ce mot et dans le suivant.) Celui qui s'occupe de linguistique. Un savant linguiste.

Littré (1872-1877)

LINGUISTE (lin-gui-st' ; ui se prononce comme dans huile) s. m.
  • Celui qui s'adonne spécialement à l'étude des langues. Un habile linguiste.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « linguiste »

Dérivé savant du latin lingua (« langue ») et avec suffixe -iste.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « linguiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
linguiste lɛ̃gµist

Citations contenant le mot « linguiste »

  • C’est une chose en tant que linguiste qui m’a beaucoup intéressé durant le confinement : toute la production langagière. La langue, c’est ce qui nous réunit et qui permet de définir le monde. Aujourd’hui, le "bon vieux travail" continue à exister, mais sous d’autres dénominations. "Sur site", c’est du langage militaire : "J’arrive sur site". Mais le site, maintenant, c’est le boulot. C’est un mot que je trouve horrible. Encore pire, le mot "présentiel", qui maintenant vient créer "distanciel"... Je pars en guerre contre ces deux termes. De même que lorsque vous achetez un bouteille de lait ordinaire, on vous indique que c’est du lait complet, de même on dit dorénavant qu’on travaille en "présentiel", pour parler du travail ordinaire. C’est une absurdité de langage total : on est sur site, en présentiel, qu’est-ce que cela veut dire ?  LCI, "Présentiel", "sur site", un linguiste part en guerre contre ces abus de langage post-confinement | LCI
  • "Il va falloir changer d'accent, essaie de faire plus Parisien". Ces propos ont été lancés par un professeur à Cédric*, étudiant toulousain. Il affirme avoir été "un peu mis à l'écart" à la faculté du Mirail, "à cause de [son] accent du sud-ouest" très prononcé . Il déplore une "attitude abjecte", le "prenait mal", mais arrive désormais à "passer outre". Le sociolinguiste Philippe Blanchet, enseignant à l'université Rennes-II, recense les refus d'embauche liés à cette discrimination. L'inventeur du concept de glottophobie ne souhaite pas surestimer ce problème, mais considère qu'il peut constituer un frein dans l'accès à certains postes, surtout ceux dans le relationnel et la communication. Alors que le Premier ministre Jean Castex, d'origine gersoise, est raillé pour sa prononciation, La Dépêche a interrogé des spécialistes de la question. ladepeche.fr, L'accent, handicap invisible : des linguistes dénoncent la "glottophobie" - ladepeche.fr
  • Après “Comment parler à un alien ?”, le linguiste Frédéric Landragin signe un nouveau livre croisant science et science-fiction : “Comment parle un robot ?”. Le Journal du Geek s’est entretenu avec le chercheur-auteur pour savoir comment il est parvenu à délier la langue des machines. Journal du Geek, "Comment parle un robot ?" : entretien avec Frédéric Landragin
  • Ce n’est pas la première fois que le mot esquimaux fait polémique. Selon le linguiste spécialiste de langue inuit et chercheur à l’INALCO Marc-Antoine Mahieu, cela fait environ 20 ans que ce débat se renforce. Récemment, une équipe de hockey canadienne, Les Eskimos d’Edmonton, a annoncé qu’elle allait sans doute changer de nom, et poursuit actuellement une réflexion à ce sujet. Le très sérieux dictionnaire Merriam Webster précise d’ailleurs qu’il s’agit d’un mot « parfois offensant ». , « Esquimaux » : On vous explique pourquoi le mot blesse les Inuits et les Groenlandais
  • C’est une rengaine. Le français serait envahi, et s’appauvrirait à grande vitesse. Dans l’émission "Du vent dans les synapses", la linguiste Laélia Véron a donné une vision optimiste et vivifiante de la langue de Molière. A son rabougrissement éventuel, elle oppose sa vitalité. France Inter, La langue française est-elle vraiment menacée ?
  • Elmar Ternès, le linguiste allemand qui a sauvegardé le breton de Groix, est décédé cette semaine. Étudiant en linguistique, il était venu en 1967 séjourner à Quéhello pour enregistrer Marie Chimène et Marie Kochteperch, deux Groisillonnes qui parlaient un breton parfait. À la suite de ce séjour, il rédigera la grammaire structurale du breton de Groix, qui reste une référence en la matière. En juin 2018, Elmar Ternès et son épouse sont revenus à Groix où ils ont été reçus par les élus et par les derniers locuteurs bretonnants. Deux jours d’échanges enrichissants avec cet homme chaleureux et cultivé. Le Telegramme, Décès d’Elmar Ternès, le linguiste qui a sauvegardé le breton de Groix - Ile de Groix - Le Télégramme
  • L’émission Brouhaha s’adresse aux enfants du primaire et a invité une linguiste afin d’expliquer tous les questionnements qu’ils se posent sur la langue. Combien y en a-t-il et pourquoi les vieilles langues ont-elles disparu ? Nous avons même droit à un reportage sur l’apprentissage des élèves suisses de 11 ans germanophones qui se penchent le français. Ce qui mène aussi à la question du plurilinguisme helvète. , Expliquer la diversité linguistique aux enfants - Thot Cursus
  • Même si le célèbre grammairien Maurice Grevisse était belge, les Belges partagent avec les Québécois un grand manque d’assurance linguistique. C’est un des sujets dont j’ai discuté sur Zoom avec le grand linguiste Jean-Marie Klinkenberg, professeur émérite à l’Université de Liège et président du Conseil de la langue française et de la politique linguistique de Belgique. Selon lui, ce manque d’assurance vient du fait d’être en périphérie de la France. « Je n’avais jamais rencontré un petit Français, mais je savais déjà qu’il parlait mieux que moi. On me l’avait déjà dit. Je savais ça à trois ans. » L’actualité, Belges comme nous | L’actualité
  • À la lecture de l’article du 30 juin sur les langues qui disparaissent, je suis surprise de l’affirmation de la linguiste Isabelle Léglise : « Le tchécoslovaque était une seule langue jusqu’à la séparation des deux États. » J’ai eu plusieurs fois l’occasion de séjourner en Tchécoslovaquie en 1966-67, lorsque j’étais étudiante à l’université de Vienne, et à l’époque il y avait bien deux langues : le tchèque et le slovaque, les dictionnaires séparés existaient, donc bien avant 1993 ; les langues différaient par l’accent, le vocabulaire, mais étaient compréhensibles par les uns et les autres, et je pense qu’il en est toujours de même. Je n’ai jamais entendu parler de « langue tchécoslovaque ». La Croix, Le tchèque et le slovaque, deux langues
  • Pourtant, le psychologue, linguiste et auteur, suivi par plus de 600.000 personnes sur Twitter, lu et apprécié de Bill Gates, est rapidement devenu la cible d'une partie de l'opinion publique américaine.Partant de six de ses tweets datant de 2014 et d'une phrase dans un livre de 2011 sur un déclin de la violence raciale, ses détracteurs l'accusent de minimiser les injustices raciales et de noyer la voix de ceux qui souffrent de sexisme et racisme, rapporte le « New York Times ». Les Echos, Etats-Unis : quand le politiquement correct fait des ravages | Les Echos

Traductions du mot « linguiste »

Langue Traduction
Anglais linguist
Espagnol lingüista
Italien linguista
Allemand linguist
Chinois 语言学家
Arabe لغوي
Portugais linguista
Russe лингвист
Japonais 言語学者
Basque hizkuntzalaria
Corse linguista
Source : Google Translate API

Synonymes de « linguiste »

Source : synonymes de linguiste sur lebonsynonyme.fr

Linguiste

Retour au sommaire ➦

Partager