La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « lin »

Lin

Variantes Singulier Pluriel
Masculin lin lins

Définitions de « lin »

Trésor de la Langue Française informatisé

LIN, subst. masc.

A. −
1. BOT. Plante dicotylédone, de la famille des Linacées (infra dér.), cultivée surtout dans les pays tempérés (notamment Nord de la France et Belgique) pour ses tiges dont on extrait les fibres textiles et pour ses graines utilisées en médecine ou en peinture. Fleur bleue du lin. Le bourdonnement des hannetons sans nombre dans un champ de lin (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, 1834, p. 222):
1. Je leur expliquais comment la tige du lin s'arrache, se rouit, se brise; comment cette plante à fleurs bleues peut fournir un fil plus fin, plus doux et plus solide que tout ce qu'ils fabriquent avec leur coton. About, Grèce,1854, p. 139.
P. anal.
Lin minéral, vif, incombustible, fossile (vx). Synon. de amiante. (Dict. xixeet xxes.).
Lin de Nouvelle-Zélande. Synon. de phormion.Le Lin de Nouvelle-Zélande (Phormium tenax), aux fibres textiles très résistantes (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 310).
Lin sauvage. Synon. pop. de linaire. (Dict. xixeet xxes.).
Lin de(s) marais. Synon. pop. de linaigrette. (Dict. xixeet xxes.).
Loc. Bleu (de fleur) de lin, subst. masc. Ce sont, à côté des vert réséda pâlissant jusqu'au soufre, les roses atténués, douloureux et discrets, et les tendres bleus de lin auprès des jaunes citron (Lorrain, Âmes automne,1898, p. 33).Touraille (...) était le génie de ce capharnaûm (...) il avait (...) des yeux bleus, d'un bleu de fleur de lin (...) et leurs prunelles dardaient un scintillement soudain, pétillaient de narquoise roublardise (Genevoix, Raboliot,1925, p. 122).
En emploi adj. Ses sourcils sont jaune paille, ses yeux bleu de lin (Barbusse, Feu,1916, p. 21).
2. Spécialement
a) MÉDECINE
Graine de lin. Graine de cette plante utilisée comme laxatif ou comme émollient. Une tisanne adoucissante et délayante, telle que la décoction de graine de lin (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 204).
Farine de lin. Farine obtenue par broyage de la graine de lin et utilisée sous forme de cataplasme. On pourra faire des applications (...) de cataplasmes à farine de lin (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 126).
b) TECHNOL. Huile de lin. Huile extraite de la graine de lin, utilisée dans la fabrication d'encres et de peintures et dans celle du linoléum. Cette couleur, avec quoi c'est fait? − De l'huile, et on broie. − De l'huile? de l'huile de noix? − Non, de l'huile de lin (Ramuz, A. Pache,1911, p. 292).
B. − P. méton. Filasse obtenue par rouissage de la tige de lin. Ici on file annuellement assez de coton, de lin et de laine pour entretenir la maison et vêtir toute la famille (Crèvecœur, Voyage, t. 1, 1801, p. 280).Daniel Decraemer, à côté de sa filature, avait monté, depuis quelques années, un teillage et tissage de lin (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 141).
Locutions
Cheveux de lin. Cheveux d'un blond très clair. C'est la fille aux cheveux de lin, La belle aux lèvres de cerise (Leconte de Lisle, Poèmes ant.,1852, p. 316).
Gris(-)de(-)lin. Gris comme la filasse de lin. Œil gris de lin. Il était vêtu d'un habit à la française, couleur gris de lin (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. III).
P. méton. Tissu, toile, vêtement de lin. Le papier se fait encore avec du chiffon de chanvre et de lin (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 115).V. candide ex. 1 :
2. Les uns disent qu'elle a fait un noviciat de cinq ans, et d'autres pensent (...) qu'elle n'a porté le voile de lin que pendant quelques mois. Sand, Lélia,1839, p. 449.
REM.
Linette, subst. fém.Graine de lin. (Ds Littré, Rob.).
Prononc. et Orth. : [lε ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Plante textile. 1155 sa tige désséchée combustible (Wace, Brut, 13596 ds T.-L. : esprises de lin et de tundre); ca 1180 la plante cultivée pour sa fibre (Marie de France, Fables, 17, 3, ibid.); id. le fil obtenu de ses fibres [servant à confectionner un filet pour la chasse] (Id., ibid., 17, 7, ibid.); id. chemise de lin (Guillaume de Berneville, St Gilles, 2758, ibid.); xiiies. [ms.] filer lin (Lai de la Pastorele, 12 ds K. Bartsch, Romances et pastourelles, II, 79, p. 205). Du lat. linum « lin » désignant la plante, le fil (spéc. « ligne pour la pêche, corde, filet pour la pêche, la chasse »), le tissu. Fréq. abs. littér. : 578. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 151, b) 690; xxes. : a) 784, b) 633.
DÉR.
Linacé, linacée, adj.;linacées, subst. fém. plur.a) Adj. Qui ressemble au lin. (Ds Rob., Lar. Lang. fr.). b) Subst. fém. plur. Famille de dicotylédones dont le genre le plus connu est le lin. Parmi les familles voisines des Géramiacées, la plus importante est celle des Linacées (Bot.,1960, p. 1009 [Encyclop. de la Pléiade]).[linase]. 1reattest. linées 1813 (De Candolle, Théorie élém. de la Bot., famille 15, p. 214); linacées 1822 (A. Béclard, H. Chomel et c., Nouv. dict. de méd., t. 2, Suppl. d'apr. M. Höfler ds Fr. mod. t. 37, p. 38); de lin, suff. -acé*, -acées*.
BBG. Quem. DDL t. 16. - Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 237.

Wiktionnaire

Nom commun 1 - français

lin \lɛ̃\ masculin

  1. (Botanique) Plante dont la tige fournit un fil servant à fabriquer des toiles fines et des dentelles.
    • La fleur bleue du lin.
    • 1° Soie de gélatine. — La matière première utilisée est un mélange de une partie de gélatine pour deux parties de trinitro-cellulose auquel on ajoute un peu de glycérine, et de l'huile de ricin ou de lin. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • À notre époque de linge synthétique, la culture du lin s'est faite rare : je me souviens comme d'un délice qui semble à distance plus rêvé que vécu d'avoir marché, il y a quelques années, dans un de ces champs bleus comme le ciel et la mer, aux abords de je ne sais quel village andalou. Il ne me déplairait pas que les peu poétiques Cleenewerck aient tiré leurs premiers écus du lin en fleur, puis du lin roui dans les canaux de la Flandre, brune et gluante chrysalide du lin blanc comme neige. — (Marguerite Yourcenar, Archives du Nord, Gallimard, 1977, pages 41-42)
    • Parmi les plantes oléagineuses, on cultive le colza et la navette, et, parmi les plantes textiles, le chanvre et le lin. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 101)
    1. Genre botanique des plantes apparenté au lin.
      • Le lin sauvage.
    2. (Par analogie) Plante fibreuse dont on fait des toiles.
      • Le lin d'Amérique est un des noms vulgaires de l'agave americaine.
  2. (Par extension) (Textile) Textile réalisé à partir de la fibre de cette plante.
    • "Donnez-moi, dit-il à sa suite, donnez-moi mon couteau d’or fin, que je découse ce drap de lin !" — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Chansons et légendes du Valois, 1854)
    • La fibre de lin est une fibre de choix, qui présente l’avantage d’être imputrescible et les tissus de lin ont longtemps gardé la primauté pour le linge. — (Revue historique de l’Armée, Volume 16, 1960)
    • Les costumes traditionnels des hommes et femmes H’Mông sont assez similaires. La couleur noire reste cependant la couleur principale. Ils sont en lin et chaque branche H’mông dispose d’un style décoratif et de motifs différents. — (Thuy Hà, L'originalité des costumes des H’mông à Sa Pa, lecourrier.vn, 26 janvier 2021)
    • Être vêtu de lin.

Nom commun 3 - français

lin \lɛ̃\ masculin

  1. (Boisson) Boisson codéinée à visée psychotrope, considérée comme une drogue.
    • J'mixe le lin dans l’Fanta shokata, pas d'concu c'est désert comme au Qatar — (Hors ligne, Freeze Corleone, 2020)

Nom commun 2 - français

lin \lɛ̃\ masculin

  1. (Navigation) Navire à un seul pont, de forme allongée.
    • Mais je veux que vous me donniez une part de la terre et des biens meubles, pour tous ceux que je mènerai, cavaliers et fantassins, et aussi pour les lins et les galées que j'armerai. — (Le Livre des Faits, Jaume Ier le Conquérant, édition d’Agnès et Robert Vinas, Lettres gothiques, Le Livre de poche, 2019, page 108)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LIN. n. m.
Plante herbacée, à fleur bleue, dont la graine est employée à beaucoup d'usages et dont la tige fournit un fil qui sert à fabriquer des toiles fines et des dentelles. Semer, cueillir du lin. Farine de graine de lin. Eau de graine de lin. Huile de lin. Fil de lin. Toile de lin. Filer du lin. Il se prend quelquefois absolument pour la Toile faite de lin. Être vêtu de lin. De longs habits de lin. Gris de lin, Couleur qui ressemble à celle de la toile de lin. Adjectivement, Couleur gris de lin. Ruban gris de lin.

Littré (1872-1877)

LIN (lin) s. m.
  • 1Plante dont la tige fournit un fil servant à fabriquer des toiles fines et des dentelles, et dont le nom botanique est linum usitatissimum, L. Les réfugiés français avaient porté en Irlande et en Écosse la culture du lin et du chanvre, Raynal, Hist. phil. III, 8.

    Le lin vivace, linum perenne, L. espèce que l'on cultive aussi en France ; il a été nommé anciennement lin perpétuel de Sibérie.

  • 2Lin, linum, nom du genre type de la famille des linées.
  • 3Toile faite de lin. Debout à ses côtés, le jeune Éliacin Comme moi le servait en long habit de lin, Racine, Ath. II, 2. Ce réprouvé qui sort aujourd'hui de l'abîme pour vous instruire, était riche, dit Jésus-Christ ; il était vêtu de pourpre et de lin, Massillon, Carême, Mauv. riche.
  • 4Gris de lin, couleur qui ressemble à celle de la filasse de lin et de la toile écrue qui en provient, surtout de la filasse qui est grise avec un doux reflet nacré.

    Adj. invariable. Ruban gris de lin. Une robe gris de lin.

  • 5Lin d'Amérique, un des noms vulgaires de l'agave americana.

    Lin aquatique, nom sous lequel on désigne parfois diverses fucacées du genre chantransie, appelées aussi lin de mer.

    Lin étoilé, nom vulgaire et spécifique de la lysimachie lin étoilé (primulacées).

    Lin de lièvre, la cuscute européenne, employée, dit-on, par les lièvres pour le coucher de leurs petits ; dite aussi lin maudit, parce qu'elle nuit à différentes plantes en en gênant la croissance, et surtout en les suçant et vivant à leurs dépens.

    Lin de marais, nom vulgaire de l'ériophoron à plusieurs épis (cypéracées), dit encore linaigrette, lin des prés, lin sauvage.

    Lin de la Nouvelle-Zélande, le phormion.

    Lin vif, lin incombustible, lin minéral, l'amiante.

    Lin fossile ou incombustible, variété d'asbeste.

HISTORIQUE

XIIIe s. L'arunde [l'hirondelle] fu de grant saveir ; Bien s'aparçut ke par le lin Serunt oisel mis à lur fin, Marie de France, Fable 18.

XVIe s. Le lin printanier rapporte moins de poil et de graine que l'hyvernal, De Serres, 732.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lin »

(Nom commun 1) (XIIe siècle)[1] Du latin linum (« lin »)[2] dont est aussi issu linea (« fil de lin, ligne ») qui a donné ligne.
(Nom commun 2) Du latin lignum (« bois »), apparenté[3] à laigne.
(Nom commun 3) De l' anglais lean.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. lin ; catal. lli ; espagn. lino ; portug. linho ; ital. lino ; du lat. linum.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « lin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lin lɛ̃

Fréquence d'apparition du mot « lin » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « lin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « lin »

  • La topographie, il est vrai, porte au repli sur soi. Des haies innombrables ont été plantées pour se protéger des vents terribles qui, venus la mer -elle n’est qu’à quelques kilomètres- balaient les champs des pommes de terre, de betteraves, de céréales et bien sûr de lin qui est, de longue date, la grande spécialité du Pays de Caux. Il en est même la première région productrice au monde, mais hélas, comme il n’y a plus de filature sur place depuis 2004, 80% des fibres longues produites sur place sont  exportées … vers la Chine, d’où reviennent fil et tissu.
    Cartes postales du pays de Caux (1/7) Du lin, du cidre et des croyances… | Mon passeport pour le monde
  • Secouée par la crise liée au Covid-19, la filière lin rêve d’une relocalisation en France, première productrice mondiale de cette fibre, une pépite agricole transformée à 80% en Chine.
    Courrier picard — Secouée par le Covid-19, la filière lin rêve d’une relocalisation en France notamment dans les Hauts-de-France
  • Le lin est une des rares fibres textiles végétales européennes. Elle a la particularité d'être une fibre (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) longue (plusieurs dizaines de centimètres), par rapport aux fibres courtes (le coton, le chanvre) ou moyennes (la laine)
    Techno-Science.net — 🔎 Lin cultivé - Définition et Explications
  • Pour faire face à ces quelques semaines de chaleur intense qui nous attendent, vous aurez sans nul doute envie de vous équiper de vêtements légers et respirant. Et la matière qui se démarque des autres cette année n’est autre que le lin.
    France Bleu — Le lin est la star de l’été, et il a tout pour plaire. Sandie Gaud
  • Porté par EcoTechnilin, au cœur de la branche fibres du groupe coopératif NatUp, le projet a été déposé et est actuellement instruit par Bpifrance, Banque publique d’investissement, sollicitant des budgets de la Région Normandie et de l’Etat pour accompagner l’investissement privé de NatUp.
    Mode in Textile — La Normandie investit le lin Made in France
  • Le lin bio exige attention et patience, mais vaut cinq à dix fois plus que le blé.
    Télérama — Culture bio et vêtements “made in Normandie” : à Caen, le lin a la fibre écolo
  • Derrière lui vrombit la machine qui arrache et couche sur le sol les plants aux reflets verts et jaunes vifs. Le lin destiné au textile n'est pas coupé, mais arraché, et il doit rester plusieurs semaines au sol avant que la fibre ne soit extraite en usine.
    Après la crise sanitaire, la filière lin rêve d'une relocalisation en France
  • Quand les lins sont rouis, les pailles sont enlevées du champ par enroulage. Il s’agit d’enrouler les andains pour former des balles rondes tout en conservant aux tiges leur disposition parallèle, afin de permettre aux balles de se dérouler ultérieurement, pour faciliter l’extraction des fibres. L’enroulage mobilise une machine spécifique appelée enrouleuse. Les pailles de lin récoltées bien sèches et stockées dans de bonnes conditions peuvent se conserver de nombreuses années. Elles peuvent alors subir le teillage.
    Le lin en cinq étapes | L'Informateur d'Eu
  • Devant un vaincu incline-toi plus bas que devant un vainqueur.
    Lina Ritter — Elsässesche Haïku

Traductions du mot « lin »

Langue Traduction
Anglais linen
Espagnol lino
Italien biancheria
Allemand leinen-
Chinois 麻布
Arabe الكتان
Portugais linho
Russe белье
Japonais リネン
Basque lihoa
Corse lino
Source : Google Translate API

Synonymes de « lin »

Source : synonymes de lin sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot lin au Scrabble ?

Nombre de points du mot lin au scrabble : 3 points

Lin

Retour au sommaire ➦