La langue française

Linaire

Sommaire

  • Définitions du mot linaire
  • Phonétique de « linaire »
  • Citations contenant le mot « linaire »
  • Images d'illustration du mot « linaire »
  • Traductions du mot « linaire »
  • Synonymes de « linaire »

Définitions du mot linaire

Trésor de la Langue Française informatisé

LINAIRE, subst. fém.

BOT. Plante dicotylédone herbacée dont les feuilles ressemblent à celles du lin. Synon. pop. lin sauvage.Onguent de linaire. Le roc paraît, la route qui lentement s'élève, suit le gave couleur de truite. Peu de plantes nouvelles; quelques frêles linaires blanches, dont je ne sais pas le nom (Gide, Journal,1910, p. 313).
Prononc. et Orth. : [linε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. xves. bot. (Grant herbier, no277, J. Camus ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. des botanisteslinaria, v. aussi linière.

Wiktionnaire

Nom commun

linaire \li.nɛʁ\ féminin

  1. (Botanique) Plante herbacée dont les feuilles ressemblent à celles du lin.
    • […] l’aspect automnal, de beaucoup le mieux marqué, est surtout déterminé par la floraison de Galeopsis Ladanum qui étend ses nappes roses lilacées sur le fond jauni des chaumes parmi le rouge des Coquelicots, le jaune soufre des Linaires et l’azur des Bleuets. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 33-34)
    • Les talus étaient semés de fleurs intactes, coquelicots, linaires et vipérines. — (André Dhôtel, Le Train du matin, Gallimard, « Folio », 1975, p. 42)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LINAIRE. n. f.
Plante herbacée ainsi nommée parce que ses feuilles ont de la ressemblance avec celles du lin. On la nomme aussi Lin sauvage.

Littré (1872-1877)

LINAIRE (li-nê-r') s. f.
  • Plante ainsi nommée parce que ses feuilles ont de la ressemblance avec celle du lin ; dite aussi lin sauvage (antirrhinum linaria. L.), famille des scrophularinées.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

LINAIRE, s. f. linaria, (Hist. nat. Bot.) genre de plante à fleur monopétale, anomale, en forme de masque terminé en-arriere par une queue, divisée par-devant en deux levres ; celle du dessus est découpée en deux ou en plusieurs parties, & la levre du dessous en trois parties : le pistil est attaché comme un clou à la partie postérieure de la fleur, & devient dans la suite un fruit ou une coque arrondie, divisée en deux loges par une cloison, & remplie de semences qui sont attachées à un placenta, & qui sont plates & bordées dans quelques especes de ce genre, rondes & anguleuses dans d’autres. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante.

On vient de lire les caracteres de ce genre de plante, qu’il importe aux gens de l’art de connoître parce que plusieurs auteurs ont rangé mal-à-propos parmi les linaires, des plantes qui appartenoient à d’autres genres. M. de Tournefort compte 57 especes de celui-ci. Arrêtons-nous à notre seule linaire commune, en anglois toad-flax, & par les Botanistes, linaria vulgaris, ou lintea, flore majore, C. B. P. 212. H. 170.

Ses racines sont blanches, dures, ligneuses, rempantes, & fort traçantes ; il sort de la même racine plusieurs tiges hautes d’un pié, ou d’une coudée, cylindriques, lisses, d’un verd de mer, branchues à leur sommet, garnies de beaucoup de feuilles, placées sans ordre, étroites, pointues, semblables à celles de l’ésule ; de sorte que si elles avoient du lait, il seroit difficile de l’en distinguer. Avant qu’elle fleurisse, ses fleurs sont au sommet des tiges & des rameaux, rangées en épi, portées chacune sur un pédicule court, qui sort de l’aisselle des feuilles ; elles sont d’une seule piece, irrégulieres, en masque jaune, prolongées à la partie postérieure, en éperon, en maniere de corne, oblong, pointu de même que celle du pié d’alouette ; & c’est en cela qu’elles different des fleurs du mufle de veau ; elles sont partagées en deux levres par-devant, dont la supérieure se divise en especes de petites oreilles, & l’inférieure en trois segmens. Leur calice est petit, découpé en cinq quartiers ; il en sort un pistil attaché à la partie postérieure de la fleur, en maniere de clou. Ce pistil se change dans la suite en un fruit à deux capsules, ou en une coque arrondie, partagée en deux loges par une cloison mitoyenne, & percée de deux trous à son extrémité. Quand elle est mûre, elle est remplie de graines plates, rondes, noires, bordées d’un feuillet.

La saveur de cette plante est un peu amere & un peu âcre ; elle est fréquente sur le bord des champs, & dans les pâturages stériles. Son odeur est fétide, appésantissante ou somnifere ; on en fait rarement usage intérieurement, mais c’est un excellent anodin extérieur pour calmer les douleurs des hémorrhoïdes fermées, soit qu’on l’emploie en cataplasme ou en liniment. (D. J.)

Linaire, (Mat. med.) plante presque absolument inusitée, dont plusieurs medecins ont dit cependant de fort belles choses. Voici par exemple, une partie de ce qu’en dit Tournefort, hist. des plantes des environs de Paris, herb. 1. La linaire résout le sang ou les matieres extravasées dans les porosités des chairs, & ramollit en même tems les fibres dont la tension extraordinaire cause des douleurs insupportables dans le cancer. L’onguent de linaire est excellent pour appaiser l’inflammation des hémorrhoïdes : voici comment on le prépare ; on fait bouillir les feuilles de cette plante dans l’huile où l’on a fait infuser des escarbots ou des cloportes : on passe l’huile par un linge, & l’on y ajoute un jaune d’œuf durci, & autant de cire neuve qu’il en faut pour donner la consistence d’onguent. Cet auteur rapporte, d’après Hortius, une fort bonne anecdote, à propos de cet onguent. Il dit qu’un landgrave de Hesse donnoit tous les ans un bœuf bien gras à Jean Vultius son medecin, pour lui avoir appris ce secret. Cette récompense, toute bisarre & peu magnifique qu’elle peut paroître, étoit cependant bien au-dessus du service rendu. Cet onguent de linaire que nous venons de décrire, est un mauvais remede ; ou pour le moins la linaire en est-elle un ingrédient fort inutile. Voyez Huile & Onguent. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « linaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
linaire linɛr

Citations contenant le mot « linaire »

  • La structure du jeu a des allures de metroidvania : niveaux très tortueux et accès qui sont impossibles à franchir tant qu’on n’a pas trouvé le pouvoir adéquat. Cependant, le déroulement est dirigé de manière presque linaire : une fois sorti d’une zone avec votre nouvelle capacité, le passage qui vous était alors impossible ne se retrouver jamais bien loin. Le game design remet toujours le joueur sur les bons rails, ce qui évite de se perdre dans ces tortueux dédales à essayer de retrouver son chemin. Finalement, la seule raison de revenir sur ses pas et d’errer dans des lieux connus est la recherche d’un des fûts bonus facultatifs qu’on a peut-être loupé à la première visite.Pour ce qui est du background (car il y en a un, même si très auxiliaire), on le découvre par le biais de petites séquences annexes dans lesquelles on contrôle un humain dont le groupe s’aventure dans des lieux mystérieux et abandonnés. Jeux-vidéo, CARRION - Test de CARRION – Un bon humain est un humain mort - Jeux-vidéo
  •        La vie n’est jamais linaire. L’épidémie de Coronavirus n’est qu’un exemple, elle est apparue comme pour nous rappeler cette vérité si évidente, jamais contestée. Seulement, la jungle humaine a plutôt tendance à l’oublier. Nous oublions que nous vivons avec des virus dans le temps et durant tous les temps. Pourtant nous vivons avec l’évidence qu’est cette concomitance : parce qu’il y a la vie, il y a aussi la mort. Nous ne choisissons pas nous-même de naître, nous ne choisissons pas nous-même de mourir, non plus ! Club de Mediapart, Le «  je m’en vais  » de l’ami (1) | Le Club de Mediapart

Images d'illustration du mot « linaire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « linaire »

Langue Traduction
Anglais linear
Espagnol lineal
Italien lineare
Allemand linear
Chinois 线性的
Arabe خطي
Portugais linear
Russe линейный
Japonais 線形
Basque lineala
Corse lineari
Source : Google Translate API

Synonymes de « linaire »

Source : synonymes de linaire sur lebonsynonyme.fr
Partager