La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « lestement »

Lestement

Définitions de « lestement »

Trésor de la Langue Française informatisé

LESTEMENT, adv.

A. −
1. D'une manière leste (v. ce mot A 1). Courir, danser, marcher, sauter lestement; descendre, grimper, monter lestement un escalier, une échelle; se lever lestement. Il paraît [l'abbé Rose] à deux heures, suivi du bedeau. Ses petits mollets gravissent lestement l'escalier (Musset, Lettres Dupuis Cotonet,1837, p. 523).La veuve (...) relevant lestement sa jupe, du mouvement le plus naturel, découvrait un bas écarlate et le mollet le mieux formé (Gide, Caves,1914, p. 851).Nous remontions lestement la pente (...) il marcha jusqu'à la fin comme un jeune homme (Pesquidoux, Livre raison,1928, p. 58).
2. D'une manière rapide et avec aisance. Nos caboteurs filaient lestement par un joli vent frais (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 96).
B. − Au fig.
1.
a) Avec dextérité, habileté et en ayant une grande efficacité. Synon. adroitement, rondement.Mener lestement une affaire; s'acquitter lestement d'un travail. Bravo! mon cher, me dit-il, vous avez enlevé ça lestement [une attaque lors d'un combat] (Vigny, Servit. et grand. milit.,1835, p. 199).Ceux de M. Renouard [des dessins de chats] ont une allure prise sur nature, une vérité de poses fantasques et exactes pourtant, qui rappelle celle de ces animaux si lestement croqués dans certains des albums japonais d'O Kou-Saï (Huysmans, Art. mod.,1883, p. 92).
b) Synon. de promptement.Putois se rendra à mes ordres, et lestement, ma mignonne (France, Putois,1904, p. 67).Quand l'affaire est décidée, il s'agit (...) qu'elle s'exécute lestement, car le succès tient à la surprise (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 251).
2. En mauvaise part. Avec une légèreté qui choque, qui est contraire à la bienséance, d'une manière irréfléchie; en prenant une liberté excessive. Juger un peu, trop lestement qqn; parler trop lestement de qqn/qqc. Il jugeait que j'avais traité trop lestement une question de cette importance (Nodier, Fée Miettes,1831, p. 188).Il me semble que tu en uses lestement avec Leconte (...) je trouve cela cavalier envers un homme de pareille valeur (Flaub., Corresp.,1853, p. 382).
Prononc. et Orth. : [lεstəmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1605 (H. de Santiago, Considérations, t. 1, p. 478, d'apr. H. Vaganay des Fr. mod., t. 6, p. 63). Dér. de leste*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 270. Fréq. rel. littér. : xixe: a) 413, b) 1 039; xxes. : a) 303, b) 55.

Wiktionnaire

Adverbe - français

lestement

  1. D’une manière leste.
    • L'ours, qui avait le vent mauvais, parut, de son côté, ignorer la présence d'un ennemi, et continua lestement son chemin vers l'arbre. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • L’homme au carnet avait quitté sa place et lestement escaladé les marches du praticable qui reliait le plateau à la salle. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Figuré) Avec dextérité et promptitude.
    • Le père Thomas est prêt, une mèche neuve a été lestement ajoutée à son fouet de malle ; il part faisant à son tour résonner l'air de ses clics-clacs les plus harmonieux. — (J. Hilpert, « Le Postillon », dans Les Français peints par eux-mêmes, tome 1, Paris : chez N.-J. Philippart, 1861, p. 296)
    • Il n’y a pas de dame dans tout le comté qui s’habille plus lestement que ma maîtresse. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […], nous nous fourrâmes dans un trou et nous attendîmes la fin de l'orage. Après quoi lestement nous fîmes le travail. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 120, Hartmann, 1937)
  3. Avec une légèreté répréhensible.
    • Cette femme agit, parle, se conduit trop lestement. - Il m’a répondu fort lestement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

LESTEMENT. adv.
D'une manière leste. Il marche fort lestement. Il signifie au figuré, Avec dextérité et promptitude. Il s'est lestement tiré de ce mauvais pas. Il signifie aussi Avec une légèreté répréhensible. Cette femme agit, parle, se conduit trop lestement. Il m'a répondu fort lestement.

Littré (1872-1877)

LESTEMENT (lè-ste-man) adv.
  • 1D'une manière leste. Il marche fort lestement.
  • 2 Fig. Avec dextérité et promptitude. Il s'est lestement tiré de ce mauvais pas. Il [un officier] mettait assez bien l'orthographe, si ce n'est dans certains noms peu familiers jusque-là aux secrétaires de l'état-major ; Salamine et les Thermopyles revenant à chaque ligne lui firent d'abord un peu de peine… mais il se mit bientôt au fait, et devint à la fin si habile qu'il écrivait toute la Grèce dans l'ordre du jour, comme il le disait lui-même, aussi lestement que la distribution de l'eau-de-vie et du vinaigre, sujet ordinaire de ces pièces d'éloquence, Courier, Conseils à un colonel.
  • 3Élégamment et légèrement (sens ancien). Il y eut un fort beau bal de masques chez Monsieur, où la*** se trouva, accompagnée de la comtesse de Soissons et de quelques autres dames lestement vêtues, la Gazette, 2 février.
  • 4Sans une suffisante réflexion. M. Edwards hésitait à laquelle des deux espèces il fallait le rapporter, celle de la grive ou de l'ortolan ; M. Klein décide assez lestement que ce n'est ni à l'une ni à l'autre, mais à celle du pinson, Buffon, Ois. t. V, p. 307.

    Avec une légèreté répréhensible. Claude ordonnait aussi lestement la mort d'un homme que celle d'un chien, Diderot, Claude et Néron.

    Sans garder de ménagement. Il me semble que l'empereur d'aujourd'hui traite un peu lestement les prêtres, les moines et les papes, D'Alembert, Lett. au roi de Prusse, 11 mai 1781.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « lestement »

Leste, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de leste, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « lestement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
lestement lɛstœmɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « lestement » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « lestement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « lestement »

  • Délibère lentement et exécute lestement.
    Proverbe italien
  • Bien que l’État ait tenté de le dissimuler à toute force, un attentat conspuant le culte marchand a frappé lâchement la semaine dernière, au moment où tout un chacun pensait lestement s’acquitter de son devoir de citoyen, en ce temps de communion sacrée.
    L'Alterpresse68 — A Mulhouse et Wittenheim, on a vandalisé Gaspard et Klervie, majordomes du "black friday" amazonien - L'Alterpresse68
  • Pendant ce temps, son comparse décrochait lestement le bracelet. Ni vu, ni connu, il libérait la pièce d’horlogerie judicieusement choisie — l’une des montres dérobées est estimée à près de 35 000 euros.
    Faits-divers - Justice | Deux voleurs de montres de luxe arrêtés
  • Il accostait la victime pour détourner son attention. Il pouvait, par exemple, présenter une pièce de 2 euros et demander à l’échanger contre deux pièces d’un euro. Avec la persuasion d’un mentaliste, il pouvait tout simplement demander à être dépanné de quelques sous. Pendant ce temps, il décrochait lestement le bracelet. Ni vu, ni connu, il libérait la pièce d’horlogerie judicieusement choisie.
    Faits-divers - Justice | Vols de montres de luxe : deux hommes arrêtés
  • En approchant de son usine, le père Sorel appela Julien de sa voix de stentor ; personne ne répondit. Il ne vit que ses fils aînés, espèce de géants qui, armés de lourdes haches, équarrissaient les troncs de sapin, qu’ils allaient porter à la scie. Tout occupés à suivre exactement la marque noire tracée sur la pièce de bois, chaque coup de leur hache en séparait des copeaux énormes. Ils n’entendirent pas la voix de leur père. Celui-ci se dirigea vers le hangar ; en y entrant, il chercha vainement Julien à la place qu’il aurait dû occuper, à côté de la scie. Il l’aperçut à cinq ou six pieds de haut, à cheval sur l’une des pièces de la toiture. Au lieu de surveiller attentivement l’action de tout le mécanisme, Julien lisait. Rien n’était plus antipathique au vieux Sorel ; il eût peut-être pardonné à Julien sa taille mince, peu propre aux travaux de force, et si différente de celle de ses aînés ; mais cette manie de lecture lui était odieuse : il ne savait pas lire lui-même.Ce fut en vain qu’il appela Julien deux ou trois fois. L’attention que le jeune homme donnait à son livre, bien plus que le bruit de la scie, l’empêcha d’entendre la terrible voix de son père. Enfin, malgré son âge, celui-ci sauta lestement sur l’arbre soumis à l’action de la scie, et de là sur la poutre transversale qui soutenait le toit. Un coup violent fit voler dans le ruisseau le livre que tenait Julien ; un second coup aussi violent, donné sur la tête, en forme de calotte, lui fit perdre l’équilibre. Il allait tomber à douze ou quinze pieds plus bas, au milieu des leviers de la machine en action, qui l’eussent brisé, mais son père le retint de la main gauche comme il tombait.« Eh bien, paresseux ! tu liras donc toujours tes maudits livres, pendant que tu es de garde à la scie ? Lis-les le soir, quand tu vas perdre ton temps chez le curé, à la bonne heure. »Julien, quoique étourdi par la force du coup, et tout sanglant, se rapprocha de son poste officiel, à côté de la scie. Il avait les larmes aux yeux, moins à cause de la douleur physique, que pour la perte de son livre qu’il adorait.« Descends, animal, que je te parle. » Le bruit de la machine empêcha encore Julien d’entendre cet ordre. Son père qui était descendu, ne voulant pas se donner la peine de remonter sur le mécanisme, alla chercher une longue perche pour abattre les noix, et l’en frappa sur l’épaule. À peine Julien fut-il à terre, que le vieux Sorel, le chassant rudement devant lui, le poussa vers la maison. Dieu sait ce qu’il va me faire ! se disait le jeune homme. En passant, il regarda tristement le ruisseau où était tombé son livre ; c’était celui de tous qu’il affectionnait le plus, le Mémorial de Sainte-Hélène.
    Stendhal — Le Rouge et le Noir

Traductions du mot « lestement »

Langue Traduction
Anglais nimbly
Espagnol ágilmente
Italien agilmente
Allemand flink
Chinois 灵活地
Arabe رشيق
Portugais agilmente
Russe проворно
Japonais 軽々しく
Basque arin
Corse nimbly
Source : Google Translate API

Synonymes de « lestement »

Source : synonymes de lestement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « lestement »

Combien de points fait le mot lestement au Scrabble ?

Nombre de points du mot lestement au scrabble : 11 points

Lestement

Retour au sommaire ➦