La langue française

Courriériste

Définitions du mot « courriériste »

Trésor de la Langue Française informatisé

COURRIÉRISTE, subst. masc.

Journaliste chargé de rédiger une chronique appelée courrier* :
... toute sa vie Proust passa pour un animateur ... Oui, Barrès, Mmede Noailles, tout Paris, le considéraient comme tel, et pour qu'il n'ait pas le Goncourt en 1919, les courriéristes littéraires en remirent. Morand, L'Eau sous les ponts,1954, p. 49.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. courriérisme. Fait de se spécialiser dans la rédaction et la publication de chroniques littéraires du genre courrier. Une revue, correspondant assez exactement au courriérisme, « La Vie littéraire », s'est fondée en 1931 (Arts et litt. soc. contemp., t. 2, 1936, p. 4003).
Prononc. et Orth. : [kuʀjeʀist]. Ds Ac. 1932. Cf. courir. Étymol. et Hist. 1857 (Goncourt, Journal, t. 1, p. 377). Dér. de courrier* « journal »; suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 8.

Wiktionnaire

Nom commun

courriériste \ku.ʁje.ʁist\ masculin

  1. Celui qui, dans un journal, centralise les nouvelles littéraires théâtrales, mondaines, politiques, etc.
    • Je ne sais d’où vient, disait le courriériste d’un journal du soir au courriériste d’un journal du matin, cette manie que nous avons de calomnier l’humanité. — (Anatole France, Monsieur Bergeret à Paris: Histoire Contemporaine et Histoire comique, 1901)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COURRIÉRISTE. n. m.
Celui qui, dans un journal, centralise les nouvelles littéraires théâtrales, mondaines, politiques, etc.

Étymologie de « courriériste »

dérivé de courrier par adjonction du suffixe -iste
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « courriériste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
courriériste kurierist

Évolution historique de l’usage du mot « courriériste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « courriériste »

  • Barbey, chroniqueur de modes et courriériste mondain /Barbey, fashion columnist and gossip reporter   19 , Barbey d'Aurevilly. Mode, vêtements, accessoires et représentations
  • Mais, à la suite de la déclaration de Paul Sauvé, le courriériste parlementaire de Radio-Canada, Fernand Renaud, laisse entendre qu'il risque d’y avoir une cassure avec Maurice Duplessis. Radio-Canada.ca, En janvier 1960 se termine brutalement la « Révolution des 100 jours » de Paul Sauvé | Radio-Canada.ca
  • Olivier Barrot est ce critique littéraire, vu à la télé jusqu’en 2018, sur France 3, «courriériste quotidien des livres», 6 000 émissions au compteur qu’il incarne avec Un livre, un jour et Un li Libération.fr, Olivier Barrot, la croisière abuse - Libération
  • Les journalistes entrent par l’arrière dans la salle Evelyn-Dumas, nommée en l’honneur de la première femme courriériste parlementaire. Une belle grosse bouteille en verre de gel aseptisant pour les mains est posée sur une petite table au sommet des quelques marches à gravir. L’invitation est claire. La Tribune, Superhéros et pigeons voyageurs | Opinions | La Tribune - Sherbrooke
  • Sauf qu’en janvier 2007, l’étudiant en histoire à l’UQAM jouait le rôle de courriériste attitré par Le Baromètre, un journal fictif, à la couverture du Parlement étudiant. Le Soleil, Des simulations parlementaires qui mènent loin | Actualités | Le Soleil - Québec
  • Elle fut la première femme à occuper officiellement le poste de courriériste parlementaire à l’Assemblée nationale pour Le Devoir. En 1961, elle y était d’abord arrivée pour La Presse, avant de passer au Devoir l’année suivante. Douée, servie par une plume d’une rare qualité, elle n’a alors que 20 ans. La mémoire d’Évelyn Dumas, décédée en 2012, a été honorée mercredi à l’Assemblée nationale, à l’occasion d’une courte cérémonie vouée à donner officiellement son nom à une salle de l’édifice Pamphile-Le May accueillant des conférences de presse. Elle fait face à la salle des premiers ministres, où se déroulent les caucus des élus du gouvernement. Le Devoir, Un hommage de l’Assemblée nationale en l’honneur de la journaliste Évelyn Dumas | Le Devoir
  • Le journaliste François Cormier est de retour à TVA Nouvelles. Il se joint à l’équipe à titre de courriériste parlementaire à Québec. TVA Nouvelles, François Cormier de retour à TVA Nouvelles | TVA Nouvelles
  • Eh bien ce sont des conseils de bon sens. Bien sûr, de nombreux courriéristes du JIR, plus experts que les experts, vont nous dire que ça ne sert à rien sans savoir eux-mêmes ce qu'il faudrait faire mais l'important n'est-il pas de dire du mal et de se moquer de l'ARS ? Le courrier des lecteurs du JIR est surréaliste ! Clicanoo.re, [Société] Coronavirus : ce que l'ARS et la préfecture ont prévu face aux cas éventuels | Clicanoo.re
  • M. Foisy était déjà un employé de Cogeco à Ottawa comme courriériste parlementaire. Le Journal de Québec, Philippe-Vincent Foisy remplacera Louis Lacroix au FM 93 | JDQ
  • À partir de 1934, jusqu’à la fin de sa vie, elle sera tour à tour dramaturge, metteure en scène, courriériste, critique dramatique, polémiste, poète et auteur de romans, d’un téléroman et d’un courrier du cœur. Le Droit, Jean Despréz, grande dame de théâtre et de lettres | Notre histoire | Chroniques | Le Droit - Gatineau, Ottawa
  • Ne vous faites pas de mouron, Mme Monique Boucher, j'existe bel et bien. Les «courriéristes» doivent obligatoirement fournir au journal leurs coordonnées (je suis abonné au «Devoir» et le journal m'est livré à la maison). «Pour mousser les réactions? Pour diriger les opinions?» C'est insensé! Comme si les lecteurs du «Devoir» se laisseraient embarquer par un mousseur de réactions, un directeur d'opinions. Voici ce que m'a écrit Louis Cornellier, collaborateur émérite du «Devoir», le 4 décembre: «Je lis souvent vos lettres dans le courrier des lecteurs. Je salue votre engagement civique.» Ce compliment peut être fait à tous les «courriéristes» participant bénévolement au courrier des lecteurs du «Devoir». Le Devoir, Le mystérieux courrier des lecteurs | Le Devoir
  • La gestion de la crise connaît déjà un raté, se désole l’équipe de François Legault. En effet, l’engorgement de la ligne Info-Santé (811) puis de la ligne coronavirus (1 877 644-4545) est une source d’embarras pour le gouvernement caquiste. « On n’est quand même pas un pays du tiers-monde. On devrait avoir, technologiquement, des capacités d’avoir des numéros qui fonctionnent, et là, on me dit que ça ne marche pas », a déploré un courriériste parlementaire vendredi. Sur la sellette, la ministre McCann a promis de remédier à la situation dans la journée. Les partis d’opposition gardent l’oeil ouvert. La presse et la population aussi. Le Devoir, Le gouvernement Legault fait face à sa plus grande épreuve | Le Devoir
  • Influence Communication a mesuré que les journaux publiaient en moyenne trois de vos lettres par semaine. C’est vrai? Il fut une période, en effet, où j’ai eu en moyenne trois lettres publiées par semaine (155 dans une année) dans les 12 quotidiens du Québec. Cela dit, Influence a aussi répandu des faussetés sur mon compte, exagérant certains résultats. Selon la base de données Eurêka, j’aurais publié 97 lettres dans les 12 derniers mois, alors qu’Henri Marineau, un résidant de Québec, prolifique «courriériste», en aurait publié… 421. En 2004, l’Indienne Madhu Agrawal a fait publier 447 lettres dans 30 journaux indiens; elle détient le record Guinness en cette matière. Journal Métro, Sylvio Le Blanc, roi du courrier des lecteurs
  • M. Legault a aussi souligné que M. Jolin-Barrette et lui avaient « décidé de mettre une clause de droits acquis ». « On a pris la décision ensemble. » Quelques minutes plus tôt, le ministre de l’Immigration s’arrogeait pourtant la paternité du recul gouvernemental. « C’est moi qui ai informé le premier ministre de ma décision, avait-il dit aux courriéristes parlementaires. « Le PM me fait confiance et respecte ma décision. » Le Devoir, Réforme de l'immigration: le gouvernement Legault se met à dos ses partenaires en emploi | Le Devoir
  • L'ancienne journaliste, courriériste et animatrice était hospitalisée depuis juin dernier pour traiter un cancer à l'hôpital Saint-Joseph de Lachine. Radio-Canada.ca, L'ex-animatrice Hughette Proulx succombe à un cancer | Radio-Canada.ca
  • Le jury, composé de douze membres et présidé par André Salmon, se réunissait à midi, votait, puis était invité à déjeuner par la Brasserie Lipp ainsi que le lauréat — « qui n’était jamais introuvable ni même bien loin » — et quelques courriéristes littéraires. , Le 82e Prix Cazes a été décerné à Eric Neuhoff, pour Costa Brava
  • En revanche, le gouvernement prône la « destruction des loups, ours et autres animaux nuisibles, féroces ou destructeurs ». « On a essayé bien des moyens pour se débarrasser de ceux-ci », note le courriériste parlementaire Damase Potvin dans un ouvrage paru en 1945. « Finalement, on en est arrivé à se servir du poison. » Le Devoir, Parc des Laurentides: aux Portes de l’enfer | Le Devoir
  • Après une carrière à TVA, Emmanuelle Latraverse est entrée à Radio-Canada en 2005 comme courriériste parlementaire à Ottawa. Elle a réagi sur Twitter, disant vouloir «découvrir de nouveaux horizons». «Le journalisme est un des plus beaux métiers du monde mais il ne doit pas devenir une cage dorée, ce serait trahir l’idéal qui l’anime», écrit-elle. Le Soleil, Emmanuelle Latraverse quitte Radio-Canada «pour des raisons personnelles» | Arts | Le Soleil - Québec
  • L’une (Marina Vlady) raconte n’importe quoi, l’autre (Macha Méril) empile les gaffes. Ces sœurs sont des jeunes filles modernes, l’une courriériste du cœur, l’autre styliste, qui habitent à l’ouest de Paris (la topographie tient une grande place dans la construction des univers de Deville). Quand la menteuse s’embarque, par jeu, dans une chasse au célibataire, elle se retrouve à Pigalle, qui pouvait encore faire peur. Ce deuxième long-métrage de plein droit de Michel Deville (il avait commencé par cosigner un film noir) est écrit, comme le précédent, Ce soir ou jamais, avec Nina Companeez qui en est aussi la monteuse. Le duo fait vivre une jeunesse un peu libertine, un peu cruelle, dont les manières affranchies laissent toute sa place au désir féminin. Au bénéfice de Macha Méril et de Marina Vlady, Deville et Companeez organisent un jeu de massacre dont les victimes forment une remarquable collection de godelureaux dans laquelle on remarque Michael Lonsdale en agent de la circulation enamouré. Le Monde.fr, Michel Deville, expérimentateur infatigable du cinéma
  • Les heures passent. «Des députés dorment, le premier ministre bâille et s'étire, on jase dans les coins», note le courriériste du Devoir. Celui du Soleil complète le tableau: «Des députés charitables eurent pitié de lui et firent aligner sur son pupitre une rangée de verres d'eau. D'autres lui firent tenir un paquet de gomme à mâcher. Sans aucune honte, le député de Hull, qui a pour le "Chiclet" une prédilection toute spéciale, en engloutit quelques palettes et continua de mâcher de la gomme et des mots.» La Presse, Anecdotes de parlement
  • De mon côté, en septembre, je pars comme prévu en congé d’études. Et, comme la décennie qui commence marquait le déclin manifeste de l’univers religieux, Claude Ryan trouva plus important de nommer quelqu’un à l’éducation. Et ce fut Gérald. Mais voilà que, peu après, un poste de courriériste parlementaire devint vacant à Québec en 1971 et que Gérald y est nommé. Le Devoir, Hommage à Gérald Leblanc (1938-2015) | Le Devoir
  • Pour les ministres, les questions directes des journalistes sont une épreuve intense, qui demande une maîtrise de leurs dossiers et un moral d’acier. Il faut savoir dire le fond de sa pensée sans le regretter et avoir la capacité de contourner les questions pièges et acharnées des courriéristes parlementaires, qui parfois frôlent l’insolence. Radio-Canada.ca, Qui du gouvernement Legault mérite le titre de roi de la passerelle? | Radio-Canada.ca
  • Mme Dumas s’est notamment illustrée en travaillant d’abord comme courriériste parlementaire pour La Presse, puis Le Devoir. Elle a aussi contribué au magazine Maclean’s, au Montreal Star et a été rédactrice en chef du Jour, en plus d’être conseillère politique et essayiste. Le Soleil, Une salle en l’honneur d’Evelyn Dumas à l'Assemblée nationale | Politique | Actualités | Le Soleil - Québec
  • Celui-ci se plaît à raconter que l’aîné de la famille avait été bibliothécaire à Trois-Rivières dans les années 40. Âgé de 92 ans, Marcel Gingras a eu une longue et illustre carrière qui s’échelonnera sur 25 ans au Droit, entre 1949 et 1973, pendant lesquelles il a été journaliste, courriériste parlementaire puis éditorialiste-en-chef. Après sa carrière dans les médias, il est allé travailler à la Commission de la fonction publique pendant une douzaine d’années avant de prendre sa retraite en 1986. Le Nouvelliste, À la mémoire de Marcel Gingras | Affaires | Le Nouvelliste - Trois-Rivières
  • On pourrait dire qu’au final, Minc, courriériste talentueux de la France d’aujourd’hui et de ses équipages humains, dresse, en parlant de tous ceux qu’il n’est pas, un portrait en creux de lui-même, qu’auraient salué à leur tour un Benjamin Constant, un Benda, ou, plus près de nous, un François Mauriac ou un Viansson-Ponté, touchés par cet éternel jeune homme qui fait honneur, par sa constance et sa vigilance, à la scène française. La Règle du Jeu, Gilles Hertzog, Voyage au centre du «Système» : bal des Guermantes en politique - La Règle du Jeu - Littérature, Philosophie, Politique, Arts
  • Bel écrivain, Colette a été aussi, on le sait moins, une journaliste de renom, collaborant pendant plus d’un demi-siècle à une ribambelle de quotidiens, d’hebdomadaires et de magazines. Sa signature était recherchée. Plus encore son talent de reporter et de chroniqueuse, de courriériste et de critique dramatique, de portraitiste et de billettiste d’humeur. Journaliste pigiste pour gagner de l’argent, oui, c’est vrai, mais surtout parce qu’elle aimait ça. Gérard Bonal et Frédéric Maget, deux spécialistes de Colette, qui ont fait le choix des articles rassemblés dans le volume, ont raison de parler d’"une sorte de jubilation" à écrire dans la presse. lejdd.fr, L'œil et le talent de Colette journaliste
  • En 1988, M. Bourassa avait blindé de la sorte la loi 178 imposant l’unilinguisme français dans l’affichage commercial. La réaction dans le Rest of Canada avait été violente, a rappelé le courriériste parlementaire de The Gazette à M. Legault. Le Devoir, Legault fait de la laïcité une question de protection de l’identité | Le Devoir
  • Le porte-parole du Pacte pour la transition a dissuadé mercredi les courriéristes parlementaires de voir dans sa participation au caucus des élus libéraux, mercredi matin, un appui sans réserve à l’opposition officielle. Le Devoir, Le ministre Benoit Charrette sera-t-il le «champion» de l’environnement à la CAQ? | Le Devoir
  • Sa carrière de journaliste commencera après-guerre avec un premier emploi de courriériste à France-Soir, puis à Elle, où elle devient rédactrice avant d’intégrer Vogue grâce aux conseils de Coco Chanel, créatrice dont elle fera la biographie en 1974. Rédactrice en chef du magazine de mode à partir de 1954, elle en révolutionne la conception en y injectant une part égale de culture. Elle en sera débarquée en 1966 pour avoir en amis trop proches Aragon et Elsa Triolet, communistes notoires, en pleine guerre froide. La Croix, Edmonde Charles-Roux, femme de lettres et de courage
  • Nathalie Langevin (photo), directrice générale et directrice des ventes TVA Québec... Julia Roberts, actrice américaine, 48 ans... Bill Gates, informaticien et cofondateur de Microsoft, 60 ans... Pierre Boivin, homme d'affaires québécois, ex-président du Canadien de Montréal, 62 ans... Louise Deschâtelets, comédienne, et courriériste au Journal de Québec, 70 ans. Le Journal de Québec, Retour aux sources | Le Journal de Québec
  • B. P. Oui, la vie littéraire n'est plus du tout ce qu'elle était. Ainsi, au grand cocktail annuel de Gallimard, avec mon ami Jean Chalon, nous pouvions, nous, les petits courriéristes, non seulement saluer tout le staff de la rue Sébastien-Bottin, mais aussi apercevoir, éblouis, Sartre, Beauvoir, Camus ou Genet. La même semaine, je pouvais raconter l'élection à l'Académie française du philosophe catholique Jean Guitton et le lancement d'un camembert de Touraine baptisé "le Dessert de Balzac".   LExpress.fr, Bernard Pivot: Duras, Gary, Sagan et les autres... - L'Express
  • M. Duffy avait réclamé le remboursement de frais de logement pour sa résidence d’Ottawa, où l’ancien courriériste parlementaire habitait déjà depuis des années, en soutenant que sa résidence principale se trouvait en fait à l’Île-du-Prince-Édouard. L’actualité, La commissaire à l'éthique enquête toujours sur le chèque de Nigel Wright | L’actualité
  • Les deux hommes se sont connus alors que Mike Duffy était courriériste parlementaire à Ottawa et que M. Donahue était employé d’un réseau de télévision dans la capitale fédérale. Journal Métro, Donahue termine son témoignage au procès Duffy
  • Les déboires de M. Duffy avaient débuté à la fin de 2012, trois ans après sa nomination au Sénat par Stephen Harper. On a appris à ce moment que l’ancien courriériste parlementaire à Ottawa réclamait le remboursement de frais de logement dans la capitale alors qu’il y habitait depuis des années. L’actualité, Mike Duffy soutient que ses plus récents frais de logement ont été approuvés | L’actualité
  • Le gouvernement caquiste n’est pas pour autant exempt de tout reproche dans cette affaire, a fait valoir M. Arcand mercredi. « C’est sûr que ce que la CAQ fait au Québec, de façon générale, incite à ce genre d’excès », a soutenu le chef de l’opposition officielle à l’Assemblée nationale, avant d’ajouter : « Il y a des projets de loi qui sont diviseurs. Et évidemment, ça mène souvent à des excès. » M. Legault a demandé à son adversaire « de ne pas faire exprès pour rajouter de l’huile sur le feu ». « J’ai de la misère à reconnaître Pierre Arcand », a-t-il lancé aux courriéristes parlementaires avant de filer vers le Salon bleu. Le Devoir, Le maire Steinberg pourrait être sanctionné | Le Devoir
  • Je me souviens qu'à mes débuts comme courriériste parlementaire à Québec, il y a près de 20 ans, les élus, y compris les ministres, consommaient plus qu'aujourd'hui. Plus tôt aussi. La Presse, Alcool au pouvoir
  • On peut accéder au sommet de la tour centrale de l’édifice dessiné par l’architecte Eugène-Étienne Taché en empruntant un escalier en colimaçon de 185 marches. On raconte d’ailleurs que le premier ministre Lomer Gouin était incapable de s’y faufiler pour sermonner les courriéristes parlementaires, dont les bureaux étaient installés dans la tour. Le Devoir, L’Assemblée nationale: l’avant-scène | Le Devoir
  • Mike Duffy avait aussi réclamé des frais de logement pour une «résidence secondaire» à Ottawa en se déclarant résidant permanent de l’Île-du-Prince-Édouard, alors que l’ancien courriériste parlementaire habitait la capitale nationale depuis des années. Journal Métro, Duffy: la Couronne a terminé lundi ses plaidoiries
  • « Le Québec a perdu aujourd’hui un grand Québécois et un monument du journalisme politique. Pendant une longue et prolifique carrière de près d’un demi-siècle comme journaliste et courriériste parlementaire, Normand Girard a été un modèle pour ses collègues. Journaliste respecté, chroniqueur éclairé, il était un maître de sa discipline en raison de son talent pour dénicher la nouvelle et de son intelligence à traiter l’actualité politique. Il laisse le souvenir d’un bourreau de travail très professionnel », a déclaré Philippe Couillard. Le Journal de Montréal, Le journaliste Normand Girard est décédé à l’âge de 82 ans | JDM
  • Germaine est une femme de ménage particulièrement occupée. Elle a trois principaux clients, qui ont des vies secrètes et ont tous chacun dans son genre quelque chose à se reprocher. Pour arrondir ses fins de mois, elle décide de faire chanter : Liethard, caissier dans une grande banque, prélève de l'argent de la caisse pour payer les services d'une prostituée qui se livre à un scénario destiné à ses désirs pervers ; Francine, une courriériste du cœur à la télévision au passé peu avouable, mais au futur prometteur, croit épouser le comte de la Motte Brébière Phalempin, qui pour sa part dirige un patronage le jour et se travestit dans un cabaret la nuit Figaro Live, Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais… elle cause ! - VF - Diffusé le 11/09/17 à 22h55 sur CHERIE 25
  • Après avoir été confinés pendant des années «à des petits bureaux en coin», illustre M. Hébert, les courriéristes du Journal de Québec ont intégré de nouveaux quartiers, il y a cinq ans, au deuxième étage de la Tribune de la presse du Parlement de Québec. Le Journal de Québec, Au cœur de l’actualité politique | Le Journal de Québec
  • Le spectacle, Pivot a toujours adoré cela. Sans le chercher systématiquement. Ce que fit sans retenue Jean-Edern Hallier, le plus original et incontestablement le plus littéraire, avec ses préciosités lyriques, animateur d'émissions de l'après-Pivot. Il pérorait mélodieusement, jetant par-dessus son épaule, comme un cosaque son verre vide, les livres à ses yeux méritant la poubelle. Geste désinvolte, apparemment d'un dandy dédaigneux, mais qui pouvait s'interpréter finalement comme la subversion d'une expression fâcheuse, une expression d'haltérophile : lancer un livre. Ce qui arriva à Pivot, même si finalement ce fut rarement le cas. Le public se précipita sur le livre du linguiste Claude Hagège - galvanisé par les caméras, qui fit un numéro de cabotinage assez inédit. Certains lecteurs qui, pour beaucoup, s'arrêtèrent à la ­20e page, ne jurèrent pas qu'on ne les y reprendrait plus. «Apostrophes» connut un succès considérable, avec une moyenne de 3 à 5 millions de téléspectateurs par émission. Et cela dès les premiers numéros. Journaliste avant tout, «courriériste littéraire» comme il se définissait déjà au Figaro, Pivot commença sur les chapeaux de roues. Dans la série consacrée à un seul auteur : voici François Mitterrand présentant le 7 février 1975 La Paille et le Grain ; en 1979, Giscard parla de «style», celui de Maupassant et cela suffit à vider les rayonnages des librairies où somnolaient les œuvres du conteur normand. Phénomène identique pour Marguerite Yourcenar, première académicienne, passant du statut d'inaccessible monument perché sur une montagne d'érudition à une vieille dame solitaire et accueillante ; pareil pour Marguerite Duras, dont le réalisateur Jean-Luc Léridon, successeur de Jean Cazenave, avait su filmer les silences pesants, peut-être de comédie, et une angoisse palpable. Et L'Amant plus quelques autres romans nullement déshonorants connurent une embellie commerciale. Il en fut de même pour Albert Cohen qui, en décembre 1977, évoqua sa Belle du seigneur qui connut un nouveau succès, énorme, dix ans après sa première édition ! Même mystérieux phénomène, en dépit ou en raison de l'élocution embarrassée et presque douloureuse de Modiano. Le Figaro.fr, «Apostrophes» : la vie littéraire entre parenthèses
  • Issu d'un milieu modeste, né - faut-il le rappeler ? - dans le Beaujolais, il fait une école de journalisme et devient courriériste littéraire au Figaro. Chroniqueur à Europe 1, il débute à la télévision en avril 1973, avec Ouvrez les guillemets. Puis c'est Apostrophes, à partir du 10 janvier 1975. Pendant quinze ans, il va s'astreindre à une vie de moine, lisant, lisant toujours et lisant encore. "Putain de livres !" s'exclame-t-il dans Les mots de ma vie, confessant qu'à cause d'eux il a négligé ses filles et son mariage. Mais ce professionnalisme fut aussi sa force. "Il n'arrivait pas sur le plateau les mains dans les poches, comme certains animateurs d'émissions dites culturelles d'aujourd'hui", commente l'éditeur Jean-Claude Simoën. "Pivot avait un réel appétit de savoir, de connaître par lui-même", souligne Nicole Lattès, aujourd'hui directrice générale du groupe de maisons d'édition Laffont, Nil, Julliard et Seghers.   LExpress.fr, L'homme d'"Apostrophes" - L'Express

Traductions du mot « courriériste »

Langue Traduction
Anglais courierist
Espagnol mensajero
Italien courierist
Allemand kurierist
Chinois 快递员
Arabe ساعي
Portugais mensageiro
Russe courierist
Japonais 宅配業者
Basque courierist
Corse messageria
Source : Google Translate API

Synonymes de « courriériste »

Source : synonymes de courriériste sur lebonsynonyme.fr

Courriériste

Retour au sommaire ➦

Partager