La langue française

Jacobin

Définitions du mot « jacobin »

Trésor de la Langue Française informatisé

JACOBIN2, -INE, adj. et subst.

POLITIQUE
A. − HIST. (Révolution française)
1. Emploi subst. masc. [Gén. avec une majuscule] Membre d'un club politique révolutionnaire installé à Paris dans l'ancien couvent dominicain, qui se signalait par des idées démocratiques avancées d'une extrême intransigeance; p. ext. membre ou sympathisant du parti politique issu de ce club. Club, doctrine, parti, société des Jacobins. Barras choisit pour son lieutenant un jacobin, le citoyen Bonaparte, mis en disponibilité, comme robespierriste, par Aubry (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 378).En prairial que ce soit la Montagne ou la Gironde qui ait commencé, et en thermidor les Jacobins ou la Plaine, qu'importe au développement de la Révolution, dont les origines sont profondes et les résultats incalculables? (Flaub.Bouvard, t. 1, 1880, p. 123):
1. En même temps que la famille royale, menacée de mort, quittait les Tuileries et se réfugiait au milieu de l'Assemblée, l'insurrection s'emparait par la violence de la Commune de Paris. Les Jacobins étaient pleinement victorieux. Le lendemain du 10 août, Robespierre se rendit à l'Hôtel de ville et reprit, d'un ton plus haut, ses menaces aux Girondins. Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 70.
2. Emploi adj.
a) [En parlant d'une pers.] Qui appartient à ce club; qui souscrit aux idées politiques de ce club. Je hais comme vous la prêtraille jacobine, Robespierre et ses fils que je connais pour les avoir lus et fréquentés (Flaub., Corresp.,1869, p. 10).D'anciens soldats bonapartistes ou jacobins (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 266):
2. Michelet note justement que ce sont des intellectuels qui ont inauguré l'intolérance dans la Révolution française : les avocats jacobins, qui décidèrent d'imposer le serment au clergé à un moment où d'autres méthodes eussent été possibles et sans doute moins dangereuses de conséquences. Mounier, Traité caract.,1946, p. 745.
b) [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui se rapporte à ce club, au parti qui en est issu. Idéal jacobin; opinions jacobines. La Commune réunie là est telle que l'a faite l'épuration jacobine : des juges et des jurés du Tribunal révolutionnaire, des artistes comme Beauvallet et Gamelin (France, Dieux ont soif,1912, p. 294).La Convention, qui avait aboli la dictature terroriste, qui avait condamné l'absurde Constitution jacobine (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 89):
3. ... je craignis sincèrement qu'un homme de votre trempe et de votre talent ne s'engouât des idées révolutionnaires et jacobines, qui redeviennent à la mode et forment chaque jour de nouveaux prosélytes, idées qui nous feraient rétrograder jusqu'au charnier fangeux des Hébert, des Chaumette, des Marat, et que tout homme de cœur et d'intelligence doit combattre et repousser vigoureusement. Balzac, Corresp.,1831, p. 518.
B. − P. ext. [P. réf. à la position des Jacobins de la Convention hostiles aux idées fédéralistes des Girondins]
1. Emploi subst. [Avec une intention souvent péj. selon l'époque ou la personnalité de l'aut.] Démocrate avancé et intransigeant; homme politique hostile à toute idée de démembrement et d'affaiblissement de l'État (d'apr. Debb.-Daudet Pol. 1978). C'est un jacobin (Ac.1878-1935).Mon frère m'a fait la réputation d'un jacobin, d'un homme sans foi ni loi, capable de tout (Stendhal, Chartreuse,1839, p. 165).Partout le jacobin, homme à principes, et inflexible, est redouté, même d'un jacobin devenu ministre (...) l'homme à principes reste dans les postes subalternes (Alain, Élém. d'une doctrine radicale, Paris, Gallimard, 1925, p. 60):
4. Que Michel Debré et Jean-Pierre Chevènement, l'un comme l'autre farouches jacobins, se révèlent incapables d'une analyse idéologique et épistémologique de l'histoire scolaire traditionnelle, d'une analyse critique du type de mémoire que l'État républicain a imposé par ses programmes, n'a rien qui nous étonne. Le Monde,17 mai 1980, p. 2.
2. Emploi adj.
a) [En parlant d'une pers.] Ardent à soutenir des idées démocratiques avancées et centralisatrices. Je suis républicain, jacobin, terroriste (...) et patriote (France, Anneau améth.,1899, p. 148).Quelle destinée! La moindre altesse vous humilie d'après les prescriptions de l'étiquette... Le comte lui-même, qu'a-t-il été, toute sa vie? Le domestique du prince de Bénévent, avant de voyager avec la valise de M. de Montmorency!... − Holà, ma sœur, deviendrais-tu jacobine (...)? (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 454).Qu'ils fussent jacobins ou conservateurs, ils s'abritaient dans les administrations, dans les fermes, dans leurs familles (Morand, Eur. gal.,1925, p. 152).
[P. méton.] Qui propage ces idées; qui s'en inspire. Il fera insérer des articles dans les journaux du libéralisme. − Vous ne les lisez jamais, mon ami. − Mais on nous parle de ces articles jacobins (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 9).
b) [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui témoigne d'une telle conception. Une victoire directe et particulière de l'esprit jacobin français sur l'internationalisme socialiste (J.-R. Bloch, Dest. du S.,1931, p. 22).L'idéalisme jacobin n'a pas encore été corrigé chez ces gentilshommes. Il s'agit même d'une vertu consciente : « Nos pères étaient des sybarites, nous sommes des Caton » (Camus, Homme rév.,1951, p. 189).
REM. 1.
Jacobinade, subst. fém.,fam. et péj. Manifestation outrancière de jacobinisme. (Ds Lar. Lang. fr.).
2.
Jacobinet, subst. masc.,hapax plais. [Correspond à jacobin A] Les enfants (...) faisaient des discours, écrivaient aux représentants, formaient en somme un club de jacobinets (Thibaudet, Hist. litt. fr. de 1789 à nos jours,1936, p. 94).
3.
Jacobinière, subst. fém.,péj. a) Club des Jacobins. (Dict. xixes.). b) P. ext. Association de démocrates fanatiques. (Dict. xixes.). Tu lui diras d'avoir l'œil sur un certain Gourmesnil (...) qui mène la jacobinière d'Argentan (Hugo, Quatre-vingt-treize,1874, p. 71).
4.
Jacobinique, adj.,hapax péj. Nous sommes trop accoutumés aux déclamations, réticences et palinodies jacobiniques (Proudhon, Guerre et Paix,1861, p. 182).
Prononc. et Orth. : [ʒakɔbε ̃], fém. [-in]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1790 subst. (Staël, Lettres jeun., p. 378); 1790 adj. (Pamphlet, oct. ds Société des Jacobins, éd. Fr. A. Aulard, I, 342 ds Ranft, p. 133). Même mot que Jacobin1, les membres de ce club politique s'étant d'abord réunis dans un ancien couvent de jacobins. Fréq. abs. littér. : 650. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 644, b) 912; xxes. : a) 685, b) 459.
DÉR.
Jacobinerie, subst. fém.,vx et péj. Tendance politique d'inspiration jacobine; esprit jacobin. La France serait replongée aux troubles du jacobinisme sous l'inspiration de la jacobinerie espagnole (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 188).[ʒakɔbinʀi]. 1reattest. 1793 (Staël, Lettres L. de Narbonne, p. 189); de jacobin2, suff. -erie*; cf. en 1392-1400 jacopinerie « demeure des Jacobins » (Compt. de l'hôtel-Dieu d'Orl. ds Gdf.).
BBG. Dub. Pol. 1962, pp. 327-328. - Gleize (J.-M.). Lecture du motif Révolution dans Le Rouge et le Noir. Cah. Lexicol. 1969, t. 14, pp. 64-68. - Quem. DDL t. 9 (s.v. jacobinière); 11 (et s.v. jacobinerie). - Vardar Soc. pol. 1973 [1970], p. 256.

Wiktionnaire

Nom commun

jacobin \ʒa.kɔ.bɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : jacobine)

  1. (Vieilli) Moine ou moniale qui suit la règle de Saint-Dominique.
    • Ce que nous disons, Sire, n'est pas une hyperbole, ni un discours cérébrin ; nous l'avons vu, en l'année 1612, au chapitre général des jacobins. — (Louis-Clair de Beaupoil de Sainte-Aulaire, Histore de la fronde, chap.15 : 1651, Paris : chez Baudouin frères, 1827, vol.2, p.345)
    • Pourquoi M. de Carvalho, qui détestait les jésuites, laissait-il en repos les cordeliers, les jacobins et les récollets, sinon parce qu’il trouvait les jésuites en son chemin, et que les autres végétaient en paix dans leurs couvents sans faire à l’État ni bien ni mal ? — (Jean le Rond d’Alembert, La Suppression des jésuites (éd. populaire abrégée), Édouard Cornély, 1888)
  2. (Histoire) Membre du groupement politique qui s’établit à Paris au début de la Révolution, dans l’ancien couvent des jacobins, et qui se signala plus tard par ses opinions révolutionnaires.
    • Ces vérités terribles vous montreront pourquoi vous avez vu des hommes vertueux, des patriotes zélés qui avoient commencé la révolution, se refroidir et s’écarter du système républicain : c’est qu’ils ont confondu la république avec ceux qui agissoient en son nom, le gouvernement avec ceux qui en avoient usurpé l’autorité, la convention avec ses tyrans ; c’est que les agens de Pitt et de Cobourg glissés aux jacobins vouloient nous dégouter tous de notre liberté ; mais ils n’y réussiront pas. — (Baralère (Jean-Baptiste-Moïse Jollivet), Le Coup de grâce des jacobins, 1795)
  3. Celui qui professe des opinions analogues à celles des anciens jacobins.
    • Alors que nous nous adonnions au vice gaulois pour rechérir sur le génie de la chicane des Français, nous décidâmes de rendre jaloux les jacobins de notre voisinage. — (Pol Vandromme, Belgique - La Descente au tombeau, 2008)

Adjectif

jacobin \ʒa.kɔ.bɛ̃\

  1. Relatif à l’ordre de saint Dominique.
    • Un couvent jacobin.
  2. Relatif au parti révolutionnaire des jacobins.
    • À peine échappée de la terreur jacobine, la bourgeoisie se jeta sur le roman […] — (Paul Lafargue, Sapho, in Le Socialiste, 2 janvier 1886)
    • [...] j’ai toujours tenu à sauvegarder ma pleine indépendance ; au fond je suis une tête jacobine, vous le savez. — (Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913, Éditions Gallimard, Folio n°1924, 1987, page 126)
  3. (Politique) Qui a tendance à centraliser le pouvoir par une action uniformisatrice sur l'ensemble d'un territoire national.
    • Et je suis heureux de constater que sous votre impulsion, la France est en train de renoncer à un certain passé jacobin pour tenter, elle aussi, de marier le droit à la différence avec le besoin d'unité de la nation. — (Pierre Elliott Trudeau, discours à la mairie de Lille, 8 novembre 1982, cité dans André Burelle, « Brian Mulroney et les promesses brisées de Pierre Elliott Trudeau », in Argument, volume 19, n° 2, printemps-été 2017, page 209)
    • Plutôt que de vouloir une mise en œuvre uniforme, il a choisi de s’appuyer sur le local, en faisant confiance aux préfets et aux maires, pour une application au plus proche du terrain, afin d’adapter les mesures de déconfinement aux spécificités locales. Une rupture majeure dans le fonctionnement traditionnel de l’Etat jacobin et centralisé. — (Cédric Pietralunga et Alexandre Lemarié, Coronavirus : un plan de déconfinement sous la pression de l’opinion, Le Monde. Mis en ligne le 9 mai 2020)
  4. (Géographie) Relatif à Jacob-Bellecombette, commune française située dans le département de la Savoie.
  5. (Géographie) Relatif à Saint-Jacques, municipalité québécoise [1].
  6. (Géographie) Relatif à Saint-Jacques, ancienne municipalité de paroisse québécoise [1].
  7. (Géographie) Relatif à Saint-Jacques, ancienne municipalité de village québécoise [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JACOBIN, INE. n.
Nom qu'on donnait autrefois, en France, aux religieux et religieuses qui suivent la règle de Saint-Dominique. Le couvent des jacobins. Il n'était que du langage familier, pour désigner les Dominicains et les Filles de Saint-Dominique. Il s'est dit des Membres d'un groupement politique qui s'établit à Paris au début de la Révolution, dans l'ancien couvent des jacobins, et qui se signala plus tard par ses opinions révolutionnaires et démagogiques. Le club des Jacobins. Il se dit encore de Ceux qui professent des opinions analogues à celles des anciens jacobins. C'est un jacobin. Adjectivement, Le parti jacobin. L'esprit jacobin.

Littré (1872-1877)

JACOBIN (ja-ko-bin, bi-n') s. m.
  • 1Religieux et religieuses de l'ordre de Saint-Dominique, dits jacobins à cause de l'église de Saint-Jacques qu'on leur donna à Paris et près de laquelle ils bâtirent leur couvent ; ils sont vêtus de laine blanche, et portent, dehors, un manteau noir.
  • 2Membre d'une société politique établie, en 1789, à Paris, dans l'ancien couvent des jacobins, et ardente à soutenir et à propager les idées d'une démocratie et d'une égalité absolues.

    Plus tard et par analogie, nom donné aux partisans des idées démocratiques ardentes. Les jacobins de l'Europe. Son rapide triomphe [de Napoléon revenant de l'île d'Elbe]… le forçait d'appeler ou de laisser provisoirement venir à lui la portion même d'anciens jacobins sévèrement disgraciée sous son précédent règne, Villemain, Souvenirs contemporains, les Cent-Jours, ch. V.

    Adj. Des opinions jacobines. Le parti jacobin.

  • 3 S. m. Terme de zoologie. Nom donné à plusieurs oiseaux d'après leur plumage.

    Espèce de champignon comestible.

  • 4 Terme de cuisine. Soupe à la jacobine, espèce de potage, fait de bouillon d'amande, de hachis de perdrix, d'œufs et de fromage.

HISTORIQUE

XIIIe s. Quant frere jacobin vindrent premier el monde, S'estoient par semblant et pur et net et monde, Rutebeuf, 176.

XIVe s. Or me veuilliez oïr, chevalier et meschin, Bourgeoises et bourgeois, prestres, clers, jacobins, Guesclin, 5.

XVIe s. Ils se firent bailler une petite chambre jacobine [nattée] où ils coucherent très bien, et commencerent à jouer à la roufle, Despériers, Contes, XXIX.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

JACOBIN. Ajoutez :
5Nom d'une variété de pigeons. Viennent ensuite les jacobins, dont les plumes du cou relevées forment un capuchon, E. Blanchard, Rev. des Deux-Mondes, 15 juin 1874 p. 855.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jacobin »

(Date à préciser) De « Jacob » avec le suffixe adjectival -in.
(Histoire) Du lieu où se réunissaient les jacobins, un ancien couvent de jacobins.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jacobin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jacobin ʒakɔbɛ̃

Citations contenant le mot « jacobin »

  • Je préfère les girondins fédéralistes et provinciaux aux jacobins centralisateurs et coupeurs de têtes. De Michel Onfray / 26 février 2015
  • Il leur a fallu des semaines pour obtenir les autorisations nécessaires. Et encore, on est loin d'avoir atteint tout notre potentiel productif. Interrogé début mars sur l'éventualité de mettre les fabricants textiles à contribution, un ministre avait répondu: "Pas si simple, il y a des normes. On ne peut pas faire n'importe quoi!" Longtemps, on a fustigé l'inconséquence financière des collectivités locales. Ce temps est révolu. Compte tenu du naufrage administratif constaté, il faut réfléchir, pour le monde d'après, à une organisation moins jacobine, moins étatique. Sauf à copier la Chine! Challenges, L’Etat jacobin, centralisateur, a montré ses limites - Challenges
  • Tout d’abord, pour y parvenir, l’ancien sénateur (Catherine Belrhiti l’a remplacé depuis le 14 juillet, pour cause de cumul des mandats) compte, il l’a dit et répété, mobiliser ses réseaux construits en 30 ans de carrière politique. Il entend aussi muscler son entourage proche. Car rayonner, c’est notamment savoir actionner les leviers du pouvoir là où ils sont, et dans notre pays jacobin, tout se joue encore à la capitale. La Semaine, Make Metz Great Again
  • La seconde phase du quinquennat sera-t-elle le contraire de la première ? On dépeint, notamment ici, Emmanuel Macron en social-démocrate jacobin, le voilà qui nomme un Premier ministre de droite dure aux relents girondins. Contrepoints, Justice de proximité : peu de proximité, beaucoup de contraintes | Contrepoints
  • Or l’épidémie ignore cette forme de rationalité. Le virus n’affecte pas toutes les personnes et tous les territoires de la même manière. Ce qui invite à ne pas soumettre le déconfinement à des modalités de tradition jacobine. Attention, la décentralisation n’est pas pour autant une panacée. En ce moment, elle réussit bien à l’Allemagne, nettement moins à l’Italie, à l’Espagne ou même aux États-Unis. Cela tient au fait que la différenciation des traitements doit s’accompagner d’un fort esprit de civisme. Nous allons en avoir grand besoin si nous voulons que l’après-11 mai se mette en place en souplesse et en - bonne - intelligence. La Croix, Le virus n’est pas jacobin
  • Emmanuel Macron est en même temps girondin et jacobin. Nous, Français, aimons bien les injonctions paradoxales… Les élus locaux sont d’ailleurs à l’image de la population. Emmanuel Macron a raison : nous voulons toujours plus de libertés locales, tout en attendant presque toujours tout de l’Etat. Mais chacun gagnerait à plus de clarté. Nous allons voir ce que le gouvernement va mettre sur la table… Sur le plan de la philosophie, j’attends une loi Macron des territoires, sur le modèle de la loi Macron de 2015 qui avait pour but de déverrouiller le système et de donner des champs nouveaux d’initiative. Je me méfie d’un législateur qui organiserait les choses de manière obligatoire. Je crois à une France à la carte. Il devrait y avoir des territoires, comme celui que je connais le moins mal, la Bretagne, où la région espère des compétences qu’elle n’a pas aujourd’hui et d’autres, comme le Cantal, où le département est moteur en raison de son éloignement dans cette grande région. Je suis favorable à une capacité d’auto organisation des territoires. La Gazette des Communes, Richard Ferrand : « Emmanuel Macron est en même temps girondin et jacobin »
  • Loin de nous la tentation, à Pour la Bretagne, de gloser sur cette différenciation morbide. La disparition d’un être cher est toujours un drame, quelque soit le pays. Loin de nous aussi l’idée d’avancer des explications médicales, nous n’en avons pas la légitimité et les compétences. En revanche, nous pouvons peut-être avancer quelques explications d’ordre purement politique. Inutile de revenir sur la nature intrinsèque de l’Etat français, ultra-jacobin, avec des décisions venant d’en haut – en l’occurence de Paris – valables pour tous, quelque soit l’endroit où il vit, et des pouvoirs très larges, concentrés entre les mains d’un seul homme, le président de la République. 7seizh.info, Coronavirus : France jacobine et Allemagne fédérale, les résultats sont là ! - 7seizh.info
  • Tout courant politique, pour asseoir sa légitimité, se cherche des ancêtres. Il veut ainsi montrer que ses idées, sa philosophie, son programme plongent leurs racines dans un passé glorieux, qu’ils viennent de loin, qu’ils ne sortent pas tout de go d’un cerveau démiurgique et arbitraire, qu’ils ont été trempés à l’épreuve du temps et de l’Histoire. Alexis Corbière, animateur de La France insoumise aux côtés de Jean-Luc Mélenchon a trouvé les siens : les jacobins, cette pléiade de révolutionnaires réunis dans une société de pensée et d’action, qui ont joué un rôle décisif dans la geste de la grande Révolution et qu’il promeut «les inventeurs de la République». Libération.fr, Les jacobins, ces insoumis ? - Libération
  • Dans tous les domaines de la vie sociale, le COVID 19 a créé des nouvelles solidarités décentralisées. Le Français qualifié d’individualiste centré sur lui-même, sur le modèle jacobin de l’État, est apparu comme ouvert et girondin. Des initiatives solides concernant la fabrication de masques par des associations, par des initiatives personnelles de couturiers et couturières, par la mise en commun des savoirs entre industriels, ont permis à la France, qualifiée d’égoïste, de n'être pas celle que l’on croit. Blasting News, COVID 19 : l'espace jacobin et ses difficultés pour lutter contre la pandémie
  • Circonstances sanitaires, France périphérique et pratique jacobine risquent bien de provoquer un effet de casse-noix contre le président de la République à moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle. Contrepoints, La fin du Covid-19 annonce-t-elle la fin du jacobinisme ? | Contrepoints

Images d'illustration du mot « jacobin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « jacobin »

Langue Traduction
Anglais jacobin
Espagnol jacobino
Italien giacobino
Allemand jakobiner
Chinois 雅各宾
Arabe يعقوبين
Portugais jacobino
Russe якобинский
Japonais ジャコビン
Basque jakobinoak
Corse ghjacobbu
Source : Google Translate API

Synonymes de « jacobin »

Source : synonymes de jacobin sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « jacobin »

Jacobin

Retour au sommaire ➦

Partager