La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « irréligion »

Irréligion

Variantes Singulier Pluriel
Féminin irréligion irréligions

Définitions de « irréligion »

Trésor de la Langue Française informatisé

IRRÉLIGION, subst. fém.

Manque de religion, de conviction religieuse. Synon. athéisme, impiété, incroyance; anton. foi, piété, religion.Lutte contre l'irréligion; cause de l'irréligion. L'irréligion était répandue parmi les princes et les beaux esprits; elle ne pénétrait guère encore dans le sein des classes moyennes et du peuple (Tocqueville, Anc. Rég. et Révol.,1856, p. 242).Les casuistes relâchés croyaient être les meilleurs et les plus utiles défenseurs de l'Église; ils empêchaient, en effet, les chrétiens faibles de tomber dans l'irreligion et les amenaient à pratiquer les sacrements (Sorel, Réflex. violence,1908, p. 106).Je me hâte d'ajouter que si mon père avait fait montre d'une irréligion agressive, il eût beaucoup moins sûrement gagné sa compagne (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 128).
Prononc. et Orth. : [ir(r)eliʒjɔ ̃]. Parfois [iʀ ə-] selon Littré pour lequel cette prononc. est meilleure que celle avec [e]. Seul Gattel 1841 : irre- : [irr ə-]. Irreligion ds Sorel, loc. cit. Cf. irrécouvrable. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1527 (J. Bouchet, Panégyrique de La Trémoïlle, éd. J. Buchon, p. 771a : nos églises... et biens... seront... deffendus... de toutes irréligions, sacrilèges...). Empr. au lat. imp.irreligio « irréligion, impiété ». Fréq. abs. littér. : 79.

Wiktionnaire

Nom commun - français

irréligion \i.ʁe.li.ʒjɔ̃\ féminin

  1. État caractérisé par l'absence de la religion, de l'esprit religieux.
    • On l’accuse d’irréligion.
    • La débauche, les mauvaises compagnies l’ont jeté dans l’irréligion.
    • Entretenir l’esprit d’irréligion parmi les masses.
    • Certes, les objections contre les dogmes ne m’avaient pas manqué depuis que je lisais au hasard tant de livres dont beaucoup manifestaient la plus audacieuse irréligion, et surtout je m’étais senti attiré vers le scepticisme, comme je vous l’ai dit, parce que je lui trouvais un double caractère de supériorité intellectuelle et de nouveauté sentimentale. — (Paul Bourget, Le Disciple, page 149, 1899)
    • De toutes les choses nouvelles qui l’étonnaient dans la maison, celle dont elle restait bouleversée était la brusque irréligion de sa jeune maîtresse. — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre VIII)
    • On tenait cependant pour acquis que les traits et le destin de la nationalité, ainsi définis, ne pouvaient se déployer pleinement que dans le cadre rural, à distance des villes, ces foyers d'irréligion. — (Gérard Bouchard, Les nations savent-elles encore rêver?, Boréal, 2019, page 242)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

IRRÉLIGION. n. f.
Caractère de celui ou de ce qui est irréligieux. On l'accuse d'irréligion. La débauche, les mauvaises compagnies l'ont jeté dans l'irréligion. Entretenir l'esprit d'irréligion parmi les masses.

Littré (1872-1877)

IRRÉLIGION (i-rré-li-ji-on. Voy. pour l'accent la remarque à IRRÉLIGIEUSEMENT ; il vaut mieux prononcer i-rre-li-ji-on) s. f.
  • Manque de religion. La négligence qu'on apporte à communier mène à l'impiété et à l'irréligion, Arnauld, Fréquente communion, Préface. Dieu même n'a pas dédaigné de punir l'irréligion des peuples qui profanaient les temples qu'ils croyaient saints, Bossuet, Polit. VII, II, 3. Ces héros de l'ancien Testament qui se faisaient un mérite de pratiquer leur religion à la face même de l'irréligion, Bourdaloue, Respect hum. 2e avent, p. 382. Partout la piété des justes est blessée par les discours de l'irréligion, Massillon, Carême, Avenir. Quel scandale en effet qu'un soupçon d'irréligion, jeté sur l'auteur de la Démonstration évangélique ? D'Olivet, Hist. Acad. t. II, p. 409, dans POUGENS. À ces trois points se rapportent toutes les accusations d'irréligion et de persécution dont on voudrait flétrir l'intégrité, la sagesse et l'orthodoxie de vos représentants, Mirabeau, Collection, t. V, p. 265.

HISTORIQUE

XVIe s. Vous accusez de connivence, lacheté et irreligion les plus saints et fervens serviteurs que Dieu ait eus en Israel, St François de Sales, dans le Dict. de DOCHEZ.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « irréligion »

Du latin irreligio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. irreligionem, de in… 1, et religio, religion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « irréligion »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
irréligion ireliʒjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « irréligion » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « irréligion »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « irréligion »

  • L'irreligion sied mal aux femmes ; il y a trop d'orgueil pour leur faiblesse.
    Louis, vicomte de Bonald — Pensées sur divers sujets
  • «Plus globalement, on observe dans la société française une montée de l’irréligion, c’est-à-dire une prise de distance de l’ensemble de la population française à l’égard de toutes les religions. Phénomène qui se renforce avec le renouvellement des générations. En 2007, parmi les individus nés dans les années 80, 48 % se disent sans religion alors qu’ils ne sont que 15 % parmi ceux nés avant 1945.
    Libération.fr — Vincent Tiberj «Une montée de l’irréligion» - Libération
  • Seule exception notable: le Bassin parisien "qui se révèle plus pratiquant, relativement, qu'il ne l'était il y a cinquante ans et a fortiori qu'il y a deux siècles, lorsqu'il formait le coeur de l'irréligion", selon les deux experts.
    Le Point — Une géographie de la France catholique - Le Point
  • Je dis tout cela, pour dire à quel point le druidisme moderne est imprégné de christianisme : quand il revint en Bretagne française après des siècles d'absence cérémonielle depuis la fin de l'antiquité, c'était sous une forme celto-chrétienne, il ne faut pas se le cacher. De plus, les Bretons n'étaient pas réputés pour leur irréligion, de sorte que l'image du druide en « curé champêtre » n'est pas infondée, avec ou sans art romantique. Néanmoins évidemment, elle n'a que quelques siècles, les anciens druides officiant dans des temples. Les anciens druides, revenons-y, bien qu'il y ait une résonance cléricale.
    AgoraVox — Les Anciens Druides, des savants (presque) comme les autres - AgoraVox le média citoyen
  • D’entrée de jeu, l’auteur montre que l’on se trouve dans un triangle : la religion chrétienne, les valeurs séculières de l’Europe dites venues des Lumières et l’émergence de l’islam comme religion européenne. Bien sûr, on peut dire que l’anthropologie des sociétés d’Europe de l’Ouest est profondément marquée par le christianisme latin. L’émergence du protestantisme conduira à la terrible violence des guerres de religion et en contrecoup à la constitution de l’État-nation qui cherchera à imposer son ordre tout en conservant la condamnation de l’irréligion (châtiment du blasphème par exemple).
    L'Orient-Le Jour — Où en est la chrétienté en Europe ? - L'Orient-Le Jour

Traductions du mot « irréligion »

Langue Traduction
Anglais irreligion
Espagnol irreligion
Italien irreligione
Allemand irreligion
Chinois 无神论
Arabe عدم الدين
Portugais irreligião
Russe безбожие
Japonais 不信仰
Basque erlijiogabetasunarekin
Corse irreligione
Source : Google Translate API

Antonymes de « irréligion »

Combien de points fait le mot irréligion au Scrabble ?

Nombre de points du mot irréligion au scrabble : 10 points

Irréligion

Retour au sommaire ➦