La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « interlocuteur »

Interlocuteur

Variantes Singulier Pluriel
Masculin interlocuteur interlocuteurs

Définitions de « interlocuteur »

Trésor de la Langue Française informatisé

INTERLOCUTEUR, -TRICE, subst.

A. −
1. Personne qui participe à une conversation, un dialogue, une discussion. Une conversation dont les expressions manquaient aux deux interlocuteurs (Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 269).Un parapluie tenu à quatre mains par les interlocuteurs surpris par l'orage (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Voy. Fr., 1896, p. 101).
Avec déterm., rare. Durkheim n'est pas seulement l'interlocuteur d'un dialogue échangé entre professeurs de Sorbonne (Nizan, Chiens garde,1932, p. 190).
P. anal. Les cantilènes [en contrepoint figuré] s'adaptent en perfection aux instruments à vent, que nous avons appelés déjà les interlocuteurs du drame symphonique (Gevaert, Orchestr.,1885, p. 125).
2. En partic. Personnage mis en scène dans une œuvre littéraire en forme de dialogue :
1. ... la méthode en est la même que dans tous les autres [ouvrages de Platon]. Ce sont deux interlocuteurs, dont l'un consent toujours, et dont l'autre, pour prouver une assertion tantôt commune et tantôt sophistique, commence par établir une foule de choses évidentes... Constant, Journaux,1804, p. 121.
B. − [Interlocuteur de qqn]
1. Personne qui tient une conversation, un dialogue, une discussion avec une autre. Ces petites phrases, qui ne supportaient pas la discussion, arrachaient un non ou un oui à l'interlocuteur, et la conversation tombait à plat (Balzac, Illus. perdues,1837, p. 81).À défaut d'interlocuteur, elle se parlait à elle-même (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 252).Seule : pour la première fois je comprenais le sens terrible de ce mot. Seule : sans témoin, sans interlocuteur, sans recours (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 139):
2. Ce Jean-Jacques, errant dans les faubourgs de Paris ou dans une île enchantée, demeure inaccessible aussi bien à la malveillance qu'à la charité. Il ne peut plus avoir d'interlocuteur : ni à côté de lui, ni au-dessous, ni au-dessus. Son moi emplit étroitement la capacité de l'être. Mauriac, Trois gds hommes dev. Dieu,1947, p. 112.
Interlocuteur + compl. nom.
[qualificatif] Le comte laissa échapper un geste de surprise et regarda cet interlocuteur étrange qu'il n'avait jamais vu auparavant (Ponson du Terr., Rocambole, t. 2, 1859, p. 94).
SYNT. Interlocuteur affable, aimable, attentif, ébahi, impartial, impassible, instruit, mystérieux, naïf, réservé, réticent, servile, sympathique; interlocuteur habituel, imaginaire, invisible, supposé; interlocuteur auguste, digne, éminent, honorable, privilégié.
[déterminatif] Cette réponse (...) fit sur mon interlocutrice le plus déplorable effet (France, Bonnard,1881, p. 359).Les échanges qui s'effectuent entre l'œuvre et le lecteur, le causeur et son interlocuteur (Blanche, Modèles,1928, p. 169):
3. Avec le nihilisme pas de discussion possible. Car le nihiliste logique doute que son interlocuteur existe, et n'est pas bien sûr d'exister lui-même. Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 620.
Interlocuteur + verbe.Interlocuteur (qui) ajoute, interrompt, parle, poursuit, réplique, répond, reprend, se récrie. Il est vrai, repartit mon interlocuteur, qu'il y a bien encore autre chose dans le dossier (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 306).
Subst. + d'un/de son/de l'interlocuteur.Il ne se doutait point de la qualité de son interlocuteur : jusque-là, ils ne s'étaient entretenus que de musique. Il fut très étonné d'apprendre que cet homme du monde était un chef de parti violent (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 753).V. allonger ex. 33 :
4. Dans l'expérience du dialogue, il se constitue entre autrui et moi un terrain commun, ma pensée et la sienne ne font qu'un seul tissu, mes propos et ceux de l'interlocuteur sont appelés par l'état de la discussion, ils s'insèrent dans une opération commune dont aucun de nous n'est le créateur. Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 407.
SYNT. Attention, compétence, curiosité, entêtement, habileté, honnêteté, intelligence, personnalité, politesse, prestance, probité, psychologie, réticence, sérieux, silence, subjectivité, timidité d'un interlocuteur; déclaration(s), embarras, explication(s), idée(s), interruption(s), manière(s), parole(s), pensée(s), propos, réaction(s), suggestion(s) d'un interlocuteur.
Verbe + interlocuteur.En parlant, il fixait sur son interlocuteur un regard pénétrant, habitué à faire baisser les yeux (Arland, Ordre,1929, p. 56).Il ne quittait pas son interlocuteur du regard. Le vieillard, les yeux fermés, semblait dormir; mais, sur le dos de ses mains, ses veines bleues, cordées, frémissaient comme des nerfs (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 262).L'art de faire dire à l'interlocuteur ce qu'il n'a jamais dit, ou de lui attribuer à toute force des intentions imaginaires (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 143):
5. Dès qu'on nie, on fait la leçon aux autres ou on se la fait à soi-même. On prend à partie un interlocuteur, réel ou possible, qui se trompe et qu'on met sur ses gardes. Il affirmait quelque chose : on le prévient qu'il devra affirmer autre chose (...). Il n'y a plus simplement alors une personne et un objet en présence l'un de l'autre; il y a, en face de l'objet, une personne parlant à une personne, la combattant et l'aidant tout à la fois; il y a un commencement de société. Bergson, Évol. créatr.,1907, p. 288.
SYNT. Avoir un/qqn pour interlocuteur; charmer, convaincre, décontenancer, éblouir, ébranler, écouter, intriguer, offenser son interlocuteur; argumenter avec son interlocuteur; changer d'interlocuteur; donner raison, prêter attention à son interlocuteur; deviner la pensée, mépriser l'opinion, partager l'avis, provoquer les confidences de son interlocuteur; faire la conquête de son interlocuteur; être en communauté de pensée avec son interlocuteur; se faire du tort aux yeux de son interlocuteur.
2. En partic. Partenaire ou adversaire avec lequel on engage une discussion, des négociations, des pourparlers. Interlocuteur patronal, syndical. L'interlocuteur officiel de l'employeur n'est (...) pas, dans les négociations, un représentant de son personnel (Reynaud, Synd. Fr.,1963, p. 121):
6. Les accords à conclure devront être négociés en prenant pour interlocuteurs ceux qui paraîtront représenter le mieux les États et les populations et sans qu'aucune exclusive soit prononcée contre quiconque. De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 230.
Interlocuteur valable. Personne avec laquelle la discussion, les négociations, les pourparlers sont susceptibles d'être menés à bien. Recherche de l'interlocuteur valable, nécessairement hostile à quelque degré (...) et dont les progrès en compétence et en puissance réelle font un émule et un associé (Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 244).
Prononc. et Orth. : [ε ̃tε ʀlɔkytœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1. 1549 plur. « personnages qu'un écrivain introduit dans un dialogue » (Cl. Marot, Deux Colloques d'Erasme, éd. G. Guiffrey, t. 2, p. 191); 2. 1791 « toute personne qui parle, qui converse avec une autre » (Bern. de St-P., Chaumière ind., p. 86); 3. 1952 « personne avec laquelle on peut engager une négociation politique » (Le Monde, 19 janv., p. 5, col. 3). Empr. au lat. des humanistesinterlocutores « partenaires dans un dialogue » (xves., cf. Fr. mod. t. 22, 1954, p. 257); cf. aussi l'angl. interlocutoures (1514) et l'ital. interlocutori (1537), lui-même prob. tiré du b. lat. interloquuntur (3epers. du plur. de l'ind. prés. de interloqui « converser, discuter »), 1ermot de la trad. lat. par Chalcidius (ives.) du Timée de Platon, calque gr. δ ι α λ ε ́ γ ε ι ν « converser, discuter ». Cf. Fr. mod. t. 22, pp. 89-95. Fréq. abs. littér. : 740. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 667, b) 817; xxes. : a) 706, b) 1 714. Bbg. Niedermann (M.). À propos de fr. interlocuteur. Vox rom. 1953-54, t. 13, pp. 16-23. - Quem. DDL t. 13.

Wiktionnaire

Nom commun - français

interlocuteur \ɛ̃.tɛʁ.lɔ.ky.tœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : interlocutrice)

  1. Personne avec qui l’on converse ou avec qui l’on pourra converser, qui participe à une conversation.
    • […], M. de Persigny discourait à perte de vue, au hasard de l’improvisation, sans se préoccuper de la discrétion de ses interlocuteurs. — (Gustave Rothan, Souvenirs diplomatiques : L’Europe et l’avènement du Second Empire, Éditions Calman-Lévy, 1890, page 165)
    • En algèbre, sentant mon interlocuteur plus calé que je ne le suis, je reprends mon rôle de disciple attentif. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 123)
    • La suite, c’est : la formation professionnelle, la réforme des retraites et celle de l’assurance-chômage, autant de sujets où les deux syndicats se voient bien renforcer leur influence en interlocuteurs privilégiés d’un dialogue social renouvelé. — (Érik Emptaz, En désordre dispersé, Le Canard Enchaîné, 6 septembre 2017, page 1)
  2. Personnage qu’un écrivain introduit dans un dialogue.
    • Il avait le dos tourné à son principal interlocuteur.
    • Les interlocuteurs de la troisième scène seront debout.
    • En réalité, les dialogues de cette série sont toujours écrits selon le même schéma : les protagonistes ont beau s’exprimer clairement, leurs interlocuteurs ne comprennent que ce qu’ils ont envie de comprendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INTERLOCUTEUR, TRICE. n.
Personnages qu'on introduit dans un dialogue. Les interlocuteurs d'un dialogue. Il se dit, par extension, de Toute personne qui converse avec une autre. Vous aviez un ennuyeux interlocuteur.

Littré (1872-1877)

INTERLOCUTEUR (in-tèr-lo-ku-teur, tri-s') s. m.
  • 1Toute personne qui converse avec une autre. Vous avez un ennuyeux interlocuteur. J'établis… que ma belle interlocutrice était la plus méconnue et la plus infortunée des femmes, Ch. de Bernard, un Acte de vertu, § 6.
  • 2Personnage qu'on introduit dans un dialogue. Les interlocuteurs des Dialogues de Lucien.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « interlocuteur »

Voy. INTERLOQUER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin interlocutor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « interlocuteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
interlocuteur ɛ̃tɛrlɔkytœr

Fréquence d'apparition du mot « interlocuteur » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « interlocuteur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « interlocuteur »

  • Les êtres humains ont souvent à coeur de se singulariser par de subtiles et déplaisantes variations, défectuosités, traits de caractère... - sans doute dans le but d'obliger leurs interlocuteurs à les traiter comme des individus à part entière.
    Michel Houellebecq — Extension du domaine de la lutte
  • La présence de syndicats dans l'Education nationale est une chance et non un handicap pour le pays. Nous avons besoin d'interlocuteurs, il faut leur faire confiance, ne pas les humilier.
    François Bayrou — J’ai une question à vous poser - 26 Février 2007
  • Répartie : ce qui nous vient à l'esprit quand notre interlocuteur est parti.
    Dan Bennet
  • Prolonge la pensée de l'interlocuteur et montre que ses soucis sont les vôtres. Applicable à tous les domaines.
    Pierre Daninos
  • Les livres s'adressent rarement aux lecteurs aussi directement que peut le faire un interlocuteur de chair et de sang.
    Alain de Botton — Le Plaisir de souffrir
  • Dans leur rapport annuel, les délégués aubois du défenseur des droits craignent la perte de la notion de service public face à l’absence d’interlocuteur physique et d’échanges avec les usagers.
    Journal L'Est Éclair abonné — Défenseur des droits : dans l’Aube, la tout numérique fait barrière à l’accès aux services publics
  • Je connais beaucoup de gens, mais lorsqu'il s'agit de passer du temps avec des amis, c'est très différent", a expliqué "Chuck" à son interlocutrice.
    BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses — Charles Barkley-Lin Wang, l'émouvante histoire de leur improbable amitié
  • Sourire à un interlocuteur qui vous embarrasse, on n’a pas encore trouvé mieux pour passer à autre chose.
    Anna Gavalda — Ensemble, c’est tout
  • Un homme puissant flatte plus son interlocuteur par une confidence que par un compliment.
    Maurice Druon — Le Pouvoir
  • Tout débute avec la diffusion par la victime d’une vidéo sur Facebook. Elle est relative à sa conversation avec son interlocutrice. Dans cette vidéo, on voit la victime demander en quoi son hijab ressemble à un masque, malgré son masque facial. Et à son interlocutrice de répondre que ce genre de masque n’est pas accepté dans la boulangerie.
    Bladi.net — Minneapolis / Racisme : une vidéo tournée dans une boulangerie fait scandale
Voir toutes les citations du mot « interlocuteur » →

Traductions du mot « interlocuteur »

Langue Traduction
Anglais interlocutor
Espagnol interlocutor
Italien interlocutore
Allemand gesprächspartner
Chinois 对话者
Arabe المحاور
Portugais interlocutor
Russe собеседник
Japonais 対談者
Basque solaskide
Corse interlocutore
Source : Google Translate API

Synonymes de « interlocuteur »

Source : synonymes de interlocuteur sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot interlocuteur au Scrabble ?

Nombre de points du mot interlocuteur au scrabble : 15 points

Interlocuteur

Retour au sommaire ➦