La langue française

Inhabitable

Sommaire

  • Définitions du mot inhabitable
  • Étymologie de « inhabitable »
  • Phonétique de « inhabitable »
  • Citations contenant le mot « inhabitable »
  • Traductions du mot « inhabitable »
  • Synonymes de « inhabitable »
  • Antonymes de « inhabitable »

Définitions du mot « inhabitable »

Trésor de la Langue Française informatisé

INHABITABLE, adj.

A. − [En parlant d'un espace clos; correspond à habitable A] Qui n'est pas habitable. Abri, immeuble, maison inhabitable. Un grand appartement glacial, qu'il jugea (...) présenter toute sécurité, tant il semblait froid et inhabitable (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Voy. santé, 1886, p. 549).Ma chambre grande ouverte sur la lande torride me parut inhabitable; je me réfugiai dans la pièce fraîche où je travaillais parfois (Gracq, Syrtes,1951, p. 120).
P. ext. [En parlant d'un espace; correspond à habitable B] Où l'on ne peut pas vivre. Synon. hostile, inhospitalier.Pays, région inhabitable. Les îles (...) sont réduites à une sécheresse horrible, qui peu-à-peu en détruit les plantes, les arbustes, et les rend presque inhabitables (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 81).La moindre réflexion nous dira que la terre ayant été inhabitable à une époque pour telle espèce supérieure, des espèces inférieures l'ont seules habitée alors (Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 136).Le seul espoir lointain que je garde est celui de quitter la France définitivement, car elle sera désormais inhabitable pour les gens de goût (Flaub., Corresp.,1870, p. 193).Inhabitable à + subst. :
Ces déchets ont une tendance à s'accumuler dans le milieu local, et à le rendre inhabitable aux cellules. Carrel, L'Homme,1935, p. 96.
B. − Littér. et rare. Avec qui on ne peut habiter. J'étais tout insupportable, tout inhabitable et le demeurai (Du Bos, Journal,1926, p. 34).
Prononc. et Orth. : [inabitabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin du xiiies. « (lieu) qui n'est pas habitable » ([Raymond Lulle], Livre d'Evast et de Blaquerne, éd. A. Llinarès, p. 61); 2. 1893 « (personne) avec qui l'on ne peut habiter » (Bourget, Cosmopolis, p. 29). Empr. au lat.inhabitabilis « (lieu) qui n'est pas habitable ». Fréq. abs. littér. : 119.

Wiktionnaire

Adjectif

inhabitable \i.na.bi.tabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne peut être habité.
    • Cinq minutes après, j'étais dans une chambre, qui, toute nue et toute inhabitable qu'elle eût paru à l'homme le moins difficile, était évidemment la plus belle du château. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Ces tentes, dont le bas est garni de mottes de terre, ont toutes un trou au sommet pour laisser un libre essor à la fumée qui, sans cette précaution, les rendrait inhabitables. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Aux aventureux, l'Islande offre aussi l’attrait de l’inconnu. Le cœur de l’île, inhabité et inhabitable, est encore une terre incognito. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 3)

Adjectif

inhabitable \Prononciation ?\

  1. Habitable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INHABITABLE. adj. des deux genres
. Qui ne peut être habité. Maison inhabitable. Pays inhabitable.

Littré (1872-1877)

INHABITABLE (i-na-bi-ta-bl') adj.
  • Qui n'est pas habitable. Les anciens croyaient la zone torride inhabitable à cause de la chaleur. L'Égypte serait alors devenue, en grande partie, inhabitable, peu propre du moins au commerce, Raynal, Hist. phil. I, 12. Franchissons du désert le sable inhabitable, Lemercier, Louis IX, IV, 2.

HISTORIQUE

XVe s. Crolieres et lieux inhabitables, Froissart, liv. IV, p. 200, dans LACURNE, au mot sauvagement.

XVIe s. Ceulx de qui la mer, les montagnes et les deserts inhabitables ne peuvent arrester l'avarice, Amyot, Pyrrhus, 33.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inhabitable »

Lat. inhabitabilis, de in… 1, et habitare, habiter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin inhabitabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de inhabit (« habiter, habiter dans ») avec le suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inhabitable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inhabitable inabitabl

Citations contenant le mot « inhabitable »

  • S'il n'y avait que les vivants, la terre serait tout à fait inhabitable. De Gabriel Marcel
  • Si tous les gens étaient sages et bons, il ne se passerait rien et la terre semblerait inhabitable. De Alfred Capus / Les Pensées
  • Les pompiers ont pu maîtriser le feu et empêcher qu’il ne se propage aux maisons voisines. Dans la maison sinistrée, les dégâts sont importants. Par ailleurs, l’alimentation en gaz et en électricité a été coupée. La maison est donc au moins temporairement inhabitable. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Une maison inhabitable à Ganshoren suite à un incendie (Ganshoren)
  • Après le bâtiment de la rue des Campeaux, il y a plusieurs semaines, le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois a déclaré inhabitable un autre immeuble de sa ville. Il s’agit du 23 chaussée de Renaix. Communes, régions, Belgique, monde, sports – Toute l'actu 24h/24 sur Lavenir.net, Un autre immeuble déclaré «inhabitable» (Tournai)
  • Fort heureusement, les lieux étaient inoccupés au moment de l'incendie, mais les dégâts sont importants. La maison est inhabitable. Les causes du sinistre sont pour l'instant toujours inconnues. , Incendie à la rue de Grandglise à Blaton : une habitation inhabitable
  • Le requérant a qui plus est admis n'avoir jamais occupé cette maison dans la mesure où elle était inhabitable lors de son acquisition, et indiqué avoir procédé à sa remise en état avec l'aide de l'entreprise de son père, la bâtisse ayant été revendue avant que les aménagements intérieurs définitifs ne soient terminés. L'Argent & Vous, Plus-values immobilières : l'importance des relevés d'eau et d'électricité, Actualité/Actu Impôts
  • Aucun blessé n'est à déplorer, mais après être parvenus à éteindre les flammes, les pompiers ont dû déclarer les logements inhabitables. Les résidents de l'immeuble devront être relogés rapidement. , Un nouvel incendie à Mouscron rend un immeuble inhabitable

Traductions du mot « inhabitable »

Langue Traduction
Anglais uninhabitable
Espagnol inhabitable
Italien inabitabile
Allemand unbewohnbar
Chinois 不能居住
Arabe غير صالح للسكنى
Portugais inabitável
Russe непригодный для жилья
Japonais 住めない
Basque uninhabitable
Corse innocu
Source : Google Translate API

Synonymes de « inhabitable »

Source : synonymes de inhabitable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inhabitable »

Partager