La langue française

Incernable

Définitions du mot « incernable »

Wiktionnaire

Adjectif

incernable \ɛ̃.sɛʁ.nabl\

  1. Que l’on ne peut cerner.

Nom commun

incernable \ɛ̃.sɛʁ.nabl\ masculin

  1. Ce que l’on ne peut cerner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « incernable »

Composé du préfixe in-, de cerner et du suffixe -able.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « incernable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
incernable ɛ̃sɛrnabl

Citations contenant le mot « incernable »

  • Personnage secondaire incontournable de la série d’Éric Rochant, La Mule, agent de sécurité pince-sans-rire, gagne en importance au fil des épisodes. Portrait d’une figure aussi attachante qu’incernable, interprétée par Irina Muluile, alors que la cinquième saison a démarré lundi 6 avril sur Canal+. Télérama, Mascotte du “Bureau des légendes” sur Canal+, La Mule sort de l’ombre
  •  Nicolas Gob (Marchetti) : L’incohérence est le propre de ce personnage. Marchetti est un fou incernable, qui va tuer quelqu’un et, l’instant d’après, faire une déclaration d’amour à une femme. À la fin du premier épisode de ce soir, il va d’ailleurs commettre un acte particulièrement abject. Et ce sera d’autant plus violent que ça arrive en une seconde. Télé 7 Jours, Un Village français (France 3) : "Marchetti est un fou incernable"
  • Là, Les morts en appellent aux vivants, ici, les vivants sont sauvés par les morts. Et les trépassés ne sont pas toujours ceux que l’on croit. « Le Réveil de la force » était un film de transmission. « L’Ascension des Skywalker » est un film de réapparitions. Pour le meilleur et pour le pire. Le pire, ce sont les plans de Carrie Fisher, l’interprète de Leia, décédée en 2016, dont le film utilise des images soi-disant tournées de son vivant, insérées numériquement à des scènes réalisées après coup, qui la font ressembler à la marionnette de Yoda. Le meilleur, c’est le personnage de Kylo Ren, mouvant, incernable, fantomatique, entre ombre et lumière, auquel Adam Driver apporte une affectivité par moments bouleversante. C’est aussi l’idée de recourir aux pouvoirs guérisseurs des Jedi et d’envoyer nos jeunes héros visiter certains lieux emblématiques de la trilogie originelle, vestiges abandonnés recelant les clés d’un avenir possible pour la galaxie. « Star Wars », plus mystique que du Terrence Malick ? Plus bouddhiste que du Apichatpong Weerasethakul ? De la poudre aux yeux, surtout. La force d’y croire, perdu, on a. L'Obs, « Star Wars 9 » : Plus la force d’y croire
  • Je crois que c’est une forme de complaisance que de comparer ce qui nous arrive avec une guerre – même par métaphore. Le fait que, malgré le confinement, les hommes demeurent incroyablement connectés entre eux souligne la différence par rapport à une situation de conflit qui par définition entraîne la rupture de tous les liens entre les hommes, ou les établit sur de nouvelles bases, liées à la violence et le rejet de l’autre. Au contraire, aujourd’hui nous sommes tous plus ou moins solidaires contre un mal diffus et incernable. Commerce du Levant, Charif Majdalani : «Le confinement pose la question passionnante de l’usage du temps dans nos sociétés»
  • En partant des textures et des rythmiques, et non des structures mélodiques, le batteur-producteur s’est appuyé sur une méthode avant d’y appliquer un discours. Et il a ainsi imprimé une trame de fond, une teinte générale, à cet album qui au premier coup d’oreille pourrait sembler pour le moins éclectique, allant des hybrides jazz-funk ou hip-hop jusqu’à des formes nettement plus abstraites. C’est bien entendu tout l’inverse qui se produit au fil des écoutes : une cohérence se dégage malgré la diversité des univers abordés. Grime entre guillemets et rimes acérées, rythmiques sombres et éclaircies acoustiques, les tentations «électroniques» élaborées ici rappelleront d’heureux souvenirs aux amateurs de la première heure du label Ninja Tune. A la nuance près que Moses Boyd maîtrise tous les codes génériques du jazz, à commencer par la faculté d’en repousser les limites sans jamais se fourvoyer dans une mélasse esthétique de l’entre-deux. C’est toute la force d’attraction de cette matière noire incernable et néanmoins essentielle, une galette tout à la fois borderline et en plein cœur des enjeux du jazz actuel, que l’on conseille d’enrichir par l’achat du maxi Village of the Sun, des effusions dans le même style qui associent le batteur à son alter ego Binker. Libération.fr, Moses Boyd, amalgames haut de gamme - Culture / Next
  • Toute la beauté et l’intérêt du roman de McEwan est qu’il ne sacrifie nullement au poncif du robot mauvais, fruit d’un progrès échevelé de la science. Au contraire, son Adam est du côté du bien, mais d’un bien absolu, implacable et qui en devient totalitaire. Là où les humains font valoir la relativité des faits, là où ils reconnaissent et pratiquent la jurisprudence, distinguent la loi stricte de son application en fonction des circonstances, le robot, lui, ne conçoit la vie que guidée par la nécessité d’une application à la lettre des règles. L’incompatibilité entre l’homme et sa création artificielle est donc au cœur de l’intrigue romanesque. Ce faisant, le livre pose la question du conflit entre une éthique exclusivement basée sur la logique et sur une raison mécanique d’une part, et de l’autre ce qui précisément définit notre condition : les faiblesses, la part d’émotions qui est à la base de chacune de nos actions, la toute puissance de notre subjectivité. L’ouvrage interroge d’un même geste les théories selon lesquelles la conscience n’est que la résultante, même complexe et encore incomprise, de la matière, du tissu de cellules et de neurones dont nous sommes faits. Le robot, chez qui est reproduite la pensée dans toute sa complexité, ne parvient pas à comprendre le sens du jeu, ni à se mettre à la place d’un enfant et à comprendre son irrationalité. Il rate ainsi la part la plus humaine de l’homme, ce qu’il y a d’incernable dans son esprit et son comportement, et qui transcende le fonctionnement purement mécanique de son cerveau. L'Orient-Le Jour, Conflit d’espèces - L'Orient-Le Jour
  • On ne se méfie pas assez du monstre qui sommeille en nous. Hélène Cattin, fine lame de la scène romande qui a enchanté les spectacles d’Anne Bisang et fait depuis 2000 le bonheur de la compagnie Un air de rien, explore volontiers ces moments où l’humain devient un peu moins humain. C’est le cas dans «Sauvage», un opéra de chambre à voir dès vendredi à au Théâtre La Grange de Dorigny. Une première, pour la comédienne et metteur en scène lausannoise qui n’a jamais dirigé une pièce musicale. Signé Dominique Lehmann et créé une première fois en 2002, «Sauvage» est recréé ces jours en hommage à ce compositeur romand, disparu il y a dix ans. Sur scène, quatre musiciens, quatre chanteurs et une comédienne. Pour raconter comment un élément perturbant, une créature incernable, peut révéler l’animalité de chacun. Au livret, Pierre Louis Péclat se fait un plaisir de cultiver l’ambiguïté. Le Temps, «La musique de Sauvage est écrite comme un polar» - Le Temps

Traductions du mot « incernable »

Langue Traduction
Anglais incernable
Espagnol incernable
Italien incernable
Allemand nicht erkennbar
Chinois 令人难以置信的
Arabe لا ينقطع
Portugais incernável
Russe incernable
Japonais 気難しい
Basque incernable
Corse incernable
Source : Google Translate API

Synonymes de « incernable »

Source : synonymes de incernable sur lebonsynonyme.fr

Incernable

Retour au sommaire ➦

Partager