La langue française

Inanition

Sommaire

  • Définitions du mot inanition
  • Étymologie de « inanition »
  • Phonétique de « inanition »
  • Citations contenant le mot « inanition »
  • Traductions du mot « inanition »
  • Synonymes de « inanition »
  • Antonymes de « inanition »

Définitions du mot « inanition »

Trésor de la Langue Française informatisé

INANITION, subst. fém.

A. − État d'épuisement de l'organisme causé par le manque de nourriture. Aux tourmens, aux irritations perpétuelles de l'extrême inanition, se joignit la fièvre dévorante de la soif (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 54).Les abeilles s'acharneront, durant des heures, jusqu'à ce qu'elles meurent de fatigue ou d'inanition, à chercher une issue à travers le fond de cristal (Maeterl., Vie abeilles,1901, p. 103).
Fam. État d'un être qui a très faim. Je bâille d'inanition. MlleSergent nous emmène à un restaurant proche, notre hôtel étant trop loin pour y aller jusque-là sous cette chaleur (Colette, Cl. école,1900, p. 198).
Rem. Employé surtout dans les expr. mourir, tomber d'inanition.
B. − Au fig., dans le domaine moral ou spirituel. Accablement, découragement (dû au manque de quelque chose). Mon milieu m'ennuie et me nuit. J'y souffre d'inanition morale et d'asphyxie spirituelle (Amiel, Journal,1866, p. 446) :
... il apparaissait en cette heure, quand il était encore comme hébété par le plaisir, que l'art, la connaissance, le commerce des esprits et des âmes n'offraient que duperie, inanition, grise souffrance, un monde plein de landes insipides, plein de barrières, de chausse-trapes et de mirages. Seul le plaisir tenait ses promesses. Seul le plaisir se prouvait, attestait sans doute possible qu'il était réalisé. Montherl., Songe,1922, p. 25.
REM.
Inanitié, -ié, adj.,rare. Qui souffre d'inanition. J'en jetais dans la Vivonne des boulettes [de pain] (...) l'eau se solidifiait aussitôt autour d'elles en grappes ovoïdes de tétards inanitiés (Proust, Swann,1913, p. 168).
Prononc. et Orth. : [inanisjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1250 (Epitre St Jérôme à Eustachium, éd. T. Nurmela d'apr. FEW t. 4, p. 615a); 1314 (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, § 1261). Empr. au b. lat.inanitio, -onis « état de vide », formé sur le supin inanitum de inanire « vider », dér. de inanis, v. inane. Fréq. abs. littér. : 80.

Wiktionnaire

Nom commun

inanition \i.na.ni.sjɔ̃\ féminin

  1. (Médecine) État de faiblesse causé par le manque de nourriture.
    • Il ne mange pas, il mourra d’inanition.
    • Il tombe d’inanition.
    • Je ne pouvais simplement plus marcher, je ne pouvais même pas me relever de ma fausse position ; je restai contre le mur où j’étais tombé, et je sentis que je commençais à perdre connaissance. La conscience de cette inanition ne fit qu’accroître ma folle colère. — (Knut Hamsun, La Faim, traduction de Georges Sautreau, 1961, p. 271)
    • On torturait le malade en le soumettant à une diète particulière, on lui pesait chaque bouchée, mesurait chaque gorgée de boisson, cependant que les médecins savaient – et moi je ne l’ignorais pas non plus – qu’on ne faisait par là que retarder l’issue fatale et que ces deux ou trois années qu’on gagnait ainsi sur la mort n’étaient qu’une effroyable agonie, une mort lente par inanition au milieu d’un monde regorgeant d’aliments et de boissons. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La Pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 165)
    • (Par extension)En juillet survint une période de conjugaison : beaucoup d’infusoires se conjuguèrent même avant, d'avoir entièrement digéré leur nourriture. Dans les cultures à inanition presque tous les individus se conjuguèrent; […]. — (« Hertwig (R.). — La conjugaison chez Dileptus gigas », dans L'Année biologique, volume 9, Paris : chez Masson, 1907, p. 53)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INANITION. n. f.
État de faiblesse causé par le manque de nourriture. Il ne mange pas, il mourra d'inanition. Il tombe d'inanition.

Littré (1872-1877)

INANITION (i-na-ni-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Épuisement par défaut de nourriture. Il me dit que vous ne vous laissassiez point mourir d'inanition, Sévigné, 395. Les hommes de l'état mitoyen, auxquels l'inanition et les excès sont également inconnus, Buffon, Bœuf. Celui de mes arbres qui s'était dépouillé le premier sentit tout l'effet de l'état d'inanition et de sécheresse où il était réduit, Buffon, Exp. sur les végét. 2e mém. Partout [dans Moscou] des soldats assis sur des ballots de marchandises, sur des amas de sucre et de café, au milieu des vins et des liqueurs les plus exquises, qu'ils voudraient échanger contre un morceau de pain ; plusieurs, dans une ivresse qu'augmente l'inanition, sont tombés près des flammes, qui les atteignent et les tuent, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 8.
  • 2Il s'est dit aussi de l'épuisement que causent les vapeurs. Je viens ici, ma fille, chez cette pauvre Mlle de Méri achever cette lettre et fermer mon paquet ; la voilà toute accablée de vapeurs et d'inanition, incapable d'écrire un mot, Sévigné, 385.

HISTORIQUE

XIVe s. La maniere de la generasion de spasme de inanition, H. de Mondeville, f° 65. Froidure ou inanicion grande, Bernard de Gordon, Traduction, IV, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INANITION, s. f. (Medecine.) ce mot exprime dans le langage medecinal populaire, plus encore que dans la vraie langue de l’art, un état de langueur & d’épuisement presque absolu, l’extrème degré de foiblesse. Il est spécialement consacré par l’usage à désigner cette espece de foiblesse, la moins grave de toutes, qui provient du défaut de nourriture accoutumée, soit qu’on en ait pris moins qu’à l’ordinaire dans un ou plusieurs repas précédens ; soit que l’heure accoutumée d’un repas soit simplement retardée. Ce sentiment peut à peine être regardé comme une incommodité. Quant aux états de foiblesse, d’accablemens plus inhérens, plus graves, qui sont des objets vraiment medicinaux. Voyez Force, Foiblesse, Débilité, Epuisement, Enervation, Exténuation. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inanition »

Provenç. inanicio ; espagn. inanicion ; du lat. inanitionem, de inanis, faible (voy. INANITÉ).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Emprunt savant au latin inanitio (« vide »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inanition »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inanition inanisjɔ̃

Citations contenant le mot « inanition »

  • L'amour vit d'inanition et meurt de nourriture. De Alfred de Musset
  • Le Professeur Mbata fait remarquer que ces initiatives parlementaires sont inconstitutionnelles et constituent une stratégie pour la famille politique de Joseph Kabila de concrétiser la  » théorie de l’inanition de la nation » telle que jadis défendue par Evariste Boshab. , mediacongo.net - Actualités - André Mbata : "le FCC a peur d'une justice indépendante à cause de la gravité des crimes commis"
  • La raison est que cet aïeul, nous lui devons, paraît-il, l’existence. Non qu’il nous ait banalement transmis une partie de ses gênes. Il a surtout rendu possible cette transmission en contribuant à sauver sa communauté de la famine. Dans un Mont-Liban étranglé entre le blocus des Alliés et la piétaille ottomane, il équipait sa mule et partait de nuit vers le Hauran, seul ou avec tout au plus un compagnon pour ne pas attirer l’attention. La route était longue, dangereuse, semée d’embûches, mais il était tenace et déterminé. De l’autre côté de la montagne et de la plaine, au bout d’un voyage de plusieurs jours sans doute, dormant dans les ornières, se lavant aux ruisseaux, il ramenait le précieux petit chargement de blé et de légumineuses qui suffirait à maintenir en vie quelques dizaines de personnes, quelques dizaines de jours, jusqu’à l’expédition suivante. Le manège a duré tout au long de ces sinistres années 1915 à 1918 où dans tout le pays les gens tombaient d’inanition ou succombaient aux maladies faute d’immunité. Le peu de vivres disponible était alors soumis à des rituels de parcimonie, allongé de diverses manières, mélangé à des herbes sauvages, dilué dans des soupes dont on ne voudrait pas connaître le goût. Il ne s’agissait que de tenir. L'Orient-Le Jour, Semeurs de vent - L'Orient-Le Jour
  • Ces trois propositions présentent un risque certain non seulement d’intrusion du gouvernement dans l’activité quotidienne du magistrat et de celle du Conseil supérieur de la magistrature, mais aussi portent en elles un risque d’inanition de l’action du ministère public. Ce qui est inacceptable en ce qu’elles portent un coup fatal au principe constitutionnel de séparation des pouvoirs. Politico.cd, "NON à la caporalisation de la magistrature ! Soyons tous prêts à marcher pour l’indépendance de la Justice !" (Moïse Katumbi) | Politico.cd
  • Et un jour, les globalistes dévoreurs s’apercevront qu’ils sont tout seuls : ils auront dévoré tout crus tous les mougeons et mourront d’inanition, comme dans un jeu de pack-man mal programmé. AgoraVox, Nouvelle Vague - AgoraVox le média citoyen
  • « Il faut, certes, une réforme en profondeur de notre système judiciaire gangrené par le clientelisme et l’opportunisme hier comme aujourd’hui. Il faut imaginer des solutions consensuelles pour mettre fin à l’instrumentalisation et à la caporalisation politiques des magistrats d’hier et d’aujourd hui. Il faut vitaliser le conseil superieur de la magistrature evisceré par les magistrats au service des politiques hier et aujourd’hui. En somme, il faut une réforme sur fond d ‘une démarche sereine, in tempore non suspecto, pour une solution rationale, gobale et équilibrée au delà des gesticulations de la dyarchie dissolvante FCC-CACH; dyarchie qui nous amène à l’inanition de la nation », a conclu Jacques Djoli. , mediacongo.net - Actualités - Jacques Djoli appelle au retrait "pur et simple" des trois propositions de lois Minaku et Sakata
  • L’infection se traduit comme son nom l’indique par une paralysie de l’insecte dont le corps et les membres s’amincissent et dont la chute des poils finit par le faire ressembler à un petit insecte noir brillant. Il finit donc par mourir d’inanition, incapable de voler ou de subvenir à ses propres besoins. Kapitalis, D’une pandémie l’autre : Les abeilles aussi, entre miel et fiel - Kapitalis
  • Pour le sénateur, le monde va profondément changer après cette crise et notre pays à l’instar de plusieurs autres, devra choisir entre l’action transformatrice ou l’inanition autodestructrice. Radio Okapi, Sénateur Guy Loando : « Le Coronavirus est une opportunité pour transformer en profondeur notre Pays » | Radio Okapi

Traductions du mot « inanition »

Langue Traduction
Anglais starvation
Espagnol inanición
Italien fame
Allemand hunger
Chinois 饥饿
Arabe مجاعة
Portugais inanição
Russe голодание
Japonais 飢え
Basque starvation
Corse a fame
Source : Google Translate API

Synonymes de « inanition »

Source : synonymes de inanition sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inanition »

Partager