Humblement : définition de humblement


Humblement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

HUMBLEMENT, adv.

A. − D'une manière qui témoigne de l'humilité. Anton. orgueilleusement.Demander humblement pardon. Recevoir humblement les réprimandes; souffrir humblement les injures, les affronts (Ac.). − Il n'y a pas de duchesse ici, répondit la religieuse. Vous êtes devant sœur Thérèse (...). Ces paroles, si humblement prononcées (...) frappèrent le général comme l'eût fait un coup de foudre (Balzac, Langeais, 1834, p. 209).Elle attendit patiemment, humblement, que fussent désertés les abords de la tombe fraîche (Gide, Caves, 1914, p. 865) :
− Ça t'amusera de faire des cours? − Ah! non, dit-il avec élan. Il rougit et ajouta humblement : je ne suis pas fait pour ça. Sartre, Mort ds âme, 1949, p. 62.
B. − D'une manière qui est sans prétention, sans éclat, de peu d'envergure. Synon. modestement; anton. grandiosement (rare).Travailler humblement, vivre humblement. Le domaine [de l'esprit purement scientifique] commençait dès lors à s'étendre, quoique bien humblement encore (Comte, Philos. posit., t. 5, 1839-42, p. 83).La porte cochère s'ouvrait humblement sur une cour humide entre la boutique d'un cordonnier et celle d'un emballeur (A. France, Bergeret, 1901, p. 30).Georges Michel qui peignit l'église villageoise de Passy humblement debout au milieu de sa jungle (Colette, Pays. et portr., 1954, p. 112).
Prononc. et Orth. : [œ ̃bləmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. humelement (Ps. Oxford, CXXX, 3 ds Gdf. Compl.). Dér. de humble*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 554. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 712, b) 952; xxes. : a) 728, b) 799.

Humblement : définition du Wiktionnaire

Adverbe

humblement \œ̃.blə.mɑ̃\ invariable

  1. Avec des sentiments d’humilité.
    • Il faisait des soupirs, de grands élancements, Et baisait humblement la terre à tous moments. — (Molière, Tart. I, 6.)
    • Je me confie pour Madame en cette miséricorde [de Dieu] qu’elle a si sincèrement et si humblement réclamée. — (Jacques-Bénigne Bossuet, Duch. d’Orl.)
    • Combien de fois a-t-elle en ce lieu remercié Dieu humblement de deux grandes grâces […] — (Jacques-Bénigne Bossuet, Reine d’Anglet.)
  2. Avec respect et soumission.
    • Je supplie humblement Votre Majesté. S’incliner humblement.
    • Toutes les nations voisines étaient effrayées, et lui envoyaient des députés sur sa route pour lui demander humblement la paix. — (Esprit Fléchier, Historique de Théod. I, 32.)
    • Le noble […] Humblement du faquin rechercha l’alliance. — (Nicolas Boileau-Despréaux, Sat. V.)
  3. En termes de civilité.
    • Je vous salue très humblement.
  4. Modestement.
    • Elle a vécu humblement et est morte oubliée.
    • (Figuré) La violette qui se cache humblement sous les bois.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Humblement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HUMBLEMENT. adv.
D'une manière humble. Se prosterner humblement devant Dieu. S'approcher humblement de la sainte table. Recevoir humblement les réprimandes. Souffrir humblement les injures, les affronts. Demander humblement pardon. Supplier très humblement. Répondre humblement. S'incliner humblement. En termes de civilité, Je vous salue très humblement. Il s'emploie en poésie dans un sens analogue, en parlant des Objets inanimés. La violette croît humblement dans le fond des vallées.

Humblement : définition du Littré (1872-1877)

HUMBLEMENT (un-ble-man) adv.
  • 1Avec des sentiments d'humilité. Il faisait des soupirs, de grands élancements, Et baisait humblement la terre à tous moments, Molière, Tart. I, 6. Je me confie pour Madame en cette miséricorde [de Dieu] qu'elle a si sincèrement et si humblement réclamée, Bossuet, Duch. d'Orl. Combien de fois a-t-elle en ce lieu remercié Dieu humblement de deux grandes grâces…, Bossuet, Reine d'Anglet.
  • 2Avec respect et soumission. Je supplie humblement Votre Majesté. S'incliner humblement. Toutes les nations voisines étaient effrayées, et lui envoyaient des députés sur sa route pour lui demander humblement la paix, Fléchier, Hist. de Théod. I, 32. Le noble… Humblement du faquin rechercha l'alliance, Boileau, Sat. V.

    En termes de civilité. Je vous salue très humblement.

  • 3Modestement. Elle a vécu humblement et est morte oubliée.

    Fig. La violette qui se cache humblement sous les bois.

HISTORIQUE

XIIe s. Cume il vint devant Helye, mult humlement devant lui s'agenuillat, si li dist…, Rois, p. 346. Dunc respundi li bers [l'excellent homme] humblement à cel ure…, Th. le mart. 36.

XIIIe s. Il n'ont cure d'orguel ensivre, Tuit se vuelent humblement vivre, la Rose, 11066.

XVe s. Et servoit tousjours le prince au devant de la table du roy et par toutes les autres tables aussi humblement comme il pouvoit, Froissart, livre I, p. 197, dans LACURNE.

XVIe s. Mais humblement elle faisoit sans cesse Veux et offrandes à Venus la deesse, Marot, IV, 105.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « humblement »

Étymologie de humblement - Littré

Humble, et le suffixe ment ; provenç. humilmen ; esp. humildemente ; ital. umilmente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de humblement - Wiktionnaire

Dérivé de humble, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « humblement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
humblement œ̃blǝmɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « humblement »

  • « Il y a lieu de rappelé que nous sommes réunis ici ce matin pour la convention régionale. De ce fait, je voudrais vous inviter humblement de bien vouloir observer et respecter les règles démocratiques pendant le déroulement de cette cérémonie pour la désignation des délégués régionaux qui, à leur tour, doivent désigner notre candidat pendant la convention nationale qui se tiendra à Conakry au mois d’août 2020 » a-t-il expliqué. Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profonde, Labé : Cellou Garaya lance les travaux de la convention régionale du RPG Arc-en-ciel - Guinée Matin - Les Nouvelles de la Guinée profondeGuinée Matin – Les Nouvelles de la Guinée profonde
  • La suppression de l’alinéa 5 de l’article 402, synonyme de dépénalisation de l’homosexualité, soulève un tollé dans l’opinion. Comment appréciez-vous ce débat ? L’orientation sexuelle a toujours suscité des débats houleux à travers le monde. Ce n’est pas de gaité de cœur que les populations d’un pays constatent l’intrusion de pratiques contraires à leur culture réputée fondamentale. Je concède que ces pratiques ne faisaient pas partie de nos us et coutumes, les cas relevés ici et là demeurant marginaux et honnis par la société. Cela, nous a amenés à reconnaitre que les frustrations et les appréhensions de nos concitoyens qui protestaient contre la dépénalisation de l’homosexualité étaient justifiées. Aussi avons-nous appelé humblement à la compréhension des uns et à la tolérance des autres. EQUATEUR, Gabon/dépénalisation homosexualité : Faustin Boukoubi appelle humblement à la compréhension des uns et à la tolérance des autres. - EQUATEUR
  • Il est difficile de chasser Dieu tout à fait. Toujours il revient humblement déguisé sous un nom ou sous un autre, et sous le nom que nous avons choisi, il se fait aimer sans qu'on le sache. De Isaac Newton / Ecrits sur la religion
  • La musique doit humblement chercher à faire plaisir, l'extrême complication est le contraire de l'art. De Claude Debussy

Traductions du mot « humblement »

Langue Traduction
Corse umilmente
Basque apalki
Japonais 謙虚に
Russe смиренно
Portugais humildemente
Arabe بتواضع
Chinois 谦卑地
Allemand demütig
Italien umilmente
Espagnol humildemente
Anglais humbly
Source : Google Translate API

Synonymes de « humblement »

Source : synonymes de humblement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « humblement »



mots du mois

Mots similaires