La langue française

Caravansérail

Sommaire

  • Définitions du mot caravansérail
  • Étymologie de « caravansérail »
  • Phonétique de « caravansérail »
  • Évolution historique de l’usage du mot « caravansérail »
  • Citations contenant le mot « caravansérail »
  • Traductions du mot « caravansérail »

Définitions du mot caravansérail

Trésor de la Langue Française informatisé

CARAVANSÉRAIL, subst. masc.

Vaste enclos entouré de corps de bâtiment où les voyageurs trouvent un abri pour eux et leurs bêtes de somme. Un caravansérail arabe :
1. Le caravansérail est formé d'une cour immense entre quatre murs. Sur deux faces, une galerie couverte pour les chevaux; aux quatre angles, une chambre pour les voyageurs. Fromentin, Un Été dans le Sahara,1857, p. 100.
Rem. Synon. okel (Nerval, Voyage en Orient, t. 1, 1851 p. 337). ,,L'okel sert à la fois d'atelier, de magasin, de bazar, de caravansérail et d'auberge`` (Chabat Extr. 1882).
P. ext. Lieu fréquenté par un grand nombre d'étrangers. Mon hôtel est comme un caravansérail ouvert à tous les voyageurs (Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 3, 1848, p. 711):
2. Débouché direct de la route des Indes, Antioche était un immense caravansérail bigarré, rendez-vous de toutes les races, de tous les cultes, ... Morand, La Route, des Indes,1936, p. 281.
Prononc. et Orth. : [kaʀavɑ ̃seʀaj]. Ds Ac. 1762 et 1798, 1878 et 1932 sous la forme moderne. Ds Ac. 1835 sous la forme : caravansérai avec la rem. ,,quelques-uns disent caravansérail``. Pour les var. caravansérai cf. Besch. 1845, Littré, Quillet 1965; caravanséraï cf. Guérin 1892, Quillet 1965; caravanséra cf. Guérin 1892. Étymol. et Hist. 1. 1432 carvansera « abri pour voyageurs, en Orient » (Bertrandon de la Broquière, Le voyage d'outremer, éd. Ch. Schefer, Paris, 1892, p. 101); 1606 caravasserail (J. Palerne, Pérégrinations..., Lyon, p. 309 cité par Arveiller ds Fr. mod., t. 17, 1949, p. 132); 1673 caravansérail (A. Galland, J. d'Antoine Galland pendant son séjour à Constantinople, [1672-1673], publ. par Ch. Schefer, Paris, 1881, t. II, p. 119 ds Boulan, p. 183); 2. 1807 « lieu fréquenté par un grand nombre d'étrangers » (Mmede Staël, Corinne, t. 1, p. 48). Empr. au persan kārwān-sarāy « id. », composé de kārwān (caravane*) et de sarāy « palais, grande maison, cour » (Lok., no1075 et 1842; FEW t. 19, p. 87, s.v. kārwān-sarāy et p. 154, s.v. sarāy). La finale en -a (v. Arveiller, loc. cit. et FEW t. 19, p. 87b) est due à la simplification de -ail en -a, et la pénultième en -é- à l'infl. de sérail. Fréq. abs. littér. : 47. Bbg. Boulan 1934, p. 183.

Wiktionnaire

Nom commun

caravansérail \ka.ʁa.vɑ̃.se.ʁaj\ masculin

  1. Vaste hôtellerie, dans le Levant, où logent les caravanes, les voyageurs et les bêtes de somme.
    • Quoique l’auberge où nous étions logés ne fût pas de nature à nous donner une flatteuse idée des caravansérails orientaux, nous avions pu y trouver une chambre isolée et y recevoir des visites. — (Jérôme-Adolphe Blanqui, Voyage en Bulgarie 1841, chapitre VI - 1845)
    • Vite au grand caravansérail. Là séjournent les caravanes venues de tous les points du continent asiatique. En voici une qui arrive, composée de marchands arméniens. En voilà une qui part, formée des trafiquants de la Perse et du Turkestan russe. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Le « Sunbeam Palace » n'en souffrait toutefois pas plus que les autres grands caravansérails du monde, quand une véritable épidémie de vols s'abattit sur lui. — (Jean Ray, Harry Dickson, La Chambre 113, 1933)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CARAVANSÉRAIL. n. m.
Espèce de vaste hôtellerie, dans le Levant, où logent les caravanes, les voyageurs et les bêtes de somme.

Étymologie de « caravansérail »

Du persan کاروانسرای, karwansaray, de کاروان, kārwān (« troupe de voyageurs, caravane »), et سرای (sarāy, « maison »).
 Composé de caravane et de sérail.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « caravansérail »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caravansérail karavɑ̃serɛl

Évolution historique de l’usage du mot « caravansérail »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caravansérail »

  • De la farine, de l’eau, un peu de semoule et de sel: c’est trois fois rien et pourtant avec ses simples éléments, la feuille de brick emballe le monde entier, hospitalière comme un caravansérail. A travers toute l’Afrique du nord, on la garnit d’une flopée d’ingrédients (œuf, thon, poulet, épinard, aubergine, câpres, persil, cumin…) avant de la plier et de la faire dorer dans la poêle ou au four. Il y a sans doute autant de recettes de brick que de cuisines familiales, de mémoires du pays, du village d’où l’on est venu. Toutes à la fois dépouillées et baroques, simple en-cas ou au contraire aumônière généreuse de festin. Libération.fr, Another brick in the wall - Culture / Next
  • Dans le centre de Kuşadası, on trouve deux endroits a visiter, le caravansérail et la forteresse de l’île aux pigeons. Turquie News - Site d'information sur la Turquie, L’île des oiseaux "Kuşadası" - Turquie News - Site d'information sur la Turquie
  • Ce caravansérail est construit en 1236 par Vezir Sadettin Köpek, l’un des émirs de l’époque du Sultan Alaeddin Keykubat. Il est formé de deux parties : l’une ouverte pour l’été l’autre couverte pour l’hiver. Sa longueur est de 104 m, sa largeur 62 m. On a utilisé certaines pièces des œuvres préislamiques dans la construction des murailles extérieures. Le caravansérail se trouve dans la commune Tömek à 25ième km de la route nationale Konya-Aksaray. Turquie News - Site d'information sur la Turquie, L’histoire cachée de la ville de Konya - Turquie News - Site d'information sur la Turquie
  • Depuis, le restaurant a doublé de volume, reçoit les séminaires des plus grandes sociétés, Axa France, par exemple, et Cémoi ce jeudi. Le restaurant du Domaine de Rombeau, appuyé au domaine viticole de même nom, est devenu un des lieux les plus courus du département. Grâce en particulier au travail et à la finesse de Pierre-Henri de la Fabrègue. « Le restaurant a été un apport qualitatif important pour le domaine. On peut tester de nouvelles cuvées. L’avantage de ces métiers, c’est qu’il y a toujours du développement possible. On peut progresser tous les jours. Mais il faut garder la tête froide. Les remises en question peuvent être sévères. Il faut faire attention : les personnes viennent ici pour boire et manger, pas pour autre chose. Les amoureux pour se tenir la main, les amis pour rire et boire un coup, les hommes d’affaires pour signer un contrat dans la convivialité, les cérémonies familiales pour créer un instant de mémoire… Notre métier, c’est juste d’être un relais de bons moments ». Ce qu’avec sa finesse, son positivisme forcené, ses amitiés fortes, Pierre-Henri de la Fabrègue, en bon alchimiste, est parvenu à faire en un peu plus d’une vingtaine d’années. « Très vite le restaurant est devenu un caravansérail. C’est ma grande satisfaction, que tous les milieux se rencontrent ici ». La Semaine du Roussillon, Pierre-Henri de La Fabrègue s’en est allé

Traductions du mot « caravansérail »

Langue Traduction
Anglais caravanserai
Espagnol caravasar
Italien caravanserraglio
Allemand karawanserei
Source : Google Translate API
Partager