La langue française

Hauban

Sommaire

  • Définitions du mot hauban
  • Étymologie de « hauban »
  • Phonétique de « hauban »
  • Citations contenant le mot « hauban »
  • Traductions du mot « hauban »
  • Synonymes de « hauban »

Définitions du mot hauban

Trésor de la Langue Française informatisé

HAUBAN, subst. masc.

A. − MAR. Manœuvre dormante consistant en un cordage ou un câble servant à étayer un mât par le travers ou par l'arrière. Haubans de hune, de misaine. Ses cinq mâts, nus et épais, tendaient à les rompre les haubans (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 28) :
Le grand mât résista à peine deux secondes, plia... se rompit avec un bruit éclatant, brisa le grément qui se tenait du côté du vent, tomba sur le bastingage du bâbord... et de là dans la mer, en entraînant les haubans qui l'attachaient toujours au navire. Sue, Atar-Gull,1831, p. 4.
B. − P. anal. Tenseur servant à maintenir ou à consolider une masse en équilibre instable en la reliant à un point d'appui fixe. Aux deux tiers de la hauteur [de la cheminée en tôle], on rive un collier en cornières, auquel on fixe trois haubans en fil de fer (Ser, Phys. industr.,1888, p. 649).On peut encore soulager la partie de la poutre en porte-à-faux au moyen de haubans passant sur un chevalet (Resal, Ponts métall.,1889, p. 238).[Les] haubans [de l'avion] (...) sont des tiges d'acier (...) filetées à chacune de leurs extrémités (Guillemin, Constr., calcul et essais avions,1929, p. 135).
Prononc. et Orth. : [obɑ ̃] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1155 hoben mar. (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 11208); 2. 1359 hoban constr. (doc. ds Gdf. Compl.). De l'a. scand. höfudbendur, plur. de höfud̄benda « câble principal d'un navire », lequel est composé de höfud « tête » (cf. all. Haupt « id. ») et de benda « lien » (cf. all. Band. « id. » ); cf. FEW t. 16, p. 218 a. Fréq. abs. littér. : 58.
DÉR. 1.
Hauban(n)er,(Haubaner, Haubanner) verbe trans.Étayer, consolider au moyen de hauban(s). Pour les consolider on les haubanne [les traverses] avec du fil de fer (A. Leclerc, Télégr. et téléph.,1924, p. 297).Le mât est haubanné surtout dans le sens longitudinal, et (...) la voile n'est pas faite pour être placée autrement que dans le plan transversal (P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 116).Emploi adj. du part. passé, aviat. [Les] Monoplans [sont construits à] Aile haubannée (...) Aile en porte à faux sur cabane (...) Aile en porte à faux sur fuselage (Guillemin, Constr., calcul et essais avions,1929, p. 74).[obane], init. asp. Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 1975 : haubaner. Barber. 1969 : haubanner. 1reattest. : 1676 (Félibien, Dict.); de hauban, dés. -er.
2.
Hauban(n)age,(Haubanage, Haubannage) subst. masc.Action de hauban(n)er; ensemble des haubans. Haubannage d'un mât − L'équilibre en tête du mât peut être obtenu par trois haubans au moins (Champly, Nouv. encyclop. prat., t. 6, 1927, p. 110).Chacun [des mâts] portait une voile carrée, que la disposition du haubanage n'autorisait d'ailleurs pas à s'écarter de plus d'une vingtaine de degrés de l'axe transversal du navire (P. Rousseau, Hist. transp.,1961p. 107).[obana:ʒ] init. asp. 1reattest. 1927 (Champly, loc. cit.); de hauban, suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun

hauban (h aspiré)\o.bɑ̃\ masculin

  1. (Marine) Gros cordage qui va du bord du navire à la tête des mâts ou des hunes, où il est fixé avec la raideur convenable, et qui sert principalement à soutenir les mâts contre l’effort du roulis.
    • Le mât, haut d’une trentaine de pieds, s’appuyait au rouffle et était soutenu par des haubans qui se rattachaient aux quatre angles de l’appareil. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Et de son côté, le récent hiver a roussi les oliviers, dépenaillé les grands mimosas, pareils à des mâts dont les haubans sont coupés, et où pendent des paquets de vieilles voilures déralinguées. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Marine) Échelles de corde par lesquelles on monte dans la mâture.
    • Deux ou trois matelots en pénitence dans les haubans, pour je ne sais quelle peccadille, avaient toutes les peines du monde à ne pas être emportés. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
  3. (Aéronautique) (Vieilli) Sorte de câble qui assure la tension des parties d'un avion.
    • Il descend, l’appareil violemment ébranlé à chaque tour d’hélice qui s’arrête enfin bloquée. Maintenant, c’est le glissement du vol plané, avec les haubans qui bruissent d’un sifflet plus ou moins aigu, selon la vitesse. — (Jean Ajalbert, La Passion de Roland Garros, Éditions de France, 1926, vol. 1, page 145)
  4. (Par analogie) Gros cordages dont on se sert pour maintenir les grues, les chèvres.
  5. (Architecture) Appareil de câbles pour assurer la stabilité d’un ouvrage d’art.

Nom commun

hauban \Prononciation ?\ masculin

  1. Taxe professionnelle, TPU, patente médiévale perçu par le souverain sur les artisans. Note : au départ payé en vin, il est muté en une taxe de six sous en 1211 et supprimé au quinzième siècle.
    • Les contributions spécifiquement commerciales — hauban, tonlieu, etc. — (Jacques Le Goff, Saint Louis, Gallimard, « Folio histoire », 1996, p. 762)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HAUBAN. (H est aspirée.) n. m.
T. de Marine. Gros cordage qui va, en forme d'échelle, du bord du navire à la tête des mâts ou des hunes, où il est fixé avec la raideur convenable, et qui sert principalement à soutenir les mâts contre l'effort du roulis. Les grands haubans ou haubans du grand mât. Haubans de misaine, d'artimon, de hune, etc. Il se dit aussi des Échelles de corde par lesquelles on monte dans la mâture. Chaîne de haubans se dit de l'Assemblage de cordages à l'aide desquels on peut monter sur les mâts. Par analogie, en termes d'Arts, il se dit des Gros cordages dont on se sert pour maintenir les grues, les chèvres.

Littré (1872-1877)

HAUBAN (hô-ban) s. m.
  • 1 Terme de marine. Tout cordage dont la fonction est d'assujettir les mâts dans le sens latéral ou contre la chute vers l'avant, tandis que les étais les garantissent de la chute vers l'arrière. Les haubans, parfois isolés, sont le plus souvent rapprochés par paires se réunissant non à la tête du mât, mais plus bas, d'un septième environ de la longueur, à l'endroit appelé le ton, Legoarant

    Faux hauban, se dit de deux couples de haubans qui servent accidentellement dans un gros temps, pour soulager l'effort des haubans du grand mât et du mât de misaine.

  • 2 Terme de construction. Gros cordage qui sert à assujettir une chèvre ou toute autre machine à élever des fardeaux.

HISTORIQUE

XIIe s. Estrems traire, hobens fermer [rendre fermes], Brut, V. 11488.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

HAUBAN. Ajoutez :
3Nom donné par les marins à certaines formes de nuages. Tout le monde a pu voir autour du soleil, lorsque le temps est couvert, des colonnes obscures partant des nuages qui l'entourent et qui se prolongent jusqu'à la mer ; les matelots appellent ces colonnes les haubans du soleil, La Coudraye, Théories des vents et des ondes, p. 75.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « hauban »

(XIIe siècle) Du vieux norrois composé de höfuð (« tête »→ voir Haupt en allemand) et de benda (« lien »→ voir Band et binden en allemand).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Contraction de haut ban.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Flamand, hobant, pour hoofband, de hoof, tête, et band, lien : lien de la tête, du sommet du mât ; un cordage qui entoure la tête du mât ne pouvait être mieux nommé que bande de tête.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « hauban »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
hauban obɑ̃

Citations contenant le mot « hauban »

  • Si par exemple le mat part à droite au premier étage de barre de flèche, c'est le signe qu'il y a trop de tensions sur les bas haubans tribord, ou pas assez sur les bas haubans bâbord. Bateaux.com, Régler son mât comme un pro en 3 étapes
  • Le hauban Nord-Ouest, quézaco ? C’est une nouvelle portion de route entre Sauvagnon et Serres-Castet qui vient d’être créée pour alléger le trafic de la route de Bordeaux, comme nous le détaillions le 10 décembre dernier. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, [SONDAGE] : Le hauban au Nord de Pau ouvre ce mercredi, allez-vous l’emprunter ? - La République des Pyrénées.fr
  • On va avoir besoin de tout l’espace côté mer du tablier pour poser les haubans et permettre aux cordistes de travailler. , Pont de Normandie : huit mois de travaux à prévoir pour changer trois haubans | Le Pays d'Auge
  • « Historique ». Le mot était justifié ce mercredi selon le maire de Sauvagnon Jean-Pierre Peys, à l’heure de célébrer l’ouverture du hauban nord-ouest, cette portion de route entre sa commune et Serres-Castet… La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, Nord de Pau : le hauban mis en service - La République des Pyrénées.fr

Traductions du mot « hauban »

Langue Traduction
Anglais shroud
Espagnol sudario
Italien sudario
Allemand leichentuch
Chinois 裹尸布
Arabe كفن
Portugais mortalha
Russe пелена
Japonais シュラウド
Basque shroud
Corse girasole
Source : Google Translate API

Synonymes de « hauban »

Source : synonymes de hauban sur lebonsynonyme.fr
Partager