La langue française

Précoce

Définitions du mot « précoce »

Trésor de la Langue Française informatisé

PRÉCOCE, adj.

I.
A. − [Appliqué à un produit de la terre]
1. Qui atteint son stade de maturité avant les autres variétés de son espèce. Synon. hâtif, primeur; anton. tardif.Blé, petit pois, raisin précoce. La récolte commence fin août, première semaine de septembre pour les houblons précoces et deuxième quinzaine de septembre pour les variétés tardives (Industr. fr. brass., 1955, p.4).Le vigneron pratique une sélection de certains types [de greffons], les plus rustiques, les mieux aoûtés, les plus précoces ou les plus productifs (Levadoux, Vigne, 1961, p.26):
1. C'était un soir sans lune, un soir sans étoiles, un de ces soirs brumeux où l'air semble gras d'humidité. Une odeur vague de pommes flottait auprès des cours, car c'était l'époque où on ramassait les plus précoces, les pommes «euribles» comme on dit au pays du cidre. Maupass., Contes et nouv., t.1, Père Amable, 1886, p.219.
Empl. subst. Les premiers et les plus beaux raisins sont déposés sur l'autel de la Vierge (...). C'est l'hommage de la «précoce» (Brie, Champagne), grappe de raisin fixée à la main de la Mère de Dieu (Menon, Lecotté, Vill. Fr., 2, 1954, p.73).
P. méton. [Appliqué à un arbre, un plant, une plantation] Qui produit ou porte des fruits, des fleurs, des feuilles précoces. Cerisier, pommier précoce. Cépages précoces. Ce sont ceux qui [viennent] à maturité 8 à 10 jours au moins avant le chasselas (Levadoux, Vigne, 1961, p.36).
2. Qui apparaît, fleurit ou mûrit avant les autres individus issus du même végétal ou de la même espèce. Toute sa joie naissante gela d'un coup, comme les pousses trop précoces (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p.547).Par instants, un fruit précoce tombe et jaillit de sa cosse dans un éclatement mat (Martin du G., Vieille Fr., 1933, p.1100).
3. Qui pousse ou mûrit tôt dans la saison. Combien tout cela l'enivrait, ce vent taquin, ce jeune azur, ces fleurs précoces, cette verdure nouvelle (Coppée, Bonne souffr, 1898, p.27).
P. méton. [Appliqué à un arbre] Qui bourgeonne ou fleurit avant les autres. On ne voit pas encore aux arbres les plus précoces ces premiers boutons que Bernardin de Saint-Pierre appelle des gouttes de verdure (M. de Guérin, Corresp., 1838, p.345).
En partic. Fruit précoce. Qui atteint sa maturité avant d'autres espèces de fruits, généralement au printemps (p.oppos. à fruit tardif qui mûrit en automne). Un déficit important subsiste de février à juin (...) il pourrait être comblé notamment par (...) l'accroissement de la production des fruits précoces (fraises, cerises) (Boulay, Arboric. et prod. fruit., 1961, p.15).
Au fig. Personne dont les aptitudes intellectuelles ou physiques se sont manifestées de bonne heure. Il est (...) dangereux de faire marcher les enfants de trop bonne heure. Ne précipitons jamais rien: un fruit précoce n'est souvent qu'un fruit avorté (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p.254).
B. − [Appliqué à un phénomène naturel gén.]
1. [Lié aux saisons] Qui survient plus tôt que de coutume. Hiver précoce. Quelques cerisiers, touchés par les gelées précoces, semblaient revêtus d'un rouge éclatant (...) qui détonnait dans la nudité des campagnes (Moselly, Terres lorr., 1907, p.19).À l'hiver mou avait succédé un printemps précoce, déjà tiède, bien que coupé de brusques coups de vent froid (Daniel-Rops, Mort, 1934, p.431):
2. ... sous le ciel livide chargé de neige, malgré le froid précoce qui succédait aux averses de la semaine, il balançait son tricorne, la tête nue, embroussaillée d'épais cheveux roux grisonnants. Zola, Terre, 1887, p.53.
[Appliqué à une circonstance liée aux saisons] Le vieil écumeur ne pensait point à l'hiver approchant que les migrations précoces de ramiers et de geais (...) annonçaient prochain et rigoureux (Pergaud, De Goupil, 1910, p.59).À une table voisine vinrent s'asseoir deux femmes également jolies, en précoce toilette d'été (Abellio, Pacifiques, 1946, p.187).
2. [Appliqué à un événement, à une coutume, à un mécanisme physiol.]
a) Qui survient chez une personne avant l'âge généralement admis. Maternité précoce. J'aurais cru qu'une mort précoce et volontaire aurait déraciné cet homme de la terre (Lamart., Jocelyn, 1836, p.785).Tu es une fille nerveuse, d'hérédité alcoolique, pubère depuis deux ou trois ans, souffrant d'une grossesse précoce (Bernanos, Soleil Satan, 1926, p.110):
3. ... ce qu'il y a de meilleur contre tous les égarements de la sensualité, c'est encore et toujours la femme. Le vrai guérit des emportements dangereux de la chimère et des folies malsaines de l'exagération. Au point de vue de la pureté, rien ne vaut le mariage précoce. Amiel, Journal, 1866, p.375.
b) PÉDAG. Scolarisation précoce. Scolarisation d'un enfant avant l'âge normal. La scolarisation précoce peut avoir pour beaucoup d'enfants des effets désastreux (Foulq.1971).
Enseignement précoce des langues. Enseignement d'une langue vivante étrangère à de jeunes enfants (d'apr. D. D. L. 1976).
II. − [Appliqué à une pers., ou à l'un de ses attributs]
A. − [Appliqué à un enfant, à un adolescent] Dont le développement physique ou psychique se produit plus tôt que chez les autres enfants. Synon. avancé.Enfant précoce pour son âge. Tu es trop jeune encore pour bien me comprendre, malgré la maturité précoce de ton esprit (Miomandre, Écrit sur eau, 1908, p.253).Il était très enfant, et en même temps terriblement dégourdi et éveillé: un peu en retard pour le corps, très en avance pour l'imagination. Il n'était pas un adolescent, il était un enfant précoce: ce n'est pas la même chose (Montherl., J. filles, 1936, p.991).
En partic. Dont la puberté survient plus tôt que la moyenne d'âge habituelle; qui a une connaissance, une certaine expérience de la sexualité malgré son jeune âge. Il tenait à savoir si Lucile fréquentait des garçons, si son éducation sexuelle était avancée ou non. Pensez donc qu'elle avait à peine quatorze ans! Nous en avons parfois, je ne le nie pas, des enfants trop précoces, qui retrouvent des garçons dans les rues, surtout l'hiver, quand il fait noir (Simenon, Vac. Maigret, 1948, p.136):
4. Ce n'était plus une enfant, ce n'était pas encore une femme; elle était grasse et formée, tout en gardant un air de gamine précoce, poussée vite, presque mûre. Maupass., Contes et nouv., t.2, Pte Roque, 1885, p.1039.
Empl. subst. Avide d'être plus fort, l'infériorisé veut tout avoir: il est avare, curieux, méticuleux par angoisse souvent; pour se réhabiliter à ses propres yeux, il devient un précoce sexuel. La vive conscience de sa faiblesse déclenche le mécanisme de compensation (Mounier, Traité caract., 1946, p.598).
Puberté, développement sexuel précoce. L'hypergénital, qui se révèle dès l'adolescence par un développement sexuel précoce, présente (...) une excitation de l'humeur parfois poussée jusqu'aux troubles maniaques (Mounier, Traité caract., 1946, p.169).
[Appliqué à une manifestation particulière de la précocité] Génie, talent précoce. Étant âgé de neuf ans, −il était déjà d'une intelligence extraordinairement précoce et porté à la résolution des problèmes les plus bizarres, les plus difficiles (G.Leroux, Parfum, 1908, p.19):
5. Sa sagesse, sa raison précoce, le sérieux de son esprit, son goût pour l'étude la désignaient, d'ailleurs, pour des fonctions que nous espérions alors faire tourner au profit de la morale publique et de l'éducation de la nation. Renan, Drames philos., Abbesse Jouarre, 1886, I, 5, p.627.
Expérience, éducation précoce (de qqc.). Connaissance anticipée (de quelque chose). [Madeleine] surprit des groupes qui parlaient d'hommes; elle se mêla à ces conversations, avec la curiosité ardente de la femme qui s'éveille dans l'enfant, et reçut ainsi l'éducation précoce de la vie (Zola, M. Férat, 1868, p.32).
♦ Domaine intellectuel ou artist.Dont le génie se révèle de bonne heure, en particulier dans la production d'oeuvres. Écrivain, musicien précoce. Il y a des mathématiciens précoces, témoin Pascal; des poëtes, non (Toepffer, Nouv. genev., 1839, p.86).Beethoven moins précoce [que Mozart] n'avait encore composé [en 1800] que deux grands ouvrages pour orchestre (Prod'homme, Symph. Beethoven, 1921, p.4).
B. − ZOOTECHNIE
1. Animal élevé pour sa chair et dont la croissance rapide permet une bonne rentabilité en boucherie. Les bovins de race française Frisonne, Salers, Normande (...) sont des animaux précoces (Lar. agric.1981).
2. Femelle apte à se reproduire de bonne heure. La Jersiaise danoise est précoce (premier vêlage à 23 mois) et a une longévité analogue aux autres (Wolkowitsch, Élev., 1966, p.135).
C. − MÉD. (biol., pathol.)
1.
a) [Appliqué à une transformation ou à une altération physique visible] Qui apparaît prématurément. Calvitie, embonpoint, rides précoce(s). Atteint d'une alopécie précoce, il avait la figure complètement glabre. Pas un cil aux paupières, pas un vestige de sourcils, pas un poil de barbe (Theuriet, Mais. deux barbeaux, 1879, p.30).C'était un garçon atteint d'obésité précoce et qui, au réfectoire, vidait les plats (Mauriac, Pharis., 1941, p.9).
b) [Appliqué à un processus biol., à une altér. organique ou fonctionnelle]
Accouchement précoce. Qui se produit avant la date prévue. Synon. prématuré.
Démence précoce. V. démence A.
Éjaculation précoce. V. éjaculation A.
Sénilité précoce. Apparition avancée des signes cliniques liés à la vieillesse. P. plaisant. D'après Élie Metchnikoff, la terreur que nous inspire aujourd'hui la mort vient seulement de ce qu'elle nous surprend avant l'heure: nous mourons tous de sénilité précoce (J. Rostand, La Vie et ses probl., 1939, p.131).
2.
a) Diagnostic précoce. Détection d'une atteinte pathologique à un stade peu avancé de la maladie. La grande préoccupation lorsque s'ouvre le XXesiècle est le mode de début de la tuberculose de l'adulte, l'étude des moyens qui permettront d'établir d'une façon précise le diagnostic précoce de la maladie (Ce que la Fr. a apporté à la méd., 1946, p.100).
Traitement précoce. Traitement appliqué dès le début de la maladie. Ce traitement doit être précoce et énergique, à condition que l'âge du sujet ou son état organique ne constituent pas une contre indication à certains médicaments (Quillet Méd.1965, p.340).
b) [En parlant d'un signe clinique] Dont les manifestations se produisent au stade initial d'une maladie. Le rhumatisme scarlatin est précoce ou tardif. Les formes précoces sont plus fréquentes que les formes tardives (Ravault, Vignon, Rhumatol., 1956, p.520).
Prononc. et Orth.: [pʀekɔs]. Ac. 1694, 1718: pre-; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. 1651 «(fruit ou plante) qui vient à maturité avant le temps» (N. de Bonnefons, Le Jardinier françois, p.23 d'apr. R. Arveiller ds Mél. Gamillscheg (E.) 1968, p.31); 1694 «qui produit des fruits précoces» (Ac.); 2. 1688 «prématuré, fait très tôt» livres précoces (Furetière, Factums, t.1, p.191); 1690 esprit precoce (Fur.); 1762 (fille) précoce en tout (Rousseau, Émile, p.752). Empr. au lat. praecox, -ocis, de praecoquĕre «hâter la maturité de, mûrir complètement», au propre (en parlant des fruits et des plantes) et au fig. Fréq. abs. littér.: 603. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 847, b) 785; xxes.: a) 897, b) 880.
DÉR.
Précocement, adv.D'une manière précoce. a) De bonne heure, avant ou tôt dans la saison (supra I). Fleur précocement éclose, fruit précocement mûri. b) Avant l'âge habituellement requis (supra II). Vuillaume était, en 1900, un grand garçon de vingt-sept ans, aux cheveux précocement gris (Duhamel, Terre promise, 1934, p.125).Carlo Beneduce (...) avait conçu une sorte de timidité de sa fille, précocement femme (Aragon, Beaux quart., 1936, p.419).Ainsi, à la longue (...) sombre-t-on (...) dans une espèce d'ataraxie précocement sénile (Arnoux, Double chance, 1958, p.60). [pʀekɔsmɑ ̃]. 1reattest. 1839 (Michelet, Journal, p.322); de précoce, suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér.: 40.

Wiktionnaire

Adjectif

précoce \pʁe.kɔs\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est mûr avant la saison, en parlant de certains fruits, de certains légumes qui viennent avant les autres de la même espèce.
    • Fruit précoce.
    • Des cerises précoces.
    • Des pêches précoces.
    • Des pois, des asperges précoces.
  2. Qualifie les plants, les arbres qui portent de tel fruits.
    • Un cerisier précoce.
    • Un pêcher précoce.
    • Un abricotier précoce.
  3. (Figuré) Qualifie un enfant dont l’esprit ou le corps est plus formé que son âge ne le comporte.
    • Mozart était un enfant précoce.
    • Dès sa plus tendre jeunesse, mon neveu a été un enfant modèle. Il a eu sa première dent à cinq mois et sa première culotte à deux ans. Il a toujours été précoce... — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 315.)
  4. (Par extension) Qualifie l'esprit d'un tel enfant
    • Un esprit précoce.
  5. (Figuré) Qualifie ce qui arrive plus tôt qu'habituellement.
    • La lune était toute nouvelle, et, du Nord, le vent apportait l'odeur des précoces jonchées de feuilles à bout de sève, de souches cariées. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Nous avons, cette année, un été précoce.
  6. (Figuré) Qualifie ce qui se fait plus tôt que le reste.
    • Les sulfatages précoces que beaucoup hésitaient à faire avaient pourtant l'avantage d'atteindre tous les organes de la vigne, notamment les mannes, c'est-à-dire les futurs raisins. — (Philippe Roudier, Vignoble et vignerons du Bordelais (1850-1980), p.265, Presses universitaires de Bordeaux, 1994)
    • L’herbe à coton, l’élégante linaigrette, semait ses houppes soyeuses, les bourgeons précoces de l’airelle bleue des marais pointaient ça et là. Les prêles dressaient leurs épis bruns au cœur même du tapis de sphaignes. — (Line Hesser, '« 'La souche bavarde », dans Nouvelles d'autres mondes, Éditions Naturellement (Collection Fictions), 1990)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PRÉCOCE (pré-ko-s') adj.
  • 1Mûr avant la saison. Il manque à quelques-uns jusqu'aux aliments… l'on mange ailleurs des fruits précoces, l'on force la terre et les saisons pour fournir a sa délicatesse, La Bruyère, VI. Mauvaise herbe est précoce et croît avant le temps, Delavigne, les Enfants d'Édouard, I, 2.

    Qui produit avant le temps. Cerisier précoce.

    Qui pousse de bonne heure. Se dit particulièrement des fleurs qui apparaissent à une époque peu avancée de l'année, en comparaison de celles d'autres plantes.

  • 2Il se dit, chez les hommes et chez les animaux, des individus chez qui la puberté est avancée. Dès l'âge de deux ans ou deux ans et demi, le cheval est en état d'engendrer ; et les juments, comme toutes les autres femelles, sont encore plus précoces que les mâles, Buffon, Quadrup. t. I, p. 53. Là comme ici maint objet est précoce ; Et Cupidon si jeunes les instruit…, Panard, Œuv. t. III, p. 376.
  • 3 Fig. Il se dit des facultés qui se développent plus tôt que d'ordinaire, comme un fruit précoce. Tous les frères de Despréaux marquaient des talents précoces, et semblaient promettre d'être de grands hommes ; lui seul ne promettait rien, et a tenu ce que promettaient ses frères, D'Alembert, Éloges, Despr. Sa précoce valeur, son berceau glorieux, Delille, Én. VIII. Cet enfant [le duc du Maine], qui montrait l'esprit le plus précoce, était adoré du roi et de Mme de Maintenon, Genlis, Mme de Maintenon, t. I, p. 245, dans POUGENS. Vous le savez trop bien, la précoce prudence Annonce la bonté moins que la défiance, Masson, Helvét. II.

    Il se dit aussi des personnes. Enfant précoce, enfant plus avancé au physique et au moral que d'ordinaire on ne l'est à son âge.

    On dit de même : un esprit précoce, et fig. un fruit précoce. La nature veut que les enfants soient enfants avant que d'être hommes ; si nous voulons pervertir cet ordre, nous produirons des fruits précoces qui n'auront ni maturité ni saveur, Rousseau, Hél. V. 3.

  • 4 Fig. Prématuré, qui arrive de bonne heure ou avant le temps. Il n'y aurait rien de sûr jusqu'à la révision et l'approbation de ces messieurs ; il faudrait suspendre son jugement à l'égard de ces livres précoces qui ont paru avant que d'être éclairés des lumières de ces académiciens législateurs de la langue et donneurs de modèles pour bien écrire, Furetière, Factums, t. I, p. 191. Avez-vous paru aux témoins de votre jeunesse destiné à l'autel par l'innocence de votre vie ?… pouvez-vous alléguer en votre faveur ces suffrages précoces et prophétiques ? Massillon, Conf. Vocat. 1. Qu'un grand nom, pour qui sait penser, est un poids aussi redoutable qu'une célébrité précoce, D'Alembert, Ess. sur la Soc. des gens de lett. Œuvr. t. III, p. 38. Mais une mort précoce, une couche inféconde…, Delille, Parad. perdu, X.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PRÉCOCE, adj. (Jardinage.) est un fruit qui vient avant la saison de ceux de son espece, qui devance les autres en nouveauté. Ainsi l’on dit : nous avons des abricots, des cérises précoces. Il se prend au simple & au figuré. Cet enfant à l’esprit précoce.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « précoce »

Lat. praecocem, de prae, en avant, et coquere, cuire, mûrir (voy. CUIRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin praecox.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « précoce »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
précoce prekɔs

Citations contenant le mot « précoce »

  • Il est payant parfois de savoir prendre son temps. Les tronches défaites du bâfreur hâtif et de l’éjaculateur précoce sont éloquentes à cet égard. De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • La chance n'a rien à voir avec la raison ni avec la morale. Elle est d'essence magique, l'attribut d'un niveau précoce et juvénile de l'Humanité. De Hermann Hesse / Le jeu des perles de verre
  • Il faut grimper sa femme avec beaucoup de précautions, la tripoter un minimum, s'agiter le moins possible, et éjaculer précocement afin d'éviter qu'elle ait un orgasme et qu'elle ne prenne pas de mauvaises habitudes. Il n'y a rien de plus ennuyeux qu'une De Georges Wolinski / La Morale et les Droits de la femme
  • Si c'est les meilleurs qui partent les premiers, que penser alors des éjaculateurs précoces ? De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • Les brefs étés ont souvent des printemps précoces. De William Shakespeare / Richard III
  • Il y a des femmes tellement précoces que l’on est tenté de se demander si elles ont été jamais vierges. De André Prévot
  • J’ai connu un roi atteint de démence précoce dont la folie consistait à se croire roi. De Francis Picabia / Jésus-Christ rastaquouère
  • La raison pour laquelle un succès précoce peut désorienter un écrivain, c’est que ce succès peut le pousser à surproduire. De Donna Tartt
  • Une crainte prévoyante et précoce est mère de toute sécurité. De Edmund Burke / 11 mai 1792
  • Calvitie : toujours précoce - et causée par des excès de jeunesse ou la conception de grandes pensées. De Gustave Flaubert / Dictionnaire des idées reçues
  • L'homme précoce vit, boit, mange avec les stupides qui l'environnent, mais converse avec l'avenir. De Denis Diderot / Falconet - 15 Février 1766
  • Les parents français sont plutôt vexés si leur fils ne donne pas des signes d'intelligence précoce. Les Anglais sont inquiets s'il en manifeste. De Pierre Daninos / Les Carnets du major Thompson
  • De 0 à 6 ans, tous admettent les bénéfices d'une prise en charge précoce en cas de suspicion de retard ou handicap. Or le Covid-19 a semé le trouble dans les centres dédiés, ne permettant plus un accueil optimal. Le secteur sonne l'alarme... Handicap.fr, Dépistage précoce saturé : les Camsp dans la galère
  • "Le but est de venir en appui d'autres symptômes, la température ou le mal de tête. A la grosse différence près que la perte d'olfaction, partielle ou anosmie totale, est précoce et présente chez 60 à 80% des sujets atteints par le virus" France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Un kit olfactif de détection précoce du Covid-19 testé à Nice
  • Au moins 40 millions d'enfants dans le monde n’ont pas reçu d'éducation précoce au cours de leur année préscolaire alors que la Covid-19 a entraîné la fermeture de garderies et d’établissements d'éducation préscolaire, selon une étude publiée mardi par l'UNICEF. ONU Info, 40 millions d'enfants n’ont pas reçu d'éducation précoce au cours de leur année préscolaire en raison de la Covid-19 | ONU Info
  • La saison du bleuet en corymbe débute de façon un peu précoce cet été en Chaudière-Appalaches. Ce fameux bleuet géant sera disponible jusqu’au début du mois de septembre auprès de 65 producteurs dans la région. Ceux-ci entretiennent plus de 210 000 plants sur une superficie estimée à environ 210 acres. On peut s’attendre à ce que la région produise plus d’un million de livres de bleuets cette saison. Cool 103,5 FM, Une saison du bleuet en corymbe précoce en Chaudière-Appalaches

Traductions du mot « précoce »

Langue Traduction
Anglais precocious
Espagnol precoz
Italien precoce
Allemand frühreif
Chinois 早熟
Arabe مبكر
Portugais precoce
Russe скороспелый
Japonais 早熟
Basque goiztiar
Corse precoce
Source : Google Translate API

Synonymes de « précoce »

Source : synonymes de précoce sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « précoce »

Précoce

Retour au sommaire ➦

Partager