La langue française

Pantière

Définitions du mot « pantière »

Trésor de la Langue Française informatisé

PANTIÈRE, subst. fém.

CHASSE. Grand filet tendu verticalement pour prendre les oiseaux volant par troupes, notamment les palombes dans le sud-ouest de la France. Synon. pantenne.Que du sol partent, avec leur vol du soir, horizontal et bas, les alouettes, pour donner de la tête et de l'aile dans les larges mailles de la pantière (Mallarmé, Dern. mode, 1874, p.754).Chasse médiocre, qui n'avait rien de la complexité du savant outillage des huttes landaises construites sur le sol, rien non plus de la stratégie déployée dans les gorges du pays basque où des centaines de ramiers donnent d'un seul coup dans la pantière (Jammes, Mém., 1922, p.133).
Prononc. et Orth.: [pɑ ̃tjε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1740. Littré: pantière ou pantenne; Rob.: -tière ,,on dit aussi pantène``; Lar. Lang. fr.: -tière ,,on dit aussi pantenne, pantène ou pantaine``. Vialar, Fusil, 1960, p.121: -thière. Étymol. et Hist. Ca 1240 «filet pour la chasse» (Guillaume Le Clerc, Joies N.D., 1015 ds T.-L.). Du lat. panthera «tout ce qui se trouve, en une prise, dans le filet (à la chasse aux oiseaux sauvages)» att. chez Ulpien au iiies., (formé du gr. π ɑ ̃ ν, neutre de π α ̃ ς «tout» et de θ η ́ ρ α «chasse» dér. de θ η ́ ρ «bête sauvage»; cf. lat. panther «sorte de filet» chez Varron). Bbg. Sain Arg. 1972 [1907] p.95.

Trésor de la Langue Française informatisé

PANTIÈRE, subst. fém.

CHASSE. Grand filet tendu verticalement pour prendre les oiseaux volant par troupes, notamment les palombes dans le sud-ouest de la France. Synon. pantenne.Que du sol partent, avec leur vol du soir, horizontal et bas, les alouettes, pour donner de la tête et de l'aile dans les larges mailles de la pantière (Mallarmé, Dern. mode, 1874, p.754).Chasse médiocre, qui n'avait rien de la complexité du savant outillage des huttes landaises construites sur le sol, rien non plus de la stratégie déployée dans les gorges du pays basque où des centaines de ramiers donnent d'un seul coup dans la pantière (Jammes, Mém., 1922, p.133).
Prononc. et Orth.: [pɑ ̃tjε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1740. Littré: pantière ou pantenne; Rob.: -tière ,,on dit aussi pantène``; Lar. Lang. fr.: -tière ,,on dit aussi pantenne, pantène ou pantaine``. Vialar, Fusil, 1960, p.121: -thière. Étymol. et Hist. Ca 1240 «filet pour la chasse» (Guillaume Le Clerc, Joies N.D., 1015 ds T.-L.). Du lat. panthera «tout ce qui se trouve, en une prise, dans le filet (à la chasse aux oiseaux sauvages)» att. chez Ulpien au iiies., (formé du gr. π ɑ ̃ ν, neutre de π α ̃ ς «tout» et de θ η ́ ρ α «chasse» dér. de θ η ́ ρ «bête sauvage»; cf. lat. panther «sorte de filet» chez Varron). Bbg. Sain Arg. 1972 [1907] p.95.

Wiktionnaire

Nom commun

pantière \pɑ̃.tjɛʁ\ féminin

  1. (Chasse) Sorte de filet qu’on tend verticalement pour prendre certains oiseaux.
    • Les braconniers se servent de la pantière pour prendre les compagnies de perdrix pendant la nuit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PANTIÈRE. n. f.
T. de Chasse. Sorte de filet qu'on tend verticalement pour prendre certains oiseaux. Les braconniers se servent de la pantière pour prendre les compagnies de perdrix pendant la nuit.

Littré (1872-1877)

PANTIÈRE (pan-tiè-r' ou pan-tèn') s. f.
  • 1Filet qu'on tend verticalement pour prendre les petits oiseaux. N'est pas de ces oiseaux qu'on prend à la pantière, Régnier, Sat. X.

    Nom d'une sorte de grand filet, dont on se sert pour prendre des bécasses. La pantenne ou pantière est un filet tendu entre deux grands arbres dans les clairières et à la rive des bois où l'on a remarqué qu'elles [les bécasses] arrivent ou passent dans le vol du soir, Buffon, Ois. t. XIV, p. 229.

  • 2Sac à mailles qui sert aux chasseurs à mettre leurs provisions de bouche et à rapporter le gibier.
  • 3 Terme de pêche. Espèce de filet à larges mailles qu'on établit verticalement et par fond.

HISTORIQUE

XVIe s. Les toiles filadieres, pans, pantieres, poches, et autres choses concernant la chasse, Yver, p. 577. À sçavoir, de braquer et charger l'artillerie (à la pantiere de la breche) de boulets, cailloux, clous, Paré, t. III, p. 705. Ou la troupe legere Des oiseaux peinturés surpris à la pantiere, Belleau, Poésies, t. I, p. 89, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pantière »

De l’ancien français pante (« filet »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Il y a pour ce mot deux étymologies : 1° ital. pantera, du lat. pantherum, filet, de πανθήριον, de πᾶν, tout, et θηρίον, bête ; 2° l'anc. franc. pante (Berry, pant), filet (larges espieux, toiles, pantes de retz, DU BELLAY, IV, 10, recto ; pente de dais, Sat. Mén., p. 16), qui paraît être le même que le substantif pente : ce qui pend. Quant à pantière dans l'exemple de Paré, il est difficile de le rattacher à pantherum ; il semble plutôt se rapporter à pante ou pente.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pantière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pantière pɑ̃tjɛr

Citations contenant le mot « pantière »

  • Depuis une douzaine d’années, Maitetxu Hualde est responsable d’un des 4 filets de Lepeder, elle reste cachée à proximité, prête à manœuvrer la pantière pour attraper l’oiseau bleu. Les filets font 10 m sur 10 m, ils sont tendus entre deux arbres, et à l'approche des palombes, elle les fait descendre, un peu comme un entonnoir, en actionnant une manette. France Bleu, Maitetxu Hualde, en charge des filets dans la pantière du col Lepeder
  • En cette période de migration des palombes, des chasseurs de Lanne-en-Barétous maintiennent une tradition multi-séculaire, les pantières. Les pantières sont de gigantesques filets dans lesquels les palombes sont irrémédiablement attirées. La-R%C3%A9publique-des-Pyr%C3%A9n%C3%A9es, Les palombes prises dans les filets des chasseurs à la pantière - La République des Pyrénées.fr
  • Après avoir observé ses collègues, elle a appris à manipuler le filet, aussi appelé "pantière", et depuis une douzaine d’années, la saison de la chasse à la palombe, c’est devenu unun rendez-vous incontournable et des vacances originales. France Bleu, La chasse à la palombe au filet aux Aldudes, au col Lepeder
  • C’est actuellement la pleine saison de la palombe, en particulier sur la commune de Lecumberry où sont situés les filets au col des Palombières, des filets qui remontent à 300 ans. « Ils avaient été montés par mes ancêtres », explique Jean-Charles Lebrun, propriétaire du terrain où sont placés les filets. « Ici, on fait partie des neuf pantières du Pays basque. C’est le seul endroit au monde où l’on chasse la palombe avec des filets verticaux qui officiellement s’appellent des pantes. » SudOuest.fr, Les uniques chasses à la palombe au filet
  • Revêtus d’une ample cape évidemment gris palombe et du béret traditionnel, ils jurent de respecter les usages de la vie au « palomèir » (ou à la « palomèra » si l’on prononce le gascon à la mode de la Chalosse ou du Béarn). Ils s’engagent aussi à faire connaître et à parler de ce mode de chasse où l’on ne tire pas un coup de fusil. Où l’oiseau est ingénieusement « invité » à descendre picorer sur le sol de la pantière. D’où l’installation de la palombière pédagogique, au cœur du village, chez les Larrayadieu, dans cette parcelle miraculeusement conservée. SudOuest.fr, Ils préparent leur « gran truc »
  • Cette convention marque dix ans de travail avec le Musée d’art et d’histoire d’Avranches, avec qui nous avons noué un partenariat scientifique depuis 2007. Ce musée est propriétaire d’une importante collection d’objets sur la pêche à pied. Nous avons travaillé pour retrouver, par des enquêtes minutieuses, les propriétaires de ce matériel. Ça donne une humanité à chaque objet. Nous sommes fiers d’avoir pratiquement tous les types de filets de la baie avec les marques propres à chacun des pêcheurs qui les possédaient. Il nous manque la pantière. Nous avons même des filets à oiseaux, à l’époque où les gens vivaient d’une économie vivrière ». , L'écomusée de la baie du Mont-Saint-Michel en marche vers un label Musée de France | La Gazette de la Manche

Images d'illustration du mot « pantière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pantière »

Langue Traduction
Anglais panties
Espagnol bragas
Italien mutandine
Allemand höschen
Chinois 内裤
Arabe سراويل
Portugais calcinhas
Russe трусики
Japonais パンティー
Basque kulero
Corse bragas
Source : Google Translate API

Synonymes de « pantière »

Source : synonymes de pantière sur lebonsynonyme.fr

Pantière

Retour au sommaire ➦

Partager