La langue française

Gueuserie

Sommaire

  • Définitions du mot gueuserie
  • Étymologie de « gueuserie »
  • Phonétique de « gueuserie »
  • Citations contenant le mot « gueuserie »
  • Traductions du mot « gueuserie »
  • Synonymes de « gueuserie »

Définitions du mot gueuserie

Trésor de la Langue Française informatisé

GUEUSERIE, subst. fém.

A. − Condition d'extrême pauvreté d'une personne, d'un lieu. Synon. indigence, misère.Il y a bien de la gueuserie dans cette province (Ac. 1798-1878). Un qui tousse enverra une poussade à un qui boite : la faiblesse et la gueuserie attirent les coups (Frapié, Maternelle,1904, p. 231).V. bercail ex. 2.
En partic. Condition de gueux, de celui qui est réduit à mendier pour subsister. Synon. mendicité.L'aimable gueuserie insolente du gamin de Paris qui vous demande votre bout de cigare en vous appelant général (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 285).
P. méton. Ensemble de gueux. Synon. gueusaille :
Au milieu de cette table ronde de la gueuserie, Clopin Trouillefou, comme le doge de ce sénat, comme le roi de cette pairie, comme le pape de ce conclave, dominait (...) et corrigeait dans son sauvage profil le type bestial de la race truande. Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 105.
B. − Vieilli. Chose méprisable, et sans valeur, digne d'un gueux. Il n'a acheté que de la gueuserie; ce n'est qu'une gueuserie, ce n'est qu'une bagatelle (Ac. 1798-1878).
C. − Action de gueux, malhonnête ou vile. Synon. coquinerie, friponnerie.D'abord, savoir si les billets souscrits par Blanchet à la Sévère n'ont pas été extorqués par ruse et gueuserie (Sand, F. le Champi,1848, p. 141).Ah! non, ah! non, mon oncle, en v'là assez! Je vous ai dit de ne pas nous mêler à toutes ces gueuseries (Zola, Terre,1887, p. 415).
Prononc. et Orth. : [gøzʀi]. Att. ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [1567 ds Bl.-W.4-5] 1. a) 1606 « métier de gueux » (Nicot); b) 1611 « mendicité, misère » (Cotgr.); 2. a) 1624 « chose digne d'un gueux, méprisable » (F. Garassus, La Doctrine curieuse des beaux esprits de ce temps ou prétendus tels, p. 67 ds Brunot t. 3, p. 209); b) 1808 « friponnerie, exaction » (Hautel). Dér. de gueux, gueuse*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 18. Bbg. Delb. Matér. 1880, p. 160.

Wiktionnaire

Nom commun

gueuserie \ɡø.zʁi\ féminin

  1. Métier de gueux, action de coquin.
    • Il y a beaucoup de gueuserie dans ce pays, il a fait là une gueuserie.
    • Le Libéralisme humanitaire est l'apogée de la gueuserie. — (Max Stirner, L'unique et sa propriété, 1845, p. 128)
  2. (Péjoratif) Ensemble de gueux.
    • Puis il crispa ses poings, s’étendit sur le dos et sentit peser ses sept enfants dans son crâne : Marthe avec deux gosses, Berthe avec Bubu, Blanche et Saint-Lazare avec toute la gueuserie, Gustave collé à la Grande Marie qui suivait souvent la feignantise, les trois petits gosses qui mangeaient tant de pain et qui restaient là avec leurs becs ouverts de moineaux, — et mourut, les dents serrées et la gueule en avant. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 179)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GUEUSERIE. n. f.
Métier de gueux, action de coquin. Il y a beaucoup de gueuserie dans ce pays, il a fait là une gueuserie.

Littré (1872-1877)

GUEUSERIE (gheû-ze-rie) s. f.
  • 1Condition de gueux, de personne sans bien, sans avoir. Poli, galant, qui fait les choses comme il faut, Et dont la gueuserie est l'unique défaut, Th. Corneille, Comtesse d'Orgueil, I, I. Je viens d'apprendre que ta gueuserie rebute tous les partis qui se présentent pour notre fille, Brueys, Avocat Pat. I, 3. Quel est donc ce brigand qui, là-bas, nez au vent, Se carre, l'œil au guet et la hanche en avant, Plus délabré que Job et plus fier que Bragance ; Drapant sa gueuserie avec son arrogance ? Hugo, Ruy Blas, I, 2.
  • 2Mendicité. La gueuserie en ce pays-là est d'une grande ressource pour les gens d'esprit mal aisés qui veulent sacrifier à la paresse, Lesage, Guzm. d'Alfar. III, 2. Tout pays où la gueuserie, la mendicité est une profession, est mal gouverné ; la gueuserie, ai-je dit autrefois, est une vermine qui s'attache à l'opulence ; oui, mais il faut la secouer, Voltaire, Dict. phil. Gueux.
  • 3 Fig. Une chose vie, de peu de prix. Il n'a acheté que de la gueuserie. Et la fête de Pan parmi nous si chérie Auprès de ce spectacle est une gueuserie, Molière, Mélicerte, I, 3.
  • 4Confédération des gueux, dans les Pays-Bas, au XVIe siècle.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gueuserie »

 Dérivé de gueux avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gueuser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gueuserie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gueuserie gøzri

Citations contenant le mot « gueuserie »

  • Des mercelots, des mendiants, des bohémiens, de la littérature de gueuserie et du jargon qui la fit. France Culture, Qu'avons-nous fait des gueux?
  • *Vraiment quel agenouillement Vraiment quelle bassesse Vraiment quelle courbette Vraiment quel esclavagisme Vraiment quelle gueuserie Vraiment quelle inclination Vraiment quel lazzarone Vraiment quelle manche Vraiment quelle mendicité Vraiment quel quémandage Vraiment quel sans-dentisme Vraiment quelle soumission AUX DICTAS ET ORDRES DE LEURS MAITRES ET SEIGNEURS LES AUTRES ET ORGANISATIONS , Crise socio-politique : Les pôles de la majorité dénoncent le mémorandum du M5 | maliweb.net
  • Devenue révolutionnaire à l’âge de treize ans après avoir grandi à Saint-Pétersbourg au sein d’une bonne famille de la bourgeoise juive, Evguénia Iaroslavskaïa-Markon semblait concentrer l’idée même de refus. Guidée par le rejet radical de l’intelligentsia russe de son temps — dont elle était pourtant le pur produit —, elle a fait le choix délibéré de la racaille et de la gueuserie, ceux qui lui semblaient former le « sel de la terre ». Le Devoir, Les confessions inédites d’Evguénia Iaroslavskaïa-Markon | Le Devoir

Traductions du mot « gueuserie »

Langue Traduction
Anglais gueuserie
Espagnol gueuserie
Italien gueuserie
Allemand gueuserie
Chinois 游击队
Arabe gueuserie
Portugais gueuserie
Russe gueuserie
Japonais guuserie
Basque gueuserie
Corse gueuserie
Source : Google Translate API

Synonymes de « gueuserie »

Source : synonymes de gueuserie sur lebonsynonyme.fr
Partager