La langue française

Pouillerie

Définitions du mot « pouillerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

POUILLERIE, subst. fém.

A. − Familier
1. Pauvreté extrême et sordide; aspect misérable d'un lieu, de personnes. Synon. dénuement, gueuserie, indigence, misère.Le moment où j'ai le plus furieusement envie de quitter une ville, c'est celui même où je viens d'y arriver. Quelle pouillerie! quelle misère! quels à peu près! quelles médiocres «promesses de bonheur»! (Gide, Journal, 1929, p.905).J'avais craint pour les bâtiments du port; au contraire, l'effort a été fait dans le bon sens. Et la pouillerie a diminué dans la proportion de 75 pour cent (Larbaud,Journal, 1932, p.265).
,,Avarice, lésinerie honteuse`` (Ac. 1935).
2. P. méton.
a) Vx. Lieu où l'on déposait les habits des malades pauvres dans un hôpital. (Dict. xixes.).
b) Lieu ou objet misérable, sordide. Alors éclatait la «zone», le grand camp de la misère qui, de partout, investit la ville illustre et magnifique (...) à chaque voyage, (...) il me fallait, au gré du tramway brimbaleur, traverser toute cette pouillerie (Duhamel,Terre promise, 1934, p.37).
B. − Littér. Ensemble de personnes très pauvres ou très malpropres. Parfois, Jacqueline (...) allait elle-même jusqu'au portail et faisait passer son regard bleu, rapidement, sur toute cette pouillerie. Le nombre des mendiants augmentait de semaine en semaine (Druon,Gdes fam., t.2, 1948, p.214):
. C'était une débâcle de galopins mal mouchés et de gamines pouilleuses. (...) est-ce que Mademoiselle songe à introduire toute cette pouillerie ici?... C'est une riche idée, si vous voulez trouver des bêtes dans votre soupe. Zola,Joie de vivre, 1884, p.1002.
REM. 1.
Pouillasserie, subst. fém.,hapax, synon. (supra A 1).Des manèges de chevaux de bois (...) sur les places encombrées de statues en redingote; je ne sais quelle pouillasserie de ville du moyen âge (Rolland,J.-Chr., Foire, 1908, p.650).
2.
Pouille, subst. fém.,pop., rare. Misère. Synon. pop. débine, mélasse, poisse.Après avoir traîné la pouille pendant quelque temps, mon père finit par adopter un métier, le travail de la cire (Queneau,Pierrot, 1942, p.64).
Prononc. et Orth.: [pujʀi]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1376 «nid de poux, gens pleins de poux» (Modus et Ratio, 117, 28, 35 ds T.-L., s.v. pëoillerie); 2. 1587 «état de pouilleux» (Cholières, Apresdisnees, OEuvres, éd. E. Tricotel et D. Jouaust, t.2, p.100); 3. 1680 «lieu de l'hôpital où l'on met les habits des pauvres» (Rich.); 4. 1694 (Ac.: Pouillerie. Vilaine et pauvre habitation). Dér. de l'anc. forme de pou*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 14.

pouillerie .« Lieu, chose misérable »

Wiktionnaire

Nom commun

pouillerie \pu.jʁi\ féminin

  1. (Vieilli) Extrême et sordide misère.
    • Elle avait roulé sa bosse de la Butte à Montparno, en brûlant les pavés glissants du quartier Latin où l’on ne rencontre plus que pouillerie, débutantes sans astuces, bourriques pourchassant la prime et toute une métèquerie crasseuse, décharnée et ambitieuse. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 88)
  2. (Vieilli) Avarice, lésinerie honteuse.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POUILLERIE (pou-lle-rie, ll mouillées) s. f.
  • 1Extrême pauvreté.
  • 2Dans un hôpital, endroit où l'on dépose les habits des malades pauvres.
  • 3Lieu très malpropre.

HISTORIQUE

XIVe s. Et lors dist le veneur, que faulconnerie n'estoit qu'une droicte poullerie ; et, quant ilz venoient de voler, ilz mettoient leurs faulcons au soleil pour eulx espouller, et semblablement tuent les poulx emprès leurs faulcons, Modus, f° CII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pouillerie »

De pouille, forme ancienne de pou et -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pou, anciennement pouil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pouillerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pouillerie pujri

Citations contenant le mot « pouillerie »

  • Sans tout cette pouillerie gigotante de bidonciel, déchetterie à verse. Club de Mediapart, Aux confins (Journal du mois du corona 6) | Le Club de Mediapart
  • Le qualificatif de "Marché aux puces" ne s'applique pas vraiment à ce rassemblement d'individus essayant de vendre des objets rouillés, cassés, ou des chiffons qui ont un jour été des habits. Les sommes échangées, qui sont âprement négociées, oscillent entre 0.50 et 2euros. Moi je qualifierais plutôt de "pouillerie" ce soit-disant Marché aux puces, mais bon chacun voit midi à sa porte. Il fut un temps (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître) où on voyait quand même certaines choses en bon état et intéressantes et qui se négociaient à des sommes justes. Ma femme et moi l'avons parfois utilisé afin de vider les armoires d'effets que nos enfants ne pouvaient plus mettre mais en excellent état ou des jouets abandonnés pour cause d'âge révolu et nous revenions avec un petit pécule (en 1990 jusqu'à 1200 Frcs). Mais cet endroit est devenu un marqueur de ce que devient la ville de Sète, à savoir une paupérisation des habitants venus d'ailleurs.. Ce que confirment les statistiques Insee donnant, en 2016, 25.4 % de la population sous le seuil de pauvreté. midilibre.fr, Sète : le marché aux puces en quête d’un second souffle - midilibre.fr
  • Dans les Nouvelles du Morbihan du 14 février, on découvre la lettre d'un Poilu de la Somme sur une « pouillerie » modèle. « Vous avez entendu parler, très certainement, des services d'hydrothérapie installés sur le front. Ce n'est pas un mythe » écrit ce Poilu. « Mon régiment a une installation parfaite. Tous les huit jours, chaque compagnie passe aux douches. Et cela paraît délicieux aux hommes qui reviennent des tranchées. Aucun n'essaye d'y couper. C'est qu'il ne s'agit pas seulement de lutter contre la boue, contre la crasse, de se détendre les membres fatigués et endoloris, il faut surtout engager un combat sans merci contre un ennemi terrible, un ennemi qui ne se contente pas, comme le prétend le vulgaire, de marcher sur la tête, mais qui s'insinue partout. Faut-il le nommer ? Nos Poilus prétendent que le pou aime les Boches. Qu'il ait pour eux une préférence marquée, je ne le nie pas, mais il ne dédaigne point du tout les Français. L'horrible parasite sévit par ici. Sa multiplication rapide en fait un fléau véritable. Que ne ferait-on pas pour le vaincre et le tuer ! Pour cela la douche est puissante. L'eau est chauffée par une locomotive, puis des infirmiers, avec des arrosoirs, aspergent chaque homme. Et l'on voit sortir les Poilus avec un bon sourire. Mais nous avons, en outre, une "pouillerie". Ne riez pas, je n'invente rien. Nous avons un lazaret pour les poux ou pour les pouilleux, comme vous le préférerez. Il y a là une chambre de sulfuration, une chambre de lavage, une chambre de séchage. La vie à la « pouillerie » ne doit pas manquer de charme, puisque beaucoup de tire-aux-flancs débarrassés de leurs parasites tentent d'y prolonger leur séjour. Mais le sergent infirmier est aussi rompu à la chasse aux "carottiers" qu'à la chasse aux insectes ».   Le Telegramme, Février 1915. L'insalubrité meurtrière - Histoire - Le Télégramme

Images d'illustration du mot « pouillerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pouillerie »

Langue Traduction
Anglais litter
Espagnol camada
Italien rifiuti
Allemand wurf
Chinois 垃圾
Arabe قمامة
Portugais lixo
Russe мусор
Japonais ごみ
Basque zaborrik
Corse litter
Source : Google Translate API

Synonymes de « pouillerie »

Source : synonymes de pouillerie sur lebonsynonyme.fr

Pouillerie

Retour au sommaire ➦

Partager