La langue française

Baudet

Définitions du mot « baudet »

Trésor de la Langue Française informatisé

BAUDET, subst. masc.

I.− Synon. fam. de âne* :
1. ... les charbonniers acheminent par baudets leur denrée vers Niort et les ports du Marais. Vidal de La Blache, Tabl. de la géogr. de la France,1908, p. 315.
Être chargé comme un baudet. ,,Être excessivement chargé`` (Ac. 1835-1932) :
2. Les têtes changeaient à chaque voyage, de sorte qu'il y eût le plus possible de Français pour garder le souvenir de Cracovie. Mais si l'argument des paquets à porter n'était pas illusoire, car au vrai nous revenions chargés comme des baudets, ... Ambrière, Les Grandes vacances,1946, p. 324.
En partic. Âne mâle qui sert d'étalon.
P. métaph. Partenaire :
3. Celles-là, commerçant de leur corps, afin de ne pas crever de faim au coin des rues, sur le pavé, s'étaient faites rigoleuses de désespoir; celles-ci, pourries, gangrenées, horribles, avaient le feu paillard dans les veines et, fichtre! elles besognaient avec Pierre ou Paul ou Jacques, sans choisir le baudet... L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 145.
Au fig. Homme stupide, ignorant.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
Proverbe. Haro sur le baudet (cf. haro).
II.− TECHNOL. Tréteau sur lequel le scieur de long pose la pièce de bois à débiter. Synon. chevalet.
PRONONC. : [bodε]. Demi-longueur pour [o] chez Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1534 nom propre (Rabelais, I, 20 dans Hug. : Ha [dist Janotus] Baudet, Baudet, tu ne concluds poinct in modo et figura) − 1548, Noël du Fail, Baliverneries, éd. Assézat, p. 169; b) 1547 « âne » (Conception de la Vierge Marie, 1547 dans Gdf. Compl. : Or vous tournez, baudet, tournez Le museau devers la mangeoire); encore asne baudet en 1619 (Claude d'Esternod, L'Espadon Satyrique, sat. I d'apr. Pruvot dans Fr. mod., t. 22, p. 130); 1611 p. ext. en parlant d'un homme « sot, ignorant » (Cotgr.); 2. 1653 baudais « sorte de lit à sangles » (Inventaire du cardinal de Mazarin dans Havard, Dict. de l'ameublement et de la décoration : Plus le bois de trois baudais; il y en a un garny de toile qui est rompu); 1668 baudet (Bulletin de la Soc. Archéol. de Charente, 1889, p. 359 : Plus un baudet avecq ses sangles, sur lequel nous avons treuvé un petit lit de pleumes); 3. 1676 technol. (A. Félibien, Des Principes de l'archit., ..., p. 491 : Baudets, ou Hours; ce sont des tretaux sur lesquels les sieurs de long posent leurs bois pour les débiter). Dér. de l'adj. a. fr. baud (baud*) au sens de « impudique », la lubricité de l'âne étant souvent évoquée (cf. P. Nol., Carm., 24, 167 dans Blaise).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 55.
BBG. − Darm. Vie 1932, p. 54. − Duch. 1967, § 11, 51. − Gottsch. Redens. 1930, p. 55. − Levy (R.). The Etymology of English bawd and cognate terms. Philol. Quart. 1953, t. 32, pp. 83-89. − Orr (J.). Qq. étymol. « douteuses ». Archivum linguisticum. 1961, t. 13, pp. 121-122.

Wiktionnaire

Nom commun

baudet \bo.dɛ\ masculin

  1. Nom commun de l’âne.
    • La nécessité des guenilles, des cadenettes et de la moustache aux talons n'est certainement pas démontrée d'une manière très-rigoureuse; mais l'éleveur de mules repousserait le baudet qui ne les porterait pas. — (J. A. Barral, Journal d'agriculture pratique, vol. 2, page 68, 1860 → lire en ligne)
    1. Âne, bête de somme.
      • Être chargé comme un baudet, être excessivement chargé.
      • Maraîchères, elles n’ont pour amener leurs lourds paniers de choux-fleurs et leurs sacs d’artichauts, qu’un petit baudet de louage. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 214.)
    2. Âne reproducteur, étalon.
    3. (Péjoratif) (Injurieux) Âne, homme stupide ou ignorant.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Figuré) Chevalet servant au sciage.

Nom commun

baudet \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Âne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BAUDET. n. m.
Nom vulgaire de l'âne. Être monté sur un baudet. L'apologue du Cheval et du Baudet. Être chargé comme un baudet, Être excessivement chargé. Il se dit encore figurément, en termes d'Arts, du Tréteau qui sert aux scieurs de long à poser les pièces de bois à débiter. On l'appelle aussi CHEVALET.

Littré (1872-1877)

BAUDET (bô-dè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : les baudets et les ânesses, dites : les bô-dè-z et… Baudets rime avec traits, succès, jamais) s. m.
  • 1âne. Être monté sur un baudet. Le baudet n'en peut plus…, La Fontaine, Fables, III, 1.

    Fig. Un homme stupide.

  • 2Nom particulier de l'âne mâle employé à la reproduction de l'espèce ou à la production du mulet.
  • 3 Terme de métier. Tréteau sur lequel le scieur de long pose les pièces de bois.

HISTORIQUE

XVIe s. Pour haster son miserable baudet, tout errené des coups et du fardeau, Satire. Mén. la vertu du Catholicon d'Espagne, au commencement.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BAUDET, s. m. c’est ainsi que les scieurs de planches appellent les treteaux ou chevalets, sur lesquels ils placent leurs pieces élevées pour travailler.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « baudet »

(Date à préciser) Avec le suffixe -et, de l’ancien français bald (« hardi, vif »)[1] qui nous donne baud, l'âne mâle à été ainsi dit à cause de sa hardiesse et de sa vivacité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voir baudet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Hainaut, baude, ânesse ; de l'ancien français baud (voy. BAUD), qui veut dire gai, content, hardi, et qui a été appliqué en diminutif à l'âne mâle à cause de sa hardiesse et de sa vivacité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « baudet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
baudet bodɛ

Évolution historique de l’usage du mot « baudet »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « baudet »

  • À ces mots, on cria haro sur le baudet. Jean de La Fontaine, Fables, les Animaux malades de la peste
  • Emblème du Poitou, menacé de disparition et véritable force de la nature, le baudet s'est peut-être trouvé un nouveau métier : gardien de troupeaux contre… les loups ! leparisien.fr, Un nouvel avenir pour le baudet du Poitou : protéger les troupeaux des loups - Le Parisien

Traductions du mot « baudet »

Langue Traduction
Anglais donkey
Espagnol burro
Italien somaro
Allemand esel
Portugais burro
Source : Google Translate API

Synonymes de « baudet »

Source : synonymes de baudet sur lebonsynonyme.fr

Baudet

Retour au sommaire ➦

Partager