La langue française

Grimacier

Sommaire

  • Définitions du mot grimacier
  • Étymologie de « grimacier »
  • Phonétique de « grimacier »
  • Citations contenant le mot « grimacier »
  • Traductions du mot « grimacier »
  • Synonymes de « grimacier »

Définitions du mot grimacier

Trésor de la Langue Française informatisé

GRIMACIER, -IÈRE, adj.

A. − [Qualifiant un subst. désignant une pers. ou p. anal. un animal] Qui fait des grimaces :
Dommage, pensait-il quelquefois en regardant le beau visage glabre du professeur de droit commercial, malheureusement tourmenté de tics épouvantables, dommage qu'il soit si grimacier, (...) quel Don Juan il aurait pu faire! Tharaud, Bien-aimées,1932, p. 67.
Emploi subst. apposé. [Le singe] se mit à faire une (...) épouvantable grimace (...) il résolut d'acheter à tout prix ce maître grimacier (Maupass., Dr H. Gloss,1893, p. 124).
P. ext., rare. Synon. de grimaçant.Il me regarde avec un certain rire grimacier qui m'aurait montré toutes ses dents, s'il en avait eu (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 628).
B. − Au fig., dépréc.
1. [Qualifiant un subst. désignant un comportement ou une attitude] Affecté et/ou hypocrite. Synon. grimaçant.Birotteau se sentit atteint aussi avant dans le cœur par cette froide et grimacière obligeance que par la dureté de Keller et par la raillerie allemande de Nucingen (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 319).À toutes les minauderies et aux scrupules grimaciers d'une comtesse très-équivoque, M. Bredouille réplique par la grande raison de tous les poètes heureux (Sainte-Beuve, Caus. lundi, t. 6, 1851-62, p. 18).
Emploi subst. masc. ou fém. Personne affectée ou hypocrite. Il ne manquerait plus que cela, qu'elle ne vînt pas. Moi qui vais tous les mercredis m'ennuyer chez elle avec un tas de poseuses, de grimacières (A. Daudet, Fromont jeune,1874, p. 88).J'étais un polichinelle, un pasquin, un grimacier, elle m'ordonnait de cesser mes « simagrées » (Sartre, Mots,1964, p. 24).
2. En partic., B.-A. [Qualifiant un subst. désignant une représentation artistique] Outré. La couleur est fausse, le dessin lâche et l'expression grimacière (Delécluze, Journal,1825, p. 133).
Emploi subst. masc., vieilli. Artiste comique. Joignez à ces baladins l'orgue de Barbarie qui joue la romance du Jardinier fleuriste (...), le grimacier qui chante la Bourbonnaise (Jouy, Hermite, t. 1, 1811, p. 284).M. Leclerc, grimacier-physionomane, a longtemps amusé un public aussi choisi, par le comique de ses caricatures (Obs. modes,juin 1822, p. 252).
Prononc. et Orth. : [gʀimasje], fém. [-jε:ʀ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1580 subst. « sculpteur de grotesques » (L. Trippault, Celthellenisme ds Littré); 2. 1660 adj. « qui a l'habitude de faire des grimaces » (Oudin Fr.-Esp.); 3. 1665 subst. « hypocrite » (Molière, Dom Juan, V, 2); 1690 adj. (Fur.); 4. av. 1701 grimacière « minaudière » (Abbé de Bellegarde ds Fur.). Dér. de grimace*; suff. -ier*. Fréq. abs. littér. : 30.

Wiktionnaire

Adjectif

grimacier \ɡʁi.ma.sje\

  1. Qui fait ordinairement des grimaces.
    • Cet enfant est grimacier.
  2. (Par extension) Qui minaude souvent.
    • Cette femme est fort grimacière.
  3. (Figuré) Hypocrite.
    • Il n’a qu’une dévotion grimacière.

Nom commun

grimacier \ɡʁi.ma.sje\ masculin (pour une femme on dit : grimacière)

  1. Personne grimaçante ou hypocrite.
    • La pauvre désolée ne trouvait plus rien qui l’égayât. En vain avait-on mandé des quatre coins du monde les plus fameux baladins, bateleurs, bouffons, turlupins, pîtres, grimaciers, grotesques et farceurs. — (Charles Deulin, « Les Trentes-Six Rencontres de Jean du Gogué », in Cambrinus et autres Contes, XIXe siècle (1874?))
    • Elle blâmait ouvertement en moi le cabotinage qu’elle n’osait reprocher à son mari : j’étais un polichinelle, un pasquin, un grimacier', elle m’ordonnait de cesser mes « simagrées ». — (Jean-Paul Sartre, Les Mots, I, 1964)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRIMACIER, IÈRE. adj.
Qui fait ordinairement des grimaces. Cet enfant est grimacier. Il signifie, par extension, Qui minaude souvent. Cette femme est fort grimacière. Il signifie au figuré Hypocrite et s'emploie comme nom ou comme adjectif. Vous croyez cet homme sincèrement pieux, et ce n'est qu'un grimacier. Il n'a qu'une dévotion grimacière.

Littré (1872-1877)

GRIMACIER (gri-ma-sié, siè-r') adj.
  • 1Qui fait ordinairement des grimaces. Cet enfant est grimacier.

    Substantivement. Un grimacier. Une grimacière. Ce monsieur du journal m'appelle jacobin, homme horrible, ordurier, grimacier, chiffonnier, Courier, 2e lettre particul.

  • 2 Par extension, qui a des façons minaudières. Cette femme est fort grimacière.

    Substantivement. Une grimacière.

  • 3 Fig. Qui a le caractère de l'hypocrisie. Les démonstrations grimacières qu'on me prodigue, Rousseau, Prom. 6.

    Substantivement. Ils donnent bonnement [les hommes sincèrement vertueux] dans le panneau des grimaciers, et appuient aveuglément les singes de leurs actions, Molière, D. Juan, V, 2.

HISTORIQUE

XVIe s. En aucuns lieux on appelle grimaciers les statuaires qui font ces marmousets qui sont es riches bastimens faisant mines comme s'ils portoient l'arc d'une voute ou quelque autre poisant fais, Léon Trippault, Celthellenisme, au mot grimace.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grimacier »

(Siècle à préciser) Dérivé de grimace avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grimacier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grimacier grimasje

Citations contenant le mot « grimacier »

  • Que le singulier Moreau se soit mal prêté au jeu grimacier de la communication de salon, il ne lui fut guère pardonné. Timide ou farouche, Moreau s’est méfié du jeu des idées, des débats intellectuels, son enfance ouvrière le lui interdisant peut-être. N’étant d’aucun parti, d’aucune coterie, il redoutait plutôt qu’on lui fît sa place dans le champ culturel. Hormis quelques énergumènes comme Dubuffet ou Guillemin, les soutiens furent comptés, comme si l’on refusait de trop prendre en compte ce phénomène. Où alors, plus exactement, de prendre en compte autre chose que le phénomène en tant que tel, sans s’interroger davantage sur cette exploration par l’écriture. Nous mettant face à des contradictions, à des abîmes peu amènes, à des réalités difficiles à travestir en vérité, le propos du meilleur Moreau ne conforte guère une vision apprise de la vie et des événements qui la déguisent. Aucun des grands lecteurs attestés de l’époque * n’a daigné se pencher sur une œuvre pourtant fertile, préférant disséquer et redisséquer les mêmes contemporains de référence. C’est que peut-être l’écriture n’est ici en aucun cas un possible miroir pour la pensée, pour ce genre de pensée du moins. La « pensée qui se regarde » ne trouve pas son compte dans une œuvre anti-théorique et au contraire brutalement méditative. Club de Mediapart, L’écrivain Marcel Moreau est mort | Le Club de Mediapart
  • Sur Twitter, plusieurs acteurs ont tenu à lui rendre un vibrant hommage, en commençant par Jim Carrey, qui évoque une grande figure et un véritable modèle. «Ce fou n’était pas idiot. Jerry Lewis était un indéniable génie. Une infinie bénédiction, l’absolu de la comédie. Je suis parce qu’il était». Un témoignage fort pour celui qui représente désormais le visage drôle et grimacier de l’Amérique. , Les stars rendent hommage à Jerry Lewis
  • LA SCÈNE D’OUVERTUREJardin de la maison de Max : Sa bande de potes arrive en catimini pour le surprendre et fêter ses 60 ans. Éric (Gilles Lellouche, plus bougon que jamais) un acteur à succès, Sabine (Clémentine Baert, pétillante), la nouvelle compagne de Max, Antoine (Laurent Lafitte, plus grimacier que jamais), l’assistant-souffre douleur d’Eric, Vincent (Benoît Magimel) et son ex Isabelle (Pascale Arbillot, classe) se retrouvent face à un Max hystéro qui leur ordonne de partir. Éric est drapé dans un long manteau noir ; tout acteur de standing qu’il est, il n’en demeure pas ténébreux… Marie (Marion Cotillard), ancienne humanitaire (whatever that means) sort d’un taxi et taxe 100 euros à Max. Elle aussi est tout de noir vêtue ; nous apprendrons qu’elle est déçue par la vie.Lecture : Le film parle d’argent, en long, en large et dans un flou artistique (aucune de ces histoires de dettes, de loc’ de maison et de notes de resto n’est chiffrée). Manière de nous montrer que les personnages imaginés par Canet, réal’ césarisé, sont des « gens normaux » ? Et faire passer, de manière subliminale, l’idée que le comédien connaît toujours le prix d’un pass Navigo ? Technikart, IL A VU LE NOUVEAU CANET... - Technikart
  • Redécouvert dans les années 1930, son travail attire l’attention des surréalistes. Et l’on comprend pourquoi. Les dessins de Lequeu semblent être sortis sans filtre de son inconscient, avec une extraordinaire diversité de sujets. Il dessine des physionomies grimaçantes qui sont autant de masques, comme le saisissant « Grand baailleur », « Le borgne grimacier », ou le « Jeune homme faisant la moue » avec les yeux écarquillés. Lequeu est aussi l’auteur de dessins érotiques délirants, dont l’un des plus connus est une femme nue, vue en raccourci dans une architecture, libérant un oiseau-lyre – et d’autres beaucoup plus crus, presque des planches anatomiques. , Expo : Jean-Jacques Lequeu, croqueur d’imaginaire
  • Les naïfs applaudissent, les requins se pressent derrière celui à qui ils avaient tourné le dos, après une dernière tournée calamiteuse. Mais, dans le monde du cirque, seule la tête d'affiche fait recette. Alors, comme il n'y a pas mieux que ce petit clown grimacier, au gros nez rouge qui ne cesse de s'allonger, ils se pressent derrière lui pour être du prochain numéro. AgoraVox, L'heureux tour - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « grimacier »

Langue Traduction
Anglais grimacing
Espagnol haciendo muecas
Italien smorfie
Allemand verzog das gesicht
Chinois 做鬼脸
Arabe الكشر
Portugais fazendo careta
Russe гримас
Japonais しかめっ面
Basque grimacing
Corse grimacci
Source : Google Translate API

Synonymes de « grimacier »

Source : synonymes de grimacier sur lebonsynonyme.fr
Partager