Grainier : définition de grainier, grainière


Grainier, grainière : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GRAINIER, -IÈRE, subst.

A. − Subst. masc.
1. Collection de graines classées méthodiquement. (Dict. xixeet xxes.).
2. Local où sont conservées les graines de semence. (Ds Rob., Lexis 1975, Pt Rob., Quillet 1965).
B. − Subst. Celui, celle qui vend des graines, destinées à la semence. Les graines dont on ensemence les livres, on les achète toujours au même grainier. On sème beaucoup l'amour sous toutes ses formes et c'est une plante bien abâtardie; encore une ou deux poignées d'autres graines et c'est tout (Giono, Solit. pitié,1932, p. 215).
En appos. Carbon, acheta (...) un cheval et une charrette au Cen[citoyen] Lambel, marchand grainier, demeurant à Paris, rue Meslée (Procès conspir. 1er Consul,t. 1, 1801, p. 10) :
Maman prie ton époux (...) de passer quai de la Mégisserie, dit de la Ferraille, n 30, chez M. Vilmorin-Andrieux et Cie, marchands grainiers du roi, fleuristes et pépiniéristes, et de lui, ou de leur payer ou solder la somme de 16 fr 90 c... Flaub., Corresp.,1845, p. 50.
Prononc. et Orth. : [gʀ εnje] ou [gʀe-], fém. [-njε:ʀ]. Ds Ac. 1798-1932; le fém. uniquement ds 1932. Cf. égrener. Étymol. et Hist. 1672 (Edit du roi ds Isambert, Decrusy, Taillandier, Recueil gén. des anc. lois fr., t. XIX, p. 44 : maîtres grainiers). Réfection de grainetier* d'apr. grain*I, graine*.

Grainier, grainière : définition du Wiktionnaire

Adjectif

grainier

  1. Relatif aux graines, aux semences.
    • Mais dans les milieux grainiers de la betterave sucrière, on s'énerve à qui mieux mieux en vue de produire la graine monogerme génétique. Celle-ci existe aux États-Unis et en U.R.S.S. — (Journal de la Société centrale d'agriculture de Belgique, 1965, vol.112, page 7)

Nom commun

grainier \ɡʁɛ.nje\ masculin (pour une femme on dit : grainière)

  1. Celui, celle qui vend des graines ou des grains.
    • Maman prie ton époux […] de passer quai de la Mégisserie, dit de la Ferraille, n 30, chez M. Vilmorin-Andrieux et Cie, marchands grainiers du roi, fleuristes et pépiniéristes, et de lui, ou de leur payer ou solder la somme de 16 fr 90 c. — (Gustave Flaubert, Corresp., 1845)
    • Les graines dont on ensemence les livres, on les achète toujours au même grainier. — (Jean Giono)
  2. Collection de graines classées méthodiquement[2].
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

grainière \ɡʁɛ.njɛʁ\ féminin singulier

  1. Féminin singulier de grainier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Grainier, grainière : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GRAINIER, IÈRE. n.
Celui, celle qui vend des graines ou des grains destinés à être semés en terre.

Grainier, grainière : définition du Littré (1872-1877)

GRAINIER (grè-nié, niè-r') s. m.
  • 1Celui, celle qui vend en détail toutes sortes de grains, graines, légumes, même du foin et de la paille.
  • 2Collection de graines étiquetées ou rangées méthodiquement.

REMARQUE

Bien que grènetier soit plus usité que grainier, celui-ci est cependant meilleur ; les anciennes ordonnances et statuts concernant cet état ne portent que le nom de grainier. Il est d'ailleurs dérivé exactement de grain ou graine, tandis que grènetier vient de grainette.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « grainier »

Étymologie de grainier - Littré

Grain, graine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de grainier - Wiktionnaire

(1672)[1] Composé de grain, graine et -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « grainier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
grainier grɛnje play_arrow

Citations contenant le mot « grainier »

  • L’ex-société Plan-SPG, devenue SPG (Société de production grainière) depuis sa reprise par la holding Sopex, mise sur de nouveaux axes de développement. Sans s’éloigner pour autant de sa vocation première. « Notre métier de base, c’est la semence à destination des jardiniers amateurs. Aujourd’hui, on cherche des relais de croissance autour de nos valeurs et de nos marques », explique Hugo Plan, directeur général, qui impulse avec l’appui du repreneur une nouvelle dynamique à l’entreprise jadis en difficulté. C’est ainsi qu’il a signé avec le fabricant allemand Biogents un accord de distribution exclusif de ses pièges à moustiques innovants sur le marché français, à destination du consommateur final. Des pièges d’extérieur sans produit chimique. L’un capture les moustiques en les attirant en simulant l’odeur humaine, l’autre neutralise les femelles en les empêchant de pondre. « Lancés depuis trois mois seulement, ces deux produits représentent déjà un million d’euros de chiffre d’affaires. C’est un relais de croissance important, cela renforce notre position sur le marché du jardin », note le dirigeant. , Economie | Avignon : SPG mise sur la diversification
  • Tout commence en 1743 quand Pierre Andrieux et sa femme Claude Geoffroy ouvrent un magasin de semences, quai de la Mégisserie à Paris (1er), tout près du célèbre marché aux fleurs de la capitale (et qui existe toujours). Tous deux passionnés –lui est botaniste du roi Louis XV et elle maîtresse grainière–, ils transmettent cet amour à leur fille, qui épouse en 1774 un autre féru de plantes, Philippe-Victoire de Vilmorin. FranceSoir, Vilmorin, belle plante bicentenaire (VIDEO)
  • La première graine de cette belle aventure entrepreneuriale, Marie-Claire Adam, la gérante et fondatrice d’Armor Semences, l’a plantée il y a plus de trente ans. « Je me suis lancée en 1985 avec deux abris. J’avais déjà travaillé dans le secteur des semences, donc j’avais le réseau ». Elle démarre, en produisant, pour le compte d’une entreprise, de la graine de laitue. Puis poursuit avec de la tomate, du melon… Lorsque la société partenaire des débuts choisit une nouvelle orientation, la dynamique agricultrice franchit le cap et prend sa carte de productrice grainière. Journal Paysan Breton, Prendre de la graine | Journal Paysan Breton
  • Les meilleurs engrais verts sont ceux constitués d’un mélange d’espèces et de familles botaniques différentes. Aujourd’hui il est très facile pour le jardinier amateur de se procurer des sachets de graines  d’engrais verts. Chaque "maison grainière" propose des mélanges divers (adaptés aux différents sols et climats) et pour diverses utilisations. Ces mélanges (conditionnés même pour petits jardins) peuvent être mellifères pour les insectes pollinisateurs et les abeilles domestiques. Franceinfo, Jardin. Quand les plantes jouent le rôle d'engrais
  • « Nous avons tenu compte de la spécificité de la zone pour bâtir autour de la maison des Sorbiers notre écoquartier Clause-Bois-Badeau », reprend-on au cabinet du maire de la commune, dont le blason arbore une rose, symbole de l'exploitation de la culture grainière. En tout près de 3500 logements sont en train de sortir de terre à la place de l'ex-leader mondial dans la production de graines pour le jardin. Ce projet immobilier écolo a d'ailleurs obtenu de nombreux prix, comme pour redonner son lustre d'antan à ce site en perdition. leparisien.fr, La maison des Sorbiers, un vestige du passé tourné vers l'avenir - Le Parisien
  • La région de Sikasso est considérée comme la zone grainière par excellence du Mali avec un potentiel de production céréalière avoisinant les 4,5 millions de tonnes par an. Malgré cet important potentiel, la productivité des céréales, spécialement celle du maïs, est faible. Aujourd’hui, le rendement moyen du maïs chez les paysans est de 1,5 tonne/hectare, largement en deçà du potentiel de 4 tonnes et plus par hectare avec les variétés améliorées. La faible productivité du maïs peut être attribuée à plusieurs facteurs dont la faiblesse et la baisse de fertilité des sols, la faible utilisation de nutriments et de variétés à haut rendement, les  mauvaises pratiques de gestion de fertilité des sols ainsi que des conditions climatiques souvent défavorables. Les agriculteurs maliens utilisent moins de 10 kg de nutriments/ha (en dehors des zones cotonnières et rizicoles). L’Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) entend inverser cette tendance afin d’accroître la production alimentaire et de réduire la pauvreté dans les communautés rurales du grenier céréalier de Sikasso grâce à l’amélioration de la productivité des systèmes de culture à base de maïs. Les cultures cibles sont le maïs et le niébé. Spécifiquement, le projet poursuit des objectifs de renforcement des organisations paysannes et des systèmes de vulgarisation pour une large diffusion des technologies de gestion intégrée de la fertilité des sols (GIFS), d’augmentation de la productivité du système de culture maïs-niébé par une large diffusion des technologies éprouvées de GIFS. Enfin, il vise à accroître l’accès des producteurs aux intrants, notamment les semences améliorées, les engrais et les insecticides. Ainsi, dans le cadre de l’intensification du projet maïs/niébé dans la région de Sikasso, AGRA a encadré 4 secteurs, 12 villages et 656 producteurs en 2014. Il a également assuré la formation de 15 techniciens d’agriculture et des producteurs à la GIFS, organisé des rencontres et la formation de l’encadrement en GIFS, des rencontres villageoises d’information des producteurs et réalisé une enquête de renforcement des capacités des organisations paysannes (CPI) dans 54 villages. Dans le secteur de Bougouni, en 2014, AGRA a procédé à la distribution de 10 tonnes de semences de maïs et 5 tonnes de semences sélectionnées de niébé (Yèrèwolo, Korobalé), à la distribution de 52 tonnes d’engrais complexe céréale et 86 tonnes d’urée conformément au KIP (Kick Start Input Package) au prix de la subvention gouvernementale. Enfin, AGRA a assuré la distribution de 3.300 flacons d’insecticides pour le niébé. Elle a effectué les suivis culturaux des 5.300 « parcelles paysannes de production », les études socio-économiques des 54 villages de 7 cercles de Sikasso (ESPGRN), le prélèvement de sols et les analyses au Laboratoire sol eau plante de Sotuba, le bilan de la campagne et la gestion du magasin de warrantage dans les 54 villages. Toujours dans le secteur de Bougouni, AGRA a organisé la formation des chefs secteurs et des chargés de programme à la GIFS, la formation des leaders paysans au warrantage, la formation des chargés de programme aux aspects socio-économiques du projet. Les suivis culturaux et carrés de rendements, la formation des producteurs à la gestion du KIP, la mise en place d’un magasin de maïs dans chaque village, la réalisation d’une enquête socio-économique et la création d’une coopérative de producteurs de maïs/niébé par village, sont, entre autres, les activités menées par AGRA dans le secteur de Bougouni. Environ 1045 tonnes de maïs sont disponibles à la vente dans les 54 villages, une dizaine de coopératives des producteurs de maïs/niébé sont installées et disposent d’un récépissé. Sur les analyses de la qualité des sols, AGRA a abouti à des résultats qui pourront intéresser les chercheurs de l’Institut d’économie rurale (IER) et surtout le département du Développement rural qui envisage d’établir une cartographie détaillée possible de la pauvreté des sols. Le système de culture maïs/niébé se justifie dans la région grainière de Sikasso. Le warrantage du maïs sécurise pendant 6 mois les exploitations agricoles contre le bradage et l’insécurité alimentaire et améliore les revenus. Le renforcement des capacités des organisations paysannes sécurise la production et le marché. En définitive, la Gestion intégrée de la fertilité des sols (GIFS) est un outil d’amélioration de la fertilité des sols pauvres de la région de Sikasso. La production de maïs en 2014 était de 1.744.026 tonnes, ce qui représente 25% des 6.980.733 tonnes de céréales produites dans notre pays. Cette céréale devient du coup la deuxième après le riz en importance de production. Mali Actu, Mali : Productivité agricole : LE COUPLE MAÏS/NIÉBÉ FAIT ECOLE
  • Pour y arriver, l'armée commence par la réhabilitation des routes de desserte agricole. C'est depuis une dizaine de jours que les Fardc ont lancé les travaux de réhabilitation de la route Kasinga-Kididiwe-La Haye, qui va permettre aux cultivateurs d'évacuer les denrées alimentaires dans cette zone, grainier du Nord-Kivu. Une équipe de génies militaires, avec leurs armes au dos et quelques jeunes recrutés pour la réussite de ces travaux y sont visibles. , mediacongo.net - Actualités - Beni : après la reconquête de Mayangose des mains des rebelles ADF, les Fardc annoncent la reprise des activités champêtres
  • Les adventices jouent le rôle de concurrent de la culture en place dans une parcelle. Les conséquences peuvent être plus ou moins importantes selon différents critères : le seuil de nuisibilité de l'espèce, le stade de la culture, le potentiel grainier de l'adventice, ... Terre-net, Quelle nuisibilité des adventices pour le colza et le tournesol ?
  • Le porte-parole de l’armée ajoute également que le centre de formation « Tsotsota où s'effectue la formation et la pendaison des certains Congolais a été récupéré, même Kididiwe 1 et 2. Le quartier général où se planifiaient toutes les activités de l'ADF, [la Haye], est aussi passé sous le contrôle des FARDC. » La localité de "Mwalika", toujours à Beni, considéré comme le grainier des rebelles qui pratiquaient les activités champêtres a été récupéré, selon l'armée. Dans cette partie, toutes les recrues venues de tous les coins du monde étaient regroupées, a-t-il fait savoir. « Nous avons trouvé ici l'argent des pays étrangers notamment la Tanzanie, le Burundi, l'Ouganda », a fait savoir le porte-parole de l’armée. , Digitalcongo.net | Offensive des FARDC : déjà 80 rebelles ADF tués depuis fin octobre à Beni
  • Graminées : comme les géraniums, les graminées lèvent vite et ont un pouvoir d’étouffement fort. Si les pressions dépassent les 30 pieds/m², une pré-levée offrira un premier contrôle. Une post-levée en relais devrait maîtriser la population et permettre de baisser le stock grainier pour la céréale à suivre. Il existe plusieurs leviers agronomiques pour faire baisser la pression. Dans notre page spéciale graminées, nous détaillons ces leviers et les bonnes stratégies de contrôle. Terre-net, Identifier les adventices cibles pour désherber son colza
  • L'Institut technique de la betterave a testé deux solutions de culture de betteraves en agriculture biologique. La première consiste à semer les betteraves au carré, grâce au semoir Geoseed 2 de Kverneland, qui permet un alignement parfait dans les deux sens, avec un écartement de 45 cm dans les deux directions. Avec cette densité de 43 000 pieds, le potentiel atteint plus de 80 t/ha. Cette technique impose au préalable plusieurs faux-semis (quatre passages éliminent de 80 % le potentiel grainier) et donc un semis plus tardif aux alentours de la mi-avril. Au binage, l'opérateur peut travailler dans les deux directions et donc éliminer mécaniquement les adventices entre les pieds de betteraves sur la ligne de semis.  Réussir machinisme, Deux techniques de culture testées en betteraves bio | Réussir machinisme

Traductions du mot « grainier »

Langue Traduction
Corse grani
Basque grainier
Japonais より粗い
Russe зернистым
Portugais granulado
Arabe محبب
Chinois 颗粒感
Allemand körniger
Italien grainier
Espagnol más granulado
Anglais grainier
Source : Google Translate API

Synonymes de « grainier »

Source : synonymes de grainier sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires