La langue française

Gagneur

Sommaire

  • Définitions du mot gagneur
  • Étymologie de « gagneur »
  • Phonétique de « gagneur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gagneur »
  • Citations contenant le mot « gagneur »
  • Traductions du mot « gagneur »
  • Synonymes de « gagneur »
  • Antonymes de « gagneur »

Définitions du mot « gagneur »

Trésor de la Langue Française informatisé

GAGNEUR, subst. masc.

I. − [Correspond à gagner I A] Celui qui travaille (ou joue) pour gagner de l'argent. Intérieur sec, sobre, vide, comme inhabité; c'est le strict appartement du travail. La chambre, avec son petit lit, est une cellule. Tout cela, logis d'ouvrier, dans lequel pend quelque vieille soierie de chez Waille, qui sert pour un ton, un jour. On ne sent là, chez ce gagneur d'argent, ni service ni cuisine (Goncourt, Journal,1866, p. 310).Il était, sans vouloir se l'avouer, flatté par le ton de Joseph, par la réelle timidité que marquait soudain ce brutal, cet ogre, ce terrible gagneur d'or (Duhamel, Cécile,1938, p. 177).
Arg. Gagneuse. Femme qui réussit à gagner beaucoup d'argent en se prostituant. Une fille sans harmonie ça pourra être une leveuse, une gagneuse même; ça fera jamais une femme de classe! (Simonin, Touchez pas au grisbi,1953, p. 28).
II. − [Correspond à gagner II] Celui qui veut gagner ou qui gagne dans une compétition ou dans une lutte. Bobet pense trop, c'est un gagneur, ce n'est pas un joueur (R. Barthes, Mythologies, Paris, Éd. du Seuil, 1957, p. 132).
A. − [Correspond à gagner II A; le compl. déterminatif désignant l'avantage obtenu] Des professeurs dont l'enseignement consiste dans un dressage mental. Ils fabriquent des gagneurs de prix, comme des saltimbanques fabriquent des acrobates, en les déformant (Bourget, Crit. doctr., t. 1, 1912, p. 13).
B. − [Correspond à gagner II B; le compl. déterminatif désignant la compétition ou la lutte elle-même] Il faut se souvenir que Bonaparte ne fit pas plus de bruit [que Charles X] en se rendant de Fontainebleau à Toulon, que la France ne s'émut pas davantage, et que le gagneur de tant de batailles faillit d'être massacré à Orgon (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 669).
Prononc. et Orth. : [gɑ ɳ œ:ʀ] et [gaɳ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. Ds Ac. dep. 1878. Fér. Crit. t. 2 1787 écrit gâgneur. Étymol. et Hist. 1. 1174-78 gaïneor « cultivateur » (E. de Fougères, Manières, éd. R.A. Lodge, 785); 2. ca 1175 gaaigneor « celui qui fait un profit » (B. de Ste-Maure, Ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 5241), rare av. le xviiies.; 3. 1645-48 gagneur de batailles (Voiture, Œuvres [Épistre à mons. le Prince, sur son retour d'All., l'an 1645] t. 2, p. 203 ds Littré). Dér. du rad. de gagner*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Nom commun

gagneur \ɡa.njœʁ\ masculin (pour une femme on dit : gagneuse)

  1. Celui, celle qui gagne, qui gagne habituellement.
    • Gagneur de batailles : chef militaire qui a remporté de nombreuses victoires.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAGNEUR. n. m.
Celui qui gagne. Il ne s'emploie guère que dans l'expression Gagneur de batailles, Général qui a remporté de nombreuses victoires.

Littré (1872-1877)

GAGNEUR (ga-gneur) s. m.
  • 1Celui qui gagne, qui fait un profit. Dans un pays où il y a plus de vanité que de cupidité, plus de solliciteurs d'emploi que de gagneurs d'argent…, Dupont-White, l'Individu et l'État, p. 104.

    Gagneur de batailles, celui qui remporte des victoires. Ce gagneur de tant de batailles, Ce dompteur de tant d'ennemis, Ce vainqueur de tant de murailles, Qui vit tous les peuples soumis, Voiture, Œuv. t. II, p. 203, dans POUGENS. Ce sera une belle chose qu'une fille arrête un gagneur de batailles, Retz, III, 222. Voici une mauvaise plaisanterie que j'écris au roi de Prusse… cela n'est pas bon à courir ; mais peut-être en peut-on amuser le roi preneur de villes et gagneur de batailles [Louis XV victorieux], car encore faut-il amuser son héros, Voltaire, Lett. d'Argenson, 25 juin 1745. Ce fut par les combats de Seneff que le grand Condé termina sa carrière de gagneur de batailles, Sismondi, Hist. des Français, t. XXV, p. 278, 1841.

  • 2Celui, celle qui gagne souvent au jeu, qui a l'habitude de gagner ou qui ne songe qu'à gagner.

HISTORIQUE

XIVe s. Et pour ce sont-il villains gaingneurs, et gaingnent laidement, Oresme, Thèse de MEUNIER.

XVIe s. Que celui qui perdroit seroit tenu de livrer promptement au gaigneur celui de tous les autres eunuques qu'il demanderoit, Amyot, Artax. 21. Hardi gaigneur, hardi mangeur [ceux qui travaillent beaucoup mangent beaucoup], Cotgrave Mieux vaut bon gardeur que bon gaigneur, Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GAGNEUR.
1Celui qui gagne, qui fait un profit. Ajoutez : Ne pouvant sauver l'État qu'aux dépens de la capitale qui l'a perdu, vous avez bravé les cris des gagneurs d'argent, Rousseau, Lett. à Silhouette, 2 déc. 1759.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gagneur »

(Date à préciser) → voir gagner et -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gagner ; provenç. guazanhador ; catal. ganyador ; portug. ganhador ; ital. guadagnatore. Dans les hauts temps, gaagnere, gaagneor signifie cultivateur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gagneur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gagneur ganjœr

Évolution historique de l’usage du mot « gagneur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gagneur »

  • Je suis un lutteur et un gagneur. Je refais cent fois et j’apprends tous les jours quelque chose de nouveau. De Yves Saint Laurent / interview de Paris Match du 6 février 1992
  • Les gens qui doutent ne gagnent jamais et les gagneurs ne doutent jamais. De Anonyme
  • “Je veux juste pouvoir gagner. Je suis un gagneur. Je ferai tout ce qu’il faut pour gagner. Je reste à la salle. Je pense que j’étais un All-Star cette année, je pense avoir fait une saison de All-Star cette année. Cela ne me détourne pas de ce que je pense être et où je pense que je serai. Vous savez quel est mon état d’esprit. Je veux pouvoir gagner parce que je pense que tout vient avec ça.” LaVine Basket Infos, Zach LaVine : "Je suis un gagneur. Je ferai tout ce qu'il faut pour gagner"
  • Tout à fait. Tout parle pour lui. Il aime ce club, il connaît ce club et la plupart des joueurs. Il a un mental de gagneur. , 20 minutes - Collet: «J'ai tout de suite pensé à Stéphane Henchoz»

Traductions du mot « gagneur »

Langue Traduction
Anglais winner
Espagnol ganador
Italien vincitore
Allemand gewinner
Chinois 优胜者
Arabe الفائز
Portugais vencedora
Russe победитель
Japonais 勝者
Basque irabazleak
Corse vincitore
Source : Google Translate API

Synonymes de « gagneur »

Source : synonymes de gagneur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gagneur »

Partager