La langue française

Frétiller

Définitions du mot « frétiller »

Trésor de la Langue Française informatisé

FRÉTILLER, verbe intrans.

A.− [En parlant d'un animal] Remuer, s'agiter par de petits mouvements vifs et courts. Poisson qui frétille; frétiller de la queue; frétiller comme une carpe. Serpent qui frétillait, rampait et sifflait (Gautier, Rom. momie,1858, p. 324).Les moineaux frétillaient, vibratiles, dans la poussière (Montherl., Célibataires,1934, p. 839):
1. Soudain le bonhomme enleva brusquement du fleuve un petit poisson d'argent qui frétillait au bout du fil. Puis il essaya de retirer son hameçon, le tordit, le tourna, mais en vain... Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Femme de Paul, 1881, p. 1223.
P. métaph. Il sentait frétiller dans sa nasse les millions de M. Levrault (Sandeau, Sacs,1851, p. 16).
B.− P. anal.
1. [En parlant d'une chose] Bouger, se mettre en mouvement. Il lui sembla voir frétiller sa plume qui avait l'air de lui dire : Travaille? (Murger, Scènes vie boh.,1851, p. 57).
2. [En parlant d'une pers.] S'agiter sous l'effet d'un sentiment, d'une sensation. Je l'appelais « mon lieutenant », et je sentais que le nombril lui en frétillait d'orgueil (Duhamel, Nuit St-Jean,1935, p. 16):
2. C'était un paquet de haillons, de trous, de pièces, de ficelles, de vieilles fleurs, de vieux panaches; et là-dessous une pauvre figure fanée, tannée, ridée, crevassée, où la malice de deux petits yeux noirs frétillait au milieu des rides comme un lézard à la fente d'un vieux mur. A. Daudet, Contes lundi,1873, p. 199.
Pop. Frétiller de la croupe. Et elles balançaient leurs ventres, frétillaient de la croupe, secouaient leurs seins, répandant autour d'elles une senteur énergique de femmes en sueur (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Femme de Paul, 1881p. 1227).
REM. 1.
Frétillard, arde, adj.Qui s'agite sans cesse. Les petits goujons qui s'agitent frétillards et peureux (Gautier, Jeunes-Fr.,1872, p. 289).
2.
Frétillon, onne, adj. employé dans le même sens.À quatre-vingts ans, il [le marquis de S...] était encore frétillon et coquet (Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 106).
Prononc. et Orth. : [fʀetije], (il) frétille [fʀetij]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 2emoitié xiies. (Richeut, 1127, éd. I.-C. Lecompte ds Rom. R. t. 4, 1913, p. 289b). Prob. dér. en -iller* du rad. du verbe a. fr. froitier, freter « frotter » (ca 1245, Li Regrés N.-D., 94, 1 ds T.-L.), type en usage dans de nombreux dial. tant du domaine d'oïl que de celui d'oc (FEW t. 3, p. 784a), vraisemblablement de même orig. que frotter* (ibid., p. 787b); cf. aussi les dér. a. fr. froiterie « méchanceté » (xiiie-xives. ds T.-L.) et freteler « remuer vivement, rapidement » (xiiie-xves., ibid. et Gdf.). Fréq. abs. littér. : 82. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 56 (s.v. frétillon).Lew. 1960, p. 152 (s.v. frétillon).Mat. Louis-Philippe 1951, p. 287 (s.v. frétillard).

Wiktionnaire

Verbe

frétiller \fʁe.ti.je\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se remuer ; s’agiter par des mouvements vifs et courts.
    • Il se prit à marcher devant nous en compagnie de son chien qui frétillait de la queue et jappait joyeusement. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 157, 2012)
    • Cette carpe était bien en vie, elle frétille encore.
    • Cet enfant me fatigue, il frétille sans cesse.
  2. (Figuré) (Familier) Être pris d'agitation.
    • (Figuré)Rien n'arrête le zèle des recruteurs monastiques. Vous les voyez frétiller autour des héritiers, des héritières… — (Jules Michelet, Du prêtre, de la femme, de la famille, 3e éd., Hachette & Paulin, 1845, p.256)
    • Les pieds lui frétillent, il a impatience de marcher, de partir.
    • La langue lui frétille, il a grande envie de parler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRÉTILLER. v. intr.
Se remuer, s'agiter par des mouvements vifs et courts. Cette carpe était bien en vie, elle frétille encore. Le chien frétille de la queue. Cet enfant me fatigue, il frétille sans cesse. Fig. et fam., Les pieds lui frétillent, Il a impatience de marcher, de partir. La langue lui frétille, Il a grande envie de parler.

Littré (1872-1877)

FRÉTILLER (fré-ti-llé, ll mouillées, et non fréti-yé) v. n.
  • Se remuer par des mouvements vifs et courts. Cette carpe frétille encore. Je suis même trompé, si sous sa jupe bleue [d'un esprit] Je n'ai point vu deux fois frétiller une queue, Hauteroche, Esprit follet, IV, 4. Je sentis fretiller le bonhomme Richelieu, qui me demanda si cela serait long, Saint-Simon, 343, 246.

    Familièrement. Les pieds lui frétillent, se dit d'un homme qui a impatience de s'en aller.

    La langue me frétille, j'ai grande envie de parler.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XIVe s. Icelle femme doubte que son mary ne le veuille pas ainsi, si n'en dure ou pose, et fretille et fremie…, Ménagier, I, 6. Un cheval qui soit paisible au chevauchier, sans fretillier ne tournoier, ib. III, 2.

XVe s. …Une estincelle [je] Sent sous la mamelle Qui m'art [brûle] et fretelle, Froissart, Poésies mss. f° 243, dans LACURNE. Quant me souvient des bons jours… De dueil li corps me fretille, Deschamps, Poésies mss. f° 70. Toujours dans le vin vermeil On voit un petit soleil Qui fretille et rayonne, Basselin, X.

XVIe s. … Que les estrangers qui ouvroyent les yeux, et fretilloyent pour entrer en France, oyans seulement dire qu'elle [Orléans] seroit assiegée, perdroyent la volonté d'y venir, Lanoue, 578. L'oiseau enretté, plus il tasche en fretillant se defiler, et plus il s'empietre, Yver, p. 581.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « frétiller »

(Deuxième moitié du XIIe siècle) De l’ancien français froitier (« frotter »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, fertiller ; provenç. frezilhar. Saumaise a proposé un verbe fritillare, dérivé de fritillus, cornet à dés, à cause des mouvements donnés au cornet. Diez, d'après Frisch, préfère un verbe fictif frictillare, fréquentatif de frictare ou fricare, frotter. Mais du Cange donne fritillare, piler du poivre dans un mortier, et fritillum, fratillum, mortier à piler du poivre ; c'est le mouvement de va-et-vient du pilon qui a donné frétiller. Quant à fratillum, il est dans Isidore sous la forme plus intacte de fractillum, ce qui conduit à fractum, supin de frangere, briser, le pilon étant considéré comme instrument qui brise.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « frétiller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
frétiller fretijr

Évolution historique de l’usage du mot « frétiller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « frétiller »

  • Pour l’instant, plus question pour Lila de frétiller : notre nouvelle bachelière mention très bien savoyarde profite de ce début d’été pour se remettre d’un accident de skateboard. Elle va se faire opérer des ligaments croisés. , Insolite | La truite : une Savoyarde appelle à la prudence
  • La Premier League revient! Cette annonce devrait faire frétiller le cœur de tous les supporters de football dans le monde, mais le coronavirus est passé par là et c'est un championnat bien différent qui reprend mercredi, après trois mois d'arrêt forcé. La Croix, Angleterre: le retour d'une Premier League méconnaissable
  • Vendredi soir, pour la dernière de « Tous en cuisine » sur M6, Cyril Lignac a mis les petits plats dans les grands en proposant la recette du plat traditionnel espagnol par excellence : la paella. Une façon savoureuse de souhaiter un bel été aux fidèles de l’émission culinaire et de nous faire, une dernière fois, frétiller les papilles, en attendant la suite de ses aventures. Biba Magazine, Tous en cuisine : bienvenue en été avec la paella de Cyril Lignac ! - Biba Magazine

Traductions du mot « frétiller »

Langue Traduction
Anglais wriggle
Espagnol meneo
Italien guizzo
Allemand zappeln
Chinois 蠕动
Arabe يتلوى
Portugais contorcer-se
Russe юлить
Japonais うごめく
Basque wriggle
Corse arrugà
Source : Google Translate API

Synonymes de « frétiller »

Source : synonymes de frétiller sur lebonsynonyme.fr

Frétiller

Retour au sommaire ➦

Partager