Fraterniser : définition de fraterniser


Fraterniser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FRATERNISER, verbe intrans.

A.− Manifester des sentiments mutuels de sympathie, d'amitié. Fraterniser ensemble, les uns avec les autres; fraterniser avec qqn. Coralie et Madame du Val-Noble fraternisèrent, se comblèrent de caresses et de prévenances (Balzac, Illus. perdues,1843, p. 370).On se réunissait de village à village, on fraternisait, au lieu de se battre à coups de pierre et de bâton, comme autrefois (Erckm.-Chatr., Hist. paysan,t. 1, 1870, p. 284):
1. ... des gens d'origines très différentes se coudoyaient et fraternisaient. L'égalité que la présence de la mort n'avait pas réalisée en fait, la joie de la délivrance l'établissait, au moins pour quelques heures. Camus, Peste,1947, p. 1462.
P. métaph. :
2. J'irai, loin des murs de marbre, Tant que je pourrai marcher, Fraterniser avec l'arbre, La fauvette et le rocher. Hugo, Chans. rues et bois,1865, p. 81.
B.− En partic.
1. [En parlant de soldats et/ou de civils dans une guerre ou dans une grève] Faire cause commune avec des soldats ennemis, des hommes du parti adverse; sympathiser avec eux, s'unir fraternellement à eux. Les soldats, les troupes fraternisent avec les civils. À peine fut-on à portée du trait, que ses soldats [de Scipion] fraternisèrent avec les cohortes ennemies (Mérimée, Essai guerre soc.,1841, p. 170).Fatalement, dans une commune souffrance, Allemands et envahis fraternisaient, se solidarisaient (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 383).
Absolument :
3. Toute l'escouade est dans le bain. Vous êtes encore une fois accusés d'avoir fraternisé. Il paraît que vous échangiez des lettres, et que c'est le petit chien qui les portait. Cendrars, Main coupée,1946, p. 235.
2. [En parlant d'une population] La disposition d'une partie de la population, qu'on soupçonnait être fort portée à fraterniser avec les Français (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 2, 1823, p. 246).
REM. 1.
Fraternisant, ante, part. prés. adj.Qui fraternise. Je l'aime [l'Amérique] (...) pour son amour de la vertu (...) son innocence maçonnique et fraternisante (Morand, Eau sous ponts,1954, p. 183).
2.
Fraternisé, ée, part. passé adj.,terme de prosodie. La rime batelée, ou la rime fraternisée, mets voile au vent, cingle vers nous, Caron, car on t'attend... (Jeux et sp.,1968, p. 751).
Prononc. et Orth. : [fʀatε ʀnize], (il) fraternise [fʀatε ʀni:z]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1548 « avoir des relations fraternelles » (La Boét., Serv. vol., p. 27, Feugère ds Gdf. Compl.). Dér. du lat. class. fraternus « fraternel, de frère », dér. de frater (frère*); suff. -iser*. Fréq. abs. littér. : 104.

Fraterniser : définition du Wiktionnaire

Verbe

fraterniser \fʁa.tɛʁ.ni.ze\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se promettre ou se manifester mutuellement une amitié fraternelle.
    • À quelques pas de lui, le perfide timonier et le matelot du Saint-Ferdinand qui vantait naguère la puissance du capitaine parisien, fraternisaient avec les corsaires. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Déjà, depuis le début de l'année, des fédérations avaient lieu de village à village, de ville à ville. Les enfants, les jeunes filles, les vieillards couronnés d'épis de blé et de feuilles de chêne venaient fraterniser sous la voûte du ciel. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Je suis entré ce soir au café « Sturm ». Les Berlinois de la Société ne fréquentent jamais ce dancing vulgaire où la jeunesse brune et les « sous-offs » de la garnison fraternisent. — (Xavier de Hauteclocque, La tragédie brune, Nouvelle Revue Critique, 1934, p.77)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fraterniser : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FRATERNISER. v. intr.
Se promettre ou se manifester mutuellement une amitié fraternelle. Les partis réconciliés fraternisèrent. Les soldats fraternisèrent avec les émeutiers.

Fraterniser : définition du Littré (1872-1877)

FRATERNISER (fra-tèr-ni-zé) v. n.
  • 1Vivre en frères, faire acte de bonne amitié. Fraterniser avec quelqu'un. La presse abat les murs de la patrie, Et Dieu nous dit : peuples, fraternisez, Béranger, Quatre âges.
  • 2Il se dit de deux corps ou compagnies qui se réunissent pour quelque solennité commune. M. Dupuy a lu des extraits des différents mémoires du semestre dernier, ainsi qu'il est d'usage quand les deux académies des sciences et des belles-lettres fraternisent ensemble et se visitent deux fois l'an, Bachaumont, Mém. secrets, t. IV, p. 161.

    On fraternise dans des banquets, dans des réunions.

  • 3Pendant la révolution, on disait fraterniser pour contracter une union politique, adhérer aux opinions nationales.

HISTORIQUE

XVIe s. La nature nous a à tous en commun donné ce grant present de la voix et de la parole pour nous acointer et fraterniser davantage, La Boétie, Servit. vol. …Avec une lettre escrite de sa main, comme les roys s'entrescrivent, non point pour affaires, mais pour se fraterniser privéement, Carloix, II, 5. Aucunes fois les vers ne se suivent pas, symbolisant l'un incontinent après l'autre ; ainz sont croisez, en sorte que le premier fraternise avec le tiers, et le second avec le quart, Sibilet, Art poét. liv. I, p. 150, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fraterniser »

Étymologie de fraterniser - Littré

Verbe fait, au XVIe siècle, du latin fraternus, sur le modèle de fraternité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de fraterniser - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Du latin fraternus (« fraternel ») et -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fraterniser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fraterniser fratɛrnize play_arrow

Conjugaison du verbe « fraterniser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe fraterniser

Évolution historique de l’usage du mot « fraterniser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fraterniser »

  • À Flint, dans le Michigan, une séquence vidéo où l’on peut voir le shérif du comté de Genesee ôter son casque puis défiler aux côtés des manifestants et fraterniser avec eux est devenue virale. Courrier international, Ces policiers qui fraternisent avec les manifestants
  • L’ancienne Gouverneure du district de Bamako a aussi appelé à la formation des groupes mobiles de communication pour informer au cas où l’internet sera coupé; elle a appelé les manifestants à fraterniser avec les forces de sécurité; à ne pas bloquer de résidences privées ou de services privés; à protéger les ambassades,  les représentations diplomatiques, les étrangers et leurs biens. Libre Opinion Guinée, Manifestation du 10 juillet au Mali : Les manifestants assiègent l'ORTM et l'Assemblée Nationale | Libre Opinion Guinée
  • Contrairement aux années précédentes, les participants n’ont pas eu la chance de fraterniser sur place, la direction de l’école leur demandant de quitter les lieux dès que possible, conformément aux consignes de la Direction de la santé publique. Journal L'Avenir et des Rivières, 132 étudiants de l'école JJB complètent leur parcours secondaire - Journal L'Avenir et des Rivières
  • D’abord, elle se fera sans grands rassemblements. Les Québécois qui aiment fraterniser pour célébrer leur pays devront se tenir loin les uns des autres, sécurité sanitaire oblige.  Le Journal de Montréal, Que fêtons-nous à la Saint-Jean? | Le Journal de Montréal
  • Les annonces du déconfinement progressif ont été perçues comme une sortie de prison, le retour espéré à un semblant de normalité. On ressent l’urgence de rattraper le temps perdu, de profiter de la présence des gens qu’on aime, de renouer avec le grand air, et de fraterniser dans des lieux familiers.  Le Journal de Montréal, Relâchement exagéré pendant le déconfinement | JDM
  • L’homme peut se détruire pour des frontières, alors qu’il sait fraterniser pour une oeuvre commune. De Robert Laffont / Une si longue quête

Traductions du mot « fraterniser »

Langue Traduction
Corse fraternizà
Basque fraternize
Japonais 兄弟
Russe брататься
Portugais confraternizar
Arabe تآخى
Chinois 兄弟会
Allemand fraternisieren
Italien fraternizzare
Espagnol fraternizar
Anglais fraternize
Source : Google Translate API

Synonymes de « fraterniser »

Source : synonymes de fraterniser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fraterniser »


Mots similaires