La langue française

Fourrure

Sommaire

  • Définitions du mot fourrure
  • Étymologie de « fourrure »
  • Phonétique de « fourrure »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fourrure »
  • Citations contenant le mot « fourrure »
  • Images d'illustration du mot « fourrure »
  • Traductions du mot « fourrure »
  • Synonymes de « fourrure »

Définitions du mot fourrure

Trésor de la Langue Française informatisé

FOURRURE, subst. fém.

A.− Peau de certains animaux (mammifères notamment) garnie de son poil.
1. Pelage partic. épais et fin, composant la robe de certains mammifères; p. anal. peau de quelques oiseaux. La fourrure du chat angora, du cygne, de l'ours. Hamilcar (...) était couché en rond, le nez entre ses pattes. Un souffle égal soulevait sa fourrure épaisse et légère (France, Bonnard,1881, p. 268).Les glaces reculent de nouveau vers la fin de l'acheuléen; alors le mammouth et le rhinocéros à fourrure épaisse nous arrivent (S. Blanc, Init. préhist.,1932, p. 26):
1. kiki-la-doucette. − (...) à peine sentais-je, à la surface de la fourrure profonde, les petits pieds agaçants de ces mouches que tu poursuis. Un effleurement, une caresse parfois ridait d'un frisson l'herbe inclinée et soyeuse qui me revêt... Colette, Dialog. bêtes,1905, p. 8.
2. Peau qui, après avoir subi un traitement approprié, sert à confectionner ou à garnir des vêtements, des parures, des articles d'ameublement, etc. Bonnet de fourrure, manteau garni de fourrure; fourrure à longs poils. Plusieurs avaient des vestes de soie mêlée de fils d'or ou d'argent, et des pelisses de soie bleue, doublées de riches fourrures (Lamart., Voy. Orient,t. 2, 1835, p. 88).Les marchands de fourrures ont l'air d'être faits en fourrures : sourcils de vison, cheveux d'astrakan, regard de loutre (Morand, Londres,1933, p. 268):
2. À côté, encadrant le seuil, pendaient (...) des lanières de fourrure, des bandes étroites pour garnitures de robe, la cendre fine des dos de petit-gris, la neige pure des ventres de cygne, les poils de lapin de la fausse hermine et de la fausse martre. Zola, Bonh. dames,1883, p. 390.
P. métaph. Elle [la forêt de Rambouillet] se disperse (...) reploie méconnaissables ses pins et ses houx sous une fourrure de neige (Colette, Pays connu,1949, p. 7).
SYNT. Fourrure blanche, grise, noire; fourrure brillante, épaisse, vaporeuse; fourrure à poil ras, ondulé; fourrure de lapin, de martre, de renard; col, étole, pelisse de fourrure; couverture, tapis de fourrure.
a) P. ext.
Vêtement réalisé en fourrure. S'emmitoufler, s'envelopper dans sa fourrure. Je la fis asseoir, je la débarrassai de son chapeau, de son voile, de sa fourrure, de son manchon (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Inconnue, 1885, p. 1000):
3. ... comme MmeSwann trouvait qu'on gelait chez elle, il m'arrivait souvent de la voir recevant dans des fourrures, ses mains et ses épaules frileuses disparaissant sous le blanc et brillant tapis d'un immense manchon plat et d'un collet, tous deux d'hermine, qu'elle n'avait pas quittés en rentrant et qui avaient l'air des derniers carrés des neiges de l'hiver plus persistants que les autres... Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 634.
P. méton., vieilli. Docteur, magistrat portant une robe ornée de fourrure. N'aimant point (...) les La Seiglière, qui avaient de tout temps traité de bourgeoisie les fourrures et les mortiers (Sandeau, Mllede La Seiglière,1848, p. 202).
HÉRALD. Émaux de l'écu représentant des fourrures (hermine et vair). Hermine. Une des fourrures héraldiques représentée en blason par un champ d'argent, semé de mouchetures de sable sans nombre (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 761).
b) [P. anal. d'aspect] Végétation épaisse, touffue. L'homme arrêtait la faucheuse, la retournait, l'engageait dans le foisonnement des fleurs de prairie, pour un nouveau découpage de la fourrure froide des herbes (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 205).Ils longeaient une muraille ruineuse que les vignes folles et les viornes devaient, à la belle saison, couvrir d'une fourrure bourdonnante (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 13):
4. Les épis, pressés les uns contre les autres, formaient à trois pieds de terre une fourrure plus épaisse, plus sensible et mobile que celle d'une bête : nappe de grain mouvante, d'où s'échappe et s'écoule déjà l'odeur du pain... R. Bazin, Blé,1907, p. 239.
B.− Ce qui enveloppe ou garnit intérieurement (un objet).
1. MARINE
a) Garniture de toile goudronnée, de fil de caret entourant et protégeant un cordage. Fourrure d'espar, d'étalingure. [J. Bart] embouque le chenal sur un navire délavé, corrodé, avec des agrès en fourrure (La Varende, J. Bart,1957p. 194).
b) Morceau de vieille toile servant à boucher des interstices. Il n'y a pas d'autre ressource qu'un tampon. On prend les chiffons de toute espèce qu'on trouve sous sa main, tout ce que dans la langue spéciale on appelle fourrures, et l'on refoule le plus qu'on peut dans la crevasse la tumeur du prélart (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 387).
c) Fourrure de gouttière. Forte pièce de construction qui forme la ceinture intérieure d'un navire, dans le sens de la longueur. Sur les anciens vaisseaux en bois [croiseurs], les barrots étaient fixés à la muraille par (...) la fourrure de gouttière qui les recouvrait (Croneau, Constr. nav. guerre, t. 1, 1892, p. 219).
2. ORFÈVR. Opération frauduleuse consistant à recouvrir d'une fine couche de métal précieux un bijou, une monnaie faits d'un métal vil, ou à augmenter la teneur en métal commun de certains alliages. (Ds Lar. 20e-Lar. Lang. fr., Quillet 1965).
3. TECHNOL. Pièce de métal, de bois, etc., servant à compenser un vide, à masquer un joint ou un défaut dans certains assemblages. On rétablit (...) le rayon d'enroulement [sur la bobine de la machine d'extraction] en (...) introduisant, sous le câble, une fourrure supplémentaire formée d'un tronçon de vieux câble (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 1045).Rentrent dans cette catégorie [charpente mixte en fer et bois] (...) les fourrures en bois placées sur les pannes, le faîtage ou les sablières pour recevoir les chevrons (Robinot, Vérif., métré et prat. trav. bât.,t. 2, 1928, p. 19).
Prononc. et Orth. : [fuʀy:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1160 forrëure « peau de certains mammifères avec son poil » (Enéas, 747 ds T.-L.); b) 2emoitié du xiiies. « vêtement fait avec des peaux ainsi préparées » (Romances et Pastourelles, III, 48, 36, ibid.); c) 1690 « robe fourrée, garnie de fourrures des magistrats, des docteurs et qui fait état de leur qualité » (Fur.), p. ext. 1689 (éd.) « magistrat portant fourrure » (La Bruyère, Les Caractères, éd. G. Servois, t. 3, 1, p. 62); d) 1690 hérald. (Fur.); 2. a) 1690 mar. (Fur.); b) 1812 menuis. (Boiste); 3. 1901 orfèvr. (Nouv. Lar. ill.). Dér. de fourrer*; suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 727. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 632, b) 1 047; xxes. : a) 1 095, b) 1 331. Bbg. Archit. 1972, p. 211. − Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Nom commun

fourrure \fu.ʁyʁ\ féminin

  1. (Habillement) Peau de certains animaux, précieuse par la couleur, la longueur, l’épaisseur du poil, et dont on peut se servir pour doubler, garnir ou orner les robes, etc. : on en fait aussi des manchons, des bonnets, des manteaux, des paletots, etc.
    • À ce moment, il aperçut un ours superbe, un grizzly à fourrure noire, de haute taille, qui marchait sur ses pieds de derrière en longeant la voie, troublé sans doute par cette lutte des éléments qui impressionne si vivement les animaux. — (Jules Verne, Le Testament d’un excentrique, 1899, livre 2, chap. 12)
    • Suzanne, en minaudant, me parle d'un manteau de fourrure, véritable occasion pour cet hiver et qu'il ne faudrait pas laisser passer ! — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 230)
    • […],et une peinture sous verre, fixée sur la façade, représentait une femme appétissante aux yeux noirs qui, frileusement, s'emmitouflait de fourrures. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
  2. (Héraldique) Se dit de l’hermine et du vair (ainsi que des dérivés) qui sont techniquement des semés d’un meuble spécifique avec des couleurs particulières qui n’ont pas besoin d’être énoncées (ce qui les distingue des autres semés qui nécessitent d’indiquer les couleurs du champ et des meubles). Autre différence avec les semés, les meubles utilisés sont considérés comme faisant partie intégrante du champ et n’introduisent pas de surcouche.
    • Écartelé d’hermine et de vair, qui est de Campagne-lès-Hesdin → voir illustration « écartelé d’hermine et de vair »
  3. (Mécanique) Pièce qui sert à empêcher toute vibration dans un ensemble mécanique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FOURRURE. n. f.
Peau de certains animaux, précieuse par la couleur, la longueur, l'épaisseur du poil, et dont on se sert pour doubler, garnir ou orner les robes, etc. : on en fait aussi des manchons, des bonnets, des manteaux, des paletots, etc. Une belle fourrure. Une fourrure de grand prix. Fourrure de martre zibeline, de petit-gris, d'hermine, etc. Un manteau, un paletot, un bonnet, un col de fourrure. Prendre, oublier sa fourrure, Sa cravate, son écharpe de fourrure. Il désigne aussi, en termes de Blason, l'hermine et le vair. La fourrure d'un président.

Littré (1872-1877)

FOURRURE (fou-ru-r') s. f.
  • 1Peau de certains animaux, plus ou moins précieuse, munie de son poil et préparée, dont on garnit les vêtements pour se garantir du froid. La fourrure des castors blancs est estimée à cause de sa rareté, et les parfaitement noirs sont presque aussi rares que les blancs, Buffon, Quadrup. t. III, p. 71, dans POUGENS. Les Français construisirent en 1726, à Niagara, un fort où s'arrêtaient les fourrures, qui, sans cet établissement, auraient été portées à Oswego, Raynal, Hist. phil. XVII, 26.

    Par extension, en parlant d'oiseaux. Ils [les eiders] ne quittent point le climat glacial, dont leur fourrure épaisse leur permet de braver la rigueur, Buffon, Ois. t. XVII, p. 164.

  • 2Robe garnie de fourrures. La fourrure d'un docteur, d'un président. Les députés [lapins] retournèrent dire à leurs frères que cet étranger [le chat], si vénérable par sa majestueuse fourrure, était un philosophe, Fénelon, t. XIX, p. 51. Rose en douillette, en fourrure, Ici contre la froidure, Vient m'offrir un doux soutien, Béranger, Hiver.

    Par extension, la personne même qui porte la robe de fourrure. Il traite les fourrures [présidents] de bourgeoisie, La Bruyère, XI.

  • 3 Terme de blason. Peaux velues qui entrent dans les armoiries ; il y en a deux, l'hermine et le vair.
  • 4 Terme de menuiserie. Tringles de bois servant à appuyer le lambris, à remplir un vide, etc.

    Morceau de bois mince qui sert à caler les pièces de charpente.

  • 5 Terme de marine. Morceaux de vieille toile ou de vieux cordages servant à remplir les vides, à garantir du frottement les cordages.

    Nom donné à certaines garnitures de bois tendres appliquées aux vergues, aux mâts, aux bittes, aux écubiers, etc.

  • 6Morceau ou pièce fausse insérée dans quelque ouvrage ancien.
  • 7Pyramide de chaudrons qui entrent les uns dans les autres.
  • 8Touffes d'herbes que les bestiaux laissent dans les prés parce qu'ils y trouvent des plantes qui leur répugnent.

HISTORIQUE

XIIIe s. Fame n'est pas de peché monde. Qui a sa crine noire ou blonde Selonc nature, Qui i met s'entente et sa cure à ajouster une fourreure Au lonc des treces, Fabliaux mss. n° 7218, f° 237, dans LACURNE.

XVe s. Serons armez [pour un tournois] par nos cousts comme il nous plaira, et aurons targe sans couverture ne fourrure de fer ne d'acier, Monstrelet, t. I, ch. 8, p. 7, dans LACURNE.

XVIe s. Seront tenus les officiers de nos villes de faire visiter lesdits fagots et laignes, quand ils viendront à vente, pour sçavoir s'il y a fourrure ou autre faute, et proceder sur les delinquans par les peines…, Coust. génér. t. I, p. 814.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FOURRURE, s. f. ce qui sert à garnir, doubler, soit pour la solidité, soit pour la commodité, soit pour le luxe & l’ornement. On fourre les bijoux d’or & d’argent de corps étrangers, pour les rendre solides : on dit dans ce cas plûtôt garniture que fourrure. On fourre un habit de peaux garnies de leur poil. On fourre aussi quelquefois pour tromper, comme des bottes de foin fourrées. La fourrure est encore un habit particulier aux docteurs, licentiés, bacheliers, professeurs, &c. de l’université. Voyez Docteur.

Fourrure, (Marine.) c’est une enveloppe de vieille toile à voile, ou de fils & cordons des vieux cables, que l’on met en tresse ou petite natte, & dont on enveloppe toutes les manœuvres de service pour les conserver. On en met aussi autour du cable, pour le conserver à l’endroit où il passe dans l’écubier, & lorsque l’ancre est mouillée. (Z)

Fourrure ou Rombaliere, (Marine.) c’est un revêtement de planches qui couvrent par-dedans les membres des grands bâtimens à rame. (Z)

Fourrures, en termes de Blason, ce sont les doublures des robes, des lambrequins, qui marquent la qualité des personnes. Voyez Manteau, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fourrure »

(1160) De l’ancien français forrëure. → voir fourrer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Fourrer ; prov. folradura ; anc. espagn. forradura. La fourrure, comme on voit par l'historique, est proprement ce qui enveloppe, et, en se particularisant, la peau velue dont on garnit les vêtements.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fourrure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fourrure furyr

Évolution historique de l’usage du mot « fourrure »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fourrure »

  • Il n'y a pas que l'argent dans la vie, il y a aussi les bijoux, les fourrures, les voitures. De Maurice Henry
  • Il n'y a pas que l'argent dans la vie, il y a aussi les fourrures et les bijoux. De Elizabeth Taylor (écrivain)
  • La femme se procure des fourrures aux dépens de divers animaux. La loutre, par exemple, le castor et le lapin (qui prend des pseudonymes). Mais principalement, l'homme. De Hervé Lauwick / Les femmes vues de près
  • L’hiver ne jetez pas vos vêtements légers, l’été ne jetez pas vos fourrures. De Proverbe chinois
  • Les manteaux de fourrure sont habités par de veilles peaux. De Elie Semoun / Plaisantristes
  • La fourrure, c'est une peau qui change de bête. De Aurélien Scholl
  • Le seigneur m'a promis un manteau de fourrure, et voici déjà que je transpire. De Proverbe polonais
  • Appelons la femme un bel animal sans fourrure dont la peau est très recherchée. De Jules Renard / Journal
  • Les femmes se parent de la fourrure des animaux pour plaire aux hommes qui préfèrent la leur. De Frédéric Dard
  • Les médecins se font un grand tort en ne prescrivant pas systématiquement à toute femme enrhumée un manteau de fourrure. De Anonyme
  • - Pour me rafraîchir, je me mets des feuilles sur la tête. - Tu pourrais aussi enlever ta toque en fourrure. De Wes Anderson / Moonrise Kingdom (2012)
  • L’homme heureux, c’est celui qui aide sa femme à passer le manteau de fourrure qu’elle a acheté avec ses économies de jeune fille juste avant leur rencontre. De Anonyme
  • Un animal, c'est de la vie enveloppée de fourrure ou d'écailles, habitée par l'inquiétude, capable oh combien capable de tendresse, de force, de courage et de peur. De Jean-Paul Lebourhis / L'exil intérieur
  • Les manteaux de duc traînent dans leur fourrure - Pendant que des grandeurs on monte les degrés - Un bruit d’illusions sèches et de regrets - Comme, quand vous montez lentement vers ces portes - Votre robe de deuil traîne des feuilles mortes. De Edmond Rostand / Cyrano de Bergerac
  • Les philosophes ressemblent sans le savoir aux fourrures. Tous deux attirent les mythes. De Jacques Sternberg
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial du marché Vêtements en fausse fourrure 2020 se concentre sur la taille du marché, la part, la croissance, les fabricants et les prévisions jusqu’en 2026. Son vaste référentiel fournit des statistiques et des données analytiques importantes pour donner une compréhension complète du marché. Le rapport est bénéfique pour les stratèges et les acteurs de l’industrie pour planifier leurs futures stratégies commerciales. Le rapport d’étude de marché de Vêtements en fausse fourrure se base principalement sur les facteurs sur lesquels les entreprises se positionnent sur le marché et sur ce facteur utile à l’entreprise. De plus, le rapport présente des graphiques, des chiffres et des tableaux sportifs qui offrent un point de vue transparent sur le marché des cartes commerciales / d’entreprise. , Vêtements en fausse fourrure Industrie 2020 Marché Acteurs clés Taille, part, croissance, tendances, segments, demande, offre, statistiques et prévisions 2026 – JustFamous
  • La fourrure recyclée ne fait désormais plus partie des matières utilisées par Lowell pour la création de ses sacs et accessoires. La Presse, Lowell délaisse la fourrure recyclée et lance une collection abordable
  • Pourquoi le lion ou le zèbre ont-ils une fourrure alors qu'ils vivent dans des zones particulièrement chaudes ? C'est une protection. Parce que la fourrure, ce sont des poils. Et les poils jouent un rôle protecteur face à l'environnement extérieur. RTL.fr, Pourquoi les animaux de la jungle ont-ils des fourrures malgré la chaleur ?
  • Depuis le mois d'avril, le coronavirus a été détecté chez des visons américains, comme celui-ci, dans 17 fermes d'élevage d'animaux à fourrure aux Pays-Bas, entraînant l'abattage de plus de 500 000 animaux. National Geographic, Le coronavirus précipite la fin de l'industrie de fourrure de vison aux Pays-Bas | National Geographic
  • Hélène de Fougerolles, engagée depuis longtemps aux côtés de PETA France, signe une tribune pour dénoncer la production de fourrure. , Hélène de Fougerolles s'engage contre le massacre des visons et la production de fourrure
  • Qu’il s’agisse d’une paire de faux cils ou d’un manteau, chaque article fabriqué à partir de visons provient de la cruelle industrie de la fourrure. Le vison est un animal solitaire dont le territoire s’étend sur plusieurs kilomètres. Ce sont des animaux naturellement terrifiés par les humains et qui aiment grimper et nager. Mais dans les élevages pour la fourrure, ils sont emprisonnés dans des cages exiguës qui sont souvent couvertes d’excréments, de poils et de nourriture pourrie. Les animaux présentent souvent des signes de folie induite par la captivité, notamment des mouvements frénétiques et de l’automutilation, et souffrent d’infections, de plaies béantes et d’autres blessures qui ne sont généralement pas traitées. À la fin de leur courte et misérable vie, les éleveurs les tuent en utilisant les méthodes les moins chères disponibles, comme le gazage, l’électrocution et le brisement du cou. PETA France, Plus de cils en fourrure de vison chez Sephora ! | Actualités | PETA France
  • Mondial Tissu en fausse fourrure marché 2020: le nouveau rapport de recherche ajoute dans la base de données Rapports de précision. Ce rapport de recherche répartis sur les pages, de résumer les entreprises et les supports Top avec des tables et des chiffres. Rapport final ajoutera lanalyse de limpact des Covid-19 sur cette industrie. , Taille du marché mondial Tissu en fausse fourrure 2020 Taille de lindustrie, Action, la croissance des entreprises, les revenus, les tendances, le marché de la demande mondiale de pénétration et prévisions pour 2026 – JustFamous
  • La société Lilly Lashes qui vend des faux cils sait que personne ne veut acheter de la fourrure – matière cruellement volé à un animal – et fait donc des affirmations trompeuses sur ses cils de vison : Lilly Lashes commercialise certains cils en fourrure de vison comme étant « végans ». , Lilly Lashes trompe les clients au sujet de la fourrure de vison – agissez maintenant ! | PETA France
  • Rapport global Pare-brise en fourrure micro marché 2020 a brève analyse et proposition complète à léchelle du segment de marché, la taille, laction, lanalyse transversale, et les prévisions de revenus pour 2026. Le fait de rapport sur les aspects essentiels du marché Pare-brise en fourrure micro sur les échelles mondiales et régionales. Il présente une analyse des facteurs de marché, les tendances de lindustrie, la dynamique du marché, les principaux acteurs et leurs limites. Par ailleurs, le marché Pare-brise en fourrure micro comprend des canaux de vente, les distributeurs, les négociants, les résultats de la recherche, la conclusion, lannexe et source de données. , Impact de Covid-19 sur le marché Pare-brise en fourrure micro 2020: Taille de lindustrie mondiale, la croissance, les segments, les revenus, les fabricants et 2026 Rapport de recherche Prévisions – JustFamous
  • Mondial Cuir et fourrure Tissu marché 2020: le nouveau rapport de recherche ajoute dans la base de données Rapports de précision. Ce rapport de recherche répartis sur les pages, de résumer les entreprises et les supports Top avec des tables et des chiffres. Rapport final ajoutera lanalyse de limpact des Covid-19 sur cette industrie. , Taille du marché mondial Cuir et fourrure Tissu 2020 Taille de lindustrie, tendances futures, les facteurs de croissance clés, la demande, Affaires Partager, Ventes et revenus, lecteurs Fabrication, application, portée et possibilités analyse par Outlook – 2026 – MillauJournal

Images d'illustration du mot « fourrure »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fourrure »

Langue Traduction
Anglais fur
Espagnol pelaje
Italien pelliccia
Allemand pelz
Chinois 毛皮
Arabe الفراء
Portugais pele
Russe мех
Japonais 毛皮
Basque fur
Corse fur
Source : Google Translate API

Synonymes de « fourrure »

Source : synonymes de fourrure sur lebonsynonyme.fr
Partager