Vair : définition de vair


Vair : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VAIR, subst. masc.

A. − Fourrure grise et blanche de l'écureuil petit-gris, au dos gris et au ventre blanc, et qui était réservée aux rois, aux hauts dignitaires pendant le Moyen Âge. Quoique doublé de vair, ce manteau n'est pas chaud; j'aurais mieux fait (...) de prendre mon armure (Barbier, Satires, 1865, p. 219).V. gris1ex. de Faral.
P. métaph. Les cieux sont de vair, et la terre est recouverte d'une broderie. Chaque chemin d'herbes foulées sous la gelée blanche est comme une traîne lamée (Claudel, Tête d'Or, 1890, 3epart., p. 119).
Pantoufle de vair. [P. allus. au conte de Ch. Perrault, Cendrillon, où le mot était orthographié verre] Certaines fourrures rares, comme le vair, (...) ne pouvaient être portées que par les rois, par les ducs et par les seigneurs (...). Ce mot, depuis cent ans, est si bien tombé en désuétude que, dans un nombre infini d'éditions de contes de Perrault, la célèbre pantoufle de Cendrillon, sans doute de menu vair, est présentée comme étant de verre (Balzac, Martyr calv., 1841, p. 53).C'est par erreur (...) qu'on a dit que les pantoufles de Cendrillon étaient de verre? (...) Des chaussures de vair, c'est-à-dire des chaussures fourrées, se conçoivent mieux (A. France, Livre ami, 1885, p. 321).P. métaph. V. pantoufle ex. 1.
En compos. Menu-vair*.
B. − HÉRALD. ,,Une des fourrures de l'écu, consistant en points (en forme de petites cloches) d'argent et d'azur alternés; disposés par quatre, cinq ou six sur un même nombre de lignes horizontales ou tires`` (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 766). Les armoiries (...) de cette famille (l'écusson bandé de vair et de gueules de six pièces) (Nerval, Filles feu, Angélique, 1854, p. 562).
En compos. Contre-vair. ,,Fourrure constituée par des cloches d'azur et d'argent réunies par deux à l'inverse du vair où elles sont alternées`` (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 758).
Prononc. et Orth.: [vε:ʀ]. Homon.: ver, verre, vers, vert. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. ca 1100 « gris-bleu, clair et vif » (Roland, éd. J. Bédier, 283: Guenes [...] vairs out les oilz); 2. 1155 « bigarré » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 10357: peliçuns [...] vairs e gris). B. Subst. 1. a) ca 1140 « fourrure blanche et grise de quelques écureuils, en particulier le petit-gris » (Geoffroi Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 5554: or e argent e veir e gris); ca 1165 (Troie, éd. L. Constans, 26892: n'i remest or ne vair ne gris); b) [1697 pantoufles de verre (Ch. Perrault, Les Contes des fées, Cendrillon, Paris, Jean de Bonnot, 1972, p. 189: une paire de pantoufles de verre)] 1841 (Balzac, loc. cit.); 2. ca 1180 hérald. (Thomas, Tristan, éd. B. H. Wind, 910: escu ot d'or a vair freté). Du lat. varius « varié, nuancé, tacheté, bigarré, moucheté; divers, différent; mobile, inconstant, changeant ». Fréq. abs. littér.: 24.
DÉR.
Vairé, -ée, adj.,hérald. ,,Se dit de l'écu, quand les points de vair (ou cloches) sont d'autre émail et métal que l'argent et l'azur`` (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 766). Maubeuge − vairé d'or et de gueules. Champagne. Chailly vairé d'argent et de sable. Bretagne (Grandm.1852). [veʀe], [vε-]. Att. ds Ac. 1694-1798. 1resattest. a) ca 1160 « bigarré, tacheté » (Eneas, éd. J. J. Salverda de Grave, 4027: de cent colors menu veiriez); b) ca 1229 hérald. (Gerbert de Montreuil, Roman de la Violette, éd. D.L. Buffum, 2694: Couvretures, escu et lanche Avoit [...] D'or et d'asur [...] Vairies, a quartier d'argent); 1297 (Max Prinet, Armorial de France, 140 ds Le Moyen Âge, t. 31, 1934 ds Brault, p. 285: vairé de [...] et de [...]); de vair, suff. *.
BBG.Bambeck (M.). Lexikalisches und Etymologisches. Z. rom. Philol. 1961, t. 77, p. 328. − George (K.E.M.). Anglicisms in contemporary French... Modern Languages. 1976, t. 57, pp. 25-34. − Giaque (G.S.). Toward a history of old French vair. Semasia. 1977, no4, pp. 25-33. − Guiraud (P.). De la grive au maquereau... Fr. mod. 1966, t. 34, p. 286 (s.v. vairé). − Schafer (B.). Die Semantik der Farbadjektive im Altfranzösischen. Tübingen, 1987, pp. 92-94. − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 122, 141, 144.

Vair : définition du Wiktionnaire

Nom commun

vair \vɛʁ\ masculin

  1. (Vieilli) Fourrure blanche et grise de quelques espèces d’écureuils et particulièrement de celle du petit-gris.
    • Son costume se composait d’une tunique verte, fourrée au col et aux poignets avec du menu vair, sorte de fourrure inférieure en qualité à l’hermine et provenant, à ce que l’on croit, de la peau de l’écureuil gris. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Le vair et le petit-gris durent être prohibés au milieu du XIIe siècle. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
  2. (Héraldique) Fourrure de l’écu, figurée par de petites cloches alternées d’azur et d’argent, disposées de telle sorte que la pointe des pièces d’azur est opposée à la pointe des pièces d’argent.
    • Tel porte de vair.
    • L'identité des familles ne s'établit que d'après les armoiries, et nous avons déjà donné celles de cette famille (l'écusson bandé de vair et de gueules de six pièces). — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vair : définition du Littré (1872-1877)

VAIR (vêr) s. m.
  • 1Anciennement, fourrure de la peau d'une espèce d'écureuil, du même nom, qui était colombine par-dessus et blanche par-dessous ; c'est ce qu'on nomme aujourd'hui petit gris. Le roi, deux fois par an, distribuait des manteaux rouges fourrés d'hermine ou de menu vair aux chevaliers qu'il retenait auprès de sa personne, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuv. t. IV, p. 111, dans POUGENS.
  • 2 Terme de blason. Un des métaux composé ordinairement d'argent et d'azur en petites pièces égales disposées de telle sorte que la pointe des pièces d'azur est opposée à la pointe des pièces d'argent, et la base à la base. Porter de vair.

    Vair contre vair, se dit quand le métal est opposé au métal et la couleur à la couleur, ce qui est contraire à la disposition ordinaire.

REMARQUE

C'est parce qu'on n'a pas compris ce mot maintenant peu usité qu'on a imprimé dans plusieurs éditions du conte de Cendrillon souliers de verre (ce qui est absurde), au lieu de souliers de vair, c'est-à-dire souliers fourrés de vair.

HISTORIQUE

XIe s. Vairs [il] out les iex et mult fier le visage, Ch. de Rol. X.

XIIe s. Le front poli et clair, les oilz vers et rians, Sax. v. Il fu bien afublez d'une pelice vaire, ib. XXX.

XIIIe s. Le commun des conreeurs de robe vere de Paris, Liv. des mét. 415. Nous le trouvames gisant sus couvertouers de menu ver, et nous traïmes tout souef [doucement] vers li et le trouvames mort, Joinville, 218.

XVe s. Et [Philippe d'Artevelle] se fourroit de menus vairs, Froissart, II, II, 160. Ils [les seigneurs] sont fourrés de vairs et de gris, et nous [les paysans] sommes vestus de povres draps, Froissart, II, II, 160.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

VAIR. Ajoutez : - REM. Dans le blason le vair n'est pas un métal ; il constitue, avec l'hermine, les deux fourrures du blason.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Vair : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VAIR, s. m. (terme de Blason.) c’est une fourrure faite de plusieurs petites pieces d’argent & d’azur à-peu-près comme un U voyelle, ou comme une cloche de melon. Les vairs ont la pointe d’azur opposée à la pointe d’argent, & la base d’argent à celle d’azur.

On appelle vair affronté, lorsque les vairs ont leurs pointes tendantes au cœur de l’écu, & vair appointé ou vair en pal, quand la pointe d’un vair est opposée à la base de l’autre.

On appelle vair contre vair, lorsque les vairs ont le métal opposé au métal, & la couleur opposée à la couleur : ce qui est contraire à la disposition ordinaire du vair.

Vairé se dit de l’écu, ou des pieces de l’écu chargées de vairs : quand la fourrure est d’un autre émail que d’argent & d’azur, alors on dit vairé de telle couleur ou métal. Senecé porte vairé d’or & de gueules. On appelle aussi des pieces honorables de l’écu vairées, quand elles sont chargées de vair. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vair »

Étymologie de vair - Wiktionnaire

Du latin varius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de vair - Wiktionnaire

(XIe siècle) Du latin varius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de vair - Littré

Provenç vair, var, vaire ; du lat. varius. varié (voy. VARIER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vair »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vair vɛr play_arrow

Citations contenant le mot « vair »

  • Pour pêcher la truite, mieux vaut être bien équipé. Avec par exemple une canne à lancer (entre 2,5 et 3,5 m). Pour les appâts, quatre sont essentiels : le lombric, le ver de farine, le vairon et le leurre artificiel. , Edition La Plaine | Vittel-Contrexéville : les conseils de l’AAPPMA «Le Vair et la Vraine» avant l’ouverture de la pêche
  • Le culte du petit pied féminin – de la Chine du XIe siècle à la pantoufle de vair de Cendrillon, au XVIIème – a longtemps servi, de façon aussi symbolique que purement technique, à contraindre la mobilité (et donc la liberté) des femmes. Pour s’en convaincre, un espace reconverti en salon d’essayage permettra d’ailleurs aux visiteurs de tenter l’expérience de la marche chaussés de modèles anciens… L'Obs, L’histoire de la chaussure s’expose au Musée des Arts Décoratifs
  • Alors pantoufle de verre ou pantoufle de vair («la fourrure grise et blanche d’un écureuil», comme Balzac l’a suggéré au XIXe siècle) ? Finissons-en avec ce quiproquo. C’est peu envisageable d’aller guincher en pantoufle fourrée, etc., même si, avec l’analyse qui suit, la pantoufle en fourrure (donc douce, confortable, transpirante…) est assez tentante : «Le soulier, pour l’esprit conscient, explique Bruno Bettelheim, est juste un soulier, mais pour l’inconscient il est tout naturellement symbole du vagin, les contes agissant sur les deux niveaux et donc suggérant force niveaux de lecture.» Libération.fr, La pantoufle de pervers - Culture / Next
  • -  Et alors, les pantoufles de Cendrillon, elles sont de verre ou de vair ? , Affaire Cendrillon : le verre ou le vair dans le fruit ?
  • Évidemment, la pantoufle de verre (le débat à savoir si la fameuse pantoufle était en verre ou en vair, une fourrure, n’a jamais vraiment été résolu !) sert d’inspiration pour un modèle scintillant jouant sur la transparence, alors que les tenues plus extravagantes des demi-sœurs se traduisent en mules aux couleurs éclatantes. La Presse, Trouver chaussure à son pied… comme Cendrillon chez Aldo
  • Quand leurs coupes les vivres et en vair à biens se qui se passe. L'Obs, Deux nouvelles statues, dont celle de l’impératrice Joséphine, déboulonnées en Martinique
  • Après douze ans de discussions , de négociations et de changements de législation, Nestlé Waters, via sa filiale Agrivair, vient enfin de présenter un projet de renaturation du Petit Vair sur une distance de 2 km, sur des terrains lui appartenant situés entre la Ferme de la Tuilerie, près de l’hippodrome, au pont de Norroy. Coût : 300 000 €. Aux frais de Nestlé Waters. , Edition La Plaine | 300 000 € pour restaurer le Petit Vair à Vittel
  • vair[email protected]vair.com +33 2 40 96 21 59 http://www.chateaudevair.com/ Unidivers, « ATTENTION DRAGONS » DE CYRIL GUILLOUX – CHÂTEAU DE VAIR Vair-sur-Loire mercredi 29 juillet 2020
  • La capote, c'est le soulier de vair de notre génération. On l'enfile quand on rencontre une inconnue, on danse toute la nuit, et puis on la balance. De David Fincher / Fight Club

Traductions du mot « vair »

Langue Traduction
Corse vair
Basque vair
Japonais ベア
Russe vair
Portugais vair
Arabe vair
Chinois 变化
Allemand vair
Italien vair
Espagnol vair
Anglais vair
Source : Google Translate API

Synonymes de « vair »

Source : synonymes de vair sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires