La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « aumusse »

Aumusse

Variantes Singulier Pluriel
Féminin aumusse aumusses

Définitions de « aumusse »

Trésor de la Langue Française informatisé

AUMUSSE, subst. fém.

COST. ECCL.
A.− Coiffure de fourrure devenue simple ornement ecclésiastique et qui est portée par les chanoines et les chantres sur le bras gauche lorsqu'ils vont à l'office (l'aumusse est un signe de la dignité ecclésiastique). Aumusse de petit-gris. Porter l'aumusse (Ac. 1798-1932) :
1. Charles X, Louis XIX et Henri V descendant di Enrico di Borbone, sont donc gentilshommes de la République de Venise qui n'existe plus, comme ils sont Rois de France en Bohême, comme ils sont chanoines de Saint-Jean-de-Latran à Rome, et toujours en vertu de Henri IV; je les ai présentés en cette dernière qualité. Ils ont perdu leur épitoge et leur aumusse, et moi j'ai perdu mon ambassade. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 4, 1848, p. 351.
2. Le luxe de sa chapelle et de sa collégiale tournait positivement à la démence. À Tiffauges, résidait tout le clergé d'une métropole, doyen, vicaires, trésoriers, chanoines, clercs et diacres, écolâtres et enfants de chœur; le compte nous est resté des surplis, des étoles, des aumusses, des chapeaux de chœur de fin-gris doublé de menu vair. Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 77.
SYNT. Aumusses fourrées d'hermine (Renan, Drames philos., L'Eau de jouvence, 1881, V, 3, p. 504). Siéger dans sa stalle avec l'aumusse et le surplis (Barante, Hist. des ducs de Bourgogne, t. 2, 1821-24, p. 136).
Arg. Porte-aumusse :
3. Porte-Aumusse. − Maître cordonnier. − Allusion au tablier de cuir. − « Nous lui délivons [lire délivrons] le brevet de porte-aumusse, (...) » (Vieux farceur). Larch.1872, p. 203.
B.− Capuchon de tissu, souvent fourré, couvrant la tête et les épaules et de longueur variable, porté par les religieux réguliers ou séculiers et par les laïcs des deux sexes au Moyen Âge notamment :
4. Le bûcheron matinal était vêtu d'une ample souquenille grise, en toile épaisse, et il cognait, avec sur sa tête cette sorte de capuchon qu'ils nommaient encore l'aumusse. J. de La Varende, Nez-de-Cuir, gentilhomme d'amour,1936, p. 178.
SYNT. Une aumusse verte (J. de la Varende, Contes sauvages, 1938, p. 10). Une aumusse de bouvier (J. de la Varende, Nez-de-Cuir, gentilhomme d'amour, 1936, p. 53). Une aumusse de soie (Nerval, Voyage en Orient, t. 1, 1851, p. 86). Humble prêtre, encapuchonné d'une aumusse (Bertrand, Gaspard de la nuit, 1841, p. 110).
Rem. Ce sens n'est relevé que chez ces auteurs.
PRONONC. ET ORTH. : [omys]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 notent une durée mi-longue pour la 1resyll. du mot. Ac. Compl. 1842 enregistre aumuce avec la mention ,,v. lang.``. Gattel 1841 signale : ,,quelques-uns écrivent aumuce``. Besch. 1845 et Littré admettent aumuce et aumusse.
ÉTYMOL. ET HIST. − Apr. 1190 « sorte de chaperon garni de fourrure » (Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 3754 ds T.-L. : S'aumuce trait, si li dit : Tien, Freme te la ja sus ton chief); p. ext. xiiies. « ornement garni de fourrure que portent les chanoines » (La queue de Renart ds Littré : Renart est, quant veut, abbé; Quant il veut, l'aumuce prent Tout à son commandement). Du lat. médiév. almutia, usage eccl., ann. 1158-60 (Rahewinus, Gesta Friderici imp. 4, 77, p. 327, 23 ds Mittellat. W. s.v.); usage séculier, ann. 1255-56 (Wilhelmus Rubruqvensis, Itinerarium ad partes orientales, p. 273, 7, ibid.). Ce lat. médiév. (d'où aussi esp. almuça, a. prov. et cat. almussa, ital. almuzia et peut-être aussi l'all. Mütze, m.h.all. almuz) est d'orig. obsc. L'étymon ar. al mustaka « manteau de fourrure à longues manches » (Lok., no1520; Kluge20, s.v. Mütze) fait difficulté des points de vue phonét. et hist. (Cor. t. 3, p. 466). L'hyp. d'un croisement entre le lat. amictus, amiculum « vêtement » et le lat. médiév. caputium « capuchon » (Cor., loc. cit., EWFS2) fait difficulté du point de vue phonétique.
BBG. − Adams (G. C. S.). Fr. aumusse; Engl. amice. Studies in philology. 1937, t. 34, pp. 49-51. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Boul. 1970 (s.v. aumuce). − Cost. 1899. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Laborde 1872. − Lammens 1890, pp. 30-31. − Leloir 1961. − Marcel 1938. − Mots rares 1965. − Pope 1961 [1952], § 86. − Timm. 1892.

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

aumusse \Prononciation ?\ féminin

  1. Chaperon garni de fourrure.
    • S’aumuce trait, si li dit : Tien, Freme te la ja sus ton chief. — (Béroul, Tristan, éd. E. Muret, 3754 ds T.-L.)
  2. Aumusse.
    • Renart est, quant veut, abbé;
      Quant il veut, l’aumuce prent
      Tout à son commandement.
      — (Roman de Renard)

Nom commun - français

aumusse \o.mys\ féminin

  1. Pèlerine à capuchon en fourrure dont les chanoines, les chapelains et les chantres se couvraient autrefois les épaules et qu’ils portent ordinairement sur le bras, elle est en usage depuis le XIe siècle.
    • Il avait aussi aidé les prêtres à se vêtir. Aux uns, il mettait l’étole, aux autres l’aumusse, aux diacres l’aube. — (Charles De Coster; La Légende d'Ulenspiegel)
    • En ce moment, il caressait d’ailleurs sa chimère, un désir déjà vieux de douze ans, un désir de prêtre ! un désir qui, formé tous les soirs, paraissait alors près de s’accomplir ; enfin, il s’enveloppait trop bien dans l’aumusse d’un canonicat vacant pour sentir les intempéries de l’air. — (Honoré de Balzac; Le Curé de Tours, 1832)
    • …et l’humble prêtre, encapuchonné d’une aumusse, marcha derrière, son missel sous le bras. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  2. Bonnet garni de fourrure en usage du IXe au XIVe siècle, les rois de France la portaient sous leur couronne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AUMUSSE. n. f.
Fourrure dont les chanoines, les chapelains et les chantres se couvraient autrefois la tête et qu'ils portent ordinairement sur le bras. Porter l'aumusse. Aumusse de petit gris. L'aumusse des chapelains et des chantres diffère de celle des chanoines.

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* AUMUSSE, s. f. (Hist. mod.) sorte de vêtement de tête & d’épaules dont on se servoit anciennement en France ; il étoit à la mode sous les Mérovingiens ; la couronne se mettoit sur l’aumusse ; on la fourra d’hermine sous Charlemagne ; le siecle d’après, on la fit toute de peaux : les aumusses d’étoffes prirent alors le nom de chaperon ; celles d’étoffes retinrent celui d’aumusse : peu à peu les aumusses & les chaperons changerent d’usage & de forme. Le bonnet leur succéda ; & il n’y a plus aujourd’hui que les chanoines & les chanoinesses qui en ayent en été. Ils portent pendant cette saison sur leur bras, ce qui servoit jadis en tout tems à leur couvrir la tête. Ce sont les Pelletiers-Foureurs qui les travaillent ; elles sont faites de pieces de petit gris rapportées ; elles ont quatre à cinq piés de long, sur huit à neuf pouces de large ; elles sont herminées & terminées à un bout par des queues de martes ; & l’on pratique quelquefois à l’autre bout, une espece de poche où le breviaire ou quelque livre de piété peut être mis.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « aumusse »

(XIIe siècle) Du latin médiéval almutium, almutia d’usage ecclésiastique dans les années 1160 et séculier vers 1250 ; apparenté à l’espagnol almuça, l’italien almuzia, l’occitan almussa et, peut-être l’allemand Mütze (moyen bas allemand almuz) ; plus avant d’origine obscure : le latin amictus, amiculum (« vêtement » → voir amict, ameuche en ancien français) fait difficulté du point de vue phonétique (comment expliquer le \l\ ?), l’arabe al-mustaka (« manteau de fourrure à longues manches ») fait difficulté du point de vue historique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aumusse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aumusse omys

Évolution historique de l’usage du mot « aumusse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aumusse »

  • Le président de la République est en outre chanoine honoraire de la cathédrale de Saint-Jean-de-Maurienne (titre exigé par François Ier lors de l’invasion de la Savoie en 1536) et proto-chanoine de la basilique Notre-Dame de Cléry (Loiret). Ce dernier titre a été concédé à Louis XI par le pape Sixte IV et comporte, outre le droit de siéger dans le chœur, celui de porter le surplis, la chape et l’aumusse (courte pèlerine de fourrure). La Croix, Emmanuel Macron devient chanoine de la basilique romaine du Latran
  • Une évolution de la langue qui fait disparaître ou qui endort certains mots français: aumusse, boursicaut, friponneau, amphigourique, lourderie ou encore compotation ne sont quasiment plus jamais utilisés. RMC, Les mots anglais envahissent-ils trop notre quotidien? Ça fait débat sur RMC
  • Ira-t-il à St Jean de Latran recevoir l'aumusse et le surplis ?Non, évidemment. Normal 1er ne va à Rome que dans l'espoir de voir le Pape lui accorder sa bénédiction, geste à destination des catholiques pour récupérer leurs suffrages dans les élections à venir. Et limiter la casse. C'est de la pure politique politicienne franco-française dont le Pape n'est qu'un acteur involontaire.Aussi espérons-nous un sursaut de la part du pape François 1er. Le Figaro.fr, Visite des présidents au Pape : un protocole immuable
  • • La "grande toge avec une grande croix dessus", ça existait il y a une cinquantaine d’années, ça s’appelait une soutane (en noir pour le clergé séculier), et ça s’appelait aussi un froc (de couleur différente selon les ordres), ça s’appelait une chape, une coule, une bure, une mosette, une aumusse, etc., et c’était visible à plus de 100 mètres. Le Monde diplomatique, L'islamophobie, « Le Monde » et une (petite) censure, par Alain Gresh (Les blogs du Diplo, 5 novembre 2013)

Traductions du mot « aumusse »

Langue Traduction
Anglais aumusse
Espagnol aumusse
Italien aumusse
Allemand aumusse
Chinois 奥姆斯
Arabe أوموس
Portugais aumusse
Russe aumusse
Japonais aumusse
Basque aumusse
Corse aumusse
Source : Google Translate API

Synonymes de « aumusse »

Source : synonymes de aumusse sur lebonsynonyme.fr

Aumusse

Retour au sommaire ➦

Partager