La langue française

Foulard

Sommaire

  • Définitions du mot foulard
  • Étymologie de « foulard »
  • Phonétique de « foulard »
  • Évolution historique de l’usage du mot « foulard »
  • Citations contenant le mot « foulard »
  • Images d'illustration du mot « foulard »
  • Traductions du mot « foulard »
  • Synonymes de « foulard »

Définitions du mot foulard

Trésor de la Langue Française informatisé

FOULARD1, subst. masc.

A.− Étoffe très légère de soie, de soie et de coton, de fibres artificielles. Blouse, chemise, cravate en/de foulard; foulard imprimé; foulard des Indes. Ceux [des mouchoirs] à large ourlet en foulard gris perle sont d'un grand cachet, plus même peut-être que ceux tout en foulard rose ou bleu avec des plissés en pareil (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 746).Elle [Chloé] porte (...) une robe (...) faite d'un « foulard » à pois qui joue sur la gorge (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 188):
1. M. Bouthemont vous demande du foulard, les dessins les plus clairs. Au milieu du rayon, une exposition des soieries d'été éclairait le hall d'un éclat d'aurore, comme un lever d'astre dans les teintes les plus délicates de la lumière, le rose pâle, le jaune tendre, le bleu limpide (...). C'étaient des foulards d'une finesse de nuée... Zola, Bonh. dames,1883, p. 629.
B.− P. méton.
1. Pièce de tissu carré portée en pointe nouée autour du cou et, spécialement pour la femme, sur la tête ou autour des épaules, qui permet de se protéger du froid ou qui sert d'ornement. Foulard de soie blanche; foulard de tête. Des jeunes filles, des jeunes femmes s'assemblent aussi (...) quelques-unes portant encore sur le chignon le foulard de soie, roulé et arrangé comme une petite calotte (Loti, Ramuntcho,1897, p. 55).Deux horribles voyous (...) cottes de velours, vestes de toile, des foulards rouges autour du cou (Lorrain, M. Phocas,1901, p. 197).Félicité née Péloueyre, issue de « ce qu'il y avait de mieux dans la Lande » (...) n'aimait point se souvenir que lorsqu'en 1850 elle entra dans la famille Cazenave, la grand-mère de son mari « portait encore le foulard » (Mauriac, Génitrix,1923, p. 329):
2. La môme (...) elle avait un chapeau à franges qui croulait sous le poids des fleurs (...) et des voiles et des mousselines (...) il lui en retombait jusqu'à la taille des colifichets garnitures. Une plume de paon, une immense, était nouée sous son menton par un foulard vraiment splendide, à ramages mauves et dorés. Céline, Mort à crédit,1936, p. 258.
P. méton., vx. Foulard(-)rouge. Souteneur. D'où que t'tiens le tuyau? (...) D'un foulard-rouge du port (M. Stéphane, Ceux du trimard,1928, p. 92).
Cache-col pour homme. Il tend au garçon sa canne, son tube, son foulard, se dégante posément (Martin du G., Devenir,1909, p. 35).
[Le foulard en tant que symbole d'appartenance à un groupe] Le foulard des boy-scouts noué autour du cou (Tharaud, An prochain,1924, p. 85).Pujol (...) avec (...) ses vingt-quatre ans, son nez en trompette, et son foulard de la F.A.I. (dont il ne faisait pas partie), il ressemblait assez à l'image que les fascistes se faisaient des bandits rouges (Malraux, Espoir,1937, p. 821).
2. Vx. Mouchoir de poche. Trois sous (...) un foulard tout neuf (...). Alors je m'ai dit que moi aussi je me torcherais le pif dans de la soie (Richepin, Pavé,1883, p. 225).
Prononc. et Orth. : [fula:ʀ]. La finale étant anal., le mot entre dans la série des dér. en -ard (où r se prononce toujours). Le mot est admis ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1747 (cité ds Mémoires de la Société de l'Hist. de Paris et de l'Île de France, 1907, p. 188). Orig. inc., peut-être à rattacher à la famille de fouler* (FEW t. 3, p. 844 et 849, note 3), par l'intermédiaire du part. prov. foulat « foulé » après changement de suff., le part. passé fr. subst. foulé « drap léger d'été » étant attesté au xixes. 1877 Littré Suppl. (cf. Sain. Lang. par., pp. 317-318, repris par EWFS2). Fréq. abs. littér. : 417. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 159, b) 825; xxes. : a) 819, b) 701. Bbg. Arveiller (R.). Doc. lexicogr. tirés des dict. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, t. 2, p. 265. − Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 43.

FOULARD2, subst. masc.

TEXT. Machine servant à encoller les étoffes et à leur donner de l'apprêt. Foulard d'apprêt, gommeur. [Pour la teinture des tissus en pièces] on distingue : − la tournette; − le foulard : pour la teinture à froid (Blanquet, Technol. mét. habill.,1948, p. 111).
REM.
Foularder, verbe trans.Soumettre un tissu à l'action des machines à apprêter. S'agit-il d'imprégner un tissu uniformément d'un liquide, on fait usage d'un appareil connu sous le nom de foulard, machine à foularder (Wurtz, Dict. chim.,t. 3, 1878, p. 82).
Prononc. et Orth. Cf. foulard1. Étymol. et Hist. 1878 (Wurtz). Dér. de fouler* terme techn.; suff. -ard*.

Wiktionnaire

Nom commun

foulard \fu.laʁ\ masculin

  1. Étoffe de soie, de soie et coton ou de fibres artificielles, très légère et dont on fait des mouchoirs, des cravates, des fichus, des robes, etc.
    • Foulard des Indes. — Un mouchoir de foulard. — Une robe de foulard.
    • Denise ne portait que les quelques mètres de foulard, achetés par madame Desforges. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Une heure après, madame Martin, reposée, fraîche, en déshabillé de foulard et de dentelle, descendit sur la terrasse où l’attendait miss Bell. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 119)
    • Je vis entrer dans la salle dune belle jeune femme coiffée d’une chapeau de paille et vêtue d’une robe de foulard écru. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy, réédition Le Livre de Poche, page 48)
  2. (Par extension) Pièce d’étoffe servant de mouchoir, de cache-col, d’écharpe ou de fichu.
    • Deux minutes après, un foulard de coton au cou et son béret « Le Vengeur » planté sur la tignasse épaisse, il attendait dans une posture recueillie et digne les ultimes recommandations paternelles. — (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Ce Binèche, avec sa casquette plate, son costume à carreaux, son foulard et ses chaussures jaunes, représentait le type de la gouape dans toute sa splendeur. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Lorsque je me suis retournée, j’ai aperçu Mina qui se dirigeait vers moi à la vitesse d’une tornade, le foulard bleu pétrole noué autour de son cou se soulevant comme les ailes d’un oiseau. — (Aurélia Demarlier, Le garçon bleu, Alice Éditions, 2015, chap. 19)
    • Le look rappeur, avec ses panoplies fashion, les étiquettes de marques qui dépassent et le cliquetis des bijoux autour du cou, ça fait marcher flouze et bizness. C'est pour ça qu'on préfère les rebeus habillés en dollars aux rebeues fagotées en foulard. — (Lionel Labosse, Karim & Julien, Éditions Publibook, 2007, page 68)
  3. (Technique) Machine servant à encoller des étoffes avec de l’apprêt ou d’autres substances.
    • Foulard gommeur.
  4. (Botanique) Acalypha, queue de chat.
    • Le foulard est aussi appelé cancan ou queue-de-chat.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FOULARD. n. m.
Étoffe de soie, ou de soie et coton, fort légère, dont on fait des mouchoirs, des cravates, des fichus, des robes, etc., Foulard des Indes. Un mouchoir de foulard. Il se dit, par extension, d'un Mouchoir, d'une cravate de foulard. Se couvrir la tête d'un foulard. Un foulard bleu, jaune, rouge, etc.

Littré (1872-1877)

FOULARD (fou-lar ; le d ne se lie pas : un foular élégant ; au pluriel, l's ne se lie pas : des fou-lar élégants ; pourtant plusieurs la lient : des fou-lar-z élégants) s. m.
  • Nom d'un taffetas des Indes orientales, imprimé en diverses nuances, pour faire des mouchoirs, des robes et des fichus de cou.

    Mouchoir de poche ou de cou.

    Terme d'argot. Faire le foulard, se dit d'un voleur, qui, dans la foule, dérobe les mouchoirs.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « foulard »

Tout historique manquant, on ne sait si foulard a une origine indienne, ou s'il vient de fouler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1747) Avec, pour variante foular[1] d’origine inconnue : « on ne sait si foulard a une origine indienne, ou s’il vient de fouler[1] ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « foulard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
foulard fular

Évolution historique de l’usage du mot « foulard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « foulard »

  • Intégrisme : le foulard est un problème en soie. De Laurent Ruquier / Le tout bon
  • En septembre 2019, Assma décide de pratiquer la boxe en option sport. Un rêve pour cette Roubaisienne de 23 ans, inscrite en licence d’Histoire. Or le premier contact avec le prof de sport se passe très mal. La jeune femme porte un foulard, ce qui a le don d’irriter l’enseignant. , Lille : Interdite de boxe à cause d’un foulard, une étudiante brise le tabou d’une discrimination
  • Au commencement de toute cette histoire se trouve l’incident qui a opposé en décembre 2018 une élève avocate de confession musulmane à la direction de son école. La jeune femme revendiquait le droit de se présenter la tête couverte d’un foulard à sa prestation de serment. En dépit des « recommandations » insistantes qu’elle avait reçues, tant du directeur de son école que du premier président de la cour d’appel de Douai, la jeune femme avait refusé de venir tête nue à cette cérémonie, au nom de sa liberté de conscience et de religion, telle qu’elle est affirmée par l’article 10 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et par l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme. Le Monde.fr, A Lille, les avocats interdits de décorations et de signes religieux
  • Un collectif de femmes s'est installé sur les marches du Mont des Arts, portant la coiffe des diplômés et le foulard pour protester contre ce qu'elles vivent comme une mesure d'exclusion affectant une part de la population. "Neutralité n'est pas exclusion", peut-on notamment lire sur les pancartes qu'elles arborent. RTL Info, Un millier de femmes manifestent à Bruxelles contre l'interdiction du foulard dans l'enseignement supérieur - RTL Info
  • Chignons, tresses, queue de cheval, half bun, foulard... Alors que les températures se rapprochent des 30 °C, on attache ses cheveux pour avoir moins chaud ! Grazia.fr, Coiffures : ces idées faciles et stylées pour attacher ses cheveux quand il fait très chaud - Grazia
  • A défaut de masque, elles peuvent alors porter un foulard, un écharpe ou toute autre protection "Lorsque le port d'un masque ou de toute autre alternative en tissu n'est pas possible pour des raisons médicales, un écran facial peut être utilisé", précise l'arrêté.  RTL Info, Port du masque obligatoire dans plusieurs lieux publics: les jeunes enfants dispensés, les personnes malades peuvent porter une autre protection - RTL Info
  • 12 heures tapantes ce lundi 6 juillet 2020. Sur la petite place de l’hôtel de ville de Pampelune, des grappes de festayres en blanc et rouge tendent leur foulard vers le balcon de la mairie, désespérément vide. SudOuest.fr, Vidéo: les non-fêtes de Pampelune célébrées par des centaines de noceurs

Images d'illustration du mot « foulard »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « foulard »

Langue Traduction
Anglais scarf
Espagnol bufanda
Italien sciarpa
Allemand schal
Chinois 围巾
Arabe وشاح
Portugais cachecol
Russe шарф
Japonais スカーフ
Basque zapi
Corse sciarpa
Source : Google Translate API

Synonymes de « foulard »

Source : synonymes de foulard sur lebonsynonyme.fr
Partager