La langue française

Factum

Sommaire

  • Définitions du mot factum
  • Étymologie de « factum »
  • Phonétique de « factum »
  • Évolution historique de l’usage du mot « factum »
  • Traductions du mot « factum »
  • Synonymes de « factum »

Définitions du mot factum

Trésor de la Langue Française informatisé

FACTUM, subst. masc.

A.− Domaine du dr.
1. DR. ANC., vx. Récit de l'une des parties, destiné aux juges, exposant sommairement les faits d'un procès. Le catalogue des factums et autres documents judiciaires antérieurs à 1790 (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 1095).
2. P. ext., vieilli. Mémoire exposant les détails d'un procès, reproduit en plusieurs exemplaires. Synon. usuel mémoire.L'usage de plaider n'existe plus à Rome; il n'y a pas d'audiences publiques; la défense s'établit maintenant par factum ou mémoire (Stendhal, Rome, Naples et Flor.,t. 2, 1817, p. 386).Il composa un mémoire où il exposait clairement que Pyrot n'avait pu voler au ministère de la Guerre quatre-vingt mille bottes de foin (...). Colomban fit distribuer ce factum par les rues d'Alca (France, Île ping.,1908, p. 272).
B.− Domaines judiciaires, pol., littér., etc.,p. ext., péj., littér. Mémoire virulent, récit polémique que publie quelqu'un pour attaquer une personne, une association, ou pour se défendre. Long factum. Synon. libelle, diatribe, pamphlet.La discussion proprement critique par Arnauld d'un factum publié contre Saint-Cyran en 1638 et republié en 1644 (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 4, 1920, p. 85):
... il ne faudrait pas que M. Sarrien écrivît tous les matins un factum aussi ridicule que sa dernière circulaire. La platitude en est si rare que j'ai pris le document d'abord pour un faux. Mais Henry est mort et du Paty en vacances, tandis que les autres cherchent à se faire oublier. Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 242.
Prononc. et Orth. : [faktɔm]. Ds Ac. 1694-1798 s.v. factum avec la rem. : ,,On prononce facton``. À partir de 1835 : ,,On prononce factome``. Suit la même évolution que factotum. Mais la graph. facton n'est indiquée que ds Fér. 1768. En outre Land. 1834 prononce à la lat. factotum, Gattel 1841 à la fr. alors qu'ils transcrivent l'inverse pour factum. Au plur. des factums. Étymol. et Hist. 1. 1532 « mémoire d'un procès » (Rabelais, Pantagruel, éd. V. L. Saulnier, chap. IX bis, p. 66, 287); 2. 1601 « écrit polémique » (P. de L'Estoile, Mémoires-Journaux ds Dauzat). Empr. au lat. class. factum « fait, action, travail » (v. fait). Fréq. abs. littér. : 71. Bbg. Ulrich (Y.). Etymologisches ipse > isse > ixe; factum > fattum > faptum. Z. rom. Philol. 1897, t. 21, pp. 235-238.

Wiktionnaire

Nom commun

factum \fak.tɔm\ masculin

  1. (Droit) Exposé écrit des faits et du raisonnement juridique présenté devant un tribunal.
    • Les factums qui composent ce petit volume sont extraits d'un recueil publié en 1749 et intitulé Causes amusantes et connues. — (Alfred Franklin, La vie privée d’autrefois - La vie de Paris sous Louis XV devant les tribunaux, Paris, Plon, 1899, page 3)
  2. Écrit excessif, violent qu’une personne publie pour attaquer ou pour se défendre.
    • Ce factum, que je ne puis qualifier que d'invitation au massacre de la population civile, se termine par ces mots : […]. — (Rodolphe Archibald Reiss, Comment les Austro-Hongrois ont fait la guerre en Serbie, 1915)
    • Pour agir sur l'opinion publique et sur le roi, ces mêmes marchands firent répandre un factum antisémite. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)

Nom commun

factum \Prononciation ?\ neutre

  1. Acte, action, fait, entreprise, travail, ouvrage.
    • facta (egregia, fortia, splendida), Cic. : haut fait, exploits, actions d'éclat.
    • bonum factum : fait pour le bien général (formule en tête des édits).
    • Quamvis enim recte factorum verus fructus sit fecisse nec ullum virtutum pretium dignum illis extra ipsas sit,... (De clementia - Sénèque)
      En effet, quoique la vraie récompense des bonnes actions consiste à les avoir faites, et qu'il n'y ait, hors de la vertu, aucun prix digne d'elle,
  2. Tour de pressoir.
  3. Événement.

Forme de verbe

factum \Prononciation ?\

  1. Supin de facio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FACTUM. (UM se prononce OME.) n. m.
Écrit excessif, violent qu'une personne publie pour attaquer ou pour se défendre. Le long factum qu'il publia contre eux ne produisit aucun effet. Il signifie aussi, en termes de Palais, Exposé sommaire des faits d'un procès. Des factums.

Littré (1872-1877)

FACTUM (fa-ktom' ; on a prononcé fa-kton, comme dicton, rogaton) s. m.
  • 1Exposé des faits d'un procès. Il exposa tout ce détail dans son factum, avec une candeur si noble, si simple, si éloignée de toute ostentation qu'il toucha tous ceux qu'il ne voulait que convaincre, Voltaire, Polit. et législ. dern. arrêt en fav. des Calas.

    Il n'est plus usité dans la jurisprudence où l'on dit, en ce sens, mémoire.

  • 2Mémoire qu'une personne publie pour attaquer ou pour se défendre. Racine prêta sa belle plume pour polir le factum de M. de Luxembourg, et réparer la sécheresse de la matière par un style agréable, Saint-Simon, 17, 200. Je conseille à Beaumarchais de faire jouer ses factums, si son Barbier ne réussit pas, Voltaire, Lett. d'Argental, 8 mars 1775. Je vous crois trop raisonnable pour vous en prendre à moi seul de la publication de mon factum littéraire, Courier, Avertiss. sur la lettre à M. Renouard.

    Au plur. Des factums.

REMARQUE

Autrefois on prononçait facton. Par arrêt ta muse [Rousseau] est bannie Pour certains couplets de chanson Et pour un mauvais factum Que te dicta la calomnie, Voltaire, Temple du goût, Variantes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FACTUM, s. m. (Jurisprud.) Ce terme, qui est purement latin dans son origine, a été employé dans le style judiciaire, lorsque les procédures & jugemens se rédigeoient en latin, pour exprimer le fait, c’est-à-dire les circonstances d’une affaire.

On a ensuite intitulé & appellé factum, un mémoire contenant l’exposition d’une affaire contentieuse. Ces sortes de mémoires furent ainsi appellés, parce que dans le tems qu’on les rédigeoit en latin, on y mettoit en tête ce mot, factum, à cause qu’ils commençoient par l’exposition du fait, qui précede ordinairement celle des moyens.

Depuis que François I. eut ordonné, en 1539, de rédiger tous les actes en françois, on ne laissa pas de conserver encore au palais quelques termes latins, du nombre desquels fut celui de factum, que l’on mettoit en tête des mémoires.

Le premier factum ou mémoire imprimé, ainsi intitulé, factum, quoique le surplus fût en françois, fut fait par M. le premier président le Maitre, dans une affaire qui lui étoit personnelle contre son gendre. Il fut fait premier président sous Henri II. en 1551, & mourut en 1562. Cette anecdote est remarquée par M. Froland, en son recueil des édits & arrêts concernant la province de Normandie, page 635.

Les avocats ont continué long-tems d’intituler leurs mémoires imprimés, factum ; il n’y a guere que vingt ou trente ans que l’on 2 totalement quitté cet usage, & que l’on a substitué le terme de mémoire à celui de factum.

L’arrêt du parlement du 11 Août 1708, défend à tous Imprimeurs & Libraires d’imprimer aucuns factums, requêtes ou mémoires, si les copies qu’on leur met en main ne font signées d’un avocat ou d’un procureur. Le même arrêt enjoint aux Imprimeurs de mettre leur nom au bas des factums & mémoires qu’ils auront imprimés ou fait imprimer.

Un factum signifié est celui dont la partie ou son procureur a fait donner copie par le ministere d’un huissier. Les factums ou mémoires ne sont pieces du procès, qu’autant qu’ils sont signifiés ; ils n’entrent pourtant pas en taxe, quoiqu’ils soient signifiés, excepté au grand-conseil : dans les autres tribunaux on ne les compte point, à moins qu’ils ne tiennent lieu d’écritures nécessaires. Voyez Mémoires. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « factum »

Bas-lat. factum, exposition du fait, du litige, du latin factum, chose faite.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin factum (« action, fait »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Supin de facio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « factum »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
factum faktɔm

Évolution historique de l’usage du mot « factum »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « factum »

Langue Traduction
Anglais factum
Espagnol factum
Italien memoriale
Allemand factum
Chinois 事实
Arabe حقيقة
Portugais factum
Russe фактум
Japonais factum
Basque factum
Corse fattuale
Source : Google Translate API

Synonymes de « factum »

Source : synonymes de factum sur lebonsynonyme.fr
Partager