La langue française

Excroissance

Sommaire

  • Définitions du mot excroissance
  • Étymologie de « excroissance »
  • Phonétique de « excroissance »
  • Évolution historique de l’usage du mot « excroissance »
  • Citations contenant le mot « excroissance »
  • Images d'illustration du mot « excroissance »
  • Traductions du mot « excroissance »
  • Synonymes de « excroissance »

Définitions du mot « excroissance »

Trésor de la Langue Française informatisé

EXCROISSANCE, subst. fém.

A.− BIOL., BOT. Développement parasite formant saillie, d'une cellule, d'un micro-organisme ou d'une substance minérale, à la surface d'un tissu organique. Les nombreuses excroissances que l'on trouve sur les branches [du rosier d'Autriche] proviennent de la piqûre d'un insecte (Baudrillart, Nouv. manuel forest.,t. 1, 1808, p. 325).Augustin regardait remuer, du côté gauche de son menton, une excroissance verruqueuse d'où sortaient des poils blancs (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 356).Leur origine est discutée : les uns y voient des excroissances cartilagineuses ossifiées, les autres des productions de l'os subchondral (Ravault, Vignon, Rhumatol.,1956, p. 18):
Après s'être promené plusieurs années dans le voisinage de l'ancienne Troie, paresseusement occupé à découvrir des loupes : les excroissances des noyers de ce pays avec lesquels on fabrique des plaquages de meubles très appréciés en Angleterre... E. de Goncourt, Zemganno,1879, p. 27.
P. ext. Saillie naturelle parfois considérée comme malvenue ou disgracieuse. Ces cornes sont portées par une excroissance osseuse, obtuse, irrégulière, peu saillante (E. Perrier, Zool.,t. 4, 1928-32, p. 3367).Nous foisonnons en têtes de poissons, à bouches molles, (...) en mâchoires de lévriers, en mentons qu'on croirait tombés, allongés en excroissances morbides (Frapié, Maternelle,1904, p. 142).
P. anal. [En parlant d'une chose] Élément ajouté à un corps principal, généralement considéré comme insolite ou artificiel. Une tourelle suspendue, à pan coupé, en saillie sur la façade comme la coquille d'un colimaçon! Ce serait une excroissance de l'hôtel (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 243).La ville vers le nord est bossue de faubourgs; Elle s'épanouit, elle gonfle, elle pousse; elle s'exalte en excroissances palpitantes (Romains, Vie unan.,1908, p. 176).Ces plaines deltaïques font l'effet d'une excroissance énorme qui s'est greffée sur le tronc principal (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum.,1921, p. 61).
B.− Au fig., souvent péj. Boursouflure, ramification secondaire naissant d'un objet primordial.
1. Dans le domaine des sentiments.Elle lui avait lassé les membres, mis au cœur des excroissances de honteuses tendresses (Zola, Curée,1872, p. 573).C'était assez pour réveiller en lui l'ancienne angoisse, lamentable et contradictoire excroissance de son amour (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 525).
2. Dans le domaine de la pensée (artistique ou sc.).La phrase est une excroissance de l'idée (Gide, Réflex. litt. et mor.,1897, p. 424).La physiologie pourrait bien devenir « une excroissance de la génétique » (Cuénot, J. Rostand, Introd. génét.,1936, p. 76).Il [le surréaliste] adopte la psychanalyse parce qu'elle présente la conscience comme envahie d'excroissances parasitaires dont l'origine est ailleurs (Sartre, Sit. II,1948, p. 215).
Prononc. et Orth. : [εkskʀwasɑ ̃:s], [-wa-]. Cf. é-1. [ɑ] ds Passy 1914, et à titre de 1revar. ds Warn. 1960. Cf. croître. Le mot est admis ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1314 méd. oster aucunes excroissances (H. de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos, 2203 ds T.-L.); 1770 « proéminence qui apparaît à la surface de quelque chose » (Bonnet, Palingén., XII, 6 ds Littré). Empr. au b. lat. excrescentia, devenu excroissance sous l'infl. de croissance; cf. la forme escressence, excressence (H. de Mondeville, op. cit., § 2205). Fréq. abs. littér. : 51. Bbg. Arveiller (R.). Méd. et matière méd. In : R. Ling. rom. 1970, t. 34, pp. 180-181. − Quem. DDL. t. 3.

Wiktionnaire

Nom commun

excroissance \ɛks.kʁwa.sɑ̃s\ féminin

  1. (Médecine) Sorte de tumeur qui se forme sur quelque partie extérieure du corps de l’homme ou de l’animal.
    • Il lui est venu au visage une excroissance qu’il a fallu extirper.
    • Excroissance charnue.
  2. (Par extension) Tumeur des arbres, des plantes.
    • Les mycocécidies sont, le plus souvent, des tuméfactions diffuses, épaississant et déformant l'organe attaqué (par exemple la « hernie » du Chou […]). Quelques mycocécidies sont, cependant, de véritables galles, c'est-à-dire des excroissances nettement délimitées et de forme plus ou moins définies. — (Alexandre Guilliermond & Georges Mangenot, Précis de Biologie végétale, Paris : chez Masson & Cie, 1941, 2e éd, 5e tirage, 1960, p. 498)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Par extension) Développement volumineux parasitaire.
  4. (Jeux) Petit bout arrondi d'une pièce de puzzle qui s'imbrique dans le creux d'une autre pièce.
    • Les quatre pièces formant les coins du puzzle complet se repèrent par leur absence d'excroissance ou de creux sur deux côtés contigus — (La boite à puzzle, Histoire du puzzle)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCROISSANCE. n. f.
Espèce de tumeur qui se forme sur quelque partie extérieure du corps de l'homme ou de l'animal. Il lui est venu au visage une excroissance qu'il a fallu extirper. Excroissance charnue. Les verrues, les loupes sont des excroissances. Il se dit, par extension, en parlant des Arbres, des plantes. Le tronc de ce chêne, de cet orme est couvert d'excroissances.

Littré (1872-1877)

EXCROISSANCE (èk-skroi-san-s') s. f.
  • 1 Terme de pathologie. Tumeur, de quelque nature qu'elle soit, qui fait saillie sur une surface, par exemple la peau, une membrane muqueuse, l'écorce d'un arbre, etc.

    Fig. Celui [le parlement] de Dombes, qui n'était qu'une excroissance inutile, est supprimé, Voltaire, Lett. Rochefort, 9 nov. 1771.

  • 2 Par extension, espèce de tubérosité. Ce globe dont nous décrivons si pompeusement la superficie et sur lequel s'élèvent çà et là de petites excroissances que nous nommons des montagnes, dont à force de trigonométrie nous avons la gloire de mesurer l'élévation, Bonnet, Palingén. XII, 6.

HISTORIQUE

XIVe s. Excressances, poireaus, verrues, H. de Mondeville, f° 101, verso.

XVIe s. Amputer les excroissances, comme loupes, verrues, polypes, chancres et autres chairs superflues, Paré, Intr. 2.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXCROISSANCE, s. f. (Medecine.) se dit en général de toute tumeur contre nature, qui se forme par le méchanisme de l’accroissement sur la surface des parties du corps ; ainsi les verrues sont des excroissances, comme les fics, les polypes, les sarcomes, &c. Voyez Verrue, Fic, Polype, Sarcome. (d)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « excroissance »

Lat. Excrescens, part. présent de excrescere, se développer, de ex, et crescere, croître (voy. CROÎTRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1314) Emprunt au bas latin excrescentia, → voir exo- et croissance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « excroissance »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
excroissance ɛkskrwasɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « excroissance »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « excroissance »

  • La philosophie française a été moins un monument original, créateur de l'histoire intellectuelle, qu'une simple excroissance épigonale. De Alain Renaut et Luc Ferry / Le Monde de l'éducation - Juillet - Août 2001
  • Si Dieu n'était pas ! alors que sommes-nous ? Rien, rien qu'une sorte d'excroissance absurde, un lichen de vie et de conscience sur une planète dérisoire perdue au milieu du lent ballet du monde. De Thierry Maulnier
  • L'artiste ? Simple moisissure sur les excroissances lépreuses de la société... Ah l'abominable colporteur de rêve, l'immonde déviationniste de l'humanité ! De Jean-Guy Rens / La mort du coyote
  • Au sommet, les camions poubelles de Gradoscka čistoća, l’entreprise publique en charge de la gestion du site, se succèdent pour déverser leur collecte du jour. Des tractopelles repoussent le flot de détritus vers les flancs de l’excroissance urbaine, entourée d’un cours d’eau noirâtre, semblable aux douves d’un château médiéval. Tout autour, un océan de sacs plastique se balancent aux branches des arbres. « Depuis cinquante ans, personne n’a jamais rien fait pour améliorer la situation à Vinça. C’est un désastre écologique total... Tous les six mois, des poches de méthane entraînent des feux de décharge », se désole Dragan Đjilas, leader de l’opposition au président conservateur Aleksandar Vučić. Maire de Belgrade de 2008 à 2013, il avait alors tenté de lancer un projet d’incinérateur public, tombé à l’eau faute de l’appui de bailleurs privés. Basta !, L’une des plus grandes décharges d’Europe attise les convoitises de Suez aux dépens de l’efficacité écologique - Basta !
  • Deux dimensions opposées doivent y être soulignées. D’un côté, les damnés y apparaissent comme réduits à une dimension extrêmement étroite de leur vie passée, voire se réduisent à de pures caricatures, celles d’un type de vice. Le foisonnement complexe de la vie telle que nous la connaissons, sa richesse ambiguë et multiple, la prolifération des choix et des possibilités, y sont figés pour l’éternité dans une seule dimension, voire dans un seul geste. On peut voir là une des fonctions de l’Enfer : l’auto-réduction des êtres qui ont choisi le mal à une dimension devenue centrale de leur nature, le péché comme réduction mécaniste à une pulsion obsédante dépourvue de sens. Ceci suppose qu’effectivement l’avare par exemple, une fois basculé dans la damnation, ne soit plus que cela, que toute sa complexité d’être humain ait été annihilée au profit de cette seule pulsion, et cela tendanciellement dès avant sa mort. Inversement, en regard, la vie sur terre apparaît riche à profusion : comme si Dieu semait une infinité de possibles, lesquels finiraient par aboutir, dans les cas de damnation, sur la réduction terrifiante à une dimension folle. Rivés au temps, sans accès à la seule source inépuisable qui est l’Eternité, ils se recroquevillent sur la répétition de ce qui a été leur choix premier, ce à partir de quoi ils ont dit non. Cet enfer est en outre imprégné jusqu’à la moelle de notre terre. Non seulement il en est le reflet ou l’excroissance, puisque tout ce qui s’y passe a son origine sur terre, mais il ne s’y passe rien de nouveau : la véritable histoire individuelle s’est déjà passée ailleurs ; et le temps qui lui fait suite n’est que la résonance sonore, à l’infini, de ces événements terrestres seuls fondateurs : cet au-delà est un reflet de l’ici-bas. L’enfer est donc comme le portrait de Dorian Gray, un reflet révélateur et passif de ce monde-ci. , Enfer : la leçon de Dante - Décryptage - Actualité - Liberté Politique
  • Il ne faut pas du tout priver le public du divertissement (parfois fort onéreux) mais mettre fin à son excroissance pour copier le privé depuis une vingtaine d’années, ce qui, du coup, a amaigri assez considérablement la programmation d’émissions sociales pourtant fort appréciées au prime time de La Une (de L’Écran témoin… à Cartes sur table !). , Un véritable plan est possible pour sauver la RTBF et RTL - La Libre
  • En traversant le viaduc de la Gruyère, sur l’autoroute A12, on l’aperçoit sans trop y croire. Serait-ce un mirage? Certains conducteurs vont jusqu’à s’arrêter pour en avoir le cœur net. On veut parler de l’île d’Ogoz, improbable excroissance plantée au beau milieu du lac de la Gruyère, dans le canton de Fribourg. Le Temps, L'île d'Ogoz, joyau du lac de la Gruyère - Le Temps

Images d'illustration du mot « excroissance »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « excroissance »

Langue Traduction
Anglais growth
Espagnol crecimiento
Italien crescita
Allemand wachstum
Chinois 成长
Arabe نمو
Portugais crescimento
Russe рост
Japonais 成長
Basque hazkundea
Corse crescita
Source : Google Translate API

Synonymes de « excroissance »

Source : synonymes de excroissance sur lebonsynonyme.fr
Partager