La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « broussin »

Broussin

Définitions de « broussin »

Trésor de la Langue Française informatisé

BROUSSIN1, subst. masc.

SYLVIC. Excroissance ligneuse se développant sur le tronc ou les branches d'un arbre et dont les coupes formant de petites taches arrondies et foncées sont utilisées en ébénisterie. Broussin d'érable, d'orme, de bois :
... les arbres fruitiers sont fréquemment porteurs d'excroissances que les botanistes dénomment loupes ou broussins. Roussy ds F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouv. traité de méd.,fasc. 5, 1920-24, p. 617).
Rem. Attesté dans la plupart des dict. généraux.
Prononc. : [bʀusε ̃]. Étymol. et Hist. xiiies. broissin (Du Prestre et de la Dame dans Fabliaux, éd. A. De Montaiglon et G. Raynaud, t. 2, 238, 123 dans T.-L.); 1397, id. (Invent. de P. Podebor, A. Aube, S. Etienne, 6, G 1905 dans Gdf. Compl.); 1562 broussin (Du Pinet, Pline, XVI, 16, ibid.). Peut-être dér. de brosse* étymol. 1 (FEW t. 1, p. 572b); l'hyp. d'une dér. de l'a. fr. bruis « excroissance de l'érable » (xiiies. dans Gay) cf. FEW t. 1, p. 558, note 1, s.v. gaul. brūcus, satisfaisante du point de vue sém. (si l'on admet l'étymon brūscum « nœud de l'érable »), fait difficulté pour le passage -ui- > -oi-; cependant on pourrait le rapprocher de l'alternance que l'on rencontre dans buisson*/ boisson ou buis*/bois dès l'a. fr.
BBG. − Hubschmid (J.). Bezeichnungen für Erika und andere Sträucher, Gestrüpp und Auswüchse. Vox rom. 1968, t. 27, p. 351.

BROUSSIN2, subst. masc.

Région. ,,Fromage fondu avec du vinaigre et du poivre`` (Ac. Compl. 1842; cf. brousse2).
Rem. Attesté dans Lar. 19e, Littré, Nouv. Lar. ill.
Prononc. : [bʀusε ̃] Étymol. et Hist. 1838 (Ac. Compl. 1842). Empr. au prov. mod. broussin « fromage, pétri [et] fermenté » dans Mistral; dér. de brous « id. », ibid., du got. *brukja « brisé », cf. brousse2.

Wiktionnaire

Nom commun 1 - français

broussin \bʁu.sɛ̃\ masculin

  1. (Sylviculture) Excroissance ligneuse, qui vient sur le tronc ou sur les branches de certains arbres par le foisonnement localisé de bourgeons ou des branches qu’ils ont formées.
    • Les broussins de quelques arbres ont une grande valeur dans le commerce, soit à raison de l’entrelacement de leurs fibres qui rend leur bois infendable, soit à raison de leur coloration qui fait ressembler leur bois à du marbre. — (André Thouin & al., Nouveau cours complet d’agriculture théorique et pratique ou Dictionnaire raisonné et universel d’agriculture, tome second, Deterville, Paris, 1809, page 530)
    • […] les arbres fruitiers sont fréquemment porteurs d’excroissances que les botanistes dénomment loupes ou broussins. — (Roussy ds F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de méd., fasc. 5, 1920-24, page 617)
    • Les broussins correspondent à un « foisonnement » anarchique local de bourgeons, gourmands et picots engendrant une prolifération des traces dans le bois. Ils nécessitent une purge localisée, l’arbre étant déclassé en charpente s’il est brogneux, c’est-à-dire couvert de nombreux broussins. — (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → lire en ligne)

Nom commun 3 - français

broussin \bʁu.sɛ̃\ masculin

  1. (Lorraine) (Champagne) (Normandie) Pluie faible, crachin, brouillard.

Nom commun 2 - français

broussin \bʁu.sɛ̃\ masculin

  1. Fromage délayé dans du vinaigre et du poivre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BROUSSIN. n. m.
Excroissance ligneuse, qui vient sur le tronc ou sur les branches de certains arbres. Broussin d'érable, d'orme, de buis.

Littré (1872-1877)

BROUSSIN (brou-sin) s. m.
  • Excroissance qui vient à quelques arbres, et particulièrement aux érables, et dont on se sert dans la tabletterie.

HISTORIQUE

XIIIe s. Lors vont laver et puis mengier ; La table sist sur deux coissins ; Desor la nape ot deux broussins, Où il avoit cierges d'argent, Fabliaux mss. p. 264. dans LACURNE.

XVe s. Un baston noullu [noueux] à plusieurs broz, Du Cange, broca.

XVIe s. Couteaulx à manches de brossin, De Laborde, Émaux, p. 232.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* BROUSSIN d’érable, (Hist. nat.) molluscum : c’est ainsi qu’on appelle une excroissance ondée & madrée fort agréablement, qui vient communément sur l’érable. Elle étoit d’un très-grand prix chez les Romains. On s’en sert encore aujourd’hui pour faire des cassettes, des tablettes, & autres ouvrages.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « broussin »

Diminutif de broz ou broc, nœud, c'est-à-dire pointe, autre forme de broche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « broussin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
broussin brusɛ̃

Évolution historique de l’usage du mot « broussin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « broussin »

Langue Traduction
Anglais burl
Allemand maserknolle
Source : Google Translate API

Synonymes de « broussin »

Source : synonymes de broussin sur lebonsynonyme.fr

Broussin

Retour au sommaire ➦

Partager