La langue française

Exclu

Sommaire

  • Définitions du mot exclu
  • Étymologie de « exclu »
  • Phonétique de « exclu »
  • Évolution historique de l’usage du mot « exclu »
  • Citations contenant le mot « exclu »
  • Traductions du mot « exclu »
  • Synonymes de « exclu »
  • Antonymes de « exclu »

Définitions du mot exclu

Trésor de la Langue Française informatisé

EXCLU, UE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de exclure*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant de qqn] Qui a été rejeté, évincé (d'un groupe) ou qui n'a pas été admis (dans un groupe). Les grandes personnes exclues de la conversation de ces petites filles, étaient ironiquement conviées par ces rires à écouter de loin une joie dont on les condamnait à ignorer les causes (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 111).Elle prenait ma main, nous repartions, nous allions d'arbre en arbre et de groupe en groupe, toujours implorants, toujours exclus (Sartre, Mots,1964, p. 111).
Emploi subst. J'ai pensé que c'était là le gémissement de tous les captifs, de tous les exclus, de tous ceux qu'on abandonne (Bloy, Femme pauvre,1897, p. 207).À leur propos, il partage l'humanité en deux camps, les élus et les exclus, deux termes à quoi il faut d'abord songer lorsque l'on cherche à définir le snobisme (Mauriac, Écrits intimes, Commenc. d'une vie, 1932, p. 52):
1. ... la génération même qui les a éprouvées [les passions politiques] change, éprouve des passions politiques qui, n'étant pas exactement calquées sur les précédentes, réhabilitent une partie des exclus, la cause d'exclusivisme ayant changé. Proust, Prisonn.,1922, p. 236.
B.− [En parlant de qqc.]
1. Qui n'est pas, ou n'est plus pris en considération. Choisir a toujours été pour moi un supplice, parce que je n'ai jamais pu croire que la partie exclue ne valût pas à peu près la partie choisie (Amiel, Journal,1866, p. 524):
2. ... les ouvriers des filatures sont plus ou moins qualifiés, et instruire de nouveaux ouvriers était former de nouveaux révolutionnaires, à moins d'élever les salaires, « hypothèse exclue, eût dit Ferral, en raison de l'état actuel des industries chinoises. » Malraux, Cond. hum.,1933, p. 325.
2. [En parlant du dernier élément d'une série] Non compris. Anton. inclus.Si elle doit m'arriver le 7 ou le 8, et à La Roque si elle doit arriver avant le 5 (exclu) (Gide, Corresp.[avec Valéry], 1899, p. 352).Il [Hugo] avait bien cru sentir passer la veine, la même veine, ce n'avait été qu'un éclair : « Pourtant, jusqu'à ce jour, c'était Adam, l'élu » et il était retombé à des fatras, à des monceaux de littérature jusqu'au dernier vers exclus (Péguy, V.-M., comte Hugo,1910, p. 757).
Rem. Jusqu'au xviiies., on admettait l'orth. exclus, use. On rencontre ds la docum. encore qq. ex. de cette graphie (v. Péguy supra). Ce bonheur terrestre, que vous aviez si complètement renié et exclus de votre propre vie (Montalembert, Ste Élizabeth, 1836, p. 230). Son inconduite l'avait aussitôt déconsidérée, l'avait excluse de la famille (Gide, Et nunc manet, 1951, p. 1128).
C.− Spéc., PHILOS., LOG. Principe du tiers exclu. Principe selon lequel de deux propositions contradictoires, l'une étant vraie, l'autre fausse, il n'y a pas d'autre possibilité. Ce n'est pas en effet l'amphibolie la moins déroutante du je-ne-sais-quoi que cette continuelle oscillation entre rien et quelque chose, que ce défi perpétuel au principe du tiers exclu (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 60).
Fréq. abs. littér. : 513. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 523, b) 444; xxes. : a) 614, b) 1 127. Bbg. Georgin (R.). Petits probl. Vie Lang. 1964, pp. 277-279. − Le Bidois Délire 1970, p. 158, 234.

Wiktionnaire

Adjectif

exclu \ɛks.kly\ masculin

  1. À qui l’on interdit.
    • Exclu du consulat par l’hymen d’une reine. — (Corneille, Sertorius, IV, 3)
    • Pourquoi, de cette gloire exclu jusqu’à ce jour, M’avez-vous sans pitié relégué dans ma cour ? — (Racine, Britannicus, II, 3)
    • Qu’avec lui ses enfants de ton partage exclus […] — (Racine, Athalie, IV, 3)
    • Si un seul pécheur devait être exclu de la grâce. — (MASS. Car. F. conf.)
    • Tout le sexe est exclu de ces solennités. — (Voltaire, Les Scythes, III, 1)
  2. Mis hors.
    • Exclu de l’assemblée dont il faisait partie.
  3. (En particulier) (Mathématiques) Non inclus.
  4. Incompatible avec.
    • La recherche dans le style exclue par le genre naïf.
  5. (Par extension) (Populaire) Impossible.
    • Il est exclu que j’en passe par tes caprices.

Nom commun 1

exclu \ɛks.kly\ masculin (pour une femme on dit : exclue)

  1. Celui qui est mis hors-jeu.
    • Au second tour, le nombre fut plus considérable encore, car, plus la tâche devenait difficile, plus il devait y avoir d’exclus. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. (Par extension) Celui qui est mis hors de la vie normale de la société.
    • L’image traditionnelle de l’homme du peuple héroïque -Jean Valjean- fait place à la figure pitoyable de l’exclu, « défini d’abord par le fait d’être sans : sans parole, sans domicile, sans papiers, sans travail, sans droits ». — (Éric Hazan, LQR La propagande au quotidien)

Nom commun 2

exclu \ɛks.kly\ féminin

  1. (Audiovisuel-Communication) Information importante ou à sensation donnée en exclusivité.
  2. (Par extension) Produit, objet, etc., non disponible ailleurs.

Forme de verbe

exclu \ɛks.kly\

  1. Participe passé de exclure.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXCLURE. (J'exclus, tu exclus. J'exclus. J'exclurai. Qu'il exclue. Que j'exclusse. Excluant. Exclu.) v. tr.
Renvoyer, retrancher quelqu'un d'une société, d'un corps où il avait été admis. On voulait l'exclure de cette compagnie, de cette assemblée. On l'a exclu du syndicat dont il faisait partie. Il signifie, dans une acception plus générale, Repousser, écarter, ne point admettre; et alors il peut s'appliquer aux Choses comme aux personnes. Les Européens étaient exclus de tous les ports de cette nation. Exclure une personne de toute participation à certains droits. Les femmes sont exclues de ces emplois. La loi l'exclut. On exclut de la tutelle ceux qui ont une inconduite notoire. Ils ont exclu de leurs temples toute espèce d'ornements. Les époux peuvent exclure de leur communauté tout leur mobilier présent et futur. Les principes qu'il exclut de sa doctrine. Il signifie particulièrement Rejeter une chose comme incompatible avec une autre. Les contraires s'excluent. Si vous admettez ceci, vous êtes obligé d'exclure cela.

Littré (1872-1877)

EXCLU (èk-sklu, sklue) part. passé d'exclure
  • 1À qui l'on interdit. Exclu du consulat par l'hymen d'une reine, Corneille, Sertor. IV, 3. Pourquoi, de cette gloire exclu jusqu'à ce jour, M'avez-vous sans pitié relégué dans ma cour ? Racine, Brit. II, 3. Qu'avec lui ses enfants de ton partage exclus…, Racine, Athal. IV, 3. Si un seul pécheur devait être exclu de la grâce, Massillon, Car. F. conf. Tout le sexe est exclu de ces solennités, Voltaire, Scythes, III, 1.
  • 2Mis hors. Exclu de l'assemblée dont il faisait partie.

    Substantivement. On a admis de nouveau les exclus.

  • 3Incompatible avec. La recherche dans le style exclue par le genre naïf.

REMARQUE

Jusque dans le courant du XVIIIe siècle, on a dit exclus, excluse, aussi bien que exclu, exclue : Ce fut beaucoup de déplaisir à Psyché de se voir excluse d'un asile où elle aurait cru être mieux venue qu'en pas un autre qui fût au monde, La Fontaine, Psyché, II, p. 156. Pourquoi de ce conseil moi seule suis-je excluse ? Racine, Bajaz. III, 3. Aujourd'hui on ne dit que exclu, exclue.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « exclu »

(Nom 1 et adjectif) (Siècle à préciser) Du participe passé du verbe exclure.
(Nom 2) (Siècle à préciser) Abréviation d’exclusivité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « exclu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
exclu ɛkskly

Évolution historique de l’usage du mot « exclu »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « exclu »

  • La proportion de 100 % est exclue à tout jamais de la terminologie scientifique. De Amélie Nothomb / Péplum
  • La religion est le soupir de la créature opprimée, l'âme d'un monde sans coeur, comme elle est l'esprit des conditions sociales d'où l'esprit est exclu. Elle est l'opium du peuple. De Karl Marx et Friedrich Engels / Critique de “La philosophie du droit” de Hegel
  • La drogue est le nomadisme de l'exclu. De Jacques Attali / Lignes d'horizon
  • Comme jaloux je souffre quatre fois : d’être exclu, d’être agressif, d’être fou et d’être commun. De Roland Barthes
  • Par le langage, l'homme s'est fait le plus solitaire des êtres du monde, puisqu'il s'est exclu du silence. De J.M.G. Le Clézio / L'Inconnu sur la terre
  • Comme révélé en exclusivité par le10sport.com, l’AS Monaco est en train de boucler le recrutement d’Axel Disasi (Reims). En voici les détails. Le 10 Sport, Mercato | EXCLU - Mercato - AS Monaco : Les détails des dernières discussions du dossier Disasi

Traductions du mot « exclu »

Langue Traduction
Anglais excluded
Espagnol excluido
Italien esclusi
Allemand ausgeschlossen
Chinois 排除在外
Arabe مستبعد
Portugais excluído
Russe не входит
Japonais 除外
Basque baztertutako
Corse escludutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « exclu »

Source : synonymes de exclu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « exclu »

Partager