La langue française

Ère

Définitions du mot « ère »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÈRE, subst. fém.

A.− Vx, rare. Événement, moment qui sert de point de départ à une période, à une chronologie particulière. Il dit (...) que la paix qu'il venait de conclure était l'ère du gouvernement républicain (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 498).
B.− Cour. Espace de temps.
1. Domaine du temps hist.
a) Période historique qui s'écoule depuis un point fixe généralement marqué par un événement important formant un tournant. Le début d'une ère. Méprises (...) qui résultent des zodiaques, des ères et des calendriers différents (Flaub., Bouvard,t. 1, 1880, p. 125).Cf. aussi actien ex.
Spécialement
Ère chrétienne ou vulgaire, notre ère (cf. chrétien I B 1).Tant d'années, de siècles, telle année, tel siècle, tel millénaire avant notre ère; telle année, tel siècle, le premier millénaire de notre ère. Quelque cinq mille ans avant notre ère (Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 13).Cf. aussi auteur ex. 17.
Ère française ou républicaine. Ère établie en France le 22 septembre 1792, jour de la fondation de la République et supprimée officiellement le 1erjanvier 1806. La société des Droits de l'Homme (...) datait ainsi un de ses ordres du jour : « Pluviôse, an 40 de l'ère républicaine » (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 38).
b) Période plus ou moins longue marquée par certains faits de civilisation importants et caractéristiques en raison de leur nouveauté. L'ère industrielle; une ère s'ouvre; inaugurer, ouvrir une ère. L'ère de la liberté, de l'affranchissement d'un peuple (Ac.1835-1932).Avec Henri VII, en 1485, commence l'ère de la centralisation politique (Guizot, Hist. civilisation,1828, leçon 11, p. 17).
[Avec un adj. dér. du nom ou du prénom d'un personnage important] Ère pastorienne. L'Angleterre de l'ère Victorienne (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 457).
− Domaine de la création artistique ou littér.Ère romantique :
Cette chapelle (...) était toute dans ce goût charmant d'architecture délicate, de sculpture merveilleuse, de fine et profonde ciselure qui marque chez nous la fin de l'ère gothique... Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 18.
− Domaine de la philos., de la crit.[À propos de la méfiance qui s'installe chez le lecteur à l'égard du romancier créant des personnages fictifs] Nous sommes entrés dans l'ère du soupçon. Et tout d'abord le lecteur, aujourd'hui, se méfie de ce que lui propose l'imagination de l'auteur (Sarraute, Ère soupçon,1956, p. 59).
c) P. ext. [Dans la vie personnelle de qqn] Ère de bonheur, de prospérité. Une ère nouvelle commença donc pour Gilbert Cloquet (R. Bazin, Blé,1907, p. 68).
2. GÉOLOGIE
a) Division de premier ordre des temps géologiques. Ère primaire, secondaire, tertiaire. L'ère quaternaire a été très courte (Boule, Conf. géol.,1907, p. 177).
b) Division quelconque des temps géologiques. Ère glaciaire. La fin de l'ère pliocène (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 352).
Prononc. et Orth. : [ε:ʀ]. Enq. : /eʀ/. Ds Ac. 1718-1932. Homon. air, aire, erre (de errer), ers, haire, hère. Étymol. et Hist. 1. 1539 here « point de départ d'une chronologie » (Gruget, Les Div. leçons de Pierre Messie, 459, édit. 1610 ds Delb. Notes mss); 2. 1678-80 ère « suite d'années (que l'on compte depuis un point fixe, ou marquant un nouvel ordre de choses) » (Boss., Hist., I, 7 ds Littré). Empr. au b. lat. aera « nombre » puis « époque ». Fréq. abs. littér. : 534. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 862, b) 619; xxes. : a) 530, b) 884. Bbg. Blondheim (D. S.). Essai d'un vocab. compar. des parlers rom. des Juifs au Moy. Âge. Romania. 1923, t. 49, p. 25.

Trésor de la Langue Française informatisé

ÈRE, subst. fém.

A.− Vx, rare. Événement, moment qui sert de point de départ à une période, à une chronologie particulière. Il dit (...) que la paix qu'il venait de conclure était l'ère du gouvernement républicain (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 498).
B.− Cour. Espace de temps.
1. Domaine du temps hist.
a) Période historique qui s'écoule depuis un point fixe généralement marqué par un événement important formant un tournant. Le début d'une ère. Méprises (...) qui résultent des zodiaques, des ères et des calendriers différents (Flaub., Bouvard,t. 1, 1880, p. 125).Cf. aussi actien ex.
Spécialement
Ère chrétienne ou vulgaire, notre ère (cf. chrétien I B 1).Tant d'années, de siècles, telle année, tel siècle, tel millénaire avant notre ère; telle année, tel siècle, le premier millénaire de notre ère. Quelque cinq mille ans avant notre ère (Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 13).Cf. aussi auteur ex. 17.
Ère française ou républicaine. Ère établie en France le 22 septembre 1792, jour de la fondation de la République et supprimée officiellement le 1erjanvier 1806. La société des Droits de l'Homme (...) datait ainsi un de ses ordres du jour : « Pluviôse, an 40 de l'ère républicaine » (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 38).
b) Période plus ou moins longue marquée par certains faits de civilisation importants et caractéristiques en raison de leur nouveauté. L'ère industrielle; une ère s'ouvre; inaugurer, ouvrir une ère. L'ère de la liberté, de l'affranchissement d'un peuple (Ac.1835-1932).Avec Henri VII, en 1485, commence l'ère de la centralisation politique (Guizot, Hist. civilisation,1828, leçon 11, p. 17).
[Avec un adj. dér. du nom ou du prénom d'un personnage important] Ère pastorienne. L'Angleterre de l'ère Victorienne (Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 457).
− Domaine de la création artistique ou littér.Ère romantique :
Cette chapelle (...) était toute dans ce goût charmant d'architecture délicate, de sculpture merveilleuse, de fine et profonde ciselure qui marque chez nous la fin de l'ère gothique... Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 18.
− Domaine de la philos., de la crit.[À propos de la méfiance qui s'installe chez le lecteur à l'égard du romancier créant des personnages fictifs] Nous sommes entrés dans l'ère du soupçon. Et tout d'abord le lecteur, aujourd'hui, se méfie de ce que lui propose l'imagination de l'auteur (Sarraute, Ère soupçon,1956, p. 59).
c) P. ext. [Dans la vie personnelle de qqn] Ère de bonheur, de prospérité. Une ère nouvelle commença donc pour Gilbert Cloquet (R. Bazin, Blé,1907, p. 68).
2. GÉOLOGIE
a) Division de premier ordre des temps géologiques. Ère primaire, secondaire, tertiaire. L'ère quaternaire a été très courte (Boule, Conf. géol.,1907, p. 177).
b) Division quelconque des temps géologiques. Ère glaciaire. La fin de l'ère pliocène (Vidal de La Bl., Tabl. géogr. Fr.,1908, p. 352).
Prononc. et Orth. : [ε:ʀ]. Enq. : /eʀ/. Ds Ac. 1718-1932. Homon. air, aire, erre (de errer), ers, haire, hère. Étymol. et Hist. 1. 1539 here « point de départ d'une chronologie » (Gruget, Les Div. leçons de Pierre Messie, 459, édit. 1610 ds Delb. Notes mss); 2. 1678-80 ère « suite d'années (que l'on compte depuis un point fixe, ou marquant un nouvel ordre de choses) » (Boss., Hist., I, 7 ds Littré). Empr. au b. lat. aera « nombre » puis « époque ». Fréq. abs. littér. : 534. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 862, b) 619; xxes. : a) 530, b) 884. Bbg. Blondheim (D. S.). Essai d'un vocab. compar. des parlers rom. des Juifs au Moy. Âge. Romania. 1923, t. 49, p. 25.

Wiktionnaire

Nom commun

ère \ɛʁ\ féminin

  1. (Chronologie) Point fixe d’où l’on commence à compter les années.
    • Voulant que tout datât de la Révolution, la Convention avait institué une ère nouvelle. L'an premier dut commencer le 22 septembre 1792, jour de proclamation de la République. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • C'est vers le milieu du XIe siècle que parait avoir été établie la première exploitation de la houille dans les environs de Newcastle en Angleterre, du moins en ce qui concerne l'Europe, car, d'après les récits des missionnaires, les Chinois se seraient servis de ce combustible bien avant notre ère. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 87)
    • Selon une légende qui a longtemps eu cours dans le Midi, des Hébreux seraient venus se fixer à Narbonne au temps du roi David, soit au XIe siècle avant l'ère chrétienne. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours - Avant-propos, 1937)
  2. (Par extension) Époque très remarquable où un nouvel ordre de choses s’établit, commence.
    • Marx comparait le changement d’ère historique à une succession civile ; les temps nouveaux héritent des acquisitions antérieures. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence Chap.II, Les préjugés contre la violence, 1908)
    • Cependant, après les dévastations mongoles, l'islam s'embarqua dans une nouvelle phase d’expansion qui dura quatre cents ans (1300 - 1700), ère de conquête et d'empire, de la Hongrie à l'Indonésie. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • Quand le monde apprend que les Soviétiques ont lancé, le 4 octobre 1957, un satellite artificiel de la Terre, c'est l’étonnement et l’admiration chez beaucoup, qui prennent conscience que l’ère spatiale commence vraiment, et c’est la panique chez les Américains. — (Jean C. Baudet, Les plus grandes inventions: Essai historique, Paris : La boîte à Pandore, 2015)
  3. (Géologie) Subdivision, seconde par durée après l'éon, de l'échelle des temps géologiques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÈRE. n. f.
T. de Chronologie. Point fixe d'où l'on commence à compter les années. Il se dit, par extension, d'une Époque très remarquable où un nouvel ordre de choses s'établit, commence. Une ère nouvelle commence. L'ère de la liberté, de l'affranchissement d'un peuple. Une ère de prospérité.

Littré (1872-1877)

ÈRE (ê-r') s. f.
  • 1 Terme de chronologie. Époque fixe d'où l'on commence à compter les années. Il est bon de remarquer que le mot d'ère signifie dénombrement d'années commencé à un certain point que quelque grand événement fait remarquer, Bossuet, Hist. I, 7.

    Ère des Olympiades, ère grecque commençant au solstice d'été de l'an 776 avant J. C.

    Ère de la fondation de Rome, commençant au 21 avril 753 avant J. C.

    Ère de Nabonassar, ou des Babyloniens, ère fort employée par les astronomes grecs, qui commençait le 26 février 747 avant J. C.

    Ère d'Alexandre le Grand, ou ère de Philippe, ou ère des Lagides, ou ère d'Édesse, commençant le 12 novembre 324 avant J. C., avec le règne de Philippe Aridée, frère et prétendu successeur d'Alexandre.

    Ère des Séleucides, ou syro-macédonienne, ou d'Apamée, commençant à la prise de Babylone par Séleucus Nicanor, dans l'été de l'an 312 avant J. C. Son entrée [de Séleucus] à Babylone après une victoire devint une ère commune à presque toutes les nations de l'Asie ; c'est ce qu'on nomme l'ère des Séleucides, Condillac, Hist. anc. II, 11.

    Ère julienne, ère établie par Jules-César, commençant le 1er janvier 45 avant J. C., et dont l'année est l'année julienne.

    Ère d'Espagne, ou ère des Espagnols (qui fut abolie vers 1351) commençait environ 38 ans avant J. C., époque de la conquête de l'Espagne par Auguste.

    Ère chrétienne, ère vulgaire, ère de l'incarnation, point de départ proposé au VIe siècle par Denys le Petit, et adopté en France sous Pepin et Charlemagne, d'après lequel les modernes supputent soit avant, soit après.

    Ère dioclétienne, ère qui date de 284 avec le règne de Dioclétien, mais qui, dite ère des martyrs, ne commence qu'en 302, époque de la dixième persécution contre les chrétiens, la 18e année du règne de Dioclétien.

    Ère des Arméniens, ère instituée par l'Église arménienne, lors de sa condamnation par le concile de Chalcédoine, et commençant le 9 juillet 532 après J. C.

    Ère de l'hégire, ère des musulmans, commençant à la fuite de Mahomet à Médine, le 15 ou 16 juillet 622 après J. C.

    Ère républicaine, ère établie en France à partir du 22 septembre 1792 le jour de fondation de la république, et supprimée à partir du 1er janvier 1806.

  • 2La suite même des années que l'on compte depuis un point fixe. Les événements qui se sont accomplis durant l'ère républicaine.
  • 3 Par extension, époque remarquable ; ouverture d'un nouvel ordre de choses. L'ère des croisades. Une nouvelle ère commence. Des droits de l'homme ici l'ère féconde S'ouvre et du globe accomplira le tour, Béranger, 14 juillet.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ère »

Du bas latin era issu du latin classique aera.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. æra, nombre, chiffre, d'où époque ; paraît être primitivement le pluriel æra, de aes, aeris, cuivre, proprement morceaux de cuivre, pièces, d'où nombre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ère ɛr

Évolution historique de l’usage du mot « ère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ère »

  • Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. De Karl Marx
  • Avec l’ère des machines, beaucoup d'esprits se croient robots. De Louis Pauwels / Ce que je crois
  • Nous sommes entrés dans l'ère de l'espace. Un candidat pourra promettre la lune et la donner. De David Brinkley
  • Nous entrons dans une ère de progrès qui se poursuivra, sans cesse plus vaste, sans cesse plus confiante, à tout jamais. De Herbert George Wells
  • Dans cette ère, où tout n’est que spécialisation, un médecin sur cinq que vous consulterez vous renverra vers un autre médecin. De Jeff Rovin
  • L’Afrique, où parfois rien n’a changé depuis des siècles, est comme une métaphore de la sérénité des peuples à l’ère du zapping et de l’urgence futile. De Nicolas de La Casinière / L’Express - 14 Janvier 1999
  • En l'année 4005 de notre ère Avoir des yeux, des dents à quoi ça sert ? Qui aura-t-il à mâcher Et qui pourras-tu regarder ? De Richard Anthony / L'an 2005
  • Après l’agriculture, l’industrie et le service, l’humanité est définitivement rentrée dans l’ère du savoir. Ce sont ceux qui savent qui feront la différence. De Serge Uzzan
  • L'ère du numérique a créé un nouveau monde qui bouleverse l'ensemble de l'industrie médiatique, son économie comme ses usages. De Serge July / Libération
  • Forcer le trait me paraît vital dans notre ère où prédomine l’extrémisme du juste milieu, la pensée consensuelle au prix de tous les reniements. De Michel Layaz / Evene.fr - Juillet 2009
  • Il se passe, entre un roman et son lecteur, un phénomène analogue à celui du développement des photos, tel qu'on le pratiquait avant l'ère du numérique. De Patrick Modiano / Discours de réception de son prix Nobel de littérature
  • L'ère de la reddition économique est finie. Nous allons mener une nouvelle révolution industrielle. Je vais mettre dans mon cabinet les plus grands tueurs que vous ayez jamais vus. De Donald Trump / Le Figaro. 3 décembre 2016
  • Aucune des révolutions successives qui ont marqué le monde depuis le début de l'ère industrielle n'a été prévue par les futurologues qui en sont toujours réduits à des extrapolations hasardeuses fondamentale, qui a vocation d'explorer l'inconnu. De Pierre Joliot / La Recherche passionnément
  • Contrairement à ce qu'on croit savoir, nous ne sommes jamais entrés dans une ère séculière. L'idée même du séculier est de part en part religieuse, chrétienne en vérité. De Jacques Derrida / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - septembre 2000
  • Nue à Lourdes, prière punk, Jésus en érection… Quand l’art provoque l’Eglise Le Monde.fr, Avec la crise sanitaire, le monde est entré dans l’ère de l’argent gratuit
  • Il va falloir compter avec cet X-Ponts de 47 ans, révélation de la cote, qui se retrouve en première ligne après avoir piloté les activités américaines et canadiennes du groupe de transports Transdev. Cela alors qu’initialement Gounon présentait son adjoint François Gauthey comme son dauphin… Un regard neuf et extérieur, telle a donc été l’option retenue par le conseil d’administration pour écrire un nouveau chapitre. «Sa profonde Le Figaro.fr, Yann Leriche ouvre une nouvelle ère chez Getlink (ex-Eurotunnel)
  • L'histoire retiendra peut-être que c’est une vidéo de 8’46” qui a fait vaciller le trumpisme et, qui sait, ouvert un nouveau cycle politique. Sans images, pas de preuve. Avec des images : la révolte. Insoutenables et éloquentes. Un policier blanc, un genou sur la nuque de George Floyd, africain-américain de 46 ans. « Je ne peux pas respirer », répète l’homme, avant de rendre son dernier souffle. Un homme noir victime d’une violence policière. Un de plus. Un de trop. À Minneapolis, puis dans toute l’Amérique, la colère explose. Des émeutes embrasent nombre de villes. Mais les manifestants pacifiques reprennent le dessus et imposent une protestation digne. Un message est envoyé au monde et à la Maison-Blanche : « Nous sommes aussi l’Amérique. Nous sommes jeunes. Nous sommes divers. Et nous disons : Ça suffit ! » Donald Trump envisage d’envoyer l’armée, idée aussitôt contestée par son secrétaire à la Défense, ainsi que par son prédécesseur. Le président est contesté et affaibli. La perspective de le voir perdre le 3 novembre s’élargit, malgré la faiblesse évidente de son challenger démocrate, Joe Biden. Possible chant du cygne de la révolution conservatrice, lancée il y a 40 ans ? Solidaire, Manifestations antiracistes aux USA : la fin de l'ère néolibérale ? | Solidaire
  • Maintenant que Michèle Rubirola est assise dans le fauteuil de maire, maintenant qu’elle dispose d’une majorité absolue, il y a urgence à engager les premières mesures qui permettront à Marseille de changer réellement de destin. www.lamarseillaise.fr, Nouvelle ère
  • 304 millions d'euros pour le Futuroscope en 10 ans. C'est le budget voté ce 4 juillet par le conseil départemental de la Vienne. Un plan de développement qui veut voir loin, 2030 au moins et même 2050. Objectif : une nouvelle ère pour le parc ouvert en 1987 et devenu depuis un moteur économique. France Bleu, 304 millions d'euros sur 10 ans pour "la nouvelle ère" du Futuroscope
  • Trois ans après avoir découvert la fonction, vainqueur de sa première élection sur son nom, Patrick Marengo a été (ré)élu maire hier. SudOuest.fr, Royan : le véritable début de l’ère Marengo

Images d'illustration du mot « ère »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ère »

Langue Traduction
Anglais time
Espagnol hora
Italien tempo
Allemand zeit
Chinois 时间
Arabe زمن
Portugais tempo
Russe время
Japonais 時間
Basque denbora
Corse tempu
Source : Google Translate API

Synonymes de « ère »

Source : synonymes de ère sur lebonsynonyme.fr

Ère

Retour au sommaire ➦

Partager