La langue française

Époque

Définitions du mot « époque »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPOQUE, subst. fém.

A.− Instant déterminé, point fixe dans le temps et servant de point de repère ou de départ.
1. Vieilli. Point fixe du temps; en partic. point fixe du temps historique marqué par un événement important et servant de point de départ à une période déterminée. La naissance de Jésus-Christ est l'époque où commence l'ère chrétienne (Ac.1835-1932).On en avait fixé l'époque [d'une fête] au 20 mai, et le lieu de la scène (...) à « la ferme ornée » de M. Durivage (Jouy, Hermite,t. 2, 1812, p. 214).
Expr. cour. Faire époque (dans). Être marquant, mémorable, faire date. Cette dernière séance des Cordeliers (...) fera époque dans les annales de l'anarchie (Desmoulins, Vx Cord.,1793-94, p. 236).
2. ASTRON. Instant choisi où une planète occupe une position déterminée sur son orbite, servant à des calculs ultérieurs.
3. COMPTAB. Date à partir de laquelle des sommes entrent en valeur et portent intérêt. L'époque de l'échéance (Destutt de Tr., Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 373).
B.− Espace de temps.
1. [D'un point de vue hist.]
a) Période historique marquée par certains faits, certains caractères propres. Époque contemporaine; grande époque; à différentes époques. Je lisais la merveilleuse époque de saint Louis (E. de Guérin, Journal,1838, p. 192).Ces auberges de l'époque des diligences (G. Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 48).
SYNT. Époque ancienne, antérieure, heureuse, mémorable, révolue, troublée; époque romaine; basse, haute époque; époques successives; époque de décadence, de transition; l'époque des croisades; les époques de l'histoire; à l'époque actuelle; à une époque donnée, récente, reculée; drôle d'époque; les hommes, les mœurs d'une époque; appartenir à une époque; dater d'une époque.
b) Spécialement
[Le plus souvent avec des majuscules] La Belle Époque. Période d'euphorie, de légèreté du début du xxesiècle. Dieu sait si j'ai peu de goût pour « la belle époque » dont j'ai, à vingt ans, fredonné les refrains (Mauriac, Mém. intér.,1959, p. 117).
Division quelconque des temps géologiques; plus particulièrement subdivision de la période géologique correspondant à un sous-système ou groupe. Époque tertiaire. Pendant les époques glaciaires du Quaternaire (Gèze, Spéléol. sc.,1965, p. 139).
c) Absol. Époque dont il est question. Je date de l'Empire, (...), ma franchise pourrait vous en convaincre; c'était une des vertus de l'époque (Dumas père, Angèle,1834, II, 7, p. 151).
d) Expr. Être de son époque. Avoir les idées, refléter les caractéristiques de l'époque à laquelle on appartient. Si le mot [flirt] date, il faut m'excuser, mon cher : je suis de mon époque (Martin du G., Taciturne,1932, II, 3, p. 1280).
2. [D'un point de vue artistique, littér.; en ce qui concerne le style, la mode d'une époque] Époque classique, romantique; époques littéraires; caractériser une époque. Vierge en bois de l'époque romane (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 232).
[En parlant d'une œuvre hum.] D'époque. Réalisé dans le style d'une époque donnée, qui reflète ses caractéristiques. Costume, film d'époque. Cher ami, ce n'est pas un roman historique, c'est un roman d'époque et de couleur du temps de Louis XIII (Sand, Corresp.,t. 4, 1857, p. 101).
Meuble d'époque. Meuble ayant le style d'une époque donnée et fabriqué réellement à cette époque. Un musée (...) montre orgueilleusement des meubles d'époque (Morand, New-York,1930, p. 53).
3. [D'un point de vue plus gén.]
a) Toute partie plus ou moins longue du temps, de la vie courante. L'époque de la puberté, des vacances; à cette époque de l'année; à partir de cette époque. Je m'appesantirai sur cette époque si remarquable de ma vie (Fiévée, Dot Suzette,1798, p. 87).
b) Spéc., gén. au plur. Moment des règles d'une femme; p. méton. ces règles proprement dites. L'amant qui saura exactement de la femme de chambre les époques de sa maîtresse peut d'autant mieux dresser ses plans (Michelet, Journal,1857, p. 329).
c) CIN. Division d'un film généralement conçu par tranches chronologiques. Film à, en époques (Giraud1956).Le film dure trois heures et comprend deux époques qui sont diffusées en même temps (Télérama,21 déc. 1977, p. 25).
4. Expressions
a) À l'époque de. À l'époque de la Révolution; à l'époque du mariage de qqn :
1. Car depuis lors, à minuit noir, Dans la forêt on peut le voir À l'époque des pervenches. Le vent souffle dans les branches. Hou! hou! hou! Cros, Coffret Santal,1873, p. 11.
b) À l'époque où. À l'époque où qqn écrit. À l'époque où se passe cette histoire (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 192).
c) À pareille époque. À la même période de l'année que celle dans laquelle on se trouve actuellement :
2. J'ai fait le voyage du Marais, chez MmeLa Briche, dans une disposition bien différente de celui de l'an dernier à pareille époque. Maine de Biran, Journal,1823, p. 374.
d) À l'époque. À cette époque. J'avais quinze ans, à l'époque (Bernanos, Imposture,1927, p. 438).
e) C'était l'époque de, où. C'était l'époque de la lavande (Giono, Regain,1930, 1repart., 3, p. 70).
f) Ce fut à, vers cette époque que. Ce fut à cette époque que mon père, déjà marié, se chargea de leur éducation (Ponson du Terr., Rocambole,t. 4, 1859, p. 154).
Prononc. et Orth. : [epɔk]. Enq. : /epok/. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1637 epoche (Davity, Le Monde, Afrique ds Delb. Notes mss : epoche ou aere); 1. 1678-80 époque « point fixe qui sert de départ à une chronologie » (Boss., Hist. univ. dessein général ds DG); 2. 1678-80 « période, espace de temps marqué par un fait historique important » (Id., ibid. ds Littré). Empr. au gr. ε ̓ π ο χ η ́ « arrêt; période de temps, ère ». Fréq. abs. littér. : 10 468. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 20 651, b) 14 170; xxes. : a) 10 566, b) 12 950. Bbg. Gohin 1903, p. 335. − Pamart (P.). Attention! ... Vie Lang. 1968, pp. 289-293. − Ringeson (K.). Un Type d'expr. Le temps en fr. In : [Mél. Melander (J.)]. Uppsala, 1943, pp. 247-274. − Quem. DDL t. 8. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 412.

Wiktionnaire

Nom commun

époque \e.pɔk\ féminin

  1. Moment de l’histoire qui ordinairement est marqué par quelque événement considérable.
    • L’historien d’Attigny pense que ce changement fut occasionné par la dévastation de la paroisse de Montmarin à l’époque de l’invasion du Comte de Bar en Champagne, en 1297. — (Revue historique ardennaise, Librairie Alphonse Picard & fils, 1897, vol. 4, p. 11)
    • Cette interprétation n’empêche pas pour autant d’envisager que ce chemin soit datable aussi de l’époque romaine et qu’il ait été réutilisé à l’époque médiévale. — (Rita Compatangelo, Un cadastre de pierre : le Salento romain, 1989, page 88)
  2. (Géologie) Ère géologique.
    • Les brindilles sont imprimées sur nos mains, nos joues, même la joue malade, et jusqu’au soir nous aurons l’air d’avoir dormi entre l’époque tertiaire et l’époque quaternaire. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Il est en effet incontestable qu’à une époque, le détroit de Behring qui sépare aujourd’hui l’Asie de l’Amérique était remplacé par un territoire qui reliait les deux continents. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., p. 14)
    • Des fouilles archéologiques réalisées en 1874 ont permis de découvrir des ossements d’animaux datant de l’époque préhistorique, qui laissent penser que Chevroches était peut-être à cette époque un rendez-vous de chasse, […]. — (Anita Six, Le patrimoine des communes de la Nièvre, Flohic, 1999, vol.1, p.257)
  3. (Astronomie) Moment auquel un objet céleste occupe une position spécifique de son orbite. (Par extension) Moment pour lequel les éléments orbitaux d’une planète sont exacts.
    • ÉPOQUE. Pour dresser les tables du soleil, de la lune ou des planètes, les astronomes ont besoin d’un point de départ qui se nomme l’époque, c’est-à-dire le lieu moyen d’un astre à un moment donné. On choisit ordinairement le passage au périhélie pour fixer cette époque, qui sert ensuite à déterminer les positions ultérieures du corps céleste auquel ladite époque se rapporte. Aujourd’hui l’époque du soleil, c’est-à-dire la place qu’il occupe parmi les étoiles, est indiquée pour le 31 décembre à minuit, afin de faire coïncider le jour astronomique avec le jour civil. — (A. M. A. Guynemer, Dictionnaire d’astronomie à l’usage des gens du monde, Firmin Didot Frères, Éditeurs, Paris, 1852)
  4. (Physiologie) (Familier) Menstrues.
    • Avant qu'elle parte je lui ai fait constater que j'étais en état amoureux. Mais elle avait ses époques. « C'est dommage ! » a-t-elle dit. — (Jehan Rictus, Journal quotidien, cahier 149, page 10, 6 mai 1932)
  5. Toute partie de la durée considérée par rapport à ce qui s’y passe, à ce qu’on y fait.
    • Sommes-nous donc dans une époque d’irrémédiable décadence ? Plus nous approchons de la fin de ce siècle, plus notre décomposition s’aggrave et s’accélère. — (Octave Mirbeau, Le Tripot aux champs, Le Journal, 27 septembre 1896)
    • Seulement, remarquez bien ceci, l’Académie, même à cette époque où elle était si franchement réformiste, ne devançait pas l’usage ; elle le suivait. — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • L’effondrement de la civilisation scientifique était inconcevable pour ceux qui vécurent à cette époque, qui furent entraînés par la débâcle. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 393 de l’éd. de 1921)
    • La fenaison commence généralement dès les premiers jours de juin, époque à laquelle, dans les années sèches, beaucoup des Graminées sont arrivées à maturité. — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises, les associations végétales de la vallée de La Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 84)
    • Le père n'aurait que vingt-trois ans de plus que son fils ? L’état civil se trompe ! Ce ne sont pas deux décennies et des poussières qui les séparent, mais une époque, une ère, les Plamproz. — (Gaston Cherpillod, « Une étrange clarté », dans La Nuit d’Elne, Éditions de l’Age d’Homme, 1985, p. 37)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPOQUE. n. f.
Moment de l'histoire qui ordinairement est marqué par quelque événement considérable. La naissance de JÉSUS-CHRIST est l'époque où commence l'ère chrétienne. Les grandes époques de l'histoire. Faire époque se dit d'un Événement remarquable qui ne peut de longtemps s'oublier. Ces choses-là font époque dans la vie. En termes de Géologie, L'époque tertiaire, quaternaire. Voyez ces mots. En termes d'Astronomie, il se dit du Moment où, d'après les calculs, une planète doit être à tel point de son orbite. En termes de Physiologie, Les époques d'une femme. Voyez MENSTRUES. Il se dit aussi de Toute partie de la durée considérée par rapport à ce qui s'y passe, à ce qu'on y fait. L'époque de son avènement au trône, de son mariage. J'étais à cette époque très loin de Paris. Nous sommes à l'époque de l'année où tout semble renaître. Je serai en Italie au mois d'octobre, tâchez d'y venir à la même époque. À toutes les époques de la vie. Les principales grandes époques littéraires.

Littré (1872-1877)

ÉPOQUE (é-po-k') s. f.
  • 1Point déterminé dans l'histoire ; moment où quelque fait remarquable s'est passé. La naissance de Jésus-Christ est l'époque où commence l'ère chrétienne. Cette époque de la ruine de Troie, arrivée environ l'an 308 après la sortie d'Égypte et 1164 ans après le déluge, est considérable…, Bossuet, Hist. I, 5. Avant l'époque des olympiades, les Rhodiens s'appliquèrent à la marine, Barthélemy, Anach. ch. 73.

    Se dit aussi d'événements remarquables choisis dans l'histoire pour y établir des divisions, et de chaque espace de temps qui s'écoule entre deux de ces événements. Il faut avoir certains temps marqués par quelque grand événement auquel on rapporte tout le reste ; c'est ce qui s'appelle époque, d'un mot grec qui signifie s'arrêter, parce qu'on s'arrête pour considérer comme d'un lieu de repos tout ce qui est arrivé devant ou après, Bossuet, Hist. Dessein général. Il faut premièrement que je parcoure avec vous les époques que je vous propose, et que, vous marquant en peu de mots les principaux événements qui doivent être attachés à chacune d'elles, j'accoutume votre esprit à mettre ces événements à leur place, sans y regarder autre chose que l'ordre des temps, Bossuet, ib.

    Par extension. Eux seuls [les mauvais prêtres] sont les corrupteurs des peuples, les sources publiques de la décadence des mœurs, la première époque de la dépravation générale, Massillon, Confér. Excel. du sacerd.

    Faire époque, se dit d'un fait important et remarquable. Nous ne savons que le mal ; à peine le bien fait-il époque, Rousseau, Ém. IV. Il sera toujours grand de l'avoir tenté ; ce projet fera époque, Diderot, Sur la princesse d'Ashkow.

  • 2Toute partie du temps par rapport à ce qui s'y passe. L'époque de son mariage. J'étais à cette époque très loin de Paris. L'époque des invasions barbares, des croisades, etc. Si la vie, en effet, n'est qu'un rapide instant, Faisons-en une époque utile et mémorable, Saurin, Spart. I, 2.

    Un homme au niveau des connaissances de son époque, un homme qui est au courant des idées les plus avancées en science.

  • 3 Terme d'astronomie. Époque des moyens mouvements d'un astre, le lieu moyen de cet astre fixé pour un instant déterminé, afin de pouvoir ensuite, en partant de cet instant, trouver le lieu moyen de l'astre pour un autre instant quelconque, Dict. des math.
  • 4 Terme de géologie. Nom des durées qui ont succédé chaque fois et respectivement aux grands changements que la terre a subis.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « époque »

(1637) epoche (→ voir épochê) emprunté au grec ancien ἐποχή, épochê (« arrêt, période de temps, ère ») francisé en 1680 en époque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἐποχὴ, de ἐπέχειν, retenir, de ἐπὶ, sur, et ἔχειν, avoir, parce que l'époque est un point fixe où l'on s'arrête dans le temps.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « époque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
époque epɔk

Évolution historique de l’usage du mot « époque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « époque »

  • Chaque époque découvre un aspect de la condition humaine, à chaque époque l'homme se choisit en face d'autrui, de l'amour, de la mort, du monde. De Jean-Paul Sartre / Situations II
  • La civilisation approche peut-être d'un de ces longs hivers qu'elle connaît de temps en temps. La période chrétienne, pittoresque, passionnée et malheureuse, peut prendre fin. Une catastrophe de ce genre ne devrait pas nous désespérer. George Santayana, Characters and Opinions in the United States
  • Cette époque est désaxée. William Shakespeare, Hamlet, I, 5, Hamlet
  • Les livres font les époques et les nations, comme les époques et les nations font les livres. De Jean-Jacques Ampère / Mélanges littéraires
  • Il ne faut pas qu'un artiste s'intéresse trop à son époque, sous peine de faire des oeuvres qui n'intéressent que son époque. De Henry de Montherlant / Carnets
  • Une époque intéressante est toujours une époque énigmatique, qui ne promet guère de repos, de prospérité, de continuité, de sécurité. De Paul Valéry / Variété
  • Lorsqu'une oeuvre semble en avance sur son époque, c'est simplement que son époque est en retard sur elle.
  • Les grandes époques artistiques disent : l'Art. Les époques médiocres disent : les arts. De Charles Morice / La littérature de tout à l'heure
  • Jeunesse. Cette merveilleuse époque de l'éveil du coeur, époque décisive où, sous toutes ses formes, l'amour prend le sens même de la vie. De Reine Malouin / Profonds destins
  • On peut dire que chaque trouble psychiatrique appartient à son époque, mais aussi que les particularités les plus singulières de la folie individuelle se retrouvent d'une époque à l'autre. De Goce Smilevski / La liste de Freud
  • La TV : l’époque où les fantômes agitaient leurs chaînes a été remplacée par l’époque où ce sont les chaînes qui agitent leurs fantômes. De Laurent Ruquier / Le Mois par moi
  • La belle époque, c'est maintenant ; une époque où la moindre des choses vaut beaucoup d'argent et où beaucoup d'argent ne vaut pas grand chose. De Pierre Dac / Y'a du mou dans la corde à noeuds !
  • […] Les belles époques littéraires sont d'un demi-siècle alors que les littératures dites de décadence durent six cents ans. Julien Benda, La France byzantine, Gallimard
  • Quelle époque ! Quelles mœurs ! Cicéron en latin Marcus Tullius Cicero, Catilinaires, I, 1
  • Ô Dieu bon, pour quel temps m'as-tu réservé, pour que je supporte cela ! saint Polycarpe, Eusèbe, Histoire ecclésiastique, V, XX, 7 (traduction G. Bardy)
  • Chaque époque engendre son héros. De Proverbe coréen
  • On est toujours dans son époque, on ne peut pas faire autrement que décrire son époque, même si superficiellement on a l'air de décrire le passé. De Patrick Modiano / Entretien avec Dominique Jamet - Octobre 1975
  • Les bêtises d'une époque donnée sont pour la science des époques suivantes aussi précieuses que sa sagesse. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Voilà une série qui porte bien son nom ! Cette comédie ravissante met en scène une mère au foyer des années 1950 qui, délaissée par son mari, se lance dans une carrière d’humoriste. On y dépeint une émancipation féminine enthousiasmante, en plus de nous entraîner dans le New York bouillonnant de l’époque. (Amazon Prime Video) L’actualité, 10 façons de changer d’époque | L’actualité
  • « Ce fil rouge que le Luxe tisse avec son époque, le Covid ne l’a pas rompu. » , « Ce fil rouge que le Luxe tisse avec son époque, le Covid ne l'a pas rompu » – Bénédicte Épinay, Comité Colbert. | Journal du Luxe.fr Actualité du luxe
  • De son château à son Familistère, la ville de Guise propose un voyage à l’époque des conflits anciens et de son utopie sociale. Pic'Avenir, Voyagez à Guise, de l’époque des ducs à Jean-Baptiste Godin

Images d'illustration du mot « époque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « époque »

Langue Traduction
Anglais time
Espagnol hora
Italien tempo
Allemand zeit
Chinois 时间
Arabe زمن
Portugais tempo
Russe время
Japonais 時間
Basque denbora
Corse tempu
Source : Google Translate API

Synonymes de « époque »

Source : synonymes de époque sur lebonsynonyme.fr

Époque

Retour au sommaire ➦

Partager