Époux : définition de époux, épouse


Époux, épouse : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPOUX, OUSE, subst.

I.− Au sing.
A.− Personne unie à une autre personne par les liens du mariage. Revêtue de la gloire du Très-Haut, l'invisible Jérusalem est parée comme une épouse pour son époux (Chateaubr.Martyrst. 1,1810,p. 182.)À Dieu seul appartient le pouvoir de former le lien mystérieux, indissoluble, qui doit unir l'époux à l'épouse (Lamennais, Religion,1825, p. 71).Une chaste épouse qui attend le retour de l'époux (Gautier, Fracasse,1863, p. 461).Le mariage est un sacrement, dont l'époux et l'épouse sont les seuls ministres (Claudel, Père humil.,1920, II, 2, p. 523).
1. Au masc. Époux
a) Usuel. Synon. mari.Ce plaisir mêlé de frayeur, qu'éprouve la jeune vierge prête à passer dans les bras d'un époux (Chateaubr., Natchez,1826, p. 320).J'ai songé trois fois à marier ma fille, à lui donner un époux de mon choix (Ponson du Terr., Rocambole,t. 5, 1859, p. 439).Rien au monde de plus beau qu'une femme fidèle à son époux défunt, et dévouée toute entière à ses enfants (Mauriac, Myst. Frontenac,1933, p. 16):
1. Ce qui m'étonne, dit Huguette Volange, c'est que vivant près d'un homme qui a une personnalité si écrasante vous gardiez un métier à vous. Moi je ne pourrais simplement pas; mon cher époux dévore tout mon temps; je trouve ça normal d'ailleurs. Beauvoir, Mandarins,1954, p. 181.
SYNT. Époux adoré, bien-aimé, chéri; époux fidèle, infidèle, outragé, trahi; époux légitime; futur époux; jeune, nouvel époux; heureux, malheureux époux; tendre époux; digne époux; choisir, prendre (qqn) pour époux; donner (un homme à une jeune fille) pour époux; être l'époux (de qqn) devant Dieu; accomplir ses devoirs d'époux; suivre son époux dans la tombe.
En partic.
[Époux est associé à père] Un mari qui prenait au sérieux ses devoirs d'époux et de père (Ponson du Terr., Rocambole,t. 2, 1859, p. 262).
[Époux est associé à maître] :
2. ... celle que j'aimais était bien à moi, ne vivait que pour moi et, même à distance, sans que j'eusse besoin de m'occuper d'elle, me considérait comme son époux et son maître... Proust, Fugit.,1922, p. 485.
P. ext. Époux illégitime. Concubin. La veuve Fipart, encore émue, vit apparaître son illégitime époux (Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 559).Les femmes elles-mêmes appellent leurs amants : Mon époux (Larch.1861, p. 121).
b) Dans le domaine jur. (infra II).L'un des conjoints, le mari ou la femme. (L')époux conjoint (v. ce mot I A 1). Toute demande en divorce (...) sera remise (...) au président du tribunal (...) par l'époux demandeur en personne (Code civil,1804, p. 44).
SYNT. Époux donataire, donateur, successible; époux survivant.
2. Au fém. Épouse. Synon. femme.Mes compliments à madame votre épouse, dit l'employé (Balzac, Goriot,1835, p. 159).J'aime la pauvreté d'un amour profond, réfléchi, lucide − d'égal à égal − ainsi qu'une épouse au flanc fécond et fidèle (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1079).
SYNT. a) Supra 1 a synt. b) Épouse acariâtre, adultère, aimante, irréprochable, légère, soumise, vertueuse; épouse modèle; épouse chrétienne; épouse morganatique; épouse favorite; répudier son épouse.
En partic.
[Épouse est associé ou opposé à mère] Être plus épouse que mère. Cette femme (...) qui, faite pour être magnifiquement épouse et mère, n'a ni mari, ni enfants, ni famille (Balzac, E. Grandet,1834, p. 256).
[Épouse est associé ou opposé à amante ou maîtresse] Cependant Céluta étoit mère; l'épouse féconde n'assuroit-elle pas les droits de l'amante? (Chateaubr., Natchez,1826, p. 324).Cette coucherie sans chemise devait joliment tuer le respect du mari pour la femme et ne plus lui faire voir dans l'épouse qu'une maîtresse (Goncourt, Journal,1890, p. 1211).
P. ext. Le forçat n'a généralement que des épouses illégitimes, que nous nommons des concubines (Balzac, Goriot,1835, p. 186).
Rem. Si époux, réservé au lang. littér. ou précieux, est gén. remplacé par mari dans la lang. cour., épouse est utilisé à la place de femme, chaque fois qu'il peut y avoir ambiguïté entre le fém. de mari et celui d'homme. Jamais un épicier, en quelque quartier que vous en fassiez l'épreuve, ne dira ce mot leste : ma femme; il dira : mon épouse. « Ma femme » emporte des idées saugrenues, étranges, subalternes, et change une divine créature en une chose. Les sauvages ont des femmes, les êtres civilisés ont des épouses (Id., Œuvres div., t. 2, 1830-35, p. 19).
B.− Dans le domaine de la mystique :
3. Il peut (...) y avoir des mariages mystiques, des hymens votifs que l'état civil ne connaît pas (...). Des myriades de religieuses n'en ont pas connu d'autres, et les extases des sainte Thérèse pour l'époux divin n'ont de virginal que l'apparence. Amiel, Journal.,1866, p. 136.
En partic.
[P. réf. à l'interprétation allégorique selon laquelle les personnages du Cantique représentent Dieu et Israël, ou le Christ et l'Église, unis par un amour conjugal] L'époux, l'épouse du Cantique (des cantiques). Puisse-t-il (...) [M. de Lamartine] comme l'épouse du Cantique, sortir de cette ignorance de lui-même qui ne sied plus à la maturité de son génie (Proudhon, Syst. contrad. écon.,t. 2, 1846, p. 82).
Absol. L'époux, l'épouse :
4. Maintenant les séminaires nous envoient des enfants de chœur (...). Ça lit des tas de livres et ça n'a jamais été fichu de comprendre − de comprendre, vous m'entendez! − la parabole de l'époux et de l'épouse. Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1037.
Jésus-Christ, époux de l'Église, des religieuses. Le pontife doit aimer l'Église, comme Jésus-Christ l'a aimée et l'aime. Jésus-Christ est l'époux immortel; l'évêque l'est avec lui (Dupanloup, Journal,1876, p. 112).Préparez-la [cette nouvelle fiancée du Seigneur] pour l'union éternelle à laquelle le céleste époux la convie (Huysmans, En route, t. 1, 1895, p. 212).
Le prêtre, époux de l'Église (supra Dupanloup, Journal, 1876, p. 112):
5. Jamais le chrétien ne déposera dans le cœur d'un prêtre le fardeau caché de sa vie, si ce prêtre a une autre épouse que cette Église mystérieuse qui garde le secret des fautes et console les douleurs. Chateaubr., Litt. angl.,t. 1, 1836, p. 153.
L'Église, les religieuses, épouses du Christ. Quelle jactance (...) que de prétendre savoir de Dieu même ce que l'Église a pour mission d'enseigner! (...) n'était-ce pas pécher gravement contre l'Épouse de Jésus-Christ (France, J. d'Arc,t. 2, 1908, p. 287).En prononçant mes vœux, j'ai juré d'être l'épouse du Christ. Je suis à Lui, Il a ma parole et ma main (Camus, Dév. croix,1953, p. 566).
La Vierge, épouse du Saint-Esprit. Marie, fille bien-aimée du Père; mère du Fils de Dieu; épouse de l'Esprit d'amour (Dupanloup, Journal,1876p. 114).
Rem. Dans ce domaine, épouse, époux prennent fréquemment une majuscule (supra France, loc. cit.).
Spéc. [P. allus. au privilège qui conférait au doge de Venise la souveraineté de l'Adriatique et qui était marqué par une cérémonie annuelle d'épousailles avec la mer] Et pourtant ce n'est plus la Venise du ministre de Louis XI, la Venise épouse de l'Adriatique et dominatrice des mers (Chateaubr., Mém.,t. 4, 1848, p. 335).
II.− Au plur. Les époux. Les deux conjoints, le mari et la femme. Les époux amoureux (v. ce mot ex. 19). Avant-hier, a eu lieu la séance de conciliation entre les deux époux, qui n'a pas abouti (Goncourt, Journal,1894, p. 704).Est-ce bien d'apporter la guerre et non la paix? de venir séparer les époux et les frères? (Mauriac, Journal occup.,1944, p. 340):
6. J'aurais pourtant bien aimé voir avec toi l'âge venir. Voir ton dos se voûter, vérifier s'il est vrai que les vieux époux prennent le même visage, connaître avec toi les plaisirs de l'âtre, du souvenir, mourir presque semblable à toi. Giraudoux, Amphitr. 38,1929, III, 3, p. 186.
Rem. Cf. aussi I A 1 b.
SYNT. Des époux assortis; consentement (mutuel) des époux; réconciliation, séparation des époux; devoirs, droits des époux (cf. aussi I A 1 a synt.).
Emploi en appos., rare. [Le bohême :] Je vous ai vu hier au Luxembourg avec une femme et une petite fille. Vous aviez un air époux (Richepin, MmeAndré,1879, p. 64).
P. ext. Époux clandestins. Couple illégitime. Les images fantastiques des nuages s'étendent, se confondent et rentrent ensemble sous le voile protecteur de la nuit, comme des époux clandestins (Nodier, Smarra,1821, p. 50).
Prononc. et Orth. : [epu], fém. [-u:z]. Ds Ac. 1694-1932. L'x du masc. est une graph. pour l'anc. -us, d'où le fém. -use. Étymol. et Hist. Ca 1050 espus (Alexis, éd. C. Storey, 66); id. spuse (ibid., prol.). Du lat. class. sponsus, part. passé de spondere « promettre solennellement », avec développement d'apr. épouser*. Fréq. abs. littér. Époux : 3 409. Épouse : 2 279. Fréq. rel. littér. Époux : xixes. : a) 8 980, b) 5 374; xxes. : a) 3 166, b) 2 050. Épouse : xixes. : a) 4 554, b) 3 111; xxes. : a) 2 685, b) 2 522. Bbg. Braun (G.). L'Étymol. de époux, épouse. Rom. Forsch. 1929, t. 43, pp. 21-24. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 257. − Ducháček (O.). Les Microstructures lex. In : Congrès Internat. de Ling. et Philol. Romanes. 13. 1971. Québec. Québec, 1976, t. 1. pp. 586-589. − Schmitt (Ch.). Zur Herkunft von französisch jaloux und époux. Neuphilol. Mitt. 1974, t. 75, pp. 285-294. − Söll (L.). Wie erklärt sich französisch époux/épouse? Z. fr. Spr. Lit. 1966, t. 76, pp. 75-83. − Stefenelli (A.). Der Synonymenreichtum der altfranzösischen Dichtersprache. Wien, 1967, passim.

Époux, épouse : définition du Wiktionnaire

Nom commun

époux \e.pu\ masculin (pour une femme on dit : épouse) singulier et pluriel identiques

  1. Conjoint ; mari.
    • Quelques-uns étaient mariés, entre autres le caporal Joliffe, heureux époux d’une Canadienne vive et alerte. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)
    • Une patricienne italienne peut ripoliner la façade de son présidentiel époux, et tenter, en vain, de dissimuler sa confondante vulgarité d’activiste, sa vraie nature pointe toujours. — (Derri Berkani, Périple Andalou, page 167, 2011)
  2. Mari ou femme ; conjoint ou conjointe. — Note : Dans ce cas, il est souvent au pluriel.
    • L’acte de décès énoncera : […] Les prénoms et nom de l’autre époux, si la personne décédée était mariée, veuve ou divorcée. — (Article 79 du Code civil français)
    • Les époux contractent ensemble, par le fait seul du mariage, l’obligation de nourrir, entretenir et élever leurs enfants. — (Article 203 du Code civil français)

Nom commun

épouse \e.puz\ féminin (pour un homme on dit : époux)

  1. Femme, dans le mariage.
    • Depuis Michelet, on a aussi, bien souvent, incriminé l’influence exercée par le prêtre sur le comportement des épouses ; […]. En multipliant les interdits, il gênait l’épanouissement du plaisir des couples, quelle qu’ait pu être la valeur érotique de la transgression. — (Alain Corbin, Les filles de noce, 1978)
    • Alors, comme personne ne voulait plus d’elle pour épouse, elle s’était réfugiée là, dans la vieille maison de son frère et y vivait avec sa tante aveugle. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Cheikh Gaafar avait déjà deux épouses, et cinq filles. […] L’idée de convoler une troisième fois en noces lui plut : certes l’entente serait malaisée à son foyer. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Les Benjamites furent avertis qu’ils pourroient s’approcher secrètement du lieu de la fête, s’aposter de manière à bien voir les femmes qui s’y trouveroient, et enlever sans résistance celles qu’ils voudroient pour épouses. — (Rabelleau, Histoire des Hébreux, tome 1, 1825, page 261)
    • Mais déjà Jourgeot, souriant à son tour, s’enquérait avec sollicitude de la santé de son épouse. — (Louis Pergaud, La Vengeance du père Jourgeot, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Je ne pense jamais au Siam sans évoquer le déjeuner que fit au Palais Royal le gouverneur de l’Indochine d’alors, M. Violette, accompagné de sa très digne épouse. — (Émile Servan-Schreiber, Alors raconte !, Paris : Presses de la Cité , 1967 - Versilio, 2014, chapitre 24)
    • Rosebud se cherche toujours. Elle ne sait pas exactement ce qu’elle veut, mais elle sait très bien ce qu’elle refuse : retourner à Aix et devenir la parfaite épouse d’un pinardier. — (Michel Lebrun, Les ogres, French Pulp éditions, 2014, chapitre 21)

Forme de verbe

épouse \e.puz\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de épouser.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de épouser.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de épouser.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de épouser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de épouser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Époux, épouse : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPOUX, OUSE. n.
Celui, celle que le mariage unit à une personne de l'autre sexe. Il ne s'emploie plus guère que dans la langue administrative. Prendre pour épouse. Dire le nom de l'époux, de l'épouse. Les époux se doivent mutuelle obéissance. Épouse légitime. Le futur époux. La future épouse. Dans le langage ordinaire, on dit plutôt Mari et Femme. Fig., dans le langage mystique, Le céleste époux, Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST. On dit aussi que JÉSUS-CHRIST est l'époux de son Église; et on appelle quelquefois l'Église L'épouse de JÉSUS-CHRIST. Les épouses de JÉSUS-CHRIST, Les religieuses ou les filles qui ont fait vœu de virginité. Absolument, L'Époux et l'Épouse, se dit des Deux personnages mystiques qui figurent dans le Cantique des cantiques.

Époux, épouse : définition du Littré (1872-1877)

ÉPOUX (é-pou, pou-z' ; l'x se lie : un é-pou-z aimable) s. m.
  • 1Celui, celle qui a épousé, qui est conjoint par mariage. Bien plus que l'on ne croit le nom d'époux engage, Et l'amour est souvent un fruit du mariage, Molière, Sganarelle, 1. La perte d'un époux ne va pas sans soupir, La Fontaine, Fabl. VI, 21. L'hymen déplaît toujours quand l'époux ne plaît pas, Quinault, Astrate, II, 2. Il me semble déjà que ces murs, que ces voûtes Vont prendre la parole, et, prêts à m'accuser, Attendent mon époux pour le désabuser, Racine, Phèd. III, 3. Quoi ! déjà de Titus épouse en espérance, Racine, Bérén. I, 1. Elle ne prendra pour époux qu'un homme qui craigne les dieux, Fénelon, Tél. XXII. Penses-tu que je sois moins épouse que mère ? Voltaire, Orphel. IV, 6.
  • 2Dans le langage mystique. Le céleste époux, l'époux de l'Église, Jésus-Christ. Ô mort ! quand viendras-tu me donner le baiser de l'époux ? Fénelon, t. XVIII, p. 156.

    L'épouse de Jésus-Christ, l'Église.

    Les épouses de Jésus-Christ, les religieuses. Belzunce, illustre par les prodiges qu'il fit dans le temps de la peste, et après par le refus de l'évêché de Laon pour ne pas quitter sa première épouse [Marseille son premier diocèse], Saint-Simon, 224, 9.

  • 3 S. m. plur. Les époux, le mari et la femme, les gens mariés. Deux jeunes époux.

REMARQUE

C'est une faute contre le bon usage que de dire, dans le langage familier, époux pour mari et épouse pour femme. Dites : ma femme est malade, et non mon épouse est malade. Cette nuance est signalée dans Molière quand don Juan dit à M. Dimanche : Comment se porte Mme Dimanche, votre épouse ? … c'est une brave femme (Festin, IV, 3) ; et, dans Lesage, quand Mme Jacob dit : Il fait bien pis, le dénaturé qu'il est ! il m'a défendu l'entrée de sa maison, et il n'a pas le cœur d'employer mon époux (Turc. IV, 12).

HISTORIQUE

XIe s. Qui altri espouse purgist [prît], Lois de Guill. 14.

XIIe s. Porquant [il] ne mist pas en obli La grant amor qu'il out od lui [elle] ; S'espose en fist ; si fist mult bien, Benoit de Sainte-Maure, II, 7964. E li espos venoit, e si ami, e si frere, od tambors e oz estrumenz, Machab. I, 9. Li reis Henris li vielz les espuses preneit, E à lur dreiz espus del tut les defendeit, Th. le mart. 93. Lai [laisse] saint iglise aveir ses decrez e ses leis ; Ele est espuse Deu, qui est sire des reis, ib. 29. Et lur poesté prenent li rei de saint iglise : Mais el n'a pas la sue de nul des vostres prise, Fors de Deu sun espus…, ib. 79.

XIVe s. Nous ottroions à Ysabeau, notre fame et nostre espouse, nostre chastel, Du Cange, avenius.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « époux »

Étymologie de époux - Littré

Provenç. espos ; espagn. et portug. esposo ; ital. sposo ; du lat. sponsus, de spondere, promettre, fiancer ; grec, σπένδειν, au propre, verser et, par suite, faire des libations, promettre solennellement, vu qu'en promettant on faisait des libations aux dieux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de époux - Wiktionnaire

Du latin populaire *spōsus, altération du latin classique sponsus, participe passé substantivé de spondere « promettre solennellement ».
La forme époux n’est pas, phonétiquement parlant, directement issue de *spōsus, elle est analogique de épouser (de *sposare, forme populaire du bas latin sponsare) où la présence de ou est phonétique, puisqu’il est atone (non frappé par l’accent tonique). Comparez avec l’occitan espós, l’espagnol esposo, le portugais esposo et l’italien sposo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « époux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
époux epu play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « époux »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « époux »

  • Epouse mouillée, épouse comblée. De Proverbe italien
  • Qui épouse la femme épouse les dettes. De Antoine Loisel / Institutes coutumières
  • Si on épouse une femme bonne, on est heureux ; si on épouse une mauvaise femme on devient philosophe. De Anonyme
  • Si vous épousez une laide, vous serez peiné ; si vous épousez une belle, vous serez berné. De Bion de Boristhène
  • Aujourd'hui ou on s'épouse et on n'a pas d'enfant ou on ne s'épouse pas et on a des enfants. De Colette
  • Il y a deux sortes de femmes, c'est une folie d'épouser les unes, c'est un crime d'épouser les autres. De Le Clown Carlton
  • Epousez une folle qui est fille d'un sage, mais n'épousez pas une sage qui est fille d'une folle. De Proverbe arabe
  • Il y a des femmes qu'on ne devrait jamais épouser soi-même. On devrait les laisser épouser par ses amis. De Alfred Capus
  • Epouser sa maîtresse, c’est à se demander s’il ne vaut pas mieux épouser celle des autres. De Alfred Capus
  • Moi l'épouser ! Je t'assure que non ; c'est bien assez qu'il m'épouse. De Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux / L'école des mères
  • Pour un artiste, il est aussi fatal d'épouser son modèle que pour un gourmet d'épouser sa cuisinière : le premier est privé des séances de pose et le second de dîner. De Oscar Wilde
  • A vingt ans, une femme ne veut épouser que l’homme avec lequel elle pense être heureuse ; à trente ans, elle pense être heureuse avec n’importe quel homme qui voudrait l’épouser. De Carmen Sylva
  • Une excellente maîtresse, c'est une épouse manquée... Mais une bonne épouse n'est qu'une maîtresse ratée ! De Henri Jeanson / Amis comme avant
  • Epouser un pays, ses particularités, c'est épouser ce qu'il y a de petit. S'en tenir à sa tête, c'est ramper. De Eric-Emmanuel Schmitt / L'Evangile selon Pilate
  • L'ex-épouse de Michel Fourniret, Monique Olivier, sera de nouveau entendue par la juge d'instruction chargée des investigations sur la disparition d'Estelle Mouzin en 2003, a appris mercredi l'AFP auprès de son avocat. Le Figaro.fr, L'ex-épouse de Michel Fourniret entendue par la juge en août
  • Dans une interview accordée au journal Le Parisien, Véronique Monguillot, l’épouse du chauffeur de bus agressé à Bayonne dimanche, se confie.   midilibre.fr, Bayonne : "On nous a détruits", confie Véronique, l'épouse du chauffeur de bus violemment agressé - midilibre.fr
  • "La Bonne épouse", comédie sur l'émancipation féminine avec Juliette Binoche, de retour en salles fin juin après une sortie avortée en mars, reste en tête du box-office pour la deuxième semaine consécutive, avec près de 126.700 entrées en une semaine, selon des chiffres publiés mercredi par CBO Box-office. TV5MONDE, "La Bonne épouse" domine toujours le box-office français
  • Cela faisait plusieurs années que le jeune politicien avait fait la rencontre de sa ravissante épouse, et depuis, le couple vit le parfait amour ensemble. amomama.fr, Julien Denormandie : Découvrez Cécile Ophèle, l'épouse du nouveau ministre de l'agriculture
  • Dans le lot, « La bonne épouse », portée par Juliette Binoche, maintient son statut de leader pour la quatrième fois d’affilée et compte désormais 1 400 suffrages à son actif. Le challenger du moment, « En avant », mobilise deux fois plus que précédemment (333 entrées contre 171) et progresse de deux rangs dans la hiérarchie hebdomadaire. Une nouveauté, « Les parfums », complète le trio de tête sans trop briller (291 spectateurs) tout en surpassant l’autre bizuth, « Irresistible », qui campe à la quinzième place avec seulement 31 supporteurs au compteur ! A contrario, la comédie familiale « 10 jours sans maman » roule sur la voie du succès (un cumul de 3 968 entrées à ce jour) et s’apprête à franchir le cap symbolique des 4 000. Une certitude : « De Gaulle » ne fera pas aussi bien en dépit d’un parcours fort honorable. De fait, le biopic sur l’homme du 18 juin a été vu à ce jour par 2 378 férus d’histoire. Le Telegramme, « La bonne épouse » poursuit en tête dans une semaine toujours maigre en entrées - Quimper - Le Télégramme
  • ⚫️ Le SCB a appris avec tristesse la disparition de Véronique Antonetti, épouse de notre ancien entraîneur Frédéric Antonetti et tante de notre recruteur Pierre-Paul Antonetti.À sa famille et ses proches, le club présente ses sincères condoléances.Ch’ella riposi in pace 🙏 pic.twitter.com/RmKymOFzk2 RMC SPORT, Metz: Antonetti endeuillé après la mort de son épouse
  • Kodak Black qui est bien connu pour son franc-parler a décidé de surveiller ses mots dernièrement. En effet, aux oubliettes les clashs et provocations en tout genre. Depuis sa cellule, le rappeur a publié une longue publication sur la toile. En illustration, on retrouve la photo du regretté Nipsey Hussle. Que se passe-t-il donc ? Eh oui, comme vous le constaterez dans la publication Instagram ci-dessus, l’interprète de “Roll in peace” s’adresse à l’épouse de Nipsey Hussle. Etonnant diriez-vous ? NextPLZ, Kodak Black : Ses touchantes excuses à l'épouse de Nipsey Hussle - NextPLZ
  • Dans la salle à moitié remplie (protocole sanitaire oblige), les époux Fillon se sont assis silencieusement avec leurs avocats et Marc Joulaud, le successeur de François Fillon à Sablé-sur-Sarthe. Ici, seules comptent les trois semaines d’audience qui se sont déroulées juste avant le confinement, au mois de février. Au cours de longs après-midi, les différents emplois de Penelope Fillon en tant qu’assistante parlementaire auprès de son mari (1998-2013) et de Marc Joulaud (2007-2012) avaient été disséqués. Ainsi que son embauche à la « Revue des deux mondes », et les contrats succincts de deux enfants du couple au Sénat. L'Obs, La lourde condamnation des époux Fillon
  • La « donation au dernier vivant », ou donation entre époux, permet de protéger le conjoint survivant lors de la succession. , Magazine Immobilier | Savez-vous comment fonctionne la donation entre époux ?
  • Le Code civil prévoit que les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours et assistance. Mais en cas de séparation, l'un des conjoints peut se retrouver dans le besoin. Dans le cadre des mesures provisoires, le juge aux affaires familiales fixe alors la pension alimentaire que l'un des époux devra verser à son conjoint. Cette pension suppose que l'un soit dans une situation de besoin et que l'autre ait les ressources suffisantes. Mais que recouvre la notion d'état de besoin ? C'est la question posée par un député au ministère. , Séparation -Un époux dans le besoin pendant le divorce peut obtenir une pension alimentaire | service-public.fr
  • Quand "Homeland" devient une affaire de famille... Claire Danes, l'héroïne du show, a travaillé avec son propre époux sur les derniers épisodes de la saison 8. Le comédien est d'ailleurs connu des amateurs de séries. L'avez-vous reconnu ? AlloCiné, Homeland sur Canal+ : savez-vous que l'époux de Claire Danes joue dans les derniers épisodes de la saison 8 ? - News Séries à la TV - AlloCiné
  • Devenez des époux, demeurez des fiancés. De Père Carré
  • Souvent deux époux se haïssent d'autant plus qu'ils ne se trahissent pas. De Jean Rostand
  • La plupart des époux ne trompent leur femme que pour mieux la désirer. De Frédéric Dard
  • Avec ta mère jusqu’au rivage ; avec ton époux, à travers l’océan. De Proverbe albanais
  • Deux vieux époux ne se détestent jamais complètement. De François Mauriac / Le noeud de vipères
  • Lorsqu'il pleut le jour des noces Bientôt les époux se rossent. De Dicton français
  • Je ne veux pas n'être qu'une rose à la boutonnière de mon époux. De Margaret Trudeau
  • Il n’y a pas de mauvais mariages, il n’y a que de mauvais époux. De Rachilde
  • Quand les draps ne sont pas froissés, les époux ne tardent pas à l’être. De Proverbe français
  • L’époux est toujours le mâle nécessaire. De Anne-Marie Carrière
  • Je choisis un époux avec des yeux de mère. De Pierre Corneille / Rodogune
  • Entre époux, pas d’inimité qui passe la nuit. De Proverbe chinois
  • Entre époux, pas de querelle qui ne résiste à la nuit. De Proverbe chinois
  • Que d’époux ne sont séparés que par le mariage ! De Alfred Capus
  • Les amoureux rêvent, les époux sont réveillés. De Alexander Pope
  • Quand nous sommes jeunes, nous souhaitons de chastes épouses, sans savoir tout ce que nous coûtera leur vertu. André Gide, Les Faux-Monnayeurs, Gallimard

Traductions du mot « époux »

Langue Traduction
Corse maritu
Basque senarra
Japonais
Russe муж
Portugais marido
Arabe الزوج
Chinois 丈夫
Allemand mann
Italien marito
Espagnol marido
Anglais husband
Source : Google Translate API

Synonymes de « époux »

Source : synonymes de époux sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires