La langue française

Enture

Définitions du mot « enture »

Trésor de la Langue Française informatisé

Enture, subst. fém.a) Arboric. ,,Ouverture où l'on place une ente, une greffe`` (Ac. 1932). Il faut faire l'enture avant que de placer l'ente (Ac.). b) P. anal., charpent. Assemblage par entailles de deux pièces de bois mises bout à bout. Si la pièce de bois utilisée n'est pas assez longue pour y débiter le longeron [d'aile d'avion], on fait un assemblage par « enture » (Guillemin, Constr., calcul et essais avions,1929, p. 101). [ɑ ̃ty:ʀ]. Ds Ac. 1762-1932. 1resattest. a) fin xives. « coupure, entaille » (Gloss. Aalma, 6043, éd. M. Roques, II, p. 207), 1578 « partie entée » (La Boderie, Harm. du monde, p. 755 ds Gdf.); b) 1723 « assemblage par entaille de deux pièces de bois » (Savary); c) 1878 « opération frauduleuse » (Lar. 19eSuppl.); du rad. de enter*; suff. -ure*.

Wiktionnaire

Nom commun

enture \ɑ̃.tyʁ\ féminin

  1. (Agriculture) Ouverture où l’on place une ente, une greffe.
    • Il faut faire l’enture avant que de placer l’ente.
  2. Dans le langage ordinaire, se dit des petites pièces de bois qui en traversent une grosse pour former des échelons des deux côtés.
  3. (Bijouterie) Fraude consistant à reporter d’authentiques marques de poinçons sur une pièce d’orfèvrerie ou sur un bijou de moindre valeur.
  4. (Menuiserie) Assemblage de deux pièces bout à bout.
    • L’entage consiste à faire une enture.
    • Les entures droites les plus courantes sont : les entures à enfourchement; à mi-bois sans tenons, ou avec tenons; à sifflet; à enfourchement d’équerre; à double queue d’aronde; à trait de Jupiter avec clés sans tenons, communément employée en menuiserie; à trait de Jupiter avec tenons, soit à joints droits, soit à joints obliques. Les deux pièces d’une enture étant identiques, le plein de l’une des pièces assemblées doit entrer exactement dans le vide de l’autre.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTURE. n. f.
T. d'Agriculture. Ouverture où l'on place une ente, une greffe. Il faut faire l'enture avant que de placer l'ente. Dans le langage ordinaire, il se dit des Petites pièces de bois qui en traversent une grosse pour former des échelons des deux côtés.

Littré (1872-1877)

ENTURE (an-tu-r') s. f.
  • 1La fente où l'on met l'ente ou la greffe.
  • 2Petites pièces de bois, qui en traversent une grosse, pour former des échelons des deux côtés, comme dans les échelles des carrières.
  • 3Opération par laquelle un arquebusier remédie à la rupture d'un bois de fusil.
  • 4Nœud fait à un fil cassé par le fabricant de bas au métier. Les entures seront au moins de quatre mailles, la couture double, Lett. pat. fév. 1672.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ENTURE. Ajoutez :
5 Terme de charpente. Assemblage par lequel on réunit deux pièces de bois bout à bout : enture par quartier, à mi-bois ; enture à queue d'aronde.
6Petite pièce de bois par laquelle un armurier remplace une partie gâtée dans le bois d'une arme portative.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENTURE, s. f. Voyez les articles Enter & Bas au métier.

Entures, (Carrier.) c’est ainsi qu’on appelle les différentes pieces de bois dont l’échelle des Carriers est composée. Le nombre des entures est d’autant plus grand, que la carriere est plus profonde ; la premiere des entures est la plus grande, elle a dix piés ; les autres sont moins hautes.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « enture »

Enter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enture »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enture ɑ̃tyr

Évolution historique de l’usage du mot « enture »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enture »

  • Surtout, admet Stéphane Berthier, on peut aujourd’hui refaire des assemblages traditionnels (tenon-mortaise, embrèvement, enture), « des pièces de bois assez sophistiquées géométriquement pour lier entre elles les poutres sans clou ni élément métallique », grâce à des machines à commande numérique, des robots de taille à trois, cinq ou six axes. « La plupart des entreprises d’une trentaine de salariés en sont équipées », ajoute ce dernier. Une évolution qui ne date que d’une quinzaine d’années, estime-t-il, alors que les assemblages de charpente au XXe siècle étaient généralement en métal. industrie-techno.com, Quelles techniques pour reconstruire la « forêt » de la cathédrale Notre-Dame ?
  • Grimme et Shaktiman ont conclu une joint-venture pour combler les lacunes en matière de mécanisation agricole en Inde et accroître la capacité de production de l'Allemand. Terre-net, Grimme et Shaktiman passent un accord pour développer le marché indien

Traductions du mot « enture »

Langue Traduction
Anglais splice
Espagnol empalme
Italien giuntura
Allemand spleißen
Chinois 拼接
Arabe لصق او جمع
Portugais emenda
Russe сращивание
Japonais スプライス
Basque splice
Corse splice
Source : Google Translate API

Synonymes de « enture »

Source : synonymes de enture sur lebonsynonyme.fr

Enture

Retour au sommaire ➦

Partager