La langue française

Enchaîné

Sommaire

  • Définitions du mot enchaîné
  • Phonétique de « enchaîné »
  • Évolution historique de l’usage du mot « enchaîné »
  • Citations contenant le mot « enchaîné »
  • Traductions du mot « enchaîné »
  • Synonymes de « enchaîné »
  • Antonymes de « enchaîné »

Définitions du mot « enchaîné »

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCHAÎNÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de enchaîner*.
II.− Emploi adj.
A.− [Souvent suivi de la prép. à] Attaché par une ou plusieurs chaînes à quelqu'un ou à quelque chose.
1. [Appliqué à un animé ou à une partie du corps] Le chien, enchaîné dans sa loge, poussait d'affreux hurlemens (Krüdener, Valérie,1803, p. 238).Les pieds enchaînés à des anneaux de fer (Lamart., Destinées poésie,1834, p. 392):
1. Il y avait un roi qui avait perdu une bataille et qui avait été fait prisonnier. Il était là, dans un coin, dans le camp du vainqueur. Il voit passer son fils et sa fille enchaînés. Il n'a pas pleuré, il n'a rien dit. Ensuite, il voit passer, enchaîné lui aussi un de ses serviteurs. Alors il s'est mis à gémir et à s'arracher les cheveux. Sartre, La Nausée,1938, p. 188.
[Appliqué à un inanimé concr.] Un lorgnon enchaîné à leurs oreilles décollées (Morand, Tendres stocks,1921, p. 146).Les gobelets de métal enchaînés aux fontaines (Beauvoir, Mém. jeune fille,1958, p. 49).
2. P. métaph. ou au fig.
a) [L'idée de contrainte (familiale, sociale ou autre) domine] Privé de liberté morale, réduit à la soumission, assujetti. Nous voilà tellement enchaînés, opprimés, accablés d'institutions sociales (...) que nous n'avons plus rien de libre que la pensée (Guéhenno, Jean-Jacques,1952, p. 31):
2. Elle [l'éducation] a, pour parler comme Saint-Cyran, quelque chose de terrible, à la considérer, soit par rapport à l'enfant si enchaîné de toutes parts, si assujetti, si à la merci de tout ce qui l'environne, et pourtant déjà propre à perdre tout l'effet du baptême par des fautes criminelles; ... Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 3, 1848, p. 409.
Enchaîné à (une tâche, une obligation).Lié par une contrainte pesante, astreint à. Ces pauvres gens enchaînés à des labeurs malsains (A. Daudet, Fromont jeune,1874, p. 175).
Enchaîné au char de. Dans la situation inférieure et dépendante du vaincu par rapport au vainqueur. Nous avions presque honte des talents même de nos poëtes, quand ils semblaient, comme nous, enchaînés au char des conquérants (Staël, Consid. Révol. fr.,t. 2, 1817, p. 194).
[P. allus. à la mythol. gr.] :
3. ... en parlant de la sorte avec une exaltation concentrée et une splendeur pâle au visage, M. de Couaën semblait en effet un martyr sublime des terrestres passions orgueilleuses, de la pure race des Prométhées enchaînés. Sainte-Beuve, Volupté,t. 2, 1834, p. 58.
Emploi subst. Tendons les bras, nous, les enchaînés et les exilés, vers lui le rapatrié et le délivré (Hugo, Corresp.,1856, p. 232).
b) [L'idée d'immobilisation domine] Retenu à un endroit comme par des chaînes; ancré, rivé à. Elle restait enchaînée à sa place par une puissance magique (Sand, Consuelo,t. 2, 1842-43, p. 216).Il était victime de l'absurde vie moderne, et comme beaucoup d'employés enchaînés à leurs bureaux, succombait au démon de l'hypocondrie (Rolland, J. Chr.,Adolesc., 1905, p. 235).
En partic. Avoir la langue enchaînée. Rester muet. Ce secret toujours tient ma langue enchaînée (Proust, Sodome,1922, p. 666).
Emploi poét. Les flots calmés, mollement enchaînés l'un à l'autre (Chateaubr., Essai Révol.,t. 2, 1797, p. 287).
B.− Uni par des liens de continuité ou de logique.
1. [Par des liens de continuité] Des bruits enchaînés les uns aux autres (Giono, Triomphe vie,1941, p. 286):
4. − Je doute qu'il existe beaucoup de métiers qui n'obligent pas à compenser... − Oui. Par exemple, vous n'imaginez pas à quel point les magasins sont mal gardés... Quel rapport? faillit demander Clappique. Mais il jugeait d'expérience que les phrases enchaînées ainsi sont toujours intéressantes. Malraux, La Condition humaine,1933, p. 299.
Spécialement
a) CIN., PHOTOGR. Subst. masc. ou adj. masc. dans la loc. fondu(-)enchaîné. ,,Fusion entre des images de deux plans successifs`` (Giteau 1970). Disparaissant par étapes et, en quelque sorte, imitant ce que le cinématographe appelle un « fondu enchaîné » (Cocteau, Fin Potomak,1940, p. 75).Cette facilité de passage que constitue un enchaîné visuel ou imaginaire avec dégradation et reprise de lumière (Arnoux, Solde,1958, p. 242).
P. métaph. Curieux pays que Paris, (...) où le scandale même est immédiatement fondu-enchaîné sur un sourire complice (Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 74).
b) POÉS. ANC. Rime enchaînée ou subst. fém. enchaînée. [Dans une suite de deux vers] Répétition de la finale du premier vers (mot ou syllabe) au début du second vers, mais dans une acception différente. La rime Enchaînée est une espèce de gradation (Banville, Pt traité de poés. fr.,1881, p. 255).
2. [Par des rapports logiques] C'est cette essence (...) que je crois utile (...) de présenter ici sous forme de trois propositions enchaînées que voici (Teilhard de Ch., Phénom. hum.,1955, p. 333):
5. Où peut-être se fait aujourd'hui le plus grand effort pour réunir et pour subordonner l'étude descriptive des êtres à la détermination rigoureuse des faits enchaînés, c'est dans le domaine de la biologie. La prétention du transformisme, c'est de substituer à la distinction apparente des formes vivantes la continuité d'une évolution progressive; c'est de découvrir la formule du concert total et d'ériger l'ensemble des relations définies dans le temps et l'espace en explication réelle de la nature. Blondel, L'Action,1893, p. 71.
Prononc. : [ɑ ̃ ʃ εne] ou, p. harmonis. vocalique, [ɑ ̃ ʃene]. Fréq. abs. littér. : 790. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 699, b) 1 047; xxes. : a) 784, b) 876. Bbg. Quem. 2es. t. 5 1973. − Uren (O.). Le Vocab. du cin. fr. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 208.

Wiktionnaire

Adjectif

enchaîné \ɑ̃.ʃɛ.ne\

  1. Attaché avec des chaînes.
  2. (Héraldique) Se dit d’un meuble auquel on a ajouté des chaînes contrairement à sa représentation ordinaire.
    • Écartelé: aux 1 et 4, d’azur, à trois fasces crénelées d’argent, maçonnées de sable, la première crénelée de cinq pièces, la deuxième de quatre, la troisième de trois, cette dernière ouverte en porte au milieu (Murat) ; aux 2 et 3, d’azur, à un Saint-Michel d’or, tenant enchaîné sous ses pieds le démon, aussi d’or, et le frappant d’une épée flamboyante de gueules (Sistrières), qui est de la famille de Murat-Sistrières → voir illustration « Démon enchaîné »

Forme de verbe

enchaîné \ɑ̃.ʃɛ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe enchaîner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCHAÎNER. v. tr.
Lier quelqu'un avec une chaîne ou Attacher quelqu'un avec des chaînes à quelque chose. Enchaîner un chien. Ils marchaient enchaînés les uns aux autres. Il signifie, au figuré, Subjuguer, asservir. Enchaîner un peuple. Enchaîner les cœurs par ses bienfaits. Cette coquette enchaîne tous ceux qui l'approchent. Enchaîner la Victoire à son char, en parlant d'un Vainqueur. Il signifie également Retenir, contenir. Un serment enchaîne ma langue. Il signifie encore figurément Faire découler certaines choses les unes des autres par une dépendance, une relation mutuelle. Il a bien enchaîné toutes ces propositions. Les causes naturelles sont enchaînées les unes avec les autres, les unes aux autres. Les vérités, les principes de cette science s'enchaînent les uns aux autres.

Littré (1872-1877)

ENCHAÎNÉ (an-chê-né, née) part. passé.
  • 1Lié avec des chaînes. Un criminel enchaîné.

    Par extension. Ces vents depuis trois mois enchaînés sur nos têtes, Racine, Iphig. I, 1.

    Fig. Quoi toujours enchaîné de ma gloire passée…, Racine, Brit. IV, 3. Et que, de mon devoir esclave infortunée, À d'éternels ennuis je me voie enchaînée, Racine, Mithr. II, 6. Le roi jusqu'à ce jour ignore qui je suis ; Celui par qui le ciel règle ma destinée, Sur ce secret encor tient ma langue enchaînée, Racine, Esth. I, 1. Il [un officier russe] n'a été relâché qu'à Kowno, après vingt-six jours, ayant partagé toutes nos douleurs, libre d'y échapper, mais enchaîné par sa parole, Ségur, Hist. de Napol. x, 8.

  • 2Il se dit aussi du lien de l'amour et du mariage. Et qu'ensuite à l'envi mille autres hyménées De nos deux nations l'une à l'autre enchaînées Mêlent si bien le sang et l'intérêt commun…, Corneille, Sert. I, 2. Enchaînée à Gusman par des nœuds éternels, Voltaire, Alz. III, 4.
  • 3Tenu dans l'oppression. Ils adorent la main qui les tient enchaînés, Racine, Brit. IV, 4.
  • 4Uni par un enchaînement. Mais l'État aujourd'hui suivra ma destinée, Je tiens avec mon sort sa fortune enchaînée, Racine, Alex. I, 4. Heureux si ses vertus l'une à l'autre enchaînées, Racine, Brit. I, 2. Mille prospérités l'une à l'autre enchaînées, Racine, Bérén. v, 7. Les malheurs sont souvent enchaînés l'un à l'autre, Racine, Esth. III, 1.

    Uni par un rapport logique, et, simplement, qui se suit bien. Des idées étroitement enchaînées.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enchaîné »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enchaîné ɑ̃ʃaine

Évolution historique de l’usage du mot « enchaîné »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enchaîné »

  • La patrie est aux lieux où l'âme est enchaîné. De Voltaire / Le Fanatisme ou Mohamed le prophète
  • Mieux vaut vivre enchaîné près de celui que l'on aime, que libre au milieu des jardins près de celui que l'on hait. De Proverbe persan
  • Ce n'est pas tellement de liberté qu'on a besoin, mais de n'être enchaîné que par ce qu'on aime. De Pierre Reverdy / Le Livre de mon bord
  • Les malheurs sont souvent enchaînés l'un à l'autre. De Jean Racine / Esther
  • Au joug depuis longtemps, ils se sont façonnés ; ils adorent la main qui les tient enchaînés. De Jean Racine / Britannicus
  • Un entrepreneur s'est enchaîné à un poteau devant le siège de la Mutuelle de Poitiers, dans la Vienne, mardi 9 juin. Ce patron d'une société de réception de mariages estime que son assureur ne l'a pas soutenu pendant la crise du coronavirus et réclame une aide financière de sa part. France Bleu, Vienne : un chef d'entreprise tourangeau s'enchaîne devant le siège de la Mutuelle de Poitiers
  • Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, n’est jamais descendu, pas plus qu’un autre représentant, et les enchaînés ont été détachés loin du regard des caméras. Après moins de dix minutes d’occupation, les journalistes et la trentaine de militants ont en effet été forcés à reculer pour laisser les scies opérer en toute discrétion. Libération.fr, Extinction Rebellion s'enchaîne Place Beauvau - Libération

Traductions du mot « enchaîné »

Langue Traduction
Anglais chained
Espagnol encadenado
Italien incatenato
Allemand angekettet
Chinois 链式
Arabe مقيد
Portugais acorrentado
Russe прикованный
Japonais 連鎖
Basque kateatuta
Corse incatenata
Source : Google Translate API

Synonymes de « enchaîné »

Source : synonymes de enchaîné sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enchaîné »

Partager