La langue française

Empiffrer

Sommaire

  • Définitions du mot empiffrer
  • Étymologie de « empiffrer »
  • Phonétique de « empiffrer »
  • Évolution historique de l’usage du mot « empiffrer »
  • Citations contenant le mot « empiffrer »
  • Images d'illustration du mot « empiffrer »
  • Traductions du mot « empiffrer »
  • Synonymes de « empiffrer »
  • Antonymes de « empiffrer »

Définitions du mot empiffrer

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPIFFRER, verbe trans.

A.− [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Empiffrer qqn de qqc.Faire manger quelqu'un avec excès, le bourrer de nourriture. Empiffrer un enfant de confitures, de pâtisseries (Ac. 1798-1932). Synon. gaver, gorger.En vain, rouges de confusion, (...) ses parents tentent de mettre un frein à ce torrent de jovialité intempestive et l'empiffrent de pommes de terre (Courteline, Boubouroche, Gourde, 1894, p. 254).
Emploi abs. Vous empiffrez cet enfant (Ac.1798-1878).P. méton., vieilli. Engraisser. Trop manger et trop dormir l'ont empiffré à un tel point, qu'il n'est pas reconnaissable (Ac.1798-1878).
Emploi pronom. réfl. S'empiffrer de qqc.Manger gloutonnement, immodérément. Synon. se gaver.Il s'était laissé aller joyeux à vivre seul (...), s'aventurant parfois dans les prairies frontières pour s'y empiffrer de cerises (Pergaud, De Goupil,1910, p. 138).
B.− [Le compl. d'obj. désigne un aliment] Synon. ingurgiter.
Emploi pronom. réfl. indir. S'empiffrer qqc.Des messieurs qui dans les restaurants s'empiffrent des biftecks et des « appellations contrôlées »... (Triolet, Prem. accroc.,1945, p. 363).
Rem. On attendrait d'abord (du moins en structure profonde) la constr. double empiffrer qqc. à qqn, qui est logiquement antérieure à s'empiffrer qqc.; cette constr. présupposée n'est cependant pas attestée. Il est donc probable que s'empiffrer qqc. est analogique de s'ingurgiter qqc. ou du vulgarisme s'envoyer qqc.
C.− Emploi pronom. abs. (des constr. pronom. A et/ou B). Je suis convié à deux dîners et à un déjeuner. Je m'empiffrerai; ça me distraira (Flaub., Corresp.,1852, p. 413).Ça [les critiques d'autrefois] buvait, ça mangeait, ça s'empiffrait, ça citait au dessert du Sophocle, du Démosthène, ça pleurait dans son verre... (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 7, 1863-69, p. 433).
P. métaph. Sa collaboration [à Marchenoir] au Pilate (...) ne tiendrait pas trois jours devant le préjugé commercial de ne rien changer à l'ordinaire des gargotes intellectuelles, où le public moderne est accoutumé à s'empiffrer (Bloy, Désesp.,1886, p. 277).
Rem. Le part. passé, correspondant à l'emploi A en constr. abs., peut être employé adj. et signifie « gavé de nourriture, gras, replet ». Finalement les bourgeois et habitants de la cité du bienheureux Remi (...) empiffrés, saouls de viandes et de vin (...) tombaient endormis (France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. 522). Un abbé de petite taille, rond, empiffré, le teint cramoisi (Arnoux, Rossignol napol., 1937, p. 29).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃pifʀe], (j')empiffre [ɑ ̃pi:fʀ ̥]. Ds Ac. 1694-1740 avec 1 f; ds Ac. 1762-1932 avec 2 f. Étymol. et Hist. 1648 s'empiffrer « se bourrer de nourriture » (Scarron, Virgile travesty, II, 110ads Richardson : s'empiffrant de pain et de beurre). Dér. de pif(f)re* « homme ventru » (dep. 1610, Béroalde de Verville ds Hug.); préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 54. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925] p. 436.

Wiktionnaire

Verbe

empiffrer \ɑ̃.pi.fʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’empiffrer)

  1. (Familier) Faire manger avec excès.
    • Empiffrer un enfant de confitures, de pâtisseries.
  2. (Pronominal) (Familier) Manger avec excès et gloutonnerie.
    • Ils jettent d’eux-mêmes leurs jeunes par-dessus bord et le coucoulet s’empiffre, s’empiffre, sans cesse affamé. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • J’ai le coeur qui s’empiffre d’émotions. — (Lynda Lemay, chanson Debout sur les pissenlits, 2010)
    • Je m'empiffrai de « pistolets » , de « couques au chocolat » , de « couques aux raisins » avec du fromage et des œufs brouillés. Le tout, accompagné d'un chocolat chaud. — (Évelyne Dress, Les Chemins de Garwolin: Roman autobiographique, Éditions Glyphe, 2016, chap. 15)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPIFFRER. v. tr.
Faire manger avec excès. Empiffrer un enfant de confitures, de pâtisseries.

S'EMPIFFRER signifie Manger avec excès et gloutonnerie. Il s'empiffra tellement à ce repas qu'il en fut malade. Il est familier.

Littré (1872-1877)

EMPIFFRER (an-pi-fré) v. a.
  • 1Bourrer de nourriture.
  • 2Rendre gros et gras.
  • 3S'empiffrer, v. réfl. Trop manger. Qui s'empiffraient de jambon, de langues de bœuf, Lesage, Gil Blas, VII, 14.

    Devenir trop gros.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « empiffrer »

En 1, et piffre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) De l’ancien français pifre (« gros mangeur »), probablement d’un radical expressif piff- évoquant la grosseur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « empiffrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
empiffrer ɑ̃pifre

Évolution historique de l’usage du mot « empiffrer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « empiffrer »

  • Bien sûr, ces concours de gavage ridicules, parfois mortels, consistent toujours à s’empiffrer de cochonneries. Imagine-t-on un concours de gavage de luzerne ou de graines pour oiseaux? Ces incidents répétitifs témoignent de notre folie et de notre décadence. Ailleurs, chez les damnés de la terre, pendant les famines, on peine à ingurgiter 500 calories par jour...  Le Journal de Montréal, S’empiffrer à mort | Le Journal de Montréal
  • Et ceux qui selon toi ont gagne leur vie se battent pourquoi?Quand vous vous empiffrer et que vous pouvez satisfaire plus ou moin votre famille ça vas.Quand on a EU faim longtemps le bita cola deviant sucre. Actu Cameroun, Cameroun/Général Valsero : « j'ai vu des Docteurs d'université remercier un homme qu'ils ne voient pas »
  • Il faudrait peut-être songer à arrêter de s’empiffrer de Nosferaltos. Cela aurait peut-être pu empêcher le report de l’ESL One de Los Angeles, un rendez-vous esportif qui s’annonçait crucial pour la scène DotA 2. Millenium, DotA 2 - Major : L’ESL One de Los Angeles reporté - Millenium

Images d'illustration du mot « empiffrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « empiffrer »

Langue Traduction
Anglais stuff
Espagnol cosas
Italien cose
Allemand sachen
Chinois 东西
Arabe أمور
Portugais coisa
Russe материал
Japonais もの
Basque gauza
Corse affari
Source : Google Translate API

Synonymes de « empiffrer »

Source : synonymes de empiffrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « empiffrer »

Partager