La langue française

Ramollissant

Définitions du mot « ramollissant »

Trésor de la Langue Française informatisé

RAMOLLISSANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.

I. − Part. prés. de ramollir*.
II. − Adj. , MÉD. , vx. Qui ramollit, qui relâche, qui détend les tissus. (Ds Ac. 1835, 1878). Synon. émollient; anton. astringent.
III. − Subst. masc. , MÉD. , vx. Substance ayant le pouvoir de ramollir, de détendre les tissus. Synon. émollient; anton. astringent.La guimauve, la graine de lin, les oignons de lis sont des ramollissants (Ac.1835, 1878).
Prononc. et Orth.: [ʀamɔlisɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. 1835, 1878.

Wiktionnaire

Forme de verbe

ramollissant \ʁa.mɔ.li.sɑ̃\

  1. Participe présent du verbe ramollir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAMOLLIR. v. tr.
Amollir, rendre mou et maniable. La chaleur ramollit la cire. Les pluies ramollissent la terre. La cire se ramollit dès qu'on l'approche d'une flamme. Dans certaines maladies les os se ramollissent, le cerveau se ramollit. Fig. et fam., Se ramollir, Perdre peu à peu ses facultés mentales. Être ramolli, Les avoir perdues. Il est complètement ramolli. En termes de Fauconnerie, Ramollir un oiseau, Redresser son pennage avec une éponge trempée. Le participe passé

RAMOLLI s'emploie substantivement dans cette expression figurée et très familière : Un ramolli, Une personne dont les facultés mentales ont baissé par suite du ramollissement du cerveau.

Littré (1872-1877)

RAMOLLISSANT (ra-mo-li-san, san-t') adj.
  • Terme de médecine. Se dit des remèdes qui ramollissent, qui relâchent.

    Fig. Nous avons traité diligemment ce riche cruel ; que d'huiles ramollissantes, que de fomentations nous avons mises sur ce cœur ! Bossuet, Sermons, Impénit. fin. 3.

    S. m. Un ramollissant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAMOLLISSANT, adj. terme de Chirurgie concernant la matiere médicale externe, c’est la même chose qu’émollient. On donne ce nom à tous les médicamens qui ont la vertu de rendre la souplesse aux parties solides trop tendues, & de redonner de la fluidité aux liqueurs épaissies. Les liquides forment, par la lenteur de leur circulation, ou par leur stagnation, deux especes de tumeurs, des douloureuses, & des indolentes ; il y a des émolliens qui agissent dans le premier cas, en calmant la douleur, ce sont des émolliens anodyns ; on en emploie d’autres dans le second cas ; on les appelle émolliens résolutifs, parce qu’ils ont la vertu de résoudre les fluides épaissis. Il y en a qui agissent principalement sur les solides trop tendus, ce sont des émolliens relâchans.

La premiere classe d’émolliens que nous disons être anodyns, sont des remedes remplis de mucilages aqueux & adoucissans, dont les particules s’attachent aisément aux vaisseaux, assouplissent leurs fibres, & les rendent moins susceptibles d’agacement & d’irritation. A l’aide de la chaleur qu’on donne à ces médicamens, leurs parties déliées s’insinuent dans les pores, raréfient insensiblement les humeurs, & leur font reprendre les voies ordinaires. Tels sont l’eau tiede, le lait, l’althea, la mauve, la pariétaire, le bouillon blanc, le violier, les semences de lin, de fenugrec, de psyllium, &c. Ils conviennent en fomentations & en cataplasmes dans les engorgemens inflammatoires.

La seconde classe d’émolliens est composée de médicamens qui unissent la vertu résolutive à l’émolliente ; ils contiennent des parties actives, qui donnent un peu de ressort aux vaisseaux, & qui les font agir sur les liqueurs stagnantes ; la résolution se fait, si ces liqueurs ont assez de fluidité pour obéir à cette action : & dans le cas contraire les vaisseaux se brisent sur les fluides épaissis, & il en résulte une suppuration, ou purulente, ou putride, suivant la nature de l’humeur qu’on a mise en dissolution dans le lieu de sa stagnation, en excitant à faux le jeu des vaisseaux. Les médicamens émolliens, résolutifs, ou maturatifs, tirent principalement des matieres gommeuses, telles que le galbanum, l’opopanax, le sagapenum, la gomme ammoniaque. Les quatre farines résolutives, les fleurs de camomille & de mélilot réduites en poudre, servent aussi à faire des cataplasmes émolliens résolutifs, & les gommes susdites entrent dans la composition d’emplâtres, qu’on met avec succès sur des tumeurs dures, dont on a calmé l’inflammation précédente, avec les cataplasmes émolliens anodyns, & qui ont ensuite été prédisposées par les cataplasmes émolliens résolutifs. Les emplâtres de vigo, de savon, de ciguë, de diabotanum, de diachylon gommé, sont propres à fondre les tumeurs rénitentes. Voyez Rénitente.

Les émolliens relâchans, ou chalastiques, doivent produire dans les fibres un changement, par lequel elles deviennent plus alongées sans se rompre. Il suffit pour cet effet, que des particules lubrifiantes s’insinuent entre les solides & les assouplissent. Les émolliens des deux premieres classes ont cette vertu, mais elle réside éminemment dans les remedes onctueux, tels que le beurre, les huiles de lys, de lin, d’amandes douces, les graisses de différens animaux, & leurs moëlles. Les composés sont l’onguent d’althea, de populeum, les huiles de chien, de vers, l’emplâtre de mucilages, celui de diachylon simple, &c. Ces remedes gras ne conviennent point sur les parties enflammées ; ils deviendroient stimulans & suppuratifs ; mais on les employera avec succès sur la peau saine du ventre, pour remédier à l’inflammation des parties internes, comme dans le cas des hernies avec étranglement, de disposition inflammatoire des intestins, pour ramollir les articulations qui ne jouent pas, à cause de la sécheresse ou de la roideur des muscles & des liqueurs, &c. Voyez dans le second tome du recueil des pieces qui ont concouru pour le prix de l’académie royale de Chirurgie, plusieurs mémoires sur les remedes émolliens. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Phonétique du mot « ramollissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ramollissant ramɔlisɑ̃

Citations contenant le mot « ramollissant »

  • Ces laxatifs (Lansoyl, Lubentyl...) facilitent l'émission des selles en les lubrifiant et les ramollissant. Topsante.com, Laxatifs osmotiques, lubrifiants, de lest : lequel choisir quand on est constipée ? - Top Santé
  • Ces taches sont causées par des lichens, mariage entre un champignon et une algue. Ces organismes rongent les sculptures, les ramollissant jusqu'à obtenir une consistance argileuse. Leurs traits s'en trouvent déformés. , Les statues de l'île de Pâques menacées par un lichen destructeur - Toulon.maville.com
  • Vous avez dit Pinocchio (Disney déjà, ramollissant Carlo Collodi) ? Oui, mais aussi La Révolte des jouets (Hermina Tyrlova, 1946), Chucky - Jeu d’enfants (Tom Holland, 1988), ou Small Soldiers (Joe Dante, 1998). On ne sera pas surpris que ce retour à l’esprit d’enfance prenne deux grandes formes, celles de l’épouvante et celle de la féerie, revers de la même médaille infantile. Avec la particularité, pour Toy Story, premier dessin animé intégralement réalisé en images de synthèse, d’être intimement lié à l’avènement de la puissance numérique. Le Monde.fr, « Toy Story 4 » : road trip au pays des jouets vivants
  • En plein mouvement « slow life », le sportswear inspiré du motocross détonne. Cette tendance est peut-être une réaction à ce mouvement de fond que certains peuvent ressentir comme ramollissant. Encore plus paradoxal, cette inspiration concerne des créateurs comme Marine Serre qui par ailleurs prône le recyclage et la protection de l’environnement. Magazine de l'homme urbain, Motocross sportswear : Comment les sports mécaniques influencent la mode

Traductions du mot « ramollissant »

Langue Traduction
Anglais softening
Espagnol reblandecimiento
Italien rammollimento
Allemand erweichung
Chinois 软化
Arabe تليين
Portugais amolecimento
Russe размягчение
Japonais 軟化
Basque leungarriak
Corse suavizante
Source : Google Translate API

Synonymes de « ramollissant »

Source : synonymes de ramollissant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ramollissant »

Ramollissant

Retour au sommaire ➦

Partager