La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « elfe »

Elfe

Définitions de « elfe »

Trésor de la Langue Française informatisé

ELFE, subst. masc.

MYTH. Esprit de taille infime mais d'une puissance redoutable, symbolisant les forces de l'air, du feu, tantôt vivant dans l'air et bienfaisants, tantôt vivant au centre de la terre et malveillants. Elfe adroit, léger. Couronnés de thym et de marjolaine, Les elfes joyeux dansent sur la plaine (Leconte de Lisle, Poèmes barb.,1878, p. 100).Le langage saxon atteste l'existence dans les plus antiques légendes septentrionales des génies de toute sorte. Il y avait les « duns-elfen » ou elfes des plaines, les « berg-elfen » ou elfes des collines (Bourget, Ét. angl.,1888, p. 101):
... des esprits, appelés elfes, figures légères et charmantes, voltigent en cercle autour de lui [Faust]. (...) Le grand esprit des petits Elfes Porte son aide partout où il peut; Et que ce soit un saint ou un méchant, L'homme de malheur excite toujours sa pitié. Vous qui flottez autour de cette tête en cercle aérien, Montrez ici la noble nature des Elfes... Nerval, Le Second Faust,1840, p. 193.
P. compar. Les lames sautaient sans se presser, folâtres, alanguies, à peine bruyantes (...) comme une danse d'elfes au clair de lune (Gracq, Beau tén.,1945, p. 185).
P. anal. Un petit elfe de fumée qui se dandinait, dans le ciel sans couleur (Montherl., Célibataires,1934, p. 838).Je me sentais invisible et douée d'ubiquité : un elfe (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 241).
Rem. Elfine est qqf. donné comme fém. de elfe. Attesté ds Besch. 1845, Bouillet 1859, Guérin 1892, Lar. 19e-20eet Quillet 1965.
Prononc. et Orth. : [εlf]. Ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1561 (Hist. des pays septentrionaux, écrite par Olaus le Grand, fol. 52 ro[traduc. de l'Historia de gentibus septentrionalibus, Rome, 1555, chap. XI], Arveiller ds Fr. mod., t. 18, p. 234 : Les habitants de la [la Scandinavie] appellent ce jeu la de ces farfadets ou lutins la dance des Elves [choream Elvarum]); 1595 (même syntagme en référence à ce même texte de 1561, cité par Barbier ds Rom. Philol., t. 1, 1947-48, p. 291), ex. isolés; 2. 1605 (P. Le Loyer, Hist. des Spectres, p. 201, ibid., p. 290 : Les Escossois Albins ... ont esté diffamez ... d'avoir eu des nymphes ... appelees elfes ou fairs, foles qui aiment les hommes); à nouv. 1822 elf (Nodier, Trilby, p. 115). 1 empr. à l'a. suéd. älf (par l'intermédiaire de sa forme latinisée en 1555 par Olaus le Grand), de l'a. nord. alfr auquel correspond l'ags. aelf (Falk-Torp, s.v. Alv), d'où l'angl. elf (dep. Beowulf ds NED), empr. par 2. Fréq. abs. littér. : 49. Bbg. Barbier (P.). Nouv. ét. de lexicol. fr. Rom. Philol. 1947/48, t. 1, pp. 287-296.

Wiktionnaire

Nom commun - français

elfe \ɛlf\ masculin (pour la créature féminine, on peut dire : elfe, elve, elfine)

  1. (Mythologie) Génie de l’air, dans la mythologie scandinave.
    • N’avez-vous pas erré sur les bruyères
      Reine, au milieu des elfes printanières ?
      — (Albert Glatigny, Poésies, Les vignes folles, Distiques galants ; Alphonse Lemerre éditeur, Paris, 1870, page 23)
    • La charmeuse que j’aime est-elle
      Une ondine des lacs du Nord
      Aux amours humaines rebelle ?
      Une elfe aux blonds cheveux tressés
      Avec des nénuphars glacés ?
      — (André Theuriet, Poésies, Le bleu et le noir, L’amour aux bois, Une ondine ; Alphonse Lemerre éditeur, Paris, 1881, page 180)
  2. (Fantastique) Créature féerique ressemblant à un être humain mince souvent représenté avec des oreilles pointues.
    • Ce sont les Elfes qui ont commencé, naturellement, en éveillant les arbres, en leur enseignant à parler et en apprenant les propos d’arbres. Ils voulaient toujours parler à tout, les anciens Elfes. Mais alors vinrent les Grandes Ténèbres, et ils partirent au-delà de la Mer ou s’enfuirent dans des vallées lointaines, où ils se cachèrent, et firent des chansons sur des jours qui ne reviendraient jamais. — (J.R.R. Tolkien, traduit de l’anglais par F. Ledoux, Le Seigneur des Anneaux, Livre III Les Deux Tours, folio junior, page 110)
  3. (Figuré) Jeune fille.
    • Déjà à l’époque où, jeunes garçons de quatorze ans, nous nous promenions deux par deux, à travers la ville, dans nos uniformes serrés de cadets, nous avions, en voyant des adolescents de notre âge flirter ou bavarder avec des jeunes filles, ressenti avec nostalgie ce dont nous privait notre encasernement, à savoir le commerce libre et sans contrainte avec ces elfes en robes courtes qui passaient à côté de nous en trottinant d’un air indifférent. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 57)
  4. (Météorologie) Disque lumineux résultant d’un orage, apparaissant à environ 100 km d’altitude et s’entendant sur 200 à 500 km.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ELFE. n. m.
Génie de l'air, dans la mythologie scandinave.

Littré (1872-1877)

ELFE (èl-f') s. m.
  • Nom des génies élémentaires de l'air, dans la mythologie scandinave ; c'est ce que les cabalistes appellent sylphes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « elfe »

Allem. Elfe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1561) De l’anglais elf.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « elfe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
elfe ɛlf

Évolution historique de l’usage du mot « elfe »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « elfe »

  • Aucune créature surnaturelle, aucun elfe ne peut être pleinement satisfait. De Lord Dunsany
  • C’est la nuit que les elfes sortent, Avec leur robe humide au bord, Et sur les nénuphars emportent Leur valseur de fatigue mort. De Théophile Gautier
  • Athé’non, fils du roi d’Elsémur est un elfe brisé. Hanté par la mort de son âme-soeur, il vagabonde, volant pour se payer ses feuilles de Kicha, une drogue puissante qui l’apaise. Après un larcin de trop, il doit combattre dans une arène pour le bon plaisir d’un roi humain. Il lui faudra trouver la force de surmonter son addiction et dompter sa souffrance comme autrefois il a dompté le Raïten-Kahlaal... Unification France, Elfes : La critique du tome 26 - Unification France
  • Dans l’épisode communautaire «Advanced Dungeons & Dragons», Ben Chang (Ken Jeong) arrive à une session de Dungeons & Dragons animée par le casting principal recouverte de peinture noire et portant une perruque blanche, en cosplay comme un elfe noir. JAPANFM, Le record de l’auteur de la guerre de Lodoss craint « Un avenir où tous mes livres seront interdits » après le retrait de Netflix de l’épisode « Blackface » de D&D de la communauté – JAPANFM
  • Avant la chute de Lune d’Argent, certains elfes ont décidé de s’adonner à la magie du Vide, et ont pour cela été bannis de leur terre d’origine. Menés par une certaine Alleria Coursevent, ces ren’dorei (Elfes du Vide) ont fait leur grand retour à Legion, et ont proclamé dans la foulée leur allégeance envers l’Alliance. Il est néanmoins intéressant de noter que Alleria et certains des siens ont été autorisés par Lor’themar Theron à se rendre en pèlerinage au Puits de Soleil, preuve que l’espèce entière a des liens forts, malgré des factions ou des utilisations de magies différentes. Always For Keyboard, Oui, les haut-elfes arrivent dans World of Warcraft : Shadowlands, mais pas vraiment non plus - Always For Keyboard
  • Certaines races disposent de variantes avec une origine et des bonus raciaux différents, mais qui se cumulent aux bonus de la race principale. Par exemple, votre Elfe peut être un Haut-elfe, ce qui lui vaut un bonus d'Intelligence en plus de celui de Dextérité habituel, ou alors il peut être un Elfe des bois, ce qui lui vaut un bonus de sagesse. Le choix d'une sous-race peut avoir de lourdes implications en termes d’histoire, par exemple en choisissant Drow. Millenium, Baldur's Gate 3 : Races & Sous-races - Millenium

Traductions du mot « elfe »

Langue Traduction
Anglais elf
Espagnol duende
Italien elfo
Allemand elf
Chinois 小精灵
Arabe قزم
Portugais duende
Russe эльф
Japonais 妖精
Basque duende
Corse elfo
Source : Google Translate API

Synonymes de « elfe »

Source : synonymes de elfe sur lebonsynonyme.fr

Elfe

Retour au sommaire ➦

Partager