La langue française

Didactique

Sommaire

  • Définitions du mot didactique
  • Étymologie de « didactique »
  • Phonétique de « didactique »
  • Évolution historique de l’usage du mot « didactique »
  • Citations contenant le mot « didactique »
  • Traductions du mot « didactique »
  • Synonymes de « didactique »

Définitions du mot « didactique »

Trésor de la Langue Française informatisé

DIDACTIQUE, adj. et subst.

I.− Adjectif
A.− Qui vise à instruire.
1. [En parlant des moyens employés ou de leur caractère] Exemple, langage, terme didactique. Ce plan a le grand avantage d'être complet, d'être didactique et non pas historique (Constant, Journaux,1805, p. 188).Ils ont besoin d'une exposition didactique, fortement enchaînée et précise. Maurras leur fournit cette armature (Barrès, Cahiers,t. 2, 1899-1901, p. 177).Toute vulgarisation implique (...) une schématisation didactique et une condensation doctrinale (Bariéty, Coury, Hist. méd.,1963, p. 811).
SYNT. Explications, méthodes, moyens, procédés didactiques; forme didactique d'une leçon; donner une allure didactique à un exposé.
2. [En parlant d'œuvres littér. ou artistiques] Ouvrage, poème, traité didactique; passages didactiques d'un roman. Une poésie amie de l'allégorie et de la satire, didactique, souvent pédantesque (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 28).Dans les Balkans l'évolution qui mène de la littérature didactique et patriotique à l'art pour l'art (Arts et litt.,1936, p. 5204).Dans ses toiles [Cézanne] les plus didactiques, la démonstration est toujours absorbée par le sujet qui la motive (Lhote, Peint.,1950, p. 17):
1. La preuve était faite du principe d'un théâtre dirigé et surtout didactique (...) l'on trouve des théâtres spécialement affectés (...) à l'éducation de l'Armée Rouge. Arts et litt. dans la société contemp.,1935, p. 6045.
[En parlant d'un type d'œuvre] Art, genre didactique. Les plus grandes œuvres versifiées, les plus admirables, peut-être, qui nous aient été transmises, appartiennent à l'ordre didactique ou historique (Valéry, Variété I,1924, p. 102).
B.− [En parlant de l'attitude ou de la démarche mentale d'une pers.] Qui concerne l'intention d'enseigner, d'expliciter méthodiquement les procédés d'un art ou d'une science. Des esprits didactiques et dogmatiques; manifester, faire preuve d'une volonté didactique. Aucune attitude volontaire chez lui, aucun souci didactique, aucun parti pris (Sarraute, Ère soupçon,1956, p. 23):
2. Il était vraiment possédé par la passion didactique. Il aurait voulu m'enseigner toute la totalité des choses... Céline, Mort à crédit,1936, p. 425.
[En parlant d'une manière de parler] Qui correspond à la pratique de l'enseignement, au désir d'explication méthodique. Ton, voix didactique. Ma tante lisait exactement comme lit une mère tendre qui fut institutrice dans sa jeunesse, avec une emphase didactique (Tœpffer, Nouv. genev.,1839, p. 462).
II.− Substantif
A.− Subst. masc. Le genre didactique, le langage didactique. Ce mot n'est usité que dans le didactique (Ac.1798-1878).Le voyez-vous publiant son Hermès, travaillant dans le didactique, traitant Atala de triste capucinade (France, Vie littér.,1890, p. 232).
B.− Subst. fém. Art d'enseigner, d'exposer méthodiquement et systématiquement les principes et les lois d'une science ou les règles et les préceptes d'un art. Charles Fontaine possédait la didactique de son art beaucoup mieux qu'il ne le pratiquait (Sainte-Beuve, Tabl. poés.,1828, p. 47).Ils [les pays de culture] se forgent un modèle, et croient dur comme fer à la didactique (Giraudoux, Siegfried et Lim.,1922, p. 254).
Rem. La docum. atteste un emploi du dér. didactiser, verbe, emploi abs. Utiliser des méthodes didactiques. On anathématise, on prêche, on didactise, on dogmatise (Faure, Hist. art, 1945, p. 241).
Prononc. et Orth. : [didaktik]. Ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. 1554 genre didactique (J. de Maumont, St Justin d'apr. Delb. Rec. ds DG). Empr. au gr. δ ι δ α κ τ ι κ ο ́ ς « propre à instruire, didactique », dér. du rad. δ ι δ α κ τ- de δ ι δ α ́ σ κ ε ι ν « enseigner ». Fréq. abs. littér. : 110.
DÉR.
Didactiquement, adv.D'une manière didactique. Procéder didactiquement; exposer didactiquement le fruit de ses recherches. Il [Hoffmann] a cherché à résoudre en œuvres artistiques les théories savantes qu'il avait émises didactiquement (Baudel., Curios. esthét.,1867, p. 176). [didaktikmɑ ̃]. Ds Ac. 1835 et 1878. 1reattest. 1754 (Encyclop., s.v. didactique); du rad. de didactique, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 2.

Wiktionnaire

Adjectif

didactique \di.dak.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Instructif ; explicatif ; pédagogique.
    • Boussenard et Jules Verne ne perdent pas une occasion d’instruire : aux instants les plus critiques, ils coupent le fil du récit pour se lancer dans la description d’une plante vénéneuse, d’un habitat indigène. Lecteur, je sautais ces passages didactiques. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 122.)
    • Officiellement, le camp iconophile l’a emporté, et l’Église célèbre en l’image un « livre des illettrés » (liber idiotarum, selon une métaphore due à Saint Grégoire) investi de trois fonctions : didactique, mnémonique et dévotionnelle […]. — (François Lecercle, Rôle de l’image, dans L’Époque de la Renaissance : tome III : maturations et mutations (1400-1600), sous la direction de Eva Kushner, John Benjamins Publishing, 2011)
    • La leçon de droit débute par la dictée des cahiers du professeur, et se poursuit par une explication, voire des interrogations. Cette procédure didactique n’est pas sans rappeler l’enseignement du droit tel qu’il se développe depuis le Moyen Âge. — (Nader Hakim, L’autorité de la doctrine civiliste française au XIXème siècle, éditions L.G.D.J., 2002, p.177)
  2. (Linguistique) Qui appartient à un vocabulaire spécialisé.
    • Terme didactique.
  3. (Péjoratif) Pompeux, pédant.
    • Son style a quelque chose de didactique.
    • Il a exposé l’affaire d’une façon sèche et didactique.

Nom commun

didactique \di.dak.tik\ féminin

  1. Étude des questions posées par l’enseignement et l’acquisition des connaissances dans les différentes disciplines scolaires.
    • La didactique se différencie de la pédagogie par le rôle central des contenus disciplinaires et par sa dimension épistémologique (la nature des connaissances à enseigner).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIDACTIQUE. adj. des deux genres
. Qui est destiné à instruire. Termes didactiques. Ouvrage didactique. Dans le genre didactique. Poème didactique. Il s'emploie assez souvent avec un sens défavorable. Son style a quelque chose de didactique. Il a exposé l'affaire d'une façon sèche et didactique.

Littré (1872-1877)

DIDACTIQUE (di-da-kti-k') adj.
  • 1 Terme de littérature. Qui est propre à l'enseignement, qui sert à l'instruction. Le genre didactique. Une épître didactique. Loin ces rimeurs craintifs dont l'esprit flegmatique Garde dans ses fureurs un ordre didactique, Boileau, Art p. II. L'Anti-Lucrèce est un poëme latin du nombre de ceux qu'on appelle didactiques, parce qu'ils ont pour but d'enseigner des vérités importantes ou quelque art utile à la vie, Mairan, Éloges, Card. de Polignac. Il importerait de donner à ces fables un ordre plus didactique, Rousseau, Ém. IV.
  • 2Qui appartient à une science. Les termes didactiques.
  • 3 S. m. Le didactique, le langage, le genre didactique.
  • 4 S. f. La didactique, l'art d'enseigner.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DIDACTIQUE, adj. terme d’école, qui signifie la maniere de parler ou d’écrire, dont on fait usage pour enseigner ou pour expliquer la nature des choses. Ce mot est formé du grec διδάσκω, j’enseigne, j’instruis.

Il y a un grand nombre d’expressions uniquement consacrées au genre didactique. Les anciens & les modernes nous ont donné beaucoup d’ouvrages didactiques, non seulement en prose, mais encore en vers.

Du nombre de ces derniers sont le poëme de Lucrece de rerum natura ; les géorgiques de Virgile ; l’art poétique d’Horace imité par Boileau ; l’essai sur la critique, & l’essai sur l’homme de Pope, &c. On peut ranger dans cette classe les poëmes moraux, comme les discours de M. de Voltaire qui sont si philosophiques, les satyres de Boileau qui souvent le sont si peu, &c. M. Racine de l’académie des belles Lettres, fils du grand Racine, dans des réflexions sur la poésie données au public depuis la mort de son pere, examine cette question : si les ouvrages didactiques en vers méritent le nom de poëme que plusieurs auteurs leur contestent ; il décide pour l’affirmative, & soûtient son sentiment par des raisons dont nous donnerons le précis. Les poëtes ne sont vraiment estimables qu’autant qu’ils sont utiles, & l’on ne peut pas contester cette derniere qualité aux poëtes didactiques. Parmi les anciens, Hesiode, Lucrece, Virgile, ont été regardés comme poëtes, & le dernier sur-tout, pour ses georgiques, indépendamment de son Énéide & de ses églogues. On n’a pas refusé le même titre au P. Rapin, pour son poëme sur les jardins, ni à M. Despreaux pour son art poétique. Mais, dit-on, les plus excellens ouvrages en ce genre ne peuvent passer pour de vrais poëmes, ou parce que le style en est trop uniforme, ou parce qu’ils sont dénués de fictions qui font l’essence de la poésie. A cela M. Racine répond, 1°. que l’uniformité peut être ou dans les choses ou dans le style ; que la premiere peut se rencontrer dans les poëmes dont les sujets sont trop bornés, mais non dans ceux qui présentent successivement des objets variés, tels que les georgiques & la poétique de Despreaux, dans lesquels l’uniformité de style n’est pas moins évitée, comme cela est en effet : 2°. qu’il faut distinguer deux sortes de fictions, les unes de récit & les autres de style. Par fictions de récit, il entend les merveilles opérées par des personnages qui n’ont de réalité que dans l’imagination des poëtes ; & par fictions de style, ces images & ces figures hardies, par lesquelles le poëte anime tout ce qu’il décrit. Que le poëme didactique & même toute autre poësie, peut subsister sans les fictions de la premiere espece, que Virgile, s’il les y avoit cru nécessaires, pouvoit dans ses géorgiques introduire Cerès, les Faunes, Bacchus, les Dryades ; que Boileau pouvoit de même faire parler les Muses & Apollon, & que l’un ni l’autre n’ayant usé de la liberté qu’ils avoient à cet égard, c’est une preuve que le poëme didactique n’a pas besoin de ce premier genre de fiction pour être caractérisé poëme. Que quant aux fictions de style elles lui sont essentielles, & que les deux grands auteurs sur lesquels il s’appuie, en ont répandu une infinité dans leurs ouvrages. D’où il conclud que les poëmes didactiques n’en méritent pas moins le nom de poëme, & leurs auteurs celui de poëtes. (G)

Il y a une façon plus naturelle de décider cette question : c’est de nier absolument que la fiction soit essentielle à la poésie. La poésie est l’art de peindre à l’esprit. Ou la poésie peint les objets sensibles, ou elle peint l’ame elle-même, ou elle peint les idées abstraites qu’elle revêt de forme & de couleur. Ce dernier cas est le seul où la poésie soit obligée de feindre ; dans les deux autres, elle ne fait qu’imiter. Ce principe incontestable une fois établi, tout discours en vers qui peint mérite le nom de poëme, & le poëme didactique n’est qu’un tissu de tableaux d’après nature, lorsqu’il remplit sa destination. La froideur est le vice radical de ce genre ; il n’est surtout rien de plus insoutenable qu’un sujet sublime en lui-même didactiquement traité par un versificateur foible & lâche qui glace tout ce qu’il touche, qui met de l’esprit où il faut du génie, & qui raisonne au lieu de sentir. Add. de M. Marmontel.

Les Anglois ont plusieurs poëmes didactiques en leur langue, mais ils ne leur ont jamais donné que le titre modeste d’essai ; tels sont l’essai sur la critique & l’essai sur l’homme, par M. Pope, l’essai sur la maniere de traduire en vers par le comte de Roscommon, & l’essai sur la poésie, par le comte de Bukingham. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « didactique »

Διδαϰτιϰὸς, de διδάσϰειν, enseigner, d'un même radical δασϰ, le même que le radical du latin disc-ere, apprendre (voy. DISCIPLE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du grec ancien διδακτικός, didaktikós (« doué pour l’enseignement »), dérivé du verbe διδάσκω didásko (« enseigner », « instruire »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « didactique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
didactique didaktik

Évolution historique de l’usage du mot « didactique »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « didactique »

  • Calixte Kolyardo a invité  les élèves inscrits aux examens d’Etat sessions de juillet et août 2020 de se présenter dans leurs établissements scolaires respectifs, tout en respectant le protocole sanitaire édicté par le gouvernement avec une carte scolaire en cours de validité, pour prendre leurs supports didactiques. Vox Congo, Le PRAASED distribué du  manuel didactique dans les écoles 
  • La didactique est à la pédagogie, ce que la théorie est à la pratique. De Mathieu Foria
  • Même si plusieurs revues françaises traitent déjà de didactique, peu le font en tant que discipline scientifique, en mettant de l'avant les résultats de recherches empiriques, les recensions d’écrits systématiques et rigoureuses, et la présentation d’outils, de méthodes ou de techniques potentiellement utiles à l’avancement des travaux de recherche en didactique.La nouvelle revue refuse , Nouvelle revue Didactique : axée sur les résultats de recherches empiriques - Thot Cursus
  • Je suis à la fois chercheur en mathématiques pures dans le domaine de l’algèbre et en didactique des mathématiques. En mathématiques, mes recherches s’intéressent à la compréhension de certaines structures algébriques (groupes de Witt) et à la découverte de phénomènes concernant les algèbres centrales simples munies d’involutions. En général, la didactique des mathématiques a pour objet l’étude de l’enseignement des mathématiques dans toutes ses dimensions, que ce soit en étudiant les mathématiques enseignées, les pratiques des enseignants de mathématiques ou les activités des élèves en classe de mathématiques. Mes recherches en didactique sont principalement consacrées à l’enseignement et l’apprentissage des premières notions mathématiques à l’Université (algèbre linéaire, limites de fonctions), à l’apprentissage des fonctions en général (de la troisième à l’Université) ainsi qu’aux pratiques d’enseignement des enseignants-chercheurs en mathématiques. Université de Rouen Normandie, Nicolas Grenier-Boley, laboratoire LDAR - Université de Rouen Normandie

Traductions du mot « didactique »

Langue Traduction
Anglais didactic
Espagnol didáctico
Italien didattico
Allemand didaktisch
Chinois 说教的
Arabe وعظي
Portugais didático
Russe дидактический
Japonais 教訓的な
Basque didaktikoa
Corse didatticu
Source : Google Translate API

Synonymes de « didactique »

Source : synonymes de didactique sur lebonsynonyme.fr
Partager