Devin : définition de devin


Devin : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DEVIN, INERESSE, subst.

A.− OCCULT. Personne qui, par le recours à des procédés occultes, à des pratiques magiques, s'applique à deviner*, à découvrir ce qui est ignoré ou caché, et en particulier à prédire les événements futurs. Synon. vieilli divinateur*.Devin de village (Pastorale musicale de J.-J. Rousseau). Un devin (...) m'a raconté votre bonne aventure, et une devineresse (...) a lu votre sort sur votre main (Quinet, Ahasvérus,1833, 1rejournée, p. 110).Les oracles, les devins, les mille manières d'interroger le grand sphinx ou de courtiser l'inconnu (Amiel, Journal,1866, p. 433):
1. ... la tante entraîna Anne-Marie chez une devineresse. Cette femme (...) prépara son marc, fit souffler trois fois dessus, pencha, repencha l'assiette, et commença par voir des initiales. Pourrat, Gaspard des Montagnes,À la belle bergère, 1925, p. 196.
P. allus., péj. Si vous croyez (...) que j'ai le temps de m'intéresser à vos tours de sorcier et de devin de village, vous vous foutez le doigt dans l'œil (Magnane, Bête à concours,1941, p. 434).
P. ext. Personne qui se pique de deviner les secrets d'autrui :
2. J'ai revu mon esclave (...) Mais rien, ni dans ses regards, ni dans ses manières, ne peut permettre aux devineresses du monde de soupçonner en lui cet amour infini que je vois. Balzac, Mémoires de deux jeunes mariées,1842, p. 253.
Loc. fig., fam. Je ne suis pas devin. Je ne peux comprendre ce que l'on m'explique mal ou ce qui est inintelligible, je ne peux imaginer l'imprévisible.
Rem. 1. Lar. encyclop. enregistre la loc. pas besoin d'être devin pour comprendre et Lar. Lang. fr. la loc. il ne faut pas être devin pour comprendre avec le sens « il s'agit d'une chose facile à comprendre »; dans ces deux loc., devin remplace le plus traditionnel grand clerc. 2. La majorité des dict. enregistre en outre le proverbe il ne faut pas aller au devin pour en être instruit. Il s'agit d'une chose connue de tous.
B.− [P. réf. à la vénération qu'inspirèrent certains devins dans l'Antiq.] Au masc. seulement. Devin ou, adj., serpent devin. Boa constricteur (vénéré par certaines tribus). Cf. Cabanis, Rapp. phys. mor., t. 2, 1808, p. 342; Chateaubr., Mém., t. 4, 1848, p. 235.
Rem. 1. On rencontre ds la docum., au sens du lat. vates « poète inspiré », la constr. en appos. avec valeur d'adj. Ces grandes secousses auxquelles succombent souvent les prophètes, les poètes devins quand l'inspiration les (...) catapulte (Arnoux, Double chance, 1958, p. 73). 2. Après une période de flottement, une redistribution sém. s'est opérée entre les termes devin et devineresse d'une part, devineur* et devineuse d'autre part. Le premier groupe ne s'applique plus qu'aux pers. qui s'adonnent aux sc. occultes ou aux pratiques corresp. de l'Antiq., et le second aux pers. qui devinent au sens cour. du terme, par intuition, conjecture, etc. (cf. deviner B 2 b) ou qui trouvent la solution d'une charade, d'un rébus, etc. (cf. deviner B 2 c spéc.).
Prononc. et Orth. : [d(ə)vε ̃], fém. [d(ə)vin(ə)ʀ εs]. Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1119 divin « théologien » (Ph. de Thaon, Comput, 499 ds T.-L.) − fin du xiiies. (Lex. Abavus, éd. M. Roques, I, 2494); 2. ca 1160 « celui qui pratique la divination » (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 1012;) 3. 1803 « boa constrictor » (Boiste). II. Ca 1155 divineresse (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 636). I du lat. class. divinus (proprement « divin »), « devin », devenu par dissimilation devinus en b. lat. (TLL 1619, 19). II à l'origine fém. de devineur* (suff. -eresse*), devineresse a été supplanté par devineuse, puis a servi de fém. à devin, supplantant ainsi à son tour devine, ancien fém. de ce dernier (cf. Dupré 1972). Fréq. abs. littér. : 206. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 368, b) 285; xxes. : a) 204, b) 285. Bbg. Bastin (J.). Mots finissant par -oir, -oire. In : B. (J.). Nouv. glanures gramm. Riga, 1907, p. 82. − Gottsch. Redens. 1930, p. 244.

Devin : définition du Wiktionnaire

Nom commun

devin \də.vɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : devineresse) ou masculin et féminin identiques

  1. Homme qui prétend prédire les évènements qui arriveront et découvrir les choses cachées.
    • Chrysis avait toujours ignoré cela, le devin ayant dit à sa mère combien il est dangereux de révéler aux gens les prophéties dont ils sont l'objet. — (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)

Adjectif

devin \Prononciation ?\ masculin

  1. Divin.
    • De concevoir en toi la majesté devine — (Une loenge de Nostre Dame, ms. 12467 de la BnF, vers no 4)

Nom commun

devineresse \də.vin.ʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : devin)

  1. Femme pratiquant la divination.
    • Soit le devin Hamza (ou la devineresse/ Plutôt la devineresse j'dirais) reçoit les hommes du village et les laisse abuser de son corps par amour de Jesus — (Jean-Jacques Arthur Malu-Malu, Le Congo-Kinshasa, 2002)
    • Les relations de l’ermite et de la devineresse auraient indirectement commencé lors de ce rassemblement : entendant parler de Margueronne, Regnaud aurait préché contre elle. Il faut ajouter que le lieu-dit Bellevillotte, près de Bourdenay, qui est sans doute le lieu de résidence de Margueronne, n'est situé qu'à quelques kilomètres de là : il reste tout à fait concevable que la devineresse se soit rendue dans la foulée à l'ermitage de Saint-Flavy pour s'entretenir avec Regnaud. — (Alain Provost, Domus diaboli: un évêque en procès au temps de Philippe le Bel, Belin, 2010, p. 85)

Nom commun

devineresse \də.vin.ʁɛs\ féminin (pour un homme on dit : devin)

  1. Femme pratiquant la divination.
    • Soit le devin Hamza (ou la devineresse/ Plutôt la devineresse j'dirais) reçoit les hommes du village et les laisse abuser de son corps par amour de Jesus — (Jean-Jacques Arthur Malu-Malu, Le Congo-Kinshasa, 2002)
    • Les relations de l’ermite et de la devineresse auraient indirectement commencé lors de ce rassemblement : entendant parler de Margueronne, Regnaud aurait préché contre elle. Il faut ajouter que le lieu-dit Bellevillotte, près de Bourdenay, qui est sans doute le lieu de résidence de Margueronne, n'est situé qu'à quelques kilomètres de là : il reste tout à fait concevable que la devineresse se soit rendue dans la foulée à l'ermitage de Saint-Flavy pour s'entretenir avec Regnaud. — (Alain Provost, Domus diaboli: un évêque en procès au temps de Philippe le Bel, Belin, 2010, p. 85)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Devin : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DEVIN, INERESSE. n.
Celui, celle qui fait profession de prédire les événements qui arriveront et de découvrir les choses cachées. Consulter les devins. Elle passait pour devineresse. Fig. et fam., Je ne suis pas devin, se dit pour faire entendre qu'on ne pouvait se douter d'une certaine chose, ou qu'on ne saurait la comprendre si elle n'est mieux expliquée.

Devin : définition du Littré (1872-1877)

DEVIN (de-vin, vi-n') s. m.
  • 1Celui, celle qui prétend découvrir ce qui est caché, soit dans le passé, soit dans le présent, soit dans l'avenir. Moi, devine ! on se moque ; Eh ! messieurs, sais-je lire ? La Fontaine, Fabl. VII, 15. Entre tous les devins fameux dans la Chaldée…, Racine, Esth. II, 1. J'ai des savants devins entendu la réponse, Racine, ib. III, 6. Ne consultez point les devins, de peur de vous souiller en vous adressant à eux, Sacy, Bible, Lévit. XIX, 31. Il envoya des ambassadeurs à Balaam, fils de Beor, qui était un devin et qui demeurait près du fleuve du pays des enfants d'Ammon, Sacy, ib. Nomb. XXII, 5.

    Fig. Je ne suis pas devin, c'est-à-dire je ne pouvais prévoir cela, et aussi je ne comprends pas ce qu'on veut dire.

    Pour le féminin devineresse, plus usité que devine, voy. DEVINEUR.

  • 2Le devin, ou, adjectivement, le serpent devin, un des noms vulgaires du boa constricteur (ophidiens).

    Nom de plusieurs espèces d'insectes du genre mante (orthoptères).

    PROVERBE

    Il ne faut pas aller au devin pour en être instruit, se dit en parlant d'une chose qui est assez connue.

SYNONYME

DEVIN, PROPHÈTE. Le prophète prédit ce qui doit arriver, grâce à des communications surnaturelles qu'il a avec la divinité. Le devin, qui nonseulement prédit l'avenir, mais encore découvre ce qui est caché, doit sa prétendue connaissance aux sciences occultes et à tous les procédés divinatoires qu'a imaginés la superstition ou la supercherie.

HISTORIQUE

XIIIe s. Seignor, ce dient li devin, Il est escrit en parchemin Que cil a sovent mau matin Qui près de lui a mau voisin, Ren. 7383. Si sunt devin qui vont par terre, Quant il preeschent por acquerre Honors ou graces, ou richeces…, la Rose, 5117.

XVe s. Donc il est devin ? dis-je, ou il a des messagers qui chevauchent de nuit avecque le vent ? Froissart, II, III, 22. Sans aller parler au devin, L'ung prist ce pasté de façon, L'autre emporta ung broc de vin, Villon, Repue de Montfaucon.

XVIe s. Certains pronostiqueurs et faulx devins l'avoient abusé de vaine esperance, Amyot, Cicéron, 20. Poetes, peintres, pelegrins, à faire et dire valent devins, Génin, Récréat. t. II, p. 247. Par la dislocation que les passions apportent à nostre raison, nous devenons vertueux ; par son exstirpation, que la fureur ou l'image de la mort apporte, nous devenons prophetes et devins, Montaigne, II, 327.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « devin »

Étymologie de devin - Littré

Provenç. devin, devi, devin ; devina, devineresse ; anc. espagn. devino ; du latin divinus, celui qui a des clartés divines, surhumaines (voy. DIVIN).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de devin - Wiktionnaire

Du latin divinus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « devin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
devin dœvɛ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « devin »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « devin »

  • Au moment où il entre dans l'histoire, il a sans doute entre 25 et 30 ans. Pas plus car autrement, il n’aurait pas pu être gladiateur mais pas moins car il semble avoir déjà une certaine expérience. Il a été fait prisonnier par les Romains en Thrace puis amené à Rome sans doute en 74 avant l’ère chrétienne pour être vendu sur le plus grand marché aux esclaves du monde antique. Il est accompagné d’une femme qui prédisait l’avenir. Plutarque nous raconte sa prophétie : "On raconte que la première fois qu’il fut mené à Rome, pour y être vendu, on vit, pendant qu’il dormait, un serpent entortillé autour de son visage. Sa femme, de la même nation que lui, qui possédée de l’esprit prophétique de Bacchus, faisait le métier de devineresse, déclara que ce signe annonçait à Spartacus un pouvoir aussi grand que redoutable et dont la fin serait heureuse. Elle était alors avec lui." Europe 1, Spartacus, l’esclave qui a défié Rome
  • C'est un clin d'œil à la croyance de Christian Dior en l'art divinatoire et à la devineresse de Granville qui, en 1919, alors qu'il est encore enfant, lui promettait un avenir brillant. La Bonne Aventure, le salon de thé en plein air installé dans le jardin de la maison Dior, prendra de nouveau ses quartiers cette année du jeudi 4 juin au mercredi 30 septembre. Le public pourra, comme l'an passé, profité d'un "tea time" accompagné de mignardises salées et sucrées, d'un dîner "cousu-main" ou d'un brunch à l'ombre des pins parasols et surplombant la mer. Des animations en collaboration avec des cartomanciennes seront proposées tout au long de la saison. La Bonne Aventure est un lieu incubé par l'agence Maguie, de Marlène Huard et Guillaume Toutain-Avy. Enfin, cette année, Maguie occupera également le Square Pléville Le Pelley avec un lieu de vie. La buvette donnant sur le port devrait ouvrir du jeudi 11 juin au mercredi 20 septembre. lamanchelibre.fr, Granville. Salon de thé et buvette : Maguie reprend du service au jardin Dior et Square Pleville
  • Au cœur de l’affaire : Deux femmes ; deux sinistres « veuves noires » : La Marquise de Brinvilliers et la femme Monvoisin connue sous le nom de « La Voisin », devineresse, faiseuse d'anges, et tueuse en série !. RTL.fr, L’affaire des poisons: scandale au 17ème siècle.
  • Le monde est une charade que Dieu a donné à deviner aux hommes. De Alphonse Karr
  • On est plus fort qu’un concurrent dès qu’on a deviné ses intentions. De Patrick Süskind / Le Parfum
  • Un ami, c'est celui qui devine toujours quand on a besoin de lui. De Jules Renard
  • Ce qui viendra après, personne ne le devinera. Nous aurons beau y penser. De Jan Kochanowski / Bugiel
  • En sachant que Dieu ne se trompe jamais on devine qui a fait la femme ! De Arsène Houssaye
  • C'est par les fleurs qu'on devine les fruits. De Proverbe français
  • Qui pense au pire devine juste. De Proverbe grec
  • Le meilleur prophète est celui qui devine juste. De Euripide
  • Quand on croit deviner on se trompe souvent. De Proverbe français
  • Salut ; c'est le printemps ! c'est l'ange de tendresse ! Ne devinez-vous pas pourquoi je bous d'ivresse ? Ange de ma grand-mère, ange de mon berceau, Ne devinez-vous pas que je deviens oiseau, Que ma lyre frissonne et que je bats de l'aile Comme hirondell De Arthur Rimbaud / Un Coeur sous une soutane
  • On aime à deviner les autres, mais l'on n'aime pas à être deviné. De François de La Rochefoucauld
  • Ecrire n'importe quoi. C'est comme ça qu'on devient devin. Ou expert, on ne sait jamais. De Jean Dion / Le Devoir - 11 janvier 2000
  • La richesse qui rentre vaut mieux que celle que le devin a annoncée. De Proverbe rundi
  • Le premier devin fut le premier fripon qui rencontra un imbécile. De Voltaire
  • Les devins, […] tout en annonçant aux autres l'avenir, ne prévoient pas ce qui les attend eux-mêmes. Xénophon, d'Athènes, Le Banquet, III, 5 (traduction F. Ollier)

Images d'illustration du mot « devin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « devin »

Langue Traduction
Corse divinatore
Basque diviner
Japonais 占い師
Russe предсказатель
Portugais adivinho
Arabe عراف
Chinois 占卜者
Allemand wahrsager
Italien diviner
Espagnol adivino
Anglais diviner
Source : Google Translate API

Synonymes de « devin »

Source : synonymes de devin sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires