La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « détraquement »

Détraquement

Variantes Singulier Pluriel
Masculin détraquement détraquements

Définitions de « détraquement »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTRAQUEMENT, subst. masc.

Action de détraquer, ou de se détraquer; son résultat. Le détraquement d'une machine.
P. anal., dans le domaine physiol.Détraquement du cœur, de l'estomac. Un de ces cas organiques, où le détraquement successif de tous les organes rend inutile la science du médecin (Zola, Joie de vivre,1884, p. 964).Un signe de détraquement nerveux (Cendrars, Homme foudr.,1945, p. 36).
Au fig. Détraquement cérébral, religieux. Il [Marcel] n'éprouve pas de gêne à me faire des demi-confidences, par bravade inconsciente, ou par détraquement moral (Colette, Cl. ménage,1902, p. 88):
... sans ma maladie de cœur, sans ce détraquement intime qui me gagnait de plus en plus, je n'aurais jamais pu atteindre ce dépouillement complet de ma personnalité, cette neutralisation de tout mon être, cette inanimation latente, cette préfiguration d'une espèce de mort mystique que j'ai su réaliser à l'écran. Cendrars, Les Confessions de Dan Yack,1929, p. 263.
Absol. Dérangement des facultés intellectuelles, mentales. S'il est vrai que le fait de se sentir persécutée est un signe de détraquement, gare à moi! (Frapié, Maternelle,1904, p. 192).
Rem. 1. On rencontre un synon. plus rare détraquage, subst. masc. Détraquage de l'estomac, des nerfs. Au fig. Cet atelier de détraquage cérébral, qui a fait tant de toqués, d'excentriques, de vrais fous (Goncourt, Journal, 1886, p. 548). 2. La docum. atteste en outre le déverbal détraque, subst. fém., synon. rare de détraquage. Est attesté pour le parler genevois. La détraque s'est mise dans cette maison, et tout y va par le plus bas (J. Humbert, Nouv. gloss. genev., 1852, p. 152, qui glose par « désordre, laisser-aller, désorganisation »).
Prononc. et Orth. : [detʀakmɑ ̃]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. Ca 1600 « fait de n'avoir pas un train de vie réglé » (Olivier de Serres, Le Théâtre d'agric. d'apr. FEW t. 13, 2, p. 190 b). Dér. du rad. de détraquer*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 62.

Wiktionnaire

Nom commun - français

détraquement \de.tʁak.mɑ̃\ masculin

  1. (Rare) Action de détraquer ou résultat de cette action.
    • Si la nature d’Adélaïde, que la rébellion des nerfs affinait d’une façon exquise, avait combattu et amoindri les lourdeurs sanguines de Rougon, la masse pesante de celui-ci s’était opposée à ce que l’enfant reçût le contre-coup des détraquements de la jeune femme. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, page 56)
    • S’il est vrai que le fait de se sentir persécutée est un signe de détraquement, gare à moi ! — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
    • Cette bibliothèque était remplie d’ouvrages de sorcellerie, de thaumaturges et comme un répertoire de tous les détraquements du cerveau. — (Léon Daudet, Souvenirs littéraires – Devant la douleur, Grasset, 1915, réédition Le Livre de Poche, page 107)
    • Ce qui, dans un premier temps, m’inquiétait le plus était le détraquement du climat, qui nuisait à la chasse et rendait souvent les comptages de printemps difficiles, et les spéculations aléatoires. — (Elsa Marpeau, Recherche au sang, 2003)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTRAQUEMENT. n. m.
Action de détraquer ou Résultat de cette action.

Littré (1872-1877)

DÉTRAQUEMENT (dé-tra-ke-man) s. m.
  • Action de détraquer ; état de ce qui est détraqué. J'ai des étourdissements et un affaiblissement de tête qui m'annoncent le détraquement de la machine, D'Alembert, Lett. à Volt. 25 janv. 1770.

HISTORIQUE

XVIe s. Saint Paul, reprochant le detraquement des gentils, les accuse d'avoir esté gens sans affection, St Fr. de Sales, p. 515.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « détraquement »

 Dérivé de détraquer, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Détraquer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « détraquement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détraquement detrakœmɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « détraquement » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « détraquement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détraquement »

  • Le climat de Pont Aven n’est pas tout à fait ce qu’il me faut mais que voulez vous on ne choisit pas. En outre il y a un tel détraquement chez moi qu’il faut de temps pour venir à bout de la maladie.
    France 3 Bretagne — Une lettre originale et inédite de Paul Gauguin, acquise par le Musée de Pont-Aven

Traductions du mot « détraquement »

Langue Traduction
Anglais derailment
Espagnol descarrilamiento
Italien deragliamento
Allemand entgleisung
Chinois 出轨
Arabe انحراف
Portugais descarrilamento
Russe сход с рельсов
Japonais 脱線
Basque derailment
Corse derailamentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « détraquement »

Source : synonymes de détraquement sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot détraquement au Scrabble ?

Nombre de points du mot détraquement au scrabble : 23 points

Détraquement

Retour au sommaire ➦