La langue française

Description

Définitions du mot « description »

Trésor de la Langue Française informatisé

DESCRIPTION, subst. fém.

A.− Action de décrire :
1. J'ai oublié de peindre ce salon. Sir Walter Scott et ses imitateurs eussent sagement commencé par là, mais moi, j'abhorre la description matérielle. L'ennui de la faire m'empêche de faire des romans. Stendhal, Souvenirs d'égotisme,1832, p. 45.
2. Puis il y a une grande fatigue dans ces éternelles descriptions [de Flaubert dans Salammbô] dans ces signalements, bouton à bouton, des personnages, dans ce dessin miniaturé de chaque costume. La grandeur des groupes disparaît par là. Les effets deviennent menus et concentrés sur un point; les robes marchent sur les visages, les paysages sur les sentiments. Goncourt, Journal,1861, p. 912.
En partic. Développement littéraire portant sur des réalités concrètes, souvent considéré comme un exercice d'école. Ce sont les « belles » descriptions qui m'ont donné le goût des descriptions en trois mots (Renard, Journal,1909, p. 1243):
3. La description matérielle des choses et des lieux n'est point dans le roman, telle que nous la comprenons, la description pour la description. Goncourt, Journal,1865, p. 180.
P. méton. Ouvrage qui décrit (une ville, un pays). Dans ma bibliothèque une foule d'itinéraires, de descriptions de villes (Delécluze, Journal,1827, p. 385).
SYNT. Description des lieux, du paysage; description abrégée, complète, détaillée, exacte, fidèle, générale, intéressante, minutieuse, particulière, topographique, sommaire; courte, longue, simple description; donner, faire, lire, trouver une description.
B.− Emplois spéc.
1. DR. Inventaire de biens meubles ou immeubles :
4. ... des minutes de notaires remontant à 1500; elles contiennent des arpentements, des descriptions de terres, etc. Michelet, Journal,1835, p. 178.
2. GÉOM. Exécution d'un tracé :
5. ... qu'est-ce qu'un plan, un dessin, ou une figure de géométrie, si ce n'est une description abrégée d'un monument, d'une plante, d'un animal, ou d'une certaine combinaison de lignes et de surfaces, description qui tient lieu d'une longue suite de mots, et remplit absolument le même objet? Destutt de Tracy, Éléments d'idéologie,Idéologie, 1801, p. 323.
3. PHILOS. (et SC. DE LA NATURE). Étude empirique et inductive d'un objet. Description eidétique, psychologique; méthode de description. Anton. explication, définition.L'opposition de méthode entre la description et l'explication (Ricœur, Philos. volonté,1949, p. 8) :
6. La description pure, comprise comme une élucidation de significations, a ses limites; la réalité jaillissante de la vie peut être ensevelie sous les essences. Mais s'il faut finalement dépasser l'eidétique, il faut d'abord en tirer tout ce qu'elle peut donner et d'abord la mise en place des notions cardinales. Les mots décision, projet, valeur, motif, etc. ont un sens qu'il s'agit de distinguer. C'est donc à cette analyse de significations que nous procéderons d'abord. Ricœur, Philos. volonté,1949p. 37.
Prononc. et Orth. : [dεskʀipsjɔ ̃]. Ds Ac 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 « action de décrire » (Benoit de Sainte-Maure, Roman de Troie, éd. L. Constans, 23169); 2. 1690 dr. « inventaire » (Fur.). Empr. au lat. class. descriptio « action de décrire ». Fréq. abs. littér. : 1 890. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 184, b) 2 405; xxes. : a) 1 569, b) 3 088.

Wiktionnaire

Nom commun

description \dɛs.kʁip.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de décrire, développement par lequel on décrit, on dépeint ; résultat de cette action.
    • Quant aux installations coopératives de la maison Michelin, elles sont un État dans l’État; elles constituent un monde dont la description nécessiterait une brochure spéciale. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Tu remarqueras d’abord que les descriptions y sont très brèves, et que l’on n’y insiste sur l’aspect général des nuages, arbres et verdures de toute sorte, sentiers, lieux boisés, cours d’eau, etc., que dans la mesure où ces détails paraissent indispensables à l’intelligence du récit. — (Alphonse Allais, Dédicace dans L’affaire Blaireau, 1899)
    • Si seulement il pouvait se lever, ou appeler quelqu'un, il chercherait dans le Peterson la description exacte de la mésange charbonnière. — (Roland Nadaus, Papaclodo, Nouvelles Éditions Rupture, 1982, p.28)
    • Les Allemands, qui écrouent Marie de Croÿ le 6 septembre, distribuent à toutes les kommandanturs la description de son frère Reginald, qui s’est volatilisé. — (Jean-Marc Binot, Les Héroïnes de la Grande Guerre, Éditions Fayard, 2008, chap. 9)
    • Certains développeurs peu réfléchis affichent même directement les descriptions des exceptions Java. Ce type de message d'erreurs reste totalement obscur et inutile pour un utilisateur lambda. — (Cyril Mottier & ‎Ludovic Perrier, Développez pour Android, 2011, p. 101)
  2. Inventaire qui indique le nombre et la qualité des meubles, papiers, etc., qui se trouvent dans une maison.
    • Le procès-verbal de saisie contient la description des meubles.
  3. Livre qui fait connaître l’état présent d’une région, d’un pays, d’une partie du monde.
    • La description de l’Égypte, de l’Afrique, etc.
  4. (Logique) Définition imparfaite.
  5. (Géométrie) Action de décrire, de tracer une ligne, une surface.
    • La description d’une ellipse.

Nom commun

description

  1. Description.
  2. Discussion.
  3. Signalement d’une personne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DESCRIPTION. n. f.
Action de décrire, développement par lequel on décrit, on dépeint. Faire une description. La description d'un palais, d'une maison, d'un paysage, d'une tempête, des effets d'une passion. La description d'une plante, d'un animal, d'une machine. Description anatomique. La description d'un organe. La description d'un phénomène. Il se dit particulièrement d'un Inventaire qui indique le nombre et la qualité des meubles, papiers, etc., qui se trouvent dans une maison. Le procès-verbal de saisie contient la description des meubles. Il se dit encore d'un Livre qui fait connaître l'état présent d'une région, d'un pays, d'une partie du monde. Description de l'Égypte, de l'Afrique, etc.

Littré (1872-1877)

DESCRIPTION (dè-skri-psion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
  • 1Discours par lequel on décrit, on dépeint. Comme c'est une personne extraordinaire, il est à propos d'en faire la description, Bussy-Rabutin, dans RICHELET. Il les en faut croire [les papes] ; et il est bien aisé de s'imaginer par quelle voie on arrive à les surprendre ; saint Bernard en fait la description dans la lettre qu'il écrivit, Pascal, Prov. 18. Il se promet de faire une description exacte de votre personne, Sévigné, 439. Dans la description d'un tableau, j'indique d'abord le sujet, je passe au principal personnage…, Diderot, Pensées sur la peinture, Œuvres, t. XV, p. 202, dans POUGENS. Depuis son institution, l'Académie [des sciences] s'est occupée de la description des arts, objet immense qui embrasse les principes de toutes les sciences, Condorcet, Duhamel.
  • 2 Terme de rhétorique et de littérature. Ornement du discours qui consiste à peindre sous les couleurs les plus vives ce que l'on croit être agréable au lecteur. Soyez riche et pompeux dans vos descriptions, Boileau, Art poét. III. L'autre [Théophile], sans choix, sans exactitude, d'une plume libre et inégale, tantôt charge ses descriptions, s'appesantit sur les détails… tantôt il feint, il exagère…, La Bruyère, I.
  • 3 Terme de logique. Définition imparfaite.
  • 4État, tableau détaillé, inventaire. La description d'une province, d'un mobilier.

    Terme de pratique. État sommaire de tires, papiers et meubles, opposé à inventaire. Procès-verbal de description.

  • 5 Terme de géométrie. Action de décrire, de tracer une ligne, une surface. La description d'une ellipse.

HISTORIQUE

XIIIe s. Armes plus noires qu'atrement [encre] [il] Ot sans autre discreption, Fabliaux mss. t. II, f° 190, dans LACURNE. Or me plut la description Ici dire de sa façon, Roman de la Poire. Si la description semble trop obscure, J. de Meung, Végèce, II, 4.

XVIe s. Si furent nombrez par la description et l'enrollement qu'Aemulius lors en feit, 337452 hommes, Amyot, P. Aem. 61. La description de l'armée, que ceste ligue devoit soudoyer en commun, estoit de quinze mille hommes de pied…, Amyot, Démosth. 24. Ils [les poëtes d'à présent] demeurent bien aussi court à imiter les riches descriptions de l'un [Ronsard] et les delicates inventions de l'autre [du Bellay], Montaigne, I, 190.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DESCRIPTION. - HIST. Ajoutez : XIIe s. Qui direit les descriptions, En quels leus, n'en quels regions…, Benoit de Sainte-Maure, Roman de Troie, V. 23 179.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DESCRIPTION, s. f. (Hist. nat.) Décrire les différentes productions de la nature, c’est tracer leur portrait, & en faire un tableau qui les représente, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, sous des faces & dans des états différens. Les descriptions n’auroient point de limites, si on les étendoit indistinctement à tous les êtres de la nature, à toutes les variétés de leurs formes, & à tous les détails de leur conformation ou de leur organisation. Un livre qui contiendroit tant & de si longues descriptions, loin de nous donner des idées claires & distinctes des corps qui couvrent la terre & de ceux qui la composent, ne présenteroit à l’esprit que des figures informes & gigantesques dispersées sans ordre & tracées sans proportion : les plus grands efforts de l’imagination ne suffiroient pas pour les appercevoir, & l’attention la plus profonde n’y feroit concevoir aucun arrangement. Tel seroit un tas énorme & confus formé par les débris d’une multitude de machines ; on n’y reconnoîtroit que des parties détachées, sans en voir les rapports & l’assemblage.

Les descriptions ne peuvent donc être utiles qu’autant qu’elles sont restraintes à de justes bornes, & assujetties à de certaines lois. Ces bornes & ces lois doivent varier selon la nature de la chose & l’objet de la science, dans les différens regnes de l’Histoire naturelle. Plus un corps est composé, plus il est nécessaire de décrire les détails de son organisation, pour en exposer le jeu & la méchanique. Il faut donc que les descriptions des animaux soient plus étendues que celles des végétaux, tandis que les descriptions des minéraux, qui sont les corps les plus bruts, doivent être plus courtes que celles des végétaux. Par ce moyen chaque chose est traitée selon son importance, & l’auteur n’abuse ni de son tems ni de l’attention du lecteur.

Quelque perfection que l’on puisse donner à une description, ce n’est qu’une peinture vaine & le sujet d’une curiosité frivole, si on ne se propose un objet plus réel pour l’avancement de nos vrais connoissances en Histoire naturelle. Lorsqu’on décrit un être, il faut observer les rapports qu’il a avec les autres êtres de la nature ; ce n’est qu’en les comparant ainsi que l’on peut découvrir les ressemblances & les différences qui se trouvent entr’eux, & établir une suite de faits qui donne des connoissances générales. Dans cette vûe, les descriptions doivent être faites sur un plan suivi ; il faut que ce plan soit uniforme dans chacun des regnes de l’Histoire naturelle ; mais on ne peut se dispenser de le changer en passant d’un regne à un autre : pour s’en convaincre il suffit de réfléchir sur la différence qui se trouve entre les connoissances principales que l’on peut acquérir par les descriptions des objets de chaque regne en particulier. En décrivant les animaux on se propose de connoître l’œconomie animale ; les plantes nous conduisent à découvrir le méchanisme de la végétation. On considere dans les minéraux la formation & la combinaison de leurs parties constituantes, pour concevoir la minéralisation. On ne peut parvenir à des fins si différentes par une seule route ; chacun a la sienne, & exige des moyens particuliers pour que l’on puisse s’y conduire avec succès : c’est pourquoi le plan des descriptions doit être relatif à l’objet de la science de chaque regne ; mais il est absolument nécessaire qu’il soit uniforme dans un même regne, pour faire une comparaison exacte & suivie de chacun des animaux, ou des végétaux ou des minéraux, avec ceux qui y ressemblent ou qui en different le plus. V. Histoire naturelle. (I)

Description, terme de Géométrie, est l’action de tracer une ligne, une surface, &c. Décrire un cercle, une ellipse, une parabole, &c. c’est construire ou tracer ces figures.

On décrit les courbes en Géométrie de deux manieres, ou par un mouvement continu, ou par plusieurs points. On les décrit par un mouvement continu lorsqu’un point qu’on fait mouvoir suivant une certaine loi, trace de suite & immédiatement tous les points de la courbe. C’est ainsi qu’on trace un cercle par le moyen de la pointe d’un compas ; c’est presque la seule courbe qu’on trace commodément par un mouvement continu : ce n’est pas que nous n’ayons des méthodes pour en tracer beaucoup d’autres par un mouvement continu ; par exemple, les sections coniques : M. Maclaurin nous a même donné un savant ouvrage intitulé, Geometria organica, dans lequel il donne des moyens fort ingénieux de tracer ainsi plusieurs courbes. Voyez-en un leger essai à l’article Courbe. Mais toutes ces méthodes sont plus curieuses qu’utiles & commodes. La description par plusieurs points est plus simple, & revient au même dans la pratique. On trouve par des opérations géométriques différens points de la courbe assez près les uns des autres ; on y joint ces points par de petites lignes droites à vûe d’œil, & l’assemblage de ces petites lignes forme sensiblement & suffisamment pour la pratique la courbe que l’on veut tracer. (O)

Description, (Belles-Lettres.) définition imparfaite & peu exacte, dans laquelle on tâche de faire connoître une chose par quelques propriétés & circonstances qui lui sont particulieres, suffisantes pour en donner une idée & la faire distinguer des autres, mais qui ne developpent point sa nature & son essence.

Les Grammairiens se contentent de descriptions ; les Philosophes veulent des définitions. Voyez Définition.

Une description est l’énumération des attributs d’une chose, dont plusieurs sont accidentelles, comme lorsqu’on décrit une personne par ses actions, ses paroles, ses écrits, ses charges, &c. Une description au premier coup d’œil a l’air d’une définition ; elle est même convertible avec la chose décrite, mais elle ne la fait pas connoître à fond, parce qu’elle n’en renferme pas ou n’en expose pas les attributs essentiels. Par exemple, si l’on dit que Damon est un jeune homme bienfait, qui porte ses cheveux, qui a un habit noir, qui fréquente bonne compagnie, & fait sa cour à tel ou tel ministre ; il est évident qu’on ne fait point connoître Damon, puisque les choses par lesquelles on le designe lui sont extérieures & accidentelles, jeune, cheveux, habit noir, fréquenter, faire sa cour, qui ne designent point le caractere d’une personne, Une description n’est donc pas proprement une réponse à la question quid est, qu’est il ? mais à celle-ci, quis est, qui est-il ?

En effet, les descriptions servent principalement à faire connoître les singuliers ou individus ; car les sujets de la même espece ne different point par leurs essences, mais seulement comme hic & ille, & cette différence n’a rien qui les fasse suffisamment remarquer ou distinguer. Mais les individus d’une même espece different beaucoup par les accidens : par exemple, Alexandre étoit un fléau, Socrate un sage, Auguste un politique, Titus un juste.

Une description est donc proprement la réunion des accidens par lesquels une chose se distingue aisément d’une autre, quoiqu’elle n’en differe que peu ou point par sa nature. Voyez Accident, Mode, &c.

La description est la figure favorite des Orateurs & des Poëtes, & on en distingue de diverses sortes : 1°. celle des choses, comme d’un combat, d’un incendie, d’une contagion, d’un naufrage : 2°. celle des tems qu’on nomme autrement chronographie, voyez Chronographie : 3°. celle des lieux qu’on appelle aussi topographie, voyez Topographie : 4°. celle des personnes ou des caracteres que nous nommons portrait, voyez Portrait. Les descriptions des choses doivent présenter des images qui rendent les objets comme présens ; telle est celle que Boileau fait de la mollesse dans le lutrin :

La mollesse oppressée
Dans sa bouche à ce mot sent sa langue glacée,
Et lasse de parler, succombant sous l’effort,
Soupire, étend les bras, ferme l’œil & s’endort. (G)

Mais d’où vient que dans toutes les descriptions qui peignent bien les objets, qui par de justes images les rendent comme présens, non-seulement ce qui est grand, extraordinaire, ou beau, mais même ce qui est desagréable à voir, nous plaît si fort ? c’est que les plaisirs de l’imagination sont extrèmement étendus. Le principe de ce plaisir semble être une action de l’esprit qui compare les idées que les mots font naître avec celles qui lui viennent de la présence même des objets. Voilà pourquoi la description d’un fumier peut plaire à l’entendement par l’exactitude & la propriété des mots qui servent à le dépeindre. Mais la description des belles choses plaît infiniment davantage, parce que ce n’est pas la seule comparaison de la peinture avec l’original qui nous séduit, mais nous sommes aussi ravis de l’original même. La plûpart des hommes aiment mieux la description que Milton fait du paradis, que de celle qu’il donne de l’enfer, parce que dans l’une, le feu & le souffre ne satisfont pas l’imagination, comme le font les parterres de fleurs & les bocages odoriférans : peut-être néanmoins que les deux peintures sont également parfaites dans leur genre.

Cependant une des plus grandes beautés de l’art des descriptions, est de représenter des objets capables d’exciter une secrette émotion dans l’esprit du lecteur, & de mettre en jeu ses passions ; & ce qu’il y a de singulier, c’est que les mêmes passions qui nous sont desagréables en toute autre tems, nous plaisent lorsque de belles & vives descriptions les élevent dans nos cœurs ; il arrive que nous aimons à être épouvantés ou affligés par une description, quoique nous sentions tant d’inquiétude dans la crainte & la douleur qui nous viennent d’une toute autre cause. Nous regardons, par exemple, les terreurs qu’une description nous imprime avec la même curiosité & le même plaisir que nous trouvons à contempler un monstre mort : plus son aspect est effrayant, plus nous goûtons de plaisir à n’avoir rien à craindre de ses insultes. Ainsi lorsque nous lisons dans quelque histoire des descriptions de blessures, de morts, de tourmens, le plaisir que ces descriptions font en nous, ne naît pas seulement de la douleur qu’elles causent, mais encore d’une secrette comparaison que nous faisons de n’être pas dans le même cas.

Comme l’imagination peut se représenter à elle-même des choses plus grandes, plus extraordinaires, & plus belles que celles que la nature offre ordinairement aux yeux, il est permis, il est digne d’un grand maître de rassembler dans ses descriptions toutes les beautés possibles. Il n’en coûte pas davantage de former une perspective très-vaste, qu’une perspective qui seroit fort bornée ; de peindre tout ce qui peut faire un beau paysage champêtre, la solitude des rochers, la fraîcheur des forêts, la limpidité des eaux, leur doux murmure, la verdure & la fermeté du gason, les Sites de l’Arcadie, que de dépeindre seulement quelques-uns de ces objets. Il ne faut point les représenter comme le hasard nous les offre tous les jours, mais comme on s’imagine qu’ils devroient être. Il faut jetter dans l’ame l’illusion & l’enchantement. En un mot, un auteur, & sur-tout un poëte qui décrit d’après son imagination, a toute l’œconomie de la nature entre ses mains, & il peut lui donner les charmes qu’il lui plaît, pourvû qu’il ne la réforme pas trop, & que pour vouloir exceller, il ne se jette pas dans l’absurde ; mais le bon goût & le génie l’en garantiront toûjours. Voyez les réflexions de M. Adisson sur cette matiere. Addition de M. le Chevalier de Jaucourt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « description »

(XIIe siècle) Emprunt au latin descriptio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin descriptio qui donne aussi le moyen-anglais descripcioun.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. descriptio ; espagn. descripcion ; ital. descrizione ; du latin descriptionem, de descriptum, supin de describere (voy. DÉCRIRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « description »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
description dɛskripsjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « description »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « description »

  • Il n’est description pareille en difficulté à la description de soi-même. De Michel de Montaigne
  • Une description qui dépasse dix mots n'est plus visible. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Range le livre, la description, la tradition, l'autorité, et prend la route pour découvrir toi-même. De Jiddu Krishnamurti
  • Pour celui qui sait observer, chaque homme porte sur sa face la description de son corps et de son âme. De Alexis Carrel / L'Homme, cet inconnu
  • Le poisson est un animal dont la croissance est excessivement rapide entre le moment où il est pris et le moment où le pêcheur en fait la description à ses amis. De Anonyme / The Christian Herald
  • Le concret, c'est ce qui est intéressant, la description d'objets, de paysages, de personnages ou d'actions ; en dehors, c'est du n'importe quoi. De Claude Simon
  • Il est des joies comme il est des douleurs qui défient toute description, et si le pinceau de l'artiste réussit à montrer toutes les douleurs ou toutes les joies de l'âme, la plume de l'écrivain s'arrête impuissante, ou se brise de désespoir. De Pamphile Lemay / Picounoc le maudit
  • Nous avons à vivre non point dans un monde nouveau dont il serait possible au moins de faire la description, mais dans un monde mobile, c'est-à-dire que le concept d'adaptation doit être généralisé pour rester applicable à nos sociétés en accélération. De Gaston Berger / Education et prospective
  • Le monde matériel est plein d'analogies exactes avec l'immatériel, et c'est ce qui donne une couleur de vérité à ce dogme de rhétorique, qu'une métaphore ou une comparaison peut fortifier un argument aussi bien qu'embellir une description. De Edgar Allan Poe / Histoires Extraordinaires
  • C'est trop se laisser surprendre aux vaines descriptions des peintres et des poètes, que de croire la vie et la mort autant semblables que les uns et les autres nous les figurent. De Jacques-Bénigne Bossuet / Sermon sur l'impénitence finale
  • Les descriptions de femme ressemblent à des vitrines de bijoutier. On y voit des cheveux d'or, des yeux émeraude, des dents perles, des lèvres de corail. Qu'est-ce, si l'on va plus loin dans l'intimité ! De Jules Renard / Journal 1887-1892
  • Ce matin, un voisin de Michael et Carole Middleton, les parents de Kate, nous offre une autre description de la grand-mère du futur roi d'Angleterre relayée dans le magazine People.  RTL People, Un voisin offre une description étonnante de Carole, la mère de Kate Middleton - RTL People
  • Le groupe L’Oréal a décidé de retirer certains mots, tels que « blanchissant », de la description de ses produits cosmétiques sur ses emballages, dans un contexte mondial de manifestations antiracistes. Intellivoire, L’Oréal supprime le mot «blanchissant» de la description de ses produits de beauté

Images d'illustration du mot « description »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « description »

Langue Traduction
Anglais description
Espagnol descripción
Italien descrizione
Allemand beschreibung
Chinois 描述
Arabe وصف
Portugais descrição
Russe описание
Japonais 解説
Basque azalpena
Corse descrizzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « description »

Source : synonymes de description sur lebonsynonyme.fr

Description

Retour au sommaire ➦

Partager