La langue française

Derechef

Définitions du mot « derechef »

Trésor de la Langue Française informatisé

DERECHEF, adv.

Littér. Une seconde fois, de nouveau. Un cercle fut tracé, un peu plus large que le premier, et nous nous mîmes derechef à jouer de la bêche (Baudel., Hist. extr.,1856, p. 99):
Je me suis recouché dès le dîner, car j'avais derechef 38 degrés de fièvre, comme tous les soirs depuis près de quinze jours. Du Bos, Journal,1928, p. 150.
Rem. Il semble que le mot ait souvent la signification de « immédiatement » dans le vocab. passif contemp. (cf. Thomas 1950 et F. Feugère ds Dupré 1972).
Prononc. et Orth. : [də ʀ ə ʃ εf]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1138 de rechief (Geffrei Gaimar, L'Estoire des Engleis, éd. A. Bell, 4531); xiies. [ms.] de reechief (Epître de St Etienne, éd. K. Bartsch et A. Horning, Langue et Litt. fr., col. 32, 3). Composé de la prép. de*; préf. re-* et chef au sens de « bout, fin ». Fréq. abs. littér. : 196.

Wiktionnaire

Adverbe

derechef \də.ʁə.ʃɛf\ invariable

  1. (Littéraire) (Vieilli) Une seconde fois, de nouveau ; employé de façon emphatique, pour insister.
    • Écoute ces bruits horribles, car le tumulte de l’assaut,et celui de la défense retentissait derechef dans tout le château ; ces cris de guerre annoncent la chute de ta maison ; […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • […], Victor embrassa derechef la comtesse, et s'élança hors du logis. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Parmi les philosophes, les uns sont satisfaits, les autres non. Épicure n’était pas comblé, Spinoza n’était pas comblé, Rousseau n’était pas facile à satisfaire. Mais Leibniz jugeait que le monde allait assez bien. M. Brunschvicg n’est pas mécontent non plus. Derechef, c’est que les philosophes ont pour envers des hommes : les uns possèdent donc des motifs de sentir que le monde est confortable, les autres n’arrivent point à s’y accoutumer. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, page 48, 1932)
    • L'apparition s'était évanouie derechef et William Day eut beau guetter son retour pendant plus d'un quart d'heure, il ne la vit pas réapparaître : le « White-Wall » se contenta de luire plus que jamais à la clarté argentée de la pleine lune. — (Jean Ray, Harry Dickson, Le Fantôme des Ruines Rouges, 1932)
    • Nous le rabrouâmes derechef, mais notre contre-attaque fut vaine. L'individu revint à la charge, pour la troisième fois. — (Frédéric Delorca, Abkhazie: A la découverte d'une "République" de survivants, Editions du Cygne, 2010, p. 63)
  2. (Sens souvent compris et utilisé actuellement) Immédiatement.
    • […] bien que résolu à plonger derechef, ce ne fut point sans une forte répugnance que je m’avançai jusqu’au bord des rochers. — (Robert Louis Stevenson, Les Gais Lurons, 1881, Traduction Jean-Pierre Naugrette, 2004)
    • […] les notions du bien et les principes de la justice s’évanouissent derechef. — (Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1755)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DERECHEF. adv.
Une seconde fois, de nouveau. Il est vieux.

Littré (1872-1877)

DERECHEF (de-re-chef) adv.
  • De nouveau, une seconde fois. Irai-je derechef les dieux sollicitant ? Régnier, Élég. IV. Leurs six petites poches [des cavités du cœur] se referment, et les cinq de la veine cave et de l'artère veineuse se rouvrent et donnent passage à deux autres gouttes qui font derechef enfler le cœur, Descartes, Méth. V, 6. Mais derechef je veux ne rien approfondir, Corneille, Attila, I, 2. Derechef jugez mieux de la même vertu, Corneille, Théodore, IV, 6. Ou derechef j'atteste Le souverain pouvoir de la troupe céleste, Corneille, Hor. IV, 1. Les voilà donc derechef en chemin, La Fontaine, Herm. Me voilà saisi derechef D'étonnement et d'épouvante, La Fontaine, Fabl. I, 12. La victime innocente que mes crimes ont derechef immolée, Chateaubriand, Mart. 135.

    Encore une fois. Derechef, veuillez être discret, Molière, Éc. des f. I, 6.

HISTORIQUE

XIIe s. Cest regne [pays] [les Normands] aveient eisillié [ruiné] ; Or de rechef sunt repairié à destruire le remanant, Benoit de Sainte-Maure, I, V. 1935. Lores m'estut de rechief comencer, Ronc. p. 164. Derechief Achimas parlad à Joab, si li dist : quels mals est, si jo en vois [vais] après ensi ? Rois, 188.

XIIIe s. Derechief, les autres prevoz, les baillifs et les serjans jureront que il garderont loialment nos rentes et nos droiz, Joinville, 294. Le roy et nous qui estions avec li demourez, si comme Dieu voult, feismes voille derechief, Joinville, 213. Adont [il] li dist tot de rekief, Fl. et Blanchef. 1939.

XIVe s. Or retournons de rechef au bien de quoy nous queirons et disons…, Oresme, Eth. VII, 13.

XVe s. De rechief commanda ledit duc que…, Commines, V, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « derechef »

De, re indiquant retour, et chef, dans le sens de tête, bout, extrémité.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Mot composé de l’agglutination de la locution « de rechef » (« à nouveau, en partant du début »), du latin caput (« chef »), utilisé dans le sens « bout », « extrémité », et non pas dans le sens « tête, partie du corps », ni comme « chef, dirigeant », avec la particule re- et la préposition de.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « derechef »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
derechef dœrœʃɛf

Évolution historique de l’usage du mot « derechef »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « derechef »

  • Arrivée en France en 2002, et à Sète en 2003, Lora Loilleux est plus sétoise que française. Loin de sa Bulgarie natale, elle rencontre son mari parisien aux États-Unis qui, s'il la ramène derechef à la capitale, ne tarde pas à languir l'hypnotique lumière du sud. midilibre.fr, Sète : Lora Loilleux ou l'art de peindre sur des coquilles d'huîtres - midilibre.fr
  • À Saint-André, le maire J-Luc Espitalier vient d’être reconduit pour la 4e fois consécutive. Cette commune du canton, qui avait connu un temps de dépopulation faisant chuter le nombre d’habitants en dessous de la barre tangible de 100 administrés, établissant derechef selon la loi électorale le nombre de conseillers municipaux à sept membres, a connu au cours de la dernière mandature un élargissement de sa population portant pendant la dernière consultation électorale à 11 membres, le nombre d’élus appelés à siéger aux destinées communales. ladepeche.fr, Saint-André. Le conseil installé - ladepeche.fr
  • Voilà donc déjà une peur, celle de l’uniforme, propre à remplacer l’angoisse de la contagion. Même si, bien sûr, certains sont plus réellement exposés que d’autres. Chancel Soki par exemple, président de l’association «A qui le tour», explique son gros souci dans les médias: «En tant que suisse d’origine congolaise je ne me sens pas en sécurité dans mon propre pays, à tout moment je peux être confondu avec un dealer ou un voyou en faisant mon jogging et risquer un contrôle potentiellement violent». Presque de quoi s’autoconfiner derechef. Largeur.com, Tant d'autres peurs | Largeur.com

Images d'illustration du mot « derechef »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « derechef »

Langue Traduction
Anglais again
Espagnol de nuevo
Italien ancora
Allemand nochmal
Chinois 再次
Arabe مرة أخرى
Portugais novamente
Russe очередной раз
Japonais 再び
Basque berriro
Corse torna
Source : Google Translate API

Synonymes de « derechef »

Source : synonymes de derechef sur lebonsynonyme.fr

Derechef

Retour au sommaire ➦

Partager