Déflorer : définition de déflorer


Déflorer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFLORER, verbe trans.

A.− Dépouiller de sa fleur, de sa fraîcheur primitive.
1. [Le compl. désigne une pers. considérée princ. dans sa valeur mor.] L'esprit de cour a déjà défloré les jeunes enthousiastes de la république! (Sand, Hist. vie,t. 2, 1855, p. 132).
P. méton. [Les qualités affectives, mor., spirituelles d'une pers.] :
1. Les rois comme les femmes croient que tout leur est dû. Quelque triste que soit ce principe, il est vrai, mais ne déflore point l'âme. Placez vos sentiments purs en des lieux inaccessibles où leurs fleurs soient passionnément admirées... Balzac, Le Lys dans la vallée,1836, p. 162.
2. P. ext. [Le compl. désigne des entités abstr.] Sachant bien que la préparation d'un plaisir ne l'assure qu'en le déflorant et que le ravissement le plus exquis saisit l'être entier par surprise (Gide, Nouv. Nourr.,1935, p. 281).
3. P. anal. [Le compl. désigne des choses concr.] Le charme (...) emprunté aux orchidées de la forêt russe que nul regard ne déflore, imprégné de leur grâce sauvage et de leur chaste parfum (Vogüé, Morts,1899, p. 325).
B.− Faire perdre à une jeune fille la fleur de sa virginité :
2. ... j'admire les romanciers qui font déflorer des vierges harnachées dans des robes, sanglées dans des corsets, et cela, naturellement, en un tour de baiser, en un clin d'œil, comme si c'était possible! − Quel ennui tout de même que de se battre avec ces affutiaux, que d'errer dans les plis à empois du linge! ... Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 241.
P. exagér. Vous autres filles élevées dans le monde, vous n'arrivez jamais vierges aux bras de vos époux (...) vous ne pouvez empêcher qu'un désir, qu'un rêve ne vous viole et ne vous déflore (Karr, Sous tilleuls,1832, p. 114).
P. anal. C'est un être idéal, (...) elle a peur de déflorer le sentiment qu'elle a pour lui (Proust, Swann,1913, p. 227):
3. ... Ouvrez à vos désirs ailés d'impatience Les portes de la vie où de vivre on commence; Et, si vos passions ont leur virginité, Déflorez-les sans hâte, avec pudicité. Murger, Les Nuits d'hiver,À un adolescent, 1861, p. 157.
P. métaph. Faire perdre à une œuvre artistique ou à un sujet sa pureté, son caractère inédit et encore inexploré en le soumettant à l'analyse critique ou en le traitant grossièrement. Déflorer un sujet. On m'a (...) questionné sur votre ouvrage, et, sans entrer dans aucun de ces détails qui déflorent un livre avant son apparition (J.-J. Ampère, Corresp.,1855, p. 270).Nul être pensant n'a défloré plus d'idées, gâché plus de mots vénérables, offert aux goujats plus riche proie (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 281).
Rem. On rencontre ds la docum. a) L'emploi adj. de déflorer : déflorant au sens de « qui déflore ». La publication prématurée et déflorante (Hugo, Corresp., 1859, p. 309). b) Déflorateur, subst. masc. Celui qui déflore une jeune fille. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892. Emploi adj. Qui déflore. Qui pouvait résister à l'esprit déflorateur de Louis XVIII, lui qui disait qu'on n'a de véritables passions que dans l'âge mûr (Balzac, Lys, 1836, p. 278).
Prononc. et Orth. : [deflɔ ʀe], (je) déflore [deflɔ:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1erquart xiiies. desflorer « dépouiller de ses fleurs » (Reclus de Molliens, Carité, 226, 2 ds T.-L.); xiiies. deflorés « dépouiller [de sa chasteté] » (Alexis, éd. J. Hertz, 266 ds T.-L.). Dér. de fleur*; préf. dé-*; dés. -er; la forme déflorer d'apr. le b. lat. deflorare « prendre la fleur, flétrir ». Fréq. abs. littér. : 41.

Déflorer : définition du Wiktionnaire

Verbe

déflorer \de.flɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dépouiller de sa fleur.
    • Rosier défloré.
  2. (Figuré) (Sexualité) Faire perdre sa virginité, à une jeune fille.
    • Les Dur (des enragés de la soutane, les Dur) avaient un garçon et deux filles. Le fils Dur avait défloré une fille de Berthier et en gardait un souvenir voluptueux. — (Marcel Aymé, La Jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 203.)
    • Je ne suis pas un homme religieux, mais j’ai fait mienne la parole : « Tel l’eunuque qui voudrait déflorer une jeune fille, tel celui qui prétend rendre la justice par la violence ! » — (Aimé Césaire, Une saison au Congo, 1973, acte 3, scène 1, éditions Points, page 110)
  3. (Par extension) Ôter la virginité, la pureté de quelque chose.
    • Rocs infranchissables, masses imposantes de pierres et de troncs d’arbres minéralisés sous l’action du temps, cavernes profondes, forêts impénétrables que n’avait pas encore déflorées la hache du settler. — (Jules Verne, Aventures de trois Russes et de trois Anglais, 1872)
    • Or, cette femme qui se refusait à vivre allait […] faire, dans une agonie morale que la mort ne terminerait pas, un terrible apprentissage d'égoïsme qui devait lui déflorer le cœur et le façonner au monde. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  4. (Figuré) Ôter à un sujet de discussion, de débat, ce qu’il a de neuf et de piquant, en le traitant mal, trop tôt, ou d’une manière incomplète.
    • Je m'arrête de peur de déflorer le sujet. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déflorer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFLORER. v. tr.
Dépouiller de sa fleur. Rosier défloré. Fig., Déflorer une jeune fille, Lui faire perdre sa virginité. Déflorer un sujet, Lui ôter ce qu'il a de neuf et de piquant, en le traitant mal ou d'une manière incomplète.

Déflorer : définition du Littré (1872-1877)

DÉFLORER (dé-flo-ré) v. a.
  • 1Ôter la virginité. En attendant que le conquérant barbare déflore la fille du bon homme dont il dévore la subsistance, Voltaire, Dial. XXIX, 12.
  • 2 Terme de littérature. Ôter à un sujet sa fraîcheur, sa nouveauté.

HISTORIQUE

XVe s. Tout defflora Bacchus Erigone, Orléans, Bal. 146.

XVIe s. Là où elle est, n'y a rien defloré [flétri, fané], Marot, III, 301.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déflorer »

Étymologie de déflorer - Littré

Provenç. deflorar ; espagn. desflorar ; ital. deflorare ; du latin deflorare, de de, et flos, fleur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de déflorer - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin deflorare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déflorer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déflorer deflɔre play_arrow

Conjugaison du verbe « déflorer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe déflorer

Évolution historique de l’usage du mot « déflorer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déflorer »

  • Vierge durable, son père, Zeus, l’a exceptionnellement autorisée à porter une tunique courte, laissant libres ses cuisses inaccessibles. Malheur à celui qui l’effleurerait avant même l’idée de la déflorer, tel le chasseur Actéon, transformé en cerf et dévoré par ses propres chiens. Les koriskè sont des machines à fantasmes, mais, dans la réalité, la virginité constitue un moteur puissant de... Marianne, Plongez dans les fantasmes et pratiques sexuelles de l’Antiquité
  • Le VAR y aurait-il changé quelque chose ? Probablement ! Et si le but de Wilmots avait été validé, pour permettre aux Diables d’ouvrir la marque à la 35e minute, ceux-ci auraient-ils gardé leur avantage jusqu’au bout ? On ne le saura jamais. Car en face, il y avait quand même un total de… quatre Ballons d’Or, passés (Ronaldo, 1997, et Rivaldo, 1999) ou à venir (Ronaldo, 2002, et Ronaldinho, 2005)… N’empêche que, ainsi armés, les Brésiliens avaient dû patienter plus d’une heure avant de déflorer « vraiment » le score, par Rivaldo, et la 87e minute pour voir Ronaldinho fixer les chiffres. Le Soir Plus, Les matches de légende des Diables rouges: le but annulé de Wilmots face au Brésil - Le Soir Plus
  • Aligné à 25 reprises cette saison, l’ancien joueur de Malaga a réussi à convaincre Bernd Hollerbach, après avoir pourtant été relégué dans le noyau B lorsque Bernd Storck se trouvait en poste la saison passée. Bien revenu dans le coup durant la préparation estivale, il avait même réussi à déflorer les filets lors de la première journée de championnat, à Saint-Trond. sudinfo.be, Excel Mouscron: Fabrice Olinga en route vers la Ligue 1?
  • Des répétitions d’orchestre et de chœur sont prévues quotidiennement, les musiciens locaux ou en vacances sont invités à y participer : un brassage intéressant qui se conclura par un concert de fin de stage le 21 août. Quant au concert de prestige, il se tiendra le 19 août en l’église Sainte Quitterie avec en prélude, deux extraits du Requiem de Fauré interprétés par l’ensemble vocal ariégeois "Unisson". Mais chut ! Il n’est pas encore temps de déflorer le programme… ladepeche.fr, Miglos. Les Solistes de Paris célébreront l’Occitanie - ladepeche.fr
  • La pianiste Shani Diluka. (SANDRINE EXPILLY) Et précisément la transcendance de la musique indienne me porte, m'insuffle inconsciemment une énergie nouvelle dans ma manière de jouer Beethoven. Mais dans la tradition et dans le texte, je suis très respectueuse de la musique de Beethoven comme, d'ailleurs, de la musique indienne. J'ai demandé à mes partenaires d'être vraiment sûrs que je n'allais pas déflorer leurs traditions ou les transformer. Franceinfo, "C'est Beethoven qui m'a conduite vers cette rencontre" : dans "Cosmos" la pianiste Shani Diluka associe le compositeur à la musique indienne
  • UN EXTRAIT « Tout aurait pu finir là, semble-t-il, mais mon heure n’était pas venue, comme l’aurait pressenti mon sagace lecteur en pinçant entre son pouce et son index droits la liasse des pages qu’il lui reste à lire (tranquillement tandis que pour ma part je vais devoir non seulement les vivre mais encore les écrire ensuite), cependant, sans vouloir rien déflorer, je préciserai à son intention qu’il n’est même pas certain que je meure à la fin ». (page 46) Atlantico.fr, "Monotobio" de Eric Chevillard : Chevillard en mode kaléidoscope | Atlantico.fr
  • On ne vous en dira pas davantage pour ne pas déflorer le sujet. On soulignera juste que Rosario di Piazza livre ici un fort joli travail, que l'on imaginerait bien nourrir un scénario de série. , La trilogie de Rosario di Piazza à emporter dans ses bagages - La Commère 43

Traductions du mot « déflorer »

Langue Traduction
Corse deflower
Basque deflower
Japonais 破滅させる
Russe изнасиловать
Portugais deflorar
Arabe افتض
Chinois 摘花
Allemand entjungfern
Italien deflorare
Espagnol desflorar
Anglais deflower
Source : Google Translate API

Synonymes de « déflorer »

Source : synonymes de déflorer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires