La langue française

Défleurir

Définitions du mot « défleurir »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉFLEURIR, verbe.

[À propos de plantes et p. méton des saisons] Faire perdre ses fleurs après la floraison. « Il y a des gens qui disent des choses qui corrompraient un singe et feraient défleurir un lys sur sa tige » (Goncourt, Journal,1886, p. 537).Je n'ai jamais cueilli que la fleur d'aubépine aux printemps finissants qui voulaient défleurir (Apoll., Alcools,1913, p. 89).
P. métaph. [À propos d'une chose abstr.] Faire perdre de sa candeur, ou de sa fraîcheur première. J'ai pu contribuer à préserver votre cœur du contact qui l'eût défleuri (Balzac, Lys,1836, p. 262).Quand je lisais Athalie, il me prenait une peine profonde de cette chute prédite de Joas; à partir de cet endroit, la pièce, pour moi, était gâtée et comme défleurie (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 505).
Emploi pronom. à valeur subj. L'idylle devait se défleurir en son commencement (Colette, Chambre d'hôtel,1940, p. 12):
... quiconque a ressenti les vives impressions de la jeunesse, pour voir presque aussitôt ce premier charme se défleurir et la fraîcheur s'en aller au souffle de l'expérience, puis la vie se faire aride en même temps que turbulente et passionnée, jusqu'à ce qu'enfin cette aridité ne soit plus que de l'ennui, celui-là, en lisant ces mémoires [de Mmede Staël], s'y reconnaît et dit à chaque page : C'est vrai. Sainte-Beuve, Portraits littér.,t. 3, 1844-64, p. 452.
Rem. On rencontre dans la docum. le subst. masc. défleurissement au sens « fait de défleurir ». J'ai déjà (...) connu cette sensation, mais (...) sans que le moindre désenchantement, défleurissement ait entamé les autres modes d'activité créatrice (Du Bos, Journal, 1924, p. 172).
Prononc. et Orth. : [deflœ ʀi:ʀ], (je) défleuris [deflœ ʀi]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [xives. (d'apr. DG) desflourir « perdre ses fleurs » (A. Jubinal, Nouv. rec. contes dits fabliaux des XIIIe, XIVe, XVes., t. 2, p. 298)]; 1555-56 defleurir « id. » (P. de Ronsard, Les Continuations des Amours, éd. P. Laumonier, t. VII, p. 190). Dér. de fleurir*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 9. Bbg. Quem. 2es. t. 2 1971.

Wiktionnaire

Verbe

défleurir \de.flœ.ʁiʁ\ intransitif ou transitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Perdre ses fleurs.
    • Quand la vigne vint à défleurir.
    • Un heracleum penche sa tige gigantesque que termine l’ombelle défleurie. — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 302)
  2. Dépouiller de ses fleurs.
    • La gelée et le mauvais vent ont défleuri tous les abricotiers.
  3. Dépouiller un fruit de son velouté ou de sa pruine.
    • Vous touchez ces prunes, vous les défleurissez.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉFLEURIR. v. intr.
Perdre ses fleurs. Quand la vigne vint à défleurir. Il est aussi verbe transitif et signifie Dépouiller de ses fleurs. La gelée et le mauvais vent ont défleuri tous les abricotiers. Il signifie encore Dépouiller un fruit de son velouté. Vous touchez ces prunes, vous les défleurissez.

Littré (1872-1877)

DÉFLEURIR (dé-fleu-rir)
  • 1 V. n. Perdre ses fleurs. Les lilas fleurissent et défleurissent promptement.
  • 2 V. a. Abattre les fleurs. La grèle a défleuri tous les arbres fruitiers. Défleurir les champs.

    Ôter le velouté de certa ns fruits en les touchant. En cueillant ces pêches prenez garde de les défleurir.

    Fig. Détruire la fleur, la fratcheur d'une chose.

  • 3Se défleurir, v. réfl. Perdre ses fleurs ou sa fleur.

HISTORIQUE

XVIe s. Tout ainsi qu'elle [la rose] defleurit Fanie en une matinée, Ainsi nostre age se flestrit, Ronsard, 511. Où tu es, la maladie Ne defleure la santé, Ronsard, 536.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉFLEURIR, v. act. (Jard.) on dit qu’une plante est défleurie, quand elle a perdu sa fleur. On le dit encore d’une prune ou d’une pêche, qui en la maniant auroit perdu son velouté. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « défleurir »

De fleurir, avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et fleurir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « défleurir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
défleurir deflœrir

Évolution historique de l’usage du mot « défleurir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « défleurir »

  • Le bel hortensia livré pour la Fête des mères a perdu de sa superbe et vous hésitez à l'installer dans un coin du jardin ? Normal, il ne faudrait pas qu'il manque d'eau pendant les vacances. Au printemps, on offre des plantes fleuries en pots : hydrangeas (le vrai nom des hortensias) ou dipladenias… ce sont les espèces les plus offertes en France en cette période. Mais qu'en faire quand elles vont défleurir ? Vous pouvez les conserver telles quelles mais aussi les replanter à l'extérieur. En patientant jusqu'à l'automne, vous leur permettrez de s'enraciner tranquillement pendant l'hiver. leparisien.fr, Jardinage : que faire des plantes fleuries en pots ? - Le Parisien

Traductions du mot « défleurir »

Langue Traduction
Anglais deflower
Espagnol desflorar
Italien deflorare
Allemand entjungfern
Chinois 摘花
Arabe افتض
Portugais deflorar
Russe изнасиловать
Japonais 破滅させる
Basque deflower
Corse deflower
Source : Google Translate API

Synonymes de « défleurir »

Source : synonymes de défleurir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « défleurir »

Défleurir

Retour au sommaire ➦

Partager