La langue française

Redan, redent

Définitions du mot « redan, redent »

Trésor de la Langue Française informatisé

REDAN, REDENT, subst. masc.

A. − Ressaut ou décrochement dans quelque chose. Je tombai. Par un bonheur inouï, je me trouvai sur le redan d'un roc où j'aurais dû me briser mille fois (Chateaub., Mém., t. 1, 1848, p. 307).Il ricanait (...) les regards fichés droits dans les miens (...). Nos camarades cachés par un redan de la paroi ne pouvaient nous apercevoir (Genevoix, Laframboise, 1942, p. 184).
B. − Partie saillante dans la disposition de quelque chose. Synon. ressaut, saillie.Dans cette dernière disposition [en arcs octogonaux], les redans chevauchent les uns par rapport aux autres; on élargit de la sorte assez sensiblement la bande longitudinale qui contient les pavés des moindres dimensions (Bourde, Trav. publ., 1929, p. 86).Les rayonnages en épi [de la bibliothèque de Trinity College à Cambridge par Christopher Wren] dessinent des redents qui circonscrivent de petits bureaux rectangulaires (A. Masson, P. Salvan, Les Bibliothèques, 1970, p. 35).
P. anal. Mais les rides creuses de ses joues, les redans de son crâne tortueux et sillonné, les salières qui marquent ses yeux et ses tempes, n'indiquent rien de débile dans sa constitution (Balzac, Fille Ève,1839, p. 100).
C. −
1. ARCHIT. Ressaut d'un mur construit, sur un terrain en pente, formant comme une marche d'escalier (d'apr. Vogüé-Neufville 1971). En partic. ,,Une des découpures en forme de degrés, qui garnissent, soit les extrados des arcs, soit les arêtiers des gâbles, soit tout autre élément d'architecture`` (Noël 1968). Les arcades sont alternées de briques et de voussoirs en pierre. Le pinacle, à deux redans de chaque côté, est terminé par un couronnement cintré (Du Camp, Hollande, 1859, p. 172).On voit de très beaux et grands redents border intérieurement l'archivolte des trois avancées de portail de la cathédrale d'Amiens (Viollet1875).
[En Flandre] Pignon à redents. Chaque degré des pignons flamands. Quand un pignon, au lieu d'être fermé par la jonction de deux rampants, est taillé en escalier, on dit qu'il est à redents (Havard1890).
2. CHARPENT., MENUIS. Assemblage à redents. Assemblage exécuté au moyen de saillies sur une pièce et de creux sur l'autre qui s'ajustent parfaitement. Deux poutres superposées ou accolées peuvent être assemblées à redents (Chabat1881).
3. FOND. ET LAMIN. Bosse disposée dans la paroi supérieure du chenal de coulée afin d'arrêter les crasses avant qu'elles ne pénètrent dans l'empreinte (d'apr. Bader-Th. 1962).
4. FORTIF. ,,Ouvrage de fortification composé de deux faces qui forment un angle saillant vers la campagne et qu'on établit, de distance en distance, dans les circonvallations, afin que toutes les parties de l'enceinte se flanquent réciproquement`` (Chabat t. 2 1876). P. anal. [Dans une guerre de tranchée] Les tranchées étaient soigneusement défilées (...) des pièces de 75, montées en éclipse, flanquaient traîtreusement les redans en première ligne (Cendrars, Homme foudr., 1945, p. 20).Au fig. Retranchement. Une centaine [d'insectes] (...) grimpaient silencieusement le long de mon balai, pendant qu'un autre corps de troupe se dirigeait en bon ordre vers mon lit. Privé de mes armes, forcé dans mes derniers redans, je n'avais plus qu'à fuir (A. Daudet, Pt Chose, 1868, p. 166).
5. MAR., AÉRONAUT. Décrochement extérieur pratiqué sur la coque d'hydravions et d'embarcations automobiles rapides, facilitant le déjaugeage (d'apr. Gruss 1952 et 1978). [L'hydravion] court sur son redan jusqu'au moment où il atteint la vitesse nécessaire au décollage (Guillemin, Constr., calcul et essais avions, 1929, p. 264).Les hydravions s'ébrouent, soulèvent des torrents d'eau et montent dans l'air bleu sécher leurs coques sans quilles ni redans (Morand, Route Indes, 1936, p. 335).
Prononc. et Orth.: [ʀ ədɑ ̃]. Ac. dep. 1694, Littré: -dan; mais DG: -dan ,,et mieux redent``; Lar. Lang. fr.: -dan ou -dent; Rob.: -dan ,,ou vieilli redent`` mais Rob. 1985, s.v. redan archit., v. redent, et s.v. redent: ,,on écrit parfois redan``. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 212: redent (et redenté). Étymol. et Hist. 1611 redent (Cotgr.); 1677 redan (Colbert, Lett., 4 juill.). Dér. de dent*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 23.
DÉR.
Redenté, -ée, adj.[Corresp. à supra C 1] a) Bât. ,,En forme de dents`` (Noël 1968). b) Archit. (ogivale). Redent redenté. Redent composé, formé de trois arcs de cercle se recoupant deux à deux (d'apr. Viollet 1875 et Jossier 1881). Les redents sont simples ou redentés (...) la figure 2 [présente] des redents redentés de deux sortes (...) Dans le second [exemple], il y a deux membres de profils, l'un pour le redent principal, l'autre pour le redent secondaire (Viollet1875).[ʀ ədɑ ̃te]. 1reattest. 1875 (Lar. 19e); de redent, suff. -é*.
BBG. − Archit. 1972, p. 171.

Wiktionnaire

Nom commun

redan \ʁə.dɑ̃\ masculin

  1. (Architecture) Ressauts qu’on est obligé de faire de distance en distance, en construisant un mur sur un terrain de pente.
    • Un mur construit par redans.
    • A chaque redan du rocher croissaient des touffes de chênes nains, des buis et des lauriers-roses. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
  2. (Architecture) Lignes, faces qui forment des angles saillants et rentrants, de manière à se flanquer réciproquement.
  3. (Aéronautique) Sur les hydravions à coque, la ligne de cassure à la partie arrière inférieure du fuselage qui permet à l'appareil de sortir plus facilement de l'eau lors du décollage.
  4. (Nucléaire) Structure qui sépare la zone chaude de la zone froide du caloporteur dans la cuve d’un réacteur à neutrons rapides refroidi par un métal liquide.
  5. (Figuré) Retranchement, dernier recours.
    • Privé de mes armes, forcé dans mes derniers redans, je n’avais plus qu’à fuir. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, page 129)

Forme de verbe

redan \ˈreːdãn\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe redek.

Nom commun

redent \ʁə.dɑ̃\ masculin

Un redent est :

  1. un décrochement venant briser la continuité d'un profil :
    1. (Architecture) ressauts que forme le sommet d'un mur devant épouser le profil d'un terrain en pente.
      Un mur construit par redents.
      Un pignon à redents (syn. pas de moineaux) : pignon découvert se terminant en gradins.
    2. (Nautique) décrochement aménagé sur la coque d'un canot ou d'un hydravion, qui permet de faciliter le déjaugeage à grande vitesse (voir w:hydravion).
  2. une partie saillante d'une construction :
    1. (Fortifications) décrochement sur une ligne de Fortification, formant une partie angulaire saillante et permettant la défense notamment d'un point de passage.
    2. (Architecture) ornements de pierre en forme de dents, constitués par la jointure d'arcs consécutifs qui garnissent l'intérieur des meneaux de fenêtres, des intrados d'arcs ou des gables.
    3. (Mécanique) partie saillante aménagée sur une pièce, notamment de révolution.

Forme de verbe

redent \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du pluriel de l’imparfait de l’indicatif du verbe redek.

Nom commun

redent \ʁə.dɑ̃\ masculin

Un redent est :

  1. un décrochement venant briser la continuité d'un profil :
    1. (Architecture) ressauts que forme le sommet d'un mur devant épouser le profil d'un terrain en pente.
      Un mur construit par redents.
      Un pignon à redents (syn. pas de moineaux) : pignon découvert se terminant en gradins.
    2. (Nautique) décrochement aménagé sur la coque d'un canot ou d'un hydravion, qui permet de faciliter le déjaugeage à grande vitesse (voir w:hydravion).
  2. une partie saillante d'une construction :
    1. (Fortifications) décrochement sur une ligne de Fortification, formant une partie angulaire saillante et permettant la défense notamment d'un point de passage.
    2. (Architecture) ornements de pierre en forme de dents, constitués par la jointure d'arcs consécutifs qui garnissent l'intérieur des meneaux de fenêtres, des intrados d'arcs ou des gables.
    3. (Mécanique) partie saillante aménagée sur une pièce, notamment de révolution.

Forme de verbe

redent \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du pluriel de l’imparfait de l’indicatif du verbe redek.

Nom commun

redent \ʁə.dɑ̃\ masculin

Un redent est :

  1. un décrochement venant briser la continuité d'un profil :
    1. (Architecture) ressauts que forme le sommet d'un mur devant épouser le profil d'un terrain en pente.
      Un mur construit par redents.
      Un pignon à redents (syn. pas de moineaux) : pignon découvert se terminant en gradins.
    2. (Nautique) décrochement aménagé sur la coque d'un canot ou d'un hydravion, qui permet de faciliter le déjaugeage à grande vitesse (voir w:hydravion).
  2. une partie saillante d'une construction :
    1. (Fortifications) décrochement sur une ligne de Fortification, formant une partie angulaire saillante et permettant la défense notamment d'un point de passage.
    2. (Architecture) ornements de pierre en forme de dents, constitués par la jointure d'arcs consécutifs qui garnissent l'intérieur des meneaux de fenêtres, des intrados d'arcs ou des gables.
    3. (Mécanique) partie saillante aménagée sur une pièce, notamment de révolution.

Forme de verbe

redent \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du pluriel de l’imparfait de l’indicatif du verbe redek.

Nom commun

redent \ʁə.dɑ̃\ masculin

Un redent est :

  1. un décrochement venant briser la continuité d'un profil :
    1. (Architecture) ressauts que forme le sommet d'un mur devant épouser le profil d'un terrain en pente.
      Un mur construit par redents.
      Un pignon à redents (syn. pas de moineaux) : pignon découvert se terminant en gradins.
    2. (Nautique) décrochement aménagé sur la coque d'un canot ou d'un hydravion, qui permet de faciliter le déjaugeage à grande vitesse (voir w:hydravion).
  2. une partie saillante d'une construction :
    1. (Fortifications) décrochement sur une ligne de Fortification, formant une partie angulaire saillante et permettant la défense notamment d'un point de passage.
    2. (Architecture) ornements de pierre en forme de dents, constitués par la jointure d'arcs consécutifs qui garnissent l'intérieur des meneaux de fenêtres, des intrados d'arcs ou des gables.
    3. (Mécanique) partie saillante aménagée sur une pièce, notamment de révolution.

Forme de verbe

redent \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du pluriel de l’imparfait de l’indicatif du verbe redek.

Nom commun

redent \ʁə.dɑ̃\ masculin

Un redent est :

  1. un décrochement venant briser la continuité d'un profil :
    1. (Architecture) ressauts que forme le sommet d'un mur devant épouser le profil d'un terrain en pente.
      Un mur construit par redents.
      Un pignon à redents (syn. pas de moineaux) : pignon découvert se terminant en gradins.
    2. (Nautique) décrochement aménagé sur la coque d'un canot ou d'un hydravion, qui permet de faciliter le déjaugeage à grande vitesse (voir w:hydravion).
  2. une partie saillante d'une construction :
    1. (Fortifications) décrochement sur une ligne de Fortification, formant une partie angulaire saillante et permettant la défense notamment d'un point de passage.
    2. (Architecture) ornements de pierre en forme de dents, constitués par la jointure d'arcs consécutifs qui garnissent l'intérieur des meneaux de fenêtres, des intrados d'arcs ou des gables.
    3. (Mécanique) partie saillante aménagée sur une pièce, notamment de révolution.

Forme de verbe

redent \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du pluriel de l’imparfait de l’indicatif du verbe redek.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REDAN. n. m.
T. d'Architecture. Il se dit des Ressauts qu'on est obligé de faire de distance en distance, en construisant un mur sur un terrain de pente. Un mur construit par redans. En termes de Fortification, il se dit des Lignes, des faces qui forment des angles saillants et rentrants, de manière à se flanquer réciproquement.

Littré (1872-1877)

REDAN (re-dan) s. m.
  • 1Retranchement simple composé de deux faces qui se coupent en formant un angle saillant. Les deux tranchées ont des places d'armes fréquentes et des communications par des lignes et des redans parallèles à la place, Pellisson, Lett. hist. t. III, p. 7. Ils vous étourdissent de flancs, de redans, de ravelins, de fausses braies, de courtines et de chemins couverts, La Bruyère, XII.

    Ligne à redans, retranchement à intervalles ou continu composé de redans, ou de redans et de lignes droites.

    Batterie à redans, batterie dont la crête intérieure est brisée de manière à former des angles saillants et des angles rentrants.

  • 2Ressauts que l'on fait de distance en distance, en construisant un mur sur un terrain en pente, pour conserver le niveau.
  • 3 Par analogie, il se dit de la disposition d'un terrain, de montagnes en redans. Je lui faisais observer les redans des montagnes dont les angles correspondants et parallèles forment dans l'espace qui les sépare un lit digne du fleuve qui le remplit, Rousseau, Hél. IV, 17. À chaque redan du rocher croissaient des touffes de chênes nains, des buis et des lauriers-roses, Chateaubriand, Itin. part. 3.
  • 4Gradin d'un banc d'ardoise en exploitation.
  • 5 Terme de marine. Se dit des entailles faites en sens opposés, dans deux pièces qu'on veut rendre solidaires l'une de l'autre.

HISTORIQUE

XVIe s. Redent, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « redan »

  • écriture phonétique de redent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

L'orthographe redent donne aussitôt l'étymologie : re, et dent, ouvrage à dents. Pellisson écrivait aussi redent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « redan »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
redan rœdɑ̃

Citations contenant le mot « redan »

  • "Ces décisions ont été prises en raison des différents défis auxquels nos promoteurs sont confrontés dans ces pays, explique le promoteur de la F1, Formula One, dans un communiqué. À Singapour et en Azerbaïdjan, les délais nécessaires à la construction des circuits urbains redent impossible l’organisation de ces événements en période d’incertitude et au Japon, les actuelles restrictions sur les voyages ont également conduit à la décision de ne pas maintenir la course." SudOuest.fr, Formule 1 : les GP d’Azerbaïdjan, de Singapour et du Japon annulés
  • Un jeu de patios et redents , Un jeu de patios et redents - Cahiers Techniques du Bâtiment (CTB)
  • Il est loin le temps où l’on pouvait remplacer facilement par soi-même la batterie de son smartphone. La grande majorité des constructeurs ont sacrifié cette facilité sur l’autel du design de plus en plus fin et complexe de leurs appareils. Comme le rapporte le site NextInpact, des amendements au projet de loi relatif à l’économie circulaire actuellement examiné à l’Assemblée nationale prévoient de sanctionner les marques qui redent difficile la réparation de leurs smartphones, ordinateurs portables et autres appareils électroniques, ce qui contraint bien souvent les utilisateurs à remplacer leur équipement plus tôt que prévu. PhonAndroid, Obsolescence programmée : les députés veulent que les smartphones aient des batteries faciles à remplacer
  • Tant de contraintes qui redent impossible de maintien du Festival de Cannes 2020 « sous sa forme initiale ». Mais Thierry Frémaux et Pierre Lescure ne comptent pas baisser les bras si facilement. « Ce n’est pas pour le Festival lui-même mais pour ce à quoi il est utile : les œuvres, les artistes, les professionnels de cette industrie, les salles, le public. Pour le redémarrage économique de tout un secteur », assure le délégué général, qui n’a pas dit son dernier mot. Certes, les organisateurs ont bel et bien « pris acte que le report envisagé (…) n’est plus possible à cette date », mais ils ne comptent pas pour autant tirer un trait sur cette édition, présidée par Spike Lee. Ainsi, toutes les options (ou presque) sont à l’étude. Voici.fr, Festival de Cannes 2020 : une montée des marches avec masques ? Thierry Fremaux y pense - Voici

Traductions du mot « redan »

Langue Traduction
Anglais redan
Espagnol redan
Italien redan
Allemand redan
Chinois 重做
Arabe ريدان
Portugais redan
Russe редан
Japonais やり直す
Basque redan
Corse rimenticà
Source : Google Translate API

Synonymes de « redan »

Source : synonymes de redan sur lebonsynonyme.fr

Redan

Retour au sommaire ➦

Partager